Lomatia

Lomatia en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Lomatia

  • Nom(s) latin(s)

    Lomatia

  • Famille

    Protéacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Arbre ▶ Arbre à fleurs

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 10 m
  • Largeur à maturité

    1,50 à 3 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Terre de bruyère Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Les arbustes du genre Lomatia viennent des forêts de l'hémisphère austral, et comme la plupart de ces plantes venues de ces contrées, proposent à la fois un feuillage décoratif et une floraison étonnante. Mais ils aiment également un climat un peu différent du nôtre, malgré leur adaptabilité aux conditions que nous pouvons leur offrir.

Le genre Lomatia offre donc de beaux arbustes à cultiver en extérieur, dans des régions aux hivers peu rigoureux (températures ne descendant pas au-delà de -5 à -8 °C) et aux étés chauds, mais non brûlants. Ce type d'arbuste peut par exemple pousser sur le littoral de l'ouest de la France, dans un environnement protégé des vents et relativement pluvieux. Il lui faut aussi un sol qui reste frais et à tendance acide, ce qui est le cas dans toute la péninsule ibérique. Il pousse également en climat méditerranéen, à condition de lui donner de l'ombre et de la fraîcheur en été.

Ces arbustes développent un feuillage décoratif vert clair à vert foncé, persistant, très découpé et d'aspect léger. La ramure est dressée, mais buissonnante. L'arbuste drageonne assez facilement. Dans leur milieu naturel, les arbustes du genre Lomatia atteignent 5 à 10 m de haut selon l'espèce. Sous nos latitudes, ils restent à une hauteur comprise entre 1,50 m et 5 m, et moins encore quand ils sont cultivés en bac de terrasse ou en pot (entre 1 m et 2 m). Leur croissance est alors plus lente.

Ils offrent une floraison surprenante, en grappes de fleurs de 10 à 20 cm de long. Ces fleurs à 4 pétales sont à dominante rose foncé ou jaune, mais elles laissent apparaître du blanc au revers ou au cœur, avec un style et un stigmate imposants, vert vif. Trois couleurs animent donc ces grappes de fleurs, ouvertes en juillet-août. Elles peuvent fleurir un peu plus longtemps, à partir du mois de mai quand les températures sont élevées au printemps.

Lomatia tinctoria a des fleurs jaunes et odorantes, Lomatia ferruginea est l'espèce la plus connue et appréciée grâce à sa remarquable floraison rose. Ses jeunes rameaux sont de couleur rouille, d'où son surnom de lomatia rouille. Une autre espèce est proposée dans les pépinières bretonnes, Lomatia myricoides (syn. Lomatia longifolia), à la floraison crème et aux longues feuilles graciles.

Au jardin, ces arbustes s'intègrent au premier plan des haies décoratives, ou se plantent en isolé sur les bords d'une pelouse, en coin de massif, en fond d'allée, à côté d'un banc. Ils poussent également bien en pots, par exemple près de la porte d'entrée, et dans des bacs de terrasse. Ils aiment la compagnie des plantes dites « de terre de bruyère », mais peuvent aussi prospérer en terrain neutre avec des vivaces et autres arbustes à massif.

Note : les arbustes du genre Lomatia sont originaires d'Amérique du Sud (Chili, Pérou, Argentine) et d'Australie, particulièrement de l'île de Tasmanie.

Espèces et variétés de Lomatia

Une douzaine d'espèces est connue, mais en culture seules 3 d'entre elles seulement se trouvent facilement. L'espèce Lomatia tasmanica est une originalité de la nature, puisqu'elle est stérile et ne se reproduit que par rejets donnant des clones. Présente depuis des milliers d'années en Tasmanie, elle est aujourd'hui en voie de disparition et n'a jamais été recensée dans une autre partie du monde.

Lomatia rouille (Lomatia ferruginea)

Lomatia rouille (Lomatia ferruginea)
  • Floraison : Fleurs en grandes grappes roses, blanches et vertes, ouvertes en été.
  • Végétation : Port dressé et buissonnant pouvant atteindre 3 à 5 m de haut en pleine terre. Jeunes rameaux couleur rouille.
  • Qualités : La qualité de la floraison s'associe à l'élégance du feuillage pour donner un très bel arbuste, à mettre en valeur au jardin.

Lomatia à longues feuilles (Lomatia myricoides, syn. Lomatia longifolia)

Lomatia à longues feuilles (Lomatia myricoides, syn. Lomatia longifolia)
  • Floraison : Fleurs de couleur crème, légèrement odorantes, en grappes de 5 à 10 cm de diamètre.
  • Végétation : Port dressé atteignant 2 à 3 m de haut en culture. Jeunes rameaux pubescents et couleur rouille. Feuilles très fines, longues et dentées.
  • Qualités : Le feuillage décoratif est le principal atout de cet arbuste, mis à part la floraison originale et parfumée. Il s'emploie facilement en pot et bac ou dans un petit jardin de ville.

Lomatia tinctoria

Lomatia tinctoria
  • Floraison : Fleurs jaune crème en grandes grappes, ouvertes en juillet-août.
  • Végétation : Port buissonnant et drageonnant, l'arbuste atteint 1 m de haut en pot, 1,50 m en pleine terre. Jeunes rameaux duveteux.
  • Qualités : Arbuste de petite taille que l'on peut planter en massif, ou en pot sur un balcon. Belle floraison jaune.

Plantation du lomatia

Plantation du lomatia

Amada44/CC BY 2.0/Wikimedia

Où le planter ?

Le lomatia préfère les situations lumineuses, mais non brûlantes. Un emplacement ensoleillé qui devient mi-ombragé aux heures chaudes de l'été lui conviendra. Un endroit ensoleillé dans une région de climat maritime où l'alternance entre les nuages, le soleil et la pluie est fréquente sera aussi bien accepté. Évitez les emplacements brûlants dans les jardins méditerranéens, l'arbuste se plaira davantage à mi-ombre ainsi que dans l'arrière-pays provençal où il fait plus frais en été, surtout si le jardin est très fourni en arbres et arbustes.

En ville, la plantation en bac de terrasse se fait de préférence dans de gros contenants, de 60 cm de diamètre ou de côté, et autant de haut. Placez le lomatia dans un endroit abrité des vents et protégé de la réverbération du soleil sur la façade de la maison ou de l'appartement. Il peut s'intercaler entre deux autres gros arbustes qui lui feront un peu d'ombre.

Évitez les jardins dont la terre est calcaire, et les balcons exposés plein sud qui n'offrent pas d'ombrage en milieu de journée.

Quand planter le lomatia ?

Privilégiez la période printanière, car l'arbuste doit pouvoir bien installer ses racines avant l'hiver suivant.

Comment le planter ?

Arrosez la motte pour bien l'humidifier, mais laissez bien l'eau s'égoutter avant de dépoter pour ne pas casser la motte. Arrosez également le sol si celui-ci est sec suite à un manque de pluie.

Plantez dans un grand trou en positionnant la motte sur un monticule de terre de façon à garder le haut au même niveau que celui du sol. Rebouchez avec un mélange de terre et de terreau, tassez et arrosez.

Comment planter le lomatia en pot ?

En bac, placez une couche de gros graviers ou de pouzzolane broyée au fond, couvrez d'un mélange de terreau enrichi (ou de terreau de feuilles) et de terre de bruyère (2/3 – 1/3).

Laissez un espace de 5 cm entre le haut de la terre et le bord du pot pour pouvoir étaler un paillis de pouzzolane afin de préserver plus longtemps l'humidité du substrat en été.

Culture et entretien de Lomatia

Culture et entretien de Lomatia

Flickr Upload Bot/CC BY 2.0/Wikimedia

Conservez le sol frais en été en arrosant quand le temps est très sec. Veillez aussi à ce que l'arbuste ne souffre pas de sécheresse au printemps et en automne. Surveillez toutefois le drainage du sol, ce type d'arbuste n'aime pas les terrains engorgés. Ils préfèrent des sols qui se ressuient rapidement.

Arrosez très régulièrement l'arbuste en bac, et protégez-le du froid en hiver en l'entourant d'un voile d'hivernage et en entassant aussi des feuilles sèches au pied. Protégez l'espèce Lomatia tinctoria dès que les températures passent en dessous de zéro degré.

Apportez une couche de compost bien décomposé en automne au pied de l'arbuste, et du terreau de feuilles.

Taille du lomatia

La taille n'est pas utile, la croissance est régulière et assez lente.

Maladies, nuisibles et parasites

L'arbuste n'est pas attaqué par les parasites. En bonnes conditions de culture, il reste également indemne de maladies.

Multiplication du lomatia

Multiplication du lomatia

Amada44/CC BY 2.0/Wikimedia

La multiplication reste assez délicate. On peut essayer de diviser l'arbuste en prélevant des rejets périphériques en début d'automne. Ils seront placés en pots individuels en serre jusqu'au printemps suivant, abrités du soleil direct et du gel.

Il est aussi possible de tenter des boutures mi-aoûtées, placées dans des pots à l'étouffée.

Conseils écologiques

La culture en pot permet de rentrer l'arbuste hors gel en hiver, mais n'oubliez pas d'arroser pour maintenir un substrat frais et de renouveler les éléments nutritifs du terreau. Faites également attention à ne pas arroser avec de l'eau calcaire, surtout avec une culture en pot, car la plante préfère un environnement acide. Récupérez l'eau de pluie, c'est la meilleure eau d'arrosage.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides