Halimiocistus

Halimiocistus en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Halimiocistus

  • Nom(s) latin(s)

    Halimiocistus

  • Famille

    Cistacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre à fleurs

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Buissonnant
    Arrondi, en boule ou ovale
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 0,60 m
  • Largeur à maturité

    0,80 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

L'halimiocistus appartient à la famille des Cistacées. Il a été obtenu par croisement entre les genres Halinium et Cistus. C'est la raison de sa grande ressemblance avec la famille des cistes dont il a quasiment le même feuillage vert clair ou duveteux, et les mêmes fleurs légères à 5 pétales, bien ouvertes sur un cœur d'étamines jaunes. La différence se situe au niveau des dimensions de cet arbuste, plus petit que la majorité des cistes.

Son port assez touffu sur 0,80 à 1 m de large commence par monter en dôme puis s'arrondit et devient plus lâche pour couvrir davantage de surface sur une hauteur maximale de 0,50 à 0,60 m. Il s'étale donc en couvre-sol au bout de 2 à 3 ans de culture.

Les fleurs sont blanches. Elles se renouvellent tout au long du printemps ou de l'été selon les espèces.

En dehors de la longue floraison estivale, le feuillage a également un effet décoratif que l'on peut utiliser en massif, le long des allées, en rocaille ou en bac sur terrasse et balcon.

Bon à savoir : le port couvre-sol de l'halimiocistus peut servir à donner un côté plus opulent aux compositions.

Espèces et variétés d'Halimiocistus

Halimiocistus florentinus (syn. H. ingwersenii)

Halimiocistus florentinus (syn. H. ingwersenii)
  • Floraison : Floraison blanche abondante de juin jusqu'à la fin de l'été.
  • Végétation : Végétation étalée sur 40 à 50 cm de hauteur. Feuillage vert clair.
  • Qualités : Assez bas, cet arbuste s'emploie aussi bien au jardin que sur la terrasse et dans les grands bacs de balcon.

Halimiocistus sahucii (syn. H. revolii)

Halimiocistus
  • Floraison : Floraison blanche en juillet-août, fleurs de 3 cm de diamètre environ, bien ouvertes sur le cœur d'étamines jaunes.
  • Végétation : Feuillage vert moyen à foncé. Port assez lâche, touffu et arrondi.
  • Qualités : Aussi beau que les cistes, l'arbuste se remarque par sa floraison lumineuse. Il est idéal pour border les escaliers dans les rocailles de bord de mer.

Halimiocistus wintonensis 'Merrist Wood Cream'

Halimiocistus wintonensis 'Merrist Wood Cream'
  • Floraison : Floraison en mai-juin. Grandes fleurs en coupe crème à jaune pâle, à macule centrale pourpre foncé sur un cœur jaune vif.
  • Végétation : Feuillage couvert d'un duvet laineux et blanchâtre, assez étalé. 50 à 60 cm de haut environ, deux fois plus large que haut.
  • Qualités : Sa floraison bicolore est très attirante.

Plantation de l'halimiocistus

Plantation de l'halimiocistus

Leonora Enking/CC BY-SA 2.0/Flickr

Où le planter ?

Cet arbuste est peu exigeant, il pousse tout seul dans les sols sableux, rocailleux, neutres ou à tendance acide, et supporte même les sols à tendance calcaire. Les principaux critères à retenir sont le bon drainage du terrain ainsi qu'une situation abritée des vents froids.

En effet, l'arbuste doit être abrité des vents dominants, car ce sont ces derniers qui peuvent être préjudiciables en hiver. Au printemps, les vents glacés peuvent également détruire une partie des boutons floraux. Un emplacement ensoleillé contre des bosquets arbustifs plus hauts ou des rochers de rocaille le protégeront.

L'halimiocistus est un arbuste du Sud, qui préfère un climat doux et des hivers cléments. Il peut résister au froid à condition que les températures ne descendent pas au-dessous de -7 °C. Certaines espèces peuvent résister jusqu'à -10 °C, mais dans des sols très aérés et bien drainés, et pour ne pas courir de risques inutiles, il est plus prudent de les protéger au-delà de -5 °C.

Conseil : pour la plantation en pot et bac sur les terrasses et balcons, choisissez un endroit abrité des vents de façon à favoriser la floraison et éviter les dégâts dus au gel.

Quand planter l'halimiocistus ?

Les plantations d'automne et de printemps sont les meilleures. Attendez que le sol soit réchauffé au printemps et à l'inverse, plantez-le avant la baisse sérieuse des températures à l'automne.

Comment le planter ?

L'halimiocistus se plante comme tous les arbustes, dans un trou plus grand que la taille de la motte et en ayant pris la précaution d'arroser cette dernière au préalable. Attendez que toute l'eau s'égoutte avant de dépoter, et positionnez le haut de la motte au niveau du sol. Rebouchez avec un peu de terreau mélangé à la terre sortie du trou pour faciliter la reprise du système racinaire. Arrosez copieusement.

En pot, plantez dans un terreau enrichi, car les terreaux légers s'assèchent trop vite.

Culture et entretien de l'halimiocistus

Culture et entretien de l'halimiocistus

Eva Deuffic

Arrosez régulièrement, mais sans excès le temps de la reprise, en particulier si la plantation a eu lieu au printemps, car les sécheresses printanières peuvent aussi occasionner des dégâts.

Vérifiez le drainage du sol en période hivernale et ajoutez si besoin de la pouzzolane broyée.

L'arbuste ne demande quasiment pas de soins. Il n'a pas besoin d'engrais, s'arrose peu, et résiste assez bien aux périodes de sécheresse quand il est adulte.

Mais pour les plantations en pot et bac, un suivi très régulier est nécessaire, afin de ne pas laisser la motte s'assécher et les racines se rétracter. En période hivernale, protégez aussi les pots et la ramure du gel si celui-ci dure plusieurs jours d'affilée ou est très rigoureux. Au-dessous de 7 °C, il vaut mieux rentrer le pot en véranda non chauffée, dans une serre froide ou un cabanon lumineux.

Attention : au jardin, la protection contre le froid est indispensable au-delà de -7 °C, avec un voile d'hivernage et une couche épaisse de feuilles sèches amassées autour du pied.

Taille de l'halimiocistus

La taille est inutile, l'arbuste reste bas et touffu. Si quelques tiges gênent le passage, par exemple dans une rocaille ou au bord d'une allée, on peut simplement les raccourcir au sécateur.

Maladies, nuisibles et parasites

Ni maladies ni parasites n'ont été remarqués sur cette plante.

Multiplication de l'halimiocistus

Multiplication de l'halimiocistus

Eva Deuffic

Quand bouturer ?

Les boutures se pratiquent en fin d'été sur des rameaux semi-aoûtés.

Comment bouturer ?

Les boutures sont des morceaux de jeunes tiges prélevées en parties terminales, recoupées en biseau, effeuillées sur la moitié de la longueur et enfoncées dans un terreau de bouturage (terreau très fin et léger) maintenu humide par des arrosages réguliers en pluie très fine. Les boutures sont mises hors gel en hiver et replantées au jardin au printemps suivant, une fois les gelées terminées.

Conseils écologiques

Pour conserver un arbuste sain dans des conditions optimales de culture, faites attention au drainage du sol. La plante résiste en effet à différentes natures de sol, mais ne supporte pas une humidité stagnante ou excessive.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides