Bowiea volubilis

Bowiea volubilis en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Bowie volubile

  • Nom(s) latin(s)

    Bowiea volubilis

  • Famille

    Hyacinthacées, Liliacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante comestible ▶ Autres plantes médicinales

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Palissable
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 2 m
  • Largeur à maturité

    20 cm

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation intérieure

    Véranda Serre froide Serre chaude
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Bowiea ne comprend qu'une seule espèce originaire des régions sèches et désertiques d'Afrique du Sud, caractérisées par des pluies concentrées sur l'été, comprises entre 200 et 800 mm. Bowiea volubilis produit un bulbe crassulescent atteignant 15-20 cm de diamètre, prisé notamment par les populations indigènes du KwaZulu-Natal pour ses vertus médicinales. Il est d'ailleurs surexploité au point de menacer l'espèce de disparition. Son aire d'origine s'étend du Kenya jusqu'à la province du Cap. La sous-espèce volubilis occupe la partie orientale tandis que la sous-espèce gariepensis s'étend entre la Namibie et la province du Cap. Le Bowiea appartient à la famille des Hyacinthacées, en classification phylogénétique, et à celle des Liliacées, en classification classique.

Le Bowiea volubilis se sert de son bulbe constitué d'écailles imbriquées comme organe de réserve pour résister aux périodes sèches. De teinte vert pâle, ce dernier est plus ou moins enterré grâce à des racines contractiles. Il produit une ou plusieurs tiges fleuries ramifiées vert vif jusqu'à 2,50 m de long que l'on peut maintenir en hauteur. Son nom anglophone climbing onion illustre bien ce phénomène.

La tige produit quelques feuilles linéaires au stade immature qui tombent rapidement si bien que ce sont les tiges vert clair de l'inflorescence qui exercent rapidement la photosynthèse. La plante est dormante durant l'hiver ; ses parties vertes se dessèchent, les écailles externes du bulbe deviennent alors comme du papier. En fin de printemps début d'été, une ou plusieurs tiges (inflorescences lianescentes) sont émises par le bulbe et connaissent une croissance fulgurante. Elles supportent de nombreuses ramifications qui peuvent chuter.

Des petites fleurs étoilées verdâtres ou jaunâtres munies d'un long pédoncule et précédées d'une bractée lancéolée à éperon naissent sur ces tiges au printemps. La corolle est constituée de 6 tépales, 6 étamines jaune vif et 1 pistil comme chez la tulipe ou l'asperge.

Les fruits se développent au-dessus des 6 tépales persistants sous forme de capsules coniques de 8-30 mm de long, pointues ou arrondies en extrémité (selon la variabilité de l'espèce) s'ouvrant par des valves. Les petites graines noires anguleuses de 5-10 mm de long sont peu nombreuses.

Attention : cette plante est extrêmement toxique, même le simple contact avec la peau provoque des irritations. Une ingestion importante provoque des vomissements, sursalivations et palpitations parfois mortelles.

Espèces et variétés de Bowiea

Bowie volubile (Bowiea vulgaris, syn. Ophiobostryx v., Schizobasopsis v.)

Espèce type

Bowiea volubilis Espèce type
  • Végétation : Plante vivace à bulbe semi-enterré vert clair, de 15-20 cm de diamètre, formé d'écailles charnues imbriquées ; ancrée par de grosses racines blanches de 5 mm de diamètre. Tiges volubiles aphylles succulentes, très ramifiées, jusqu'à 2,50 m de long.
  • Fleurs et fruits : Floraison en été en Afrique du Sud, au printemps dans l'hémisphère Nord. Corolle verdâtre de 10-16 mm de large, à 6 tépales réfléchis à extrémité pointue. Capsules coniques de 8-30 mm.
  • Qualités : Originaire du sud et sud-est de l'Afrique, dans les savanes sèches et les forêts. Plante gélive. Plante originale succulente cultivée comme plante verte.

Sous-espèces

Bowiea volubilis subsp. gariepensis (syn. B. gariepensis)

Bowiea volubilis  Bowiea volubilis  subsp.  gariepensis  ( syn. B. gariepensis )
  • Végétation : Bulbe un peu plus petit que chez l'espèce type, de 14 cm de large. Tiges vert glauque jusqu'à 1,20 m de long.
  • Fleurs et fruits : Fleurs entre 14 et 23 mm de large, blanc pur. Capsule sphérique déprimée de 4-6 mm. Graines de 4-5 mm avec un cotylédon de 100 mm.
  • Qualités : Provient du fleuve Orange , entre la Namibie et l'Afrique du Sud. Pousse sur des éboulis ombragés, face au sud.

Bowiea volubilis subsp. volubilis (syn. B. kilimandscharica)

Sous-espèces Bowiea volubilis subsp. volubilis (syn. B. kilimandscharica)
  • Végétation : Bulbe de 15 cm de diamètre. Tige crassulescente vert clair atteignant 3-4 m de long.
  • Fleurs et fruits : Fleurs vertes de 16-24 mm de diamètre entre janvier et mars dans son aire d'origine. Capsule ovale brunâtre de 25 mm de diamètre.
  • Qualités : Pousse à l'est de l'Afrique du Sud. S'agrippe à la végétation ou rampe sur les rochers.

Plantation de Bowiea volubilis

Plantation de <em>Bowiea volubilis</em>

Où la planter ?

Cultivez la plante en intérieur, car la température ne doit pas descendre au-dessous de 10 °C si vous voulez que le feuillage demeure en permanence. La plante tolère de courtes gelées nocturnes seulement en conditions sèches et lorsque la température remonte bien au cours de la journée.

Placez la plante dans une pièce très lumineuse en évitant le soleil direct au niveau du bulbe sensible aux brûlures. L'inflorescence tolère quant à elle le plein soleil derrière une vitre aux heures les moins chaudes.

Utilisez un substrat graveleux bien drainant de type substrat pour cactus ou constituez vous-même un mélange avec 1/3 de sable grossier de rivière (2 à 5 mm), 1/3 de terre de jardin tamisée et désinfectée à la chaleur, 1/3 de terreau bien décomposé et stérilisé. Étalez une couche de graviers en surface afin d'éviter la pourriture du bulbe.

Quand planter Bowiea volubilis ?

Plutôt en période de repos, soit en hiver.

Comment la planter ?

Plantez un tuteur dès le départ des tiges, car elles sont assez cassantes. Remplissez un pot plus large que profond de substrat puis placez le bulbe enterré du tiers de son diamètre.

Culture et entretien de Bowiea volubilis

Culture et entretien de <em>Bowiea volubilis</em>

La culture est assez facile, car Bowiea volubilis demande peu de soin.

Arrosez pendant toute la période de croissance des tiges, printemps-été, par petites quantités. Réduisez progressivement l'arrosage après la floraison jusqu'à l'arrêt complet au cours de l'hiver.

Reprenez l'arrosage à petite dose dès qu'une tige sort du bulbe.

Maladies, nuisibles et parasites

Les pucerons et les cochenilles farineuses sont les 2 principaux parasites du Bowiea volubilis. Traitez rapidement avec un insecticide.

Attention : évitez d'écraser les insectes à main nue du fait des risques allergènes.

Multiplication de Bowiea volubilis

Multiplication de <em>Bowiea volubilis</em>

Rillke/CC BY SA 3.0/Wikimedia

La multiplication se fait le plus souvent par semis ou par division, en prélevant une écaille comme chez le lis.

Semis

Récupérez les capsules sèches en vue d'un semis en tirant doucement sur les tiges desséchées. Utilisez des graines fraîches pour une germination en 3 semaines.

Composez un substrat sableux humide dans lequel vous enfoncez les graines de quelques millimètres.

Vaporisez le substrat régulièrement et placez dans une pièce chaude mi-ombragée.

Le bulbe ne tarde pas à se former en surface, tiré par les racines contractiles.

Division

Au printemps, écartez délicatement une écaille du bulbe ou décrochez une bulbille ou éclatez tout le bulbe si vous souhaitez renouveler complètement la plante.

Laissez cicatriser l'écaille pendant 2 semaines à mi-ombre avant de la mettre en culture.

Enfoncez l'écaille de 1 cm dans un substrat sableux légèrement humide.

Lorsque des bulbilles sont apparues et mesurent 1 cm de diamètre, détachez-les de l'écaille et plantez-les dans des godets indépendants. Placez-les à mi-ombre et arrosez toujours par petites quantités.

Conseils écologiques

Appliquez du savon noir additionné d'huile végétale pour asphyxier les insectes parasites.

Un peu d'histoire…

Le genre Bowiea fut créé en l'honneur du collecteur de plantes pour le jardin de Kew, James Bowie (1789-1869), envoyé au Cape en 1817. Le nom d'espèce volubilis qualifie en latin des tiges qui s'enroulent.

Le nom local de la bowie, igibisila signifie « qui combat la malchance ». Elle porte aussi le nom de patate grimpante (climbing potato) ou zulu potato en anglais.

Localement, Bowiea volubilis est utilisée pour ses vertus tonicardiaques, associée à 4 autres plantes pour soigner maux de tête, inflammations, stérilité, maladies vénériennes, infections urinaires, maladies de la peau, mais aussi pour induire un effet purgatif, abortif et vomitif dans la pharmacopée traditionnelle. Certaines tribus lui concèdent un charme protecteur avant une bataille ou un long voyage. Lors de funérailles, les personnes présentes s'en frottaient la peau afin de provoquer une réaction allergique.

Bowiea volubilis fait partie des 6 espèces médicinales les plus menacées de disparition en Afrique du Sud. Sa propagation par voie végétative demeure lente et très coûteuse ce qui explique les prélèvements qui sont faits dans la nature.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides