Geum rivale

Geum rivale en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Benoîte des ruisseaux, Benoîte des rives, Benoîte aquatique

  • Nom(s) latin(s)

    Geum rivale

  • Famille

    Rosacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante de bassin ▶ Amphiphytes (plante de berges)

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 0,60 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide
  • Densité

    3 à 5 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Prairie Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La benoîte des rives (Geum rivale) est une plante vivace rhizomateuse originaire d'une grande partie de l'Europe, à l'exception des régions méditerranéennes, ainsi que certaines parties de l'Asie centrale et d'Amérique du Nord.

Elle pousse dans les tourbières et prairies humides, sur des sols neutres et acides mal drainés, produisant des fleurs rouges en grosses clochettes de mai à septembre sur des tiges raides. La benoîte des ruisseaux forme des massifs de formation pérenne à 20-50 cm de hauteur. Le feuillage est le plus souvent caduc, sauf s'il ne gèle pas du tout, auquel cas il est semi-persistant. Sinon, c'est une bonne rustique, résistant à -15 °C facilement.

Le rhizome de la benoîte des ruisseaux se propage avec des stolons, proposant une rosette de feuilles pennatilobées, une tige brun-rougeâtre et des fleurs en forme de soucoupe en grappes lâches de couleur rougeâtre.

Plante mellifère dont le nectar est déposé entre les étamines, Geum rivale est pollinisée par les abeilles principalement, avec les bourdons, mais moins souvent par les mouches et les coléoptères. À mesure que la fleur hermaphrodite mûrit, un allongement des étamines assure une autofécondation si elle n'est pas déjà pollinisée. Les stigmates des fleurs arrivent à maturité avant les étamines.

La floraison commence à peine un peu plus tôt que des benoîtes de terrains secs comme Geum urbanum, mais si tôt que les pollinisations ne permettent guère des croisements avec d'autres espèces du genre. Ainsi, Geum rivale s'hybride assez régulièrement avec Geum urbanum car les deux espèces sont étroitement liées et évoluent à peu près aux mêmes périodes. Ces hybrides produisent des plantes très adaptables, plus que les deux géniteurs, mais seulement sur terrain calcaire.

La floraison produit de 60 à 80 fruits en forme de noix. La maturation des fruits va de juillet à septembre. Les graines de la benoîte des ruisseaux sont déportées après avoir été prises dans les terriers de lapins ainsi que d'autres petits mammifères.

Bon à savoir : c'est une hémicryptophyte, mais les graines naturellement produites en culture ont du mal à pousser sans intervention. La croissance de l'étendue des plants passe surtout par l'extension des stolons qui forment une nouvelle plante.

Espèces et variétés de Geum rivale

Benoîte des ruisseaux, benoîte des rives, benoîte aquatique (Geum rivale)

Espèce type

Benoîte des ruisseaux, benoîte des rives, benoîte aquatique (Geum rivale) Espèce type
  • Floraison : Longue floraison globale de (avril) mai à septembre, mais les fleurs ne vivent pas longtemps. Fleurs pendantes plutôt rouges.
  • Végétation : Proche de la forme des fraisiers, la benoîte des ruisseaux mesure de 20 à 50 cm.
  • Qualités : Vivace à croissance rapide, mais à tenir hors gel dans les parties océaniques. Elle préfère des climats tempérés pas trop chauds.

'Album'

Geum rivale 'Album'
  • Floraison : Fleurs crème à calices vert pâle.
  • Végétation : Comme le type.
  • Qualités : Comme le type.

'Marmelade'

Geum rivale 'Marmelade'
  • Floraison : Fleurs plus orangées de 3-4 cm en fin de printemps et été.
  • Végétation : À peine plus petite, jusque 45 cm.
  • Qualités : Comme le type.

'Leonard's Variety'

Benoîte des ruisseaux, benoîte des rives, benoîte aquatique (Geum rivale) 'Leonard's Variety'
  • Floraison : Fleurs cuivrées sur tiges acajou.
  • Végétation : Comme le type.
  • Qualités : Comme le type.

Plantation de Geum rivale

Plantation de <em>Geum rivale</em>

Llez/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où la planter ?

La benoîte des ruisseaux est une plante vivace originaire de sols humides où elle peut tolérer des conditions de sols légèrement acides, mais surtout une composition calcaire en plein soleil ou à l'ombre partielle. Ses habitats naturels comprennent les rives de petits flux (ruisseaux), les bords d'étangs et des forêts humides de feuillus.

Préférez les sols riches en nutriments, toujours humides, à environ 10 cm au-dessus du niveau de l'eau d'un plan d'eau par exemple. La composition du sol n'est pas très importante.

Naturellement absente de la région méditerranéenne, la benoîte des rives préfère des climats plus tempérés, de côtes océaniques à la montagne (jusque 2 000 m).

Le gel ne la dérange pas, jusque -15 °C (mais potentiellement -25 à -30 °C), mais dans ce cas, il est souhaitable que le sol s'assèche ou ne soit pas trop humide en hiver.

Quand planter la benoîte des ruisseaux ?

Plante rhizomateuse, le début du printemps (hors gel) est la période favorable.

Comment la planter ?

Insérez les rhizomes sous 5 cm de substrat environ.

Arrosez abondamment pour la reprise si le sol n'est pas détrempé.

Culture et entretien de Geum rivale

Culture et entretien de <em>Geum rivale</em>

Llez/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Désherbez, enlevez les parties qui s'étendraient trop loin.

La benoîte des ruisseaux aime les sols riches mais la présence d'étendue d'eau au plus proche peut gêner l'ajout d'engrais (pour empêcher la pollution du plan d'eau par ruissellement).

En cas d'implantation en prairie humide, un ajout de compost très riche au printemps participe à un redémarrage rapide de la plante.

Si le milieu s'assèche en été, n'hésitez pas à arroser pour interdire un sol trop sec.

Taille de la benoîte des ruisseaux

Il faut contenir les Geum rivale dans une zone restreinte, leur propagation par stolons peut l'emmener assez loin.

N'hésitez pas à tailler, n'importe quand.

Maladies, nuisibles et parasites

Geum rivale est parasitée par Podosphaera aphanis, provoquant un oïdium.

Des taches jaunes sur la feuille vivante peuvent être causées par Peronospora gei, un mildiou.

Multiplication de Geum rivale

Multiplication de <em>Geum rivale</em>

MurielBendel/CC BY-SA 4.0/Wikimedia

Ne vous lancez pas dans le semis, très délicat, sauf s'il réussit naturellement.

Le plus facile consiste à prélever un morceau de rhizome et à le transplanter.

Conseils écologiques

Les espèces de Geum sp. sont utilisées comme plantes alimentaires par les larves (chenilles) de certains lépidoptères, mais sans leur causer de dommages.

Le rhizome contient une huile proche de celle des clous de girofle.

Un peu d'histoire…

Le genre Geum compte quelques dizaines d'espèces de benoîtes, mais seule la benoîte des rives est une vraie plante de marais. Les autres espèces sont plutôt vues en sous-bois ou sur des terrains secs. Les benoîtes sont relativement proches des potentilles Potentilla et des fraisiers Fragaria

L'espèce Geum rivale est protégée en France, inscrite sur la liste des espèces végétales protégées dans les régions de Basse-Normandie, Centre et en Île-de-France.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides