Caryer

Caryer en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Caryer

  • Nom(s) latin(s)

    Carya

  • Famille

    Juglandacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre feuillu | Arbre fruitier

    Plante comestible ▶ Aromatiques et condiments | Arbre fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Ouvert ou divergeant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    > 10 m
  • Largeur à maturité

    6 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division Greffe
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide Sol sec
  • Densité

    0,25 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Verger Bosquet ou forêt Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Les caryers (Carya en latin) sont des arbres rassemblant une vingtaine d'espèces souvent hybridées entre elles, indigènes des zones tempérées d'Amérique du Nord pour douze d'entre elles, une du Mexique et le reste de l'Asie du Sud-Est. Ils appartiennent à la famille des Juglandacées comme les noyers. Les caryers sont souvent appelés « hickory » (hickories) dans le commerce international du bois ou noyer d'Amérique (nom qui désigne aussi le noyer noir, Juglans nigra). Ils ont aussi porté le nom scientifique de Hicoria, genre réduit aujourd'hui à 3 espèces.

Les espèces de Carya sont divisées en 2 groupes, celui des « vrais caryers » (Carya ovata, laciniosa, glabra…) et celui des caryers pacaniers limités à 4 espèces (Carya cordiformis, Carya illinoinensis qui fournit la noix de pécan…). Les pacaniers ont des bourgeons recouverts de 2 à 4 écailles qui ne se superposent pas contrairement aux écailles imbriquées des vrais caryers. Ces arbres poussent généralement de façon dispersée ou par petits groupes dans des forêts, mélangés à d'autres feuillus et dans des zones humides à sol riche.

Les caryers ont des feuilles caduques, alternes, composée et pennées, constituées de 5 à 11 folioles très finement dentées (denticulées). La foliole terminale est souvent plus grande que celles latérales dont la taille décroît en se rapprochant de la base de la feuille. Les folioles presque sessiles ont une base asymétrique et sont très odorantes. La longueur totale d'une feuille varie de 12 à 60 cm selon l'espèce. La feuillaison est assez tardive, en mai-juin, et la chute des feuilles assez précoce, dès octobre. Les rameaux robustes à moyennement grêles portent un gros bourgeon terminal de 6 à 20 mm beaucoup plus gros que les latéraux et visible dès le mois de juillet. Les rameaux nus présentent sous leurs bourgeons une cicatrice foliaire à 3 lobes bien évidents. Les racines ont un pivot très développé qui atteint 1 m de profondeur chez des plants de 30 cm de haut !

Les inflorescences verdâtres paraissent au printemps en même temps que le feuillage. Les chatons mâles forment des bouquets de 3 épis pendants sur les rameaux de l'année précédente ou à la base des nouvelles pousses. Les fleurs femelles se dressent à l'extrémité des pousses courtes de l'année. La floraison est monoïque (fleurs mâles et femelles séparées sur un même arbre) et autofertile, cependant il est préférable de planter 2 variétés différentes pour obtenir une meilleure fécondation. La pollinisation se fait par le vent.

Les fruits sont des drupes formées d'une enveloppe charnue, le « brou », qui s'ouvre en 4 valves lorsque la noix (noyau) est mûre, à l'automne. Celle-ci présente une surface lisse, une extrémité en pointe et 4 crêtes longitudinales qui donnent au « fruit » une section carrée en coupe transversale. La coque est souvent assez tendre et peut se couper facilement avec un couteau. L'intérieur présente un cerneau correspondant à l'embryon pourvu de 2 cotylédons riches en lipides.

Les caryers sont d'excellents arbres d'ombrage. Leur ombre est dense, mais la feuillaison étant tardive et la chute précoce, l'excès d'ombrage sur un bâtiment ou une plantation en sous-étage n'est pas à craindre. Ces arbres poussent d'ailleurs souvent en mélange avec d'autres feuillus.

Espèces et variétés de Carya

Caryer ovale, caryer blanc, noyer blanc d'Amérique, noyer tendre (Carya ovata, syn. C. alba, nom local : Shagbark Hickory)

Espèce type

Caryer ovale, caryer blanc, noyer blanc d'Amérique, noyer tendre (Carya ovata, syn. C. alba, nom local : Shagbark Hickory) Espèce type
  • Végétation : Arbre de 25 m de haut avec un long tronc droit de 0,60 m de diamètre et des branches touchant presque terre si l'arbre est isolé. Écorce grise en lambeaux avec l'âge. Feuilles vert jaunâtre, jaunes à l'automne.
  • Floraison et fruits : Floraison en avril-mai, 15 ans après le semis. Fruits solitaires ou par paire. Brou assez globuleux de 3-5 cm. Contient une petite noix en forme d'octaèdre, à la coque mince et dure. Amande douce comestible, mais difficile à extraire de sa coque.
  • Qualités : Pousse dans le centre et l'est des États-Unis, depuis le Texas jusqu'au fleuve Saint-Laurent au Canada. Vit 200 ans avec une croissance lente. Très bonne qualité du bois. Très rustique : résiste à -40 °C.

'Weschcke'

Caryer 'Weschcke'
  • Végétation : Comme l'espèce type.
  • Floraison et fruits : Cultivar très répandu, exploité pour sa noix à coque très fine et pour sa production régulière.
  • Qualités : Les cultivars de C. ovata sont souvent issus de croisements avec C. cathayensis ou C. laciniosa.

'Henry'

Caryer 'Henry'
  • Végétation : Comme l'espèce type.
  • Floraison et fruits : Très grande noix. À semer de préférence pour conserver le pivot.
  • Qualités : Planté en Europe pour son bois d’œuvre.

Caryer lacinié, caryer tomenteux, caryer à folioles denticulées, caryer à écorce laciniée (Carya laciniosa, nom local : Shellbark Hickory)

Espèce type

Caryer lacinié, caryer tomenteux, caryer à folioles denticulées, caryer à écorce laciniée (Carya laciniosa, nom local : Shellbark Hickory) Espèce type
  • Végétation : Ressemble au C. ovata en plus grand. Arbre jusqu'à 30 m de haut, tronc de 0,90 m de diamètre. Cime étroite à courtes branches robustes ascendantes, étalées au sommet. Écorce très laciniée. Feuilles jaune clair à l'automne. Rameaux brun jaune à orangé foncé, légèrement velus.
  • Floraison et fruits : Floraison en avril-mai. Gros fruits globuleux groupés, de 5-7 cm de diamètre, à paroi épaisse et ligneuse. Noix à coque striée assez épaisse contenant une amande douce comestible.
  • Qualités : Pousse le long des cours d'eau, en sol humide à marécageux, mélangé à d'autres feuillus. Très commun dans l'est des États-Unis. Vit 200 ans. Très bon bois d’œuvre. Très rustique : résiste à -34 °C.

Caryer à noix amères, noyer amer, noyer des marais, noyer dur (Carya cordiformis, nom local : Bitternut Hickory)

Espèce type

Caryer à noix amères, noyer amer, noyer des marais, noyer dur (Carya cordiformis, nom local : Bitternut Hickory) Espèce type
  • Végétation : Arbre moyen atteignant 25 m, à long fût dégarni d'un diamètre de 0,50 m, à cime ovoïde munie de branches centrales ascendantes. Écorce longtemps lisse, grise tachetée de brun, se crevassant avec l'âge. Feuilles au limbe vert foncé, plus clair, pubescent et ponctué sur le revers.
  • Floraison et fruits : Floraison entre avril et juin. Fruits globuleux élargis au sommet, de 20-35 mm, solitaires ou par paire. Brou mince pubescent marqué de 4 crêtes et pointu au sommet. Noix à coque mince, à base aplatie. Amande brun rouge très amère.
  • Qualités : Pousse dans les basses terres humides ou dans des zones élevées à sol riche, mélangé à d'autres feuillus. Très commun dans l'est des États-Unis. Vit 150 ans. Bois servant à fumer le jambon et le bacon. Noix très riche en tanin et très amère. Très rustique : résiste à -40 °C.

Pacanier (Carya illinoinensis, nom local : pecan)

Espèce type

Pacanier (Carya illinoinensis, nom local : pecan) Espèce type
  • Végétation : Arbre de 25 à 40 m de haut, atteignant 1 m de diamètre de tronc. Écorce écailleuse. Feuilles vert-de-gris luisant tournant au jaune marron à l'automne.
  • Floraison et fruits : Produit la noix de pécan. Floraison fin mars-avril, mai, avec les fleurs mâles plus précoces que les femelles. Fruits ovoïdes à 4 arêtes, réunis en bouquets. Le brou s'ouvre en laissant échapper le noyau brun lisse ovoïde. Amande recouverte d'une pellicule rouge au goût de noix. Les rendements atteignent 200 kg par arbre.
  • Qualités : Naturalisé et cultivé dans toute l'Amérique du Nord pour sa noix. Natif de l'est des États-Unis. Pousse dans les plaines alluvionnaires à sol profond et riche. Le plus imposant des caryers. Il existe des centaines de variétés. Très rustique : résiste à -28 °C.

Carya tomentosa

Espèce type

Carya tomentosa Espèce type
  • Végétation : Grand arbre élégant à large couronne arrondie. Grands bourgeons bruns velus. Écorce gris foncé ridée, mais non crevassée. Feuilles vert sombre à revers pubescent.
  • Floraison et fruits : Floraison en avril-mai. Noix ovales à coque très épaisse, comestibles.
  • Qualités : Spontané dans tout l'est des États-Unis généralement sur les versants secs. Très rustique : résiste à -34 °C. Bois très solide utilisé pour les outils, les échelles et les meubles. Excellent bois de chauffage.

Plantation des Carya

Plantation des <em>Carya</em>

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

Où les planter ?

La nature très rustique du caryer permet de le planter partout en France. Cependant, il apprécie les hivers froids et les étés longs, chauds et humides surtout pour la production de noix. Il a besoin de soleil pour pousser et tolère moyennement l'ombre.

Le caryer a une croissance rapide au début, puis beaucoup plus lente. Il s'exprime pleinement dans les milieux humides même temporairement inondés, protégés des vents et dotés d'un sol fertile et surtout profond (sols contenant 40 % de sable, 40 % de limon et 20 % d'argile). L'espèce tomentosa voire ovata tolère davantage les sols secs et pauvres. Le pH optimal est compris entre 5,5 et 7,5.

Les pacaniers en vue de la production de noix de pécan sont cultivés en plein soleil, sur sols riches, frais, mais bien drainés et contenant de l'humus. La transplantation est malaisée en raison d'une profonde racine pivotante.

Conseil : plantez 2 variétés différentes pour faciliter la fécondation des fleurs.

Quand planter un caryer ?

En été ou à l'automne.

Comment les planter ?

Creusez une large et profonde fosse. Apportez une grande quantité de compost ou de terreau à la terre de remplissage avec un engrais de fond riche en potasse et phosphore puis plantez un tuteur avant de positionner le sujet. Veillez à ce que la racine soit bien enfouie jusqu'au collet.

Formez une cuvette puis arrosez copieusement pour chasser l'air.

En production, les pacaniers sont distancés de 6 m, en plantation pure ou mélangés à des noyers ou associés avec des noisetiers en sous-étage. La carence en zinc est fréquente chez cet arbre, une analyse du sol pour cet élément est recommandée avant la plantation.

Attention : les sujets plantés de plus de 4 ans peuvent végéter plusieurs années avant de reprendre leur croissance.

Culture et entretien du caryer

Culture et entretien du caryer

Seqqis/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

L'arbre n'a pas besoin de soin particulier si ce n'est d'assurer une certaine fraîcheur du sol durant l'été afin d'accélérer sa croissance réputée lente. Pour cela, installez un épais paillis de feuilles mortes et arrosez copieusement dès que la surface du sol se dessèche. Veillez à bien désherber autour du plant.

Les feuilles de caryer ont un pH basique qui leur permet de bien se décomposer.

Note : dans les zones les plus au nord, le printemps tardif et l'été frais limitent la production de noix de pécan du Carya illinoinensis.

Taille des Carya

Quand tailler ?

En hiver ou en juin.

Comment tailler ?

Effectuez une taille de formation pour équilibrer la charpente si nécessaire.

Par la suite, contentez-vous d'ôter le bois mort et les branches mal placées tant que leur diamètre ne dépasse par 5 cm.

Maladies, nuisibles et parasites

Les caryers (Carya) ont peu de maladies ou de parasites en Europe vu leur rareté. Les noix peuvent être mangées par les souris en cas de semis de grande envergure comme dans les forêts de Carya ovata.

En Amérique, la culture du pacanier est victime principalement du champignon Fusicladium effusum qui tache les fruits et le feuillage. Le charançon, Curculio caryae, pond aussi ses œufs dans la noix affectant la récolte. Des traitements biologiques à base de nématodes évitent l'emploi d'insecticides.

Le bupreste, Oncideres cingulata, est un coléoptère à longues cornes dont la larve creuse des galeries dans le bois du caryer. Brûlez les brindilles tombées au sol au printemps ou à l'automne pour éliminer les larves.

Bon à savoir : les caryers résistent à l'armillaire couleur de miel (Armillaria mellea), un champignon redoutable pour les racines de nombreuses espèces ligneuses.

Récolte

Quand et comment récolter les pacanes et noix de pécan ?

L'arbre greffé entre en production au bout de 4 à 6 ans contre 12 à 16 ans sur des plants issus de semis.

Les noix extraites des espèces Carya ovata ou illinoinensis sont mûres vers octobre-novembre lorsque le fruit tombe de l'arbre. Le brou a cependant besoin de sécher pendant quelques jours pour se déployer comme une fleur en 4 valves.

Bon à savoir : la récolte ne tache pas les mains contrairement à celle des noix.

La conservation de la noix

La coque de la noix de pacane n'est pas constituée de 2 parties comme chez le vrai noyer (Juglans), aussi sa conservation est meilleure. Elle est de :

  • 6 à 9 mois avec sa coque dans un endroit sec avec une température comprise entre 15 et 20 °C, de 3 mois sans la coque ;
  • de 18 mois entre 0 et 5 °C, de 12 mois sans la coque ;
  • de plus de 2 ans à -15 °C.

Astuce : pour ôter la coque sans briser le cerneau, exercez 3-4 pressions au casse-noix en tournant la coque.

Multiplication du caryer

Multiplication du caryer

PookieFugglestein/CC0/Wikimedia

Le semis est pratiqué sur les espèces plantées pour l'ornement ou la production forestière tandis que la greffe est préférée chez les espèces fruitières.

Semis

Les noix avec leur coque restent viables au moins 2 ans si elles sont conservées dans un endroit moite, mais non humide un peu au-dessus de 0 °C.

Le semis peut se faire dès l'automne sous châssis froid afin de lui faire subir une stratification ou bien au printemps après une période de 4 mois au réfrigérateur.

Laissez sécher les fruits entiers pendant environ 1 semaine afin d'ôter le brou plus facilement.

La stratification des noyaux (noix) peut se faire de 2 manières :

  • Placez les noix avec de la tourbe humide dans un sac étanche au réfrigérateur pendant environ 4 mois. Dès que la radicule apparaît, plantez délicatement la plantule dans un pot profond qui ne gêne pas la croissance du pivot.

  • Si vous faites un semis à l'extérieur, directement en pleine terre, enterrez la noix à 2-3 cm de profondeur et veillez à protéger la noix des souris. Posez par exemple une bouteille renversée dont vous aurez coupé les 2 extrémités et sur laquelle vous aurez posé un treillis métallique. Un épais paillis de copeaux de bois peut aussi faire l'affaire. Pensez à l'étaler au printemps.

Les premières vraies feuilles qui apparaissent après les 2 cotylédons sont simples puis composées d'un nombre de folioles croissant.

Repiquez les plants en pleine terre dès le premier été afin que le pivot puisse s'étendre librement. Posez une bouteille en plastique par-dessus pour assurer une protection contre le froid durant le premier hiver.

Division

Prélevez les rejets de souches poussant au pied de l'arbre. Pour cela, dégagez la tige et sectionnez la racine de l'arbre.

Greffe

La greffe peut se faire sur franc de Carya illinoinensis, sur du C. ovata ou laciniosa.

  • En hiver, greffez sur le collet d'un jeune plant avec un forçage en serre.
  • Effectuez une greffe à l'anglaise au début du printemps avec un enrobage de cire.
  • Écussonnez un œil au mois d'août.
  • Réalisez un chip budding :
  • à œil poussant soit de la fin d'hiver à fin juillet (avec un greffon conservé au repos greffé sur un porte-greffe dormant ou non),
  • ou à œil dormant depuis la mi-août jusqu'en fin d'hiver avec un greffon prélevé au moment de la greffe.

Conseils écologiques

Les caryers (Carya) sont assez sensibles au feu, car leur écorce fine ne leur permet pas de résister aux flammes.

La provenance des graines est un facteur important à prendre en compte lors d'une plantation fruitière de noix de pécan. En France, choisissez des clones poussant au nord de l'aire de distribution des pacaniers afin d'avoir plus de chance de produire des noix. Les cultures rentables en Europe se situent en effet dans la région de Malaga en Espagne.

Propriétés et usages des Carya

Le cerneau de la noix de pécan, à saveur très douce, est consommé cru ou cuit dans les gâteaux (brownies, biscotins…) ou dans le pain. Il peut être broyé pour épaissir la soupe ou pour obtenir un lait de noix transformé en beurre. Le cerneau contient 70 % de lipides et représentait une ressource vitale pour les Amérindiens durant l'hiver. Il ne comporte pas de sensation d'astringence comme chez le fruit du noyer.

Le bois de caryer, assez dur et fort, notamment chez Carya tomentosa et Carya ovata, est utilisé pour faire des manches d'outils, des articles de sport, et autrefois, des rayons de roue. Cependant, sa robustesse n'égale pas celle du noyer.

Le bois de Carya ovata est aussi apprécié pour le chauffage tel quel ou sous forme de charbon de bois, car il dégage beaucoup de chaleur. Le bois du Carya cordiformis d'apparence assez similaire au frêne, mais de moindre qualité est utilisé pour fumer les viandes en raison de son parfum.

Les jeunes rameaux frais cuits à la vapeur de Carya ovata s'inhalent pour traiter les maux de tête. La décoction de l'écorce sert à traiter les rhumatismes par voie interne et s'emploie aussi en cataplasme sur les articulations douloureuses.

Un peu d'histoire…

Les premiers caryers furent introduits en Espagne au XVIe siècle, mais n'ont pas laissé de descendants. Carya ovata est la première espèce implantée en Angleterre vers 1629 grâce à la contribution du voyageur botaniste John Tradescant le Jeune (1608-1662). Il faut attendre les années 1760 pour que d'autres espèces soient introduites en Europe. Le botaniste André Michaux (1746-1802) fait aussi parvenir des graines d'Amérique du Nord en France vers 1785 après en avoir fait la description, mais la plantation de caryers reste encore confidentielle.

Depuis 8 000 ans, la consommation des pacanes est attestée dans l'actuel Texas ! D'ailleurs, le pacanier en est l'arbre symbole depuis 1906.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides