Pin des marais

Pin des marais en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Pin des marais

  • Nom(s) latin(s)

    Pinus palustris

  • Famille

    Pinacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Conifère ou résineux

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Arrondi, en boule ou ovale
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    > 10 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Prairie Bosquet ou forêt Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Appartenant à la famille des Pinacées, le pin des marais, ou Pinus palustris, est un conifère américain, présent naturellement à partir du sud-est des États-Unis, de la Virginie au Texas dans les plaines côtières bordant l'Atlantique. Le pins des marais est historiquement originaire des États du Maryland et du Delaware.

En dehors de zones protégées, la tendance du Pinus palustris est à la régression en raison des l'exploitation de son bois, mais aussi et surtout en raison de la plantation ou semis d'autres espèces de pins qui viennent le remplacer. Le Pinus palustris supporte mal la concurrence d'autres espèces de conifères : une plantation isolée (ou en peuplement spécifique) en prairie est de mise. L'espèce est rustique jusque -10 °C environ, mais on évitera d'atteindre longtemps ce maximum de tolérance, en conservant le pin des marais à l'abri de gelées en dessous de -5 °C.

Le pin des marais peut potentiellement dépasser 45 m de haut, mais en moyenne, il mesure de 30 à 35 m, avec un tronc droit de 0,70 à 1,20 m de diamètre. La cime est arrondie avec une écorce brun orangé, présentant de grossières plaques squameuses rectangulaires. Les branches sont étalées et retombantes, légèrement courbées vers le haut à leur base. Les rameaux sont robustes, également brun orangé au départ, mais le vieillissement amène une couleur brun plus foncé ; ils vont produire des bourgeons rugueux ovoïdes, blanc argenté, de 3-4 cm. Les aiguilles sont longues de 20 à 40 cm, torsadées. La floraison, quasiment insignifiante, a lieu en mars et avril. La pollinisation est anémogame, mais les deux sexes des fleurs monoïques sont trouvés sur le même arbre. Le fruit est un cône. La base persistante des cônes cylindriques fait 3-8 cm, de couleur violacée. Les cônes, matures au bout 2 ans, perdent rapidement leurs semences et tombent. Les graines obovoïdes mesurent 7-10 mm, brun pâle, tachetées de brun plus sombre. Le pin des marais prend 100 à 150 ans pour atteindre sa pleine taille !

Le pin des marais pousse surtout dans le climat tempéré chaud de la plaine côtière subtropicale du Sud-Est américain, mais son étendue géographique se prolonge dans les hautes terres et les contreforts des Appalaches du Sud à environ 700 m d'altitude. Il nécessite un climat chaud et humide et un sol humide, bien que ce dernier critère de croissance reste variable, avec des sols constitués d'argile mal drainés, dans les marécages, mais encore dans des sols minces de pierre sur les pentes des montagnes et de crêtes rocheuses. Pour la plupart, ces sols sont sablonneux, acides et pauvres en éléments nutritifs.

Bon à savoir : Cette espèce peut croître en peuplements purs, mais est souvent trouvée avec d'autres pins, comme P. elliottii, P. echinata et P. taeda (pin à encens). Beaucoup d'arbres à larges feuilles grandissent avec pour former des forêts mixtes, accompagnés de nombreux arbustes. Mais la culture reste meilleure en population isolée.

Espèces et variétés du Pinus palustris

Pinus palustris

Pinus palustris
  • Nom commun : Pin des marais
  • Végétation : Hauteur moyenne de 30 à 35 m, mais après au moins 50 ans de croissance. Aiguilles du feuillage vert assez foncé.
  • Qualités : Demande un climat tempéré doux sans grosse gelée hivernale. Pousse sur sol sablonneux, humide et acide. Pas d'entretien une fois la croissance initiée. Empêche la croissance de végétation sous ses branches, laissant juste une végétation herbacée courte.

Pinus x sondereggeri

Pin Sonderegger, pin bâtard de Louisiane
  • Nom commun : Pin Sonderegger, pin bâtard de Louisiane
  • Végétation : Hybride naturel P. taeda x palustris, natif surtout de Louisiane. Aspect très semblable.
  • Qualités : Croissance initiale plus rapide, sans stade « herbeux », mais croissance ultérieure légèrement ralentie, si bien qu'au bout de 20 ans, l'espèce type et cet hybride font la même taille.

Plantation du pin des marais

Plantation du pin des marais

TANAKA Juuyoh/CC BY 2.0/Flickr

Où le planter ?

Le pin des marais demande un climat tempéré chaud, lieux où les étés sont longs et les gelées mineures et jamais constamment au-dessous d'une température de -5 °C. On le réservera au sud de la France (dans le Midi et sud ouest atlantique). En raison de la taille imposante de ce conifère, au-delà de 30 m de haut, sa culture ne s'envisage qu'en pleine terre, si possible en prairie humide, sans ombre.

Quand il est jeune, le pin des marais dispose d'une longue racine pivotante, qui est habituellement de 2-3 m de long ; au fur et à mesure, les pins des marais proposent un large étalement de son système de racines latérales avec plusieurs racines profondes. Il pousse sur sol bien drainé, généralement sablonneux. Adulte (au-delà de 50 ans), il peut tolérer quelques périodes de sécheresse.

Dans tous les cas, un sol acide est un atout indéniable. Un sol pauvre est meilleur, car il empêche une trop forte concurrence d'autres espèces de plantes.

Attention : les racines superficielles sont très agressives et peuvent déformer le terrain.

Quand planter le Pinus palustris ?

Plantez les jeunes plants au tout début du printemps, quand les gelées sont normalement absentes.

Les arbres doivent être assez petits, entre 8 et 50 cm au maximum. Les plantes ont un système racinaire très clairsemé et plus tôt ils sont plantés à leur emplacement définitif, mieux ils vont grandir. Faites-le de préférence dès que le jeune plant atteint 5 à 10 cm. N'oubliez pas que le pin des marais a un stade dit « herbeux », la taille prise en compte ici est celle d'un « tronc » formé ! L'apparition de ce tronc peut attendre 2 ans.

Les arbres plus grands (> 80 cm) s'établissent plus mal et peinent à croître pendant plusieurs années. Cela affecte aussi gravement le développement des racines et la résistance au vent.

Comment le planter ?

Plantez le pin des marais dans son emplacement permanent. Tant qu'il reçoit un très bon paillis pour exclure les mauvaises herbes, il s'établit très bien.

Culture et entretien de Pinus palustris

Culture et entretien de <em>Pinus palustris</em>

© Horticolor - Lyon

Une fois planté et avec le tronc initié, le pin des marais ne demande aucun entretien, sauf un paillage de protection contre la concurrence d'autres plantes. Ce paillage permet également de conserver une meilleure humidité au niveau du sol, ce qui est favorable au pin des marais durant ces premières (longues) années de vie.

Taille du pin des marais

En raison de la croissance très lente de Pinus palustris, qui imagine le tailler ? Surtout pas la moindre taille de quoi que ce soit avant que l'arbre n'ait au moins 50 ans !

Bien sûr, si des branches viennent à mourir (événement rare), il reste judicieux de les supprimer (pour l'aspect esthétique) en fin d'automne.

Maladies, nuisibles et parasites

Les espèces de ce genre sont notamment sensibles aux armillaires, mais cette espèce est résistante à la rouille fusiforme.

Multiplication de Pinus palustris

Semis

La propagation du pin des marais se réalise essentiellement via ses graines, par semis.

Les graines se récoltent après la fructification en octobre-novembre. Le cône reste sur l'arbre pour libérer les graines, il ne tombe qu'après. Les graines peuvent être stockées au frais et dans le noir durant quelques années (4-5 ans).

Note : Pour rappel, un cône met deux ans pour être mature et libérer les graines.

Il est préférable de semer les graines dans des pots individuels dans un châssis froid dès que possible (fin d'automne, en octobre-novembre), sinon en fin d'hiver.

Une courte stratification de 6 semaines à 4 °C peut améliorer la germination des graines stockées. La germination est assez rapide, et les jeunes plants sont implantés dans leurs emplacements permanents dès que possible, en prenant soin de les protéger pour leur premier hiver (voire 2 hivers) avec un paillage (écorce de pins par exemple).

Bouturage

Le bouturage est possible (mais pas les greffes !). Cette méthode ne fonctionne que lorsque la bouture est prise à partir de très jeunes arbres âgés de moins de 10 ans.

Utilisez un groupe de feuilles simples avec sa base. L'ébourgeonnage des pousses quelques semaines avant de prendre les boutures peut aider. Les boutures, juste insérées dans un substrat sablonneux humide, sont normalement lentes en développement… et lentes veut dire plusieurs années.

Bon à savoir : l'hybride Pinus x sondereggeri est plus facile à multiplier, car il n'a pas de période « herbeuse ».

Conseils écologiques

Les sécrétions des aiguilles de pin inhibent la germination des graines (quelles qu'elles soient…), réduisant ainsi la quantité de plantes qui peuvent croître sous les arbres. Le pin des marais permet d'obtenir une zone sans entretien (pas d'arbuste venant dénaturer le paysage). En effet, les aiguilles contiennent une substance appelée terpène, libérée lorsque la pluie lave les aiguilles et elle a un effet négatif sur la germination de certaines plantes, y compris le blé.

Si des écailles de l'écorce tombent, récoltez-les pour recouvrir une zone de plantation demandant de l'acidité.

Pinus palustris est bien adapté aux feux grâce à son stade herbacé et il réussit rapidement à repartir à partir des graines pour profiter de l'espace et des nutriments libérés. De plus, il peut survivre à un « feu de sol » par la production de rejets à partir du tronc touché jusqu'à ce que ces rejets « construisent » un système racinaire qui va accélérer sa croissance du tronc de façon spectaculaire et s'élever au-dessus du niveau des flammes dommageables. Cette étape de rejets est une « étape herbeuse » et elle peut durer plusieurs années. C'est seulement après cette étape que la croissance du pin des marais est rapide ! En fait, en sylviculture, le « brûlage » est pratiqué volontairement pour favoriser, à la fois, le développement rapide des rejets, et la suppression d'espèces concurrentes.

Un peu d'histoire…

Record : À l'été 2007, un pin des marais en Caroline du Nord a abouti à un comptage de 459 cernes ! Il est raisonnable de supposer que cet arbre encore vivant est âgé d'au moins 460 ans. D'ailleurs, le pin des marais est l'arbre-emblème de l'État de Caroline du Nord.

Utilisations variées

Un colorant beige ou vert est obtenu à partir des aiguilles.

La résine est utilisée par les violonistes sur leurs archers, mais encore pour faire de la cire à cacheter, du vernis, etc.

Une sorte de pâte peut également être obtenue à partir de la résine et utilisée pour l'étanchéité, ou comme agent de conservation du bois.

La térébenthine obtenue à partir de la résine de tous les pins est antiseptique, diurétique, et vermifuge.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides