Streptosolen

Streptosolen en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Streptosolen

  • Nom(s) latin(s)

    Streptosolen, Browallia

  • Famille

    Solanacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Pleureur ou tombant
    Grimpant
    Palissable
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 5 m
  • Largeur à maturité

    1 à 2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation intérieure

    Véranda Serre froide
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Streptosolen fait partie de la famille des Solanacées qui comporte aussi les genres Brugmansia, Nicotian, Physalis et Solanum, pour les plus connus. Ce genre comporte une seule espèce arbustive persistante, le Streptosolen jamesonii ou streptosolen de Jameson, qui pousse naturellement dans les zones boisées et claires d'Amérique du Sud, notamment en Colombie, en Équateur et au Pérou. Cet arbuste sarmenteux à faible rusticité doit être cultivé en pot ailleurs qu'en région du littoral méditerranéen ou atlantique qui ne connaît pas de gelées ou seulement de fugaces et faibles températures négatives. La partie aérienne est détruite par le gel, la souche résiste brièvement jusqu'à -2 à -3 °C si le sol est bien sec.

Si on le laisse pousser, le streptosolen cultivé en pleine terre peut dépasser 3 m de hauteur pour 2,50 m d'envergure. En pot, ses dimensions sont réduites de moitié. Ses longs rameaux souples et flexibles permettent de le conduire en grimpante en le palissant comme ses cousins, les Solanum.

Les feuilles du streptosolen sont alternes, simples, vert foncé, légèrement gaufrées et duveteuses. Elles mesurent 4 à 5 cm de longueur et ont une forme ovale.

L'arbuste fleurit généreusement toute la saison printanière jusqu'en début d'été, de mars à juillet selon le climat. La floraison peut même se prolonger de manière plus clairsemée jusqu'en fin d'automne. Le streptosolen produit alors une multitude de corymbes de fleurs, situés à l'extrémité des rameaux et mesurant environ 10 cm de longueur. La corolle présente un long tube souple et tordu terminé par 5 lobes étalés. Au début de l'épanouissement, la fleur est jaune vif, puis elle passe à l'orange foncé au fil des jours, offrant au streptosolen des nuances chaleureuses qui ne passent pas inaperçues. Ces coloris éclatants lui valent l'appellation de « Marmalade Bush » outre-Atlantique. Les fleurs mellifères sont appréciées des papillons et des abeilles.

Les fleurs sont suivies de fruits capsuleux et coriaces. Leurs deux valves s'ouvrent à maturité pour libérer les graines.

Attention : toute la plante est toxique par ingestion.

Espèces de streptosolen

Ce genre est monospécifique et ne présente pas d'autres variétés que le type.

Streptosolen de Jameson, Streptosolen jamesonii (syn. Browallia jamesonii)

Streptosolen de Jameson, Streptosolen jamesonii (syn. Browallia jamesonii)
  • Floraison : Printanière et estivale. Jusqu'aux gelées en climat doux. Nombreux corymbes de fleurs tubulaires jaunes à rouge orangé.
  • Végétation : Persistante. Port étalé et dense. Grimpant ou retombant selon l'utilisation. Feuilles simples et ovales, vert foncé, fortement nervurées.
  • Qualités : Origine sud-américaine. Gélif en pot, rusticité faible en pleine terre. Pour le jardin, la terrasse ou la véranda. Longue floraison très généreuse. Croissance rapide.

Plantation du streptosolen

Plantation du streptosolen

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

Où le planter ?

Installez-le en plein soleil en lui évitant les expositions trop cuisantes (mur plein sud) en climat chaud. En climat limite de rusticité, installez-le contre un mur plein sud pour gagner quelques degrés. Sa température idéale en hiver ne descend pas au-dessous de 5 °C.

Offrez-lui un sol fertile, humifère, frais en été, mais parfaitement drainé en hiver. Ses racines supportent mal l'effet combiné du froid et de l'humidité.

Hors climat doux, plantez-le en pot à hiverner hors gel dès la fin de l'été. Placez-le dans la serre, la véranda ou une pièce lumineuse non chauffée.

Conseil : profitez de la souplesse de son port pour l'utiliser en grimpante contre un mur, un treillage, ou une tonnelle. Vous pouvez aussi valoriser son aspect retombant en le plantant au-dessus d'un muret, dans une grosse potée placée en hauteur ou dans une jardinière suspendue. Certains pépiniéristes le conduisent en tige, il est alors parfait en pot pour structurer une petite terrasse ou un balcon.

Quand planter le streptosolen ?

Plantez-le au printemps ou en début d'automne. Préférez la plantation printanière ailleurs qu'en climat doux.

Comment le planter ?

Préparez soigneusement le sol et amendez-le avec des graviers et du sable grossier pour en améliorer le drainage s'il est de tendance compacte et argileuse. Enrichissez-le avec des fumures organiques à action combinée longue et rapide, comme un mélange de fumiers compostés, de sang desséché et de poudre d'os. En effet, le streptosolen est gourmand et fleurit d'autant mieux qu'il est bien nourri. Comptez 1 pied/m².

Si vous l'installez en pot, prévoyez de pouvoir le déplacer facilement lors de son hivernage à l'intérieur. Offrez-lui un pot percé de trous d'évacuation. Mettez une couche de billes d'argile au fond du pot pour faciliter le drainage.

Plantez le streptosolen en même temps que son support (tuteur échelle par exemple), et comblez avec un terreau riche et allégé avec des matériaux comme de la perlite ou de la vermiculite.

Culture et entretien du streptosolen

Culture et entretien du streptosolen

K M/CC BY 2.0/Flickr

En pleine terre

Pour assurer la reprise en pleine terre, arrosez copieusement et régulièrement les semaines suivant la plantation et le premier été, surtout si la saison est sèche. Diminuez les arrosages en automne et en hiver, le streptosolen peut se contenter des précipitations. Veillez par contre à toujours lui assurer un sol frais en été, car il supporte mal un sol sec.

Palissez régulièrement les rameaux du streptosolen pendant la période de végétation.

Paillez la souche de l'arbuste au début de l'automne avec un lit de feuilles mortes pour gagner quelques degrés en région limite de rusticité.

Apportez du compost mûr ou une fumure organique bien décomposée au début du printemps pour soutenir la croissance et la floraison. En sol pauvre, complétez par deux ou trois apports d'engrais mélangé à l'eau d'arrosage pendant la saison (de mai à août).

En pot

Veillez à maintenir le substrat frais pendant toute la belle saison pour favoriser la pousse des rameaux et la formation des fleurs. Ajoutez un engrais liquide à l'eau d'arrosage tous les 15 jours d'avril à août (de juin à août si vous avez rempoté).

Dès que les températures nocturnes passent au-dessous de 5 °C, rentrez votre streptosolen à l'intérieur. Réduisez les arrosages en automne et en hiver en fonction de la température de la pièce. La fraîcheur est nécessaire pendant son repos de végétation. Maintenez entre 5 et 15 °C.

Rempotez tous les ans ou tous les deux ans selon la croissance et la taille du pot.

Bien arroser les plantes d'intérieur

Taille du streptosolen

Taillez juste après la floraison pour équilibrer la silhouette, densifier la ramure ou réduire le développement si vous l'hivernez dans la véranda.

Supprimez régulièrement les fleurs fanées pour prolonger la floraison.

En fin d'hiver, nettoyez la ramure de ses parties mortes et abîmées.

Maladies, nuisibles et parasites

Le streptosolen, surtout s'il est cultivé à l'intérieur, peut être parasité par des aleurodes, des pucerons, des cochenilles et des araignées rouges. Maintenez une bonne hygrométrie du terreau et de l'atmosphère par des arrosages et des bassinages réguliers. Une plante affaiblie par la soif est plus attractive pour les insectes.

Multiplication du streptosolen

Multiplication du streptosolen

© Horticolor - Lyon

Il existe plusieurs méthodes pour multiplier le streptosolen.

Bouturage

Le bouturage des pousses terminales est possible au printemps (boutures herbacées) et en été (boutures semi-aoûtées).

Placez les boutures au chaud et à l'étouffée pour faciliter l'enracinement. Utilisez des hormones de bouturage. Veillez à maintenir le terreau de bouturage humide sans excès pour éviter les pourritures.

Marcottage

Le marcottage du printemps jusqu'en début d'automne d'une tige d'un streptosolen planté en pleine terre est aussi pratiqué et nécessite moins de suivi que le bouturage.

Sevrez la marcotte au bout d'un an.

Semis

Vous pouvez aussi tenter le semis printanier de graines récoltées à l'automne précédent.

Semez à la surface d'un terreau de semis. Couvrez peu les graines, car elles ont besoin de lumière pour germer. Maintenez une température comprise entre 18 et 25 °C. La germination prend un à deux mois.

Repiquez en godet individuel dès que la plantule a développé 2 ou 3 feuilles.

Conseils écologiques

Inutile de gaver le streptosolon d'engrais s'il boude pour fleurir. Déplacez-le, il manque sans doute de soleil indispensable pour la floraison.

Un peu d'histoire…

Le nom générique Streptosolen vient de la fusion de deux mots grecs : streptos qui signifie « tordu » et solenas qui veut dire « tube », une allusion à la forme des fleurs tubulaires.

Le nom spécifique jamesonii est un hommage au scientifique écossais Robert Jameson (1774-1854), professeur et responsable de la collection d'Histoire naturelle à l'Université d'Édimbourg, mais également éminent géologue et minéralogiste.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides