Stapelia

Stapelia en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Stapélie

  • Nom(s) latin(s)

    Stapelia

  • Famille

    Apocynacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante grasse, succulente ou cactus

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Forme

    Buissonnant
    Arrondi, en boule ou ovale
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0 à 0,45 m
  • Largeur à maturité

    0,20 à 0,40 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    9 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Véranda
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Stapelia est constitué de vivaces basses, sensibles au gel et aux excès d'eau. Les tiges et la ramification les rendent immédiatement reconnaissables. Elles sont presque toujours dressées, généralement de façon uniforme, de couleur variant du vert au pourpre, en fonction de l'ampleur de l'exposition au soleil. Elles sont rarement tachetées de rouge ou de pourpre sur le vert.

Ramifiées et charnues, les tiges des Stapelia sont dépourvues de feuilles et présentent une section quadrangulaire. Les arêtes des rameaux sont formées de renflements semblables à des tubercules se terminant en forme d'aiguillons non épineux.

Les Stapelia, ou stapélies, de la famille des Apocynacées, sont des plantes hermaphrodites fleurissant en fin d'été et en automne. Ses fleurs sont solitaires ou groupées par deux ; elles naissent vers la base des rameaux et sont généralement de grande taille par rapport à l'ensemble du végétal. Les plus grosses font 40 cm de diamètre et les plus petites 6 mm.

Les fleurs sont constituées d'un calice à 5 pointes et d'une corolle plane à 5 lobes presque ovales. Le pistil est entouré de 5 étamines. Une fois pollinisée, la fleur donne 2 follicules contenant de nombreuses graines munies d'un genre de soie destinée à faciliter leur dispersion par les airs.

Note : La couleur de chair décomposée et l'odeur fétide des fleurs attirent certaines mouches qui viennent y pondre, participant ainsi à la pollinisation.

Espèces de Stapelia

Stapelia acuminata

Stapelia
  • Végétation : Verte, bien droite. Hauteur comprise entre 35 et 40 cm.
  • Fleurs : Rouges et rayées tirant un peu sur le marron, étamines et pistil ocre orangé.
  • Qualités : Variété assez rare, floraison de couleur tranchante sur la végétation.

Stapelia flavopurpurea

Stapelia flavopurpurea
  • Végétation : Verte, dressée voir retombante sur le pourtour. Devient pourpre au soleil. 15 cm de haut maximum.
  • Fleurs : Vertes, jaunes ou orange, en forme d'étoile à 5 branches très distinctes.
  • Qualités : Le seul Stapelia à ne pas sentir mauvais. Les fleurs dégagent une odeur de cire d'abeille.

Stapelia lepida

Stapelia lepida
  • Végétation : Verte légèrement pourpre aux extrémités. 15 cm de haut maximum.
  • Fleurs : Fleurs jaunes fortement maculées de rouge brun.
  • Qualités : Floraison originale : les fleurs pendent au bout d'un fin pédoncule.

Stapelia gigantea

Stapelia gigantea
  • Végétation : Vert tendre, fortement dentée. De 25 à 30 cm de haut.
  • Fleurs : Jaune orangé marbrées de brun, poilues.
  • Qualités : Comme son nom l'indique, ce sont les plus grosses fleurs du genre, 40 cm de diamètre.

Stapelia rubiginosa

Stapelia
  • Végétation : Vert tendre, pourpre aux extrémités. Un peu désordonnée. Jusqu'à 30 cm de haut.
  • Fleurs : Rouge pourpre, à fort duvet.
  • Qualités : Fleurs étonnantes grâce à leurs organes reproducteurs très colorés.

Stapelia clavicorona

Stapelia
  • Végétation : Verte, légèrement grisâtre, fortement dentée sur les bords. Hauteur de 15 à 20 cm.
  • Fleurs : Fleurs de couleurs dégradées du jaune au rouge, striées et poilues.
  • Qualités : Dégradé de couleurs assez unique, pouvant varier suivant l'exposition lumineuse.

Plantation des Stapelia

Plantation des <em>Stapelia</em>

Maja Dumat/CC BY 2.0/Flickr

Où les planter ?

À cause de sa très faible résistance au froid (pas moins de 2 °C) les Stapelia sont cultivées en pots ou coupes, de petit à moyen diamètre, suspendus ou non.

La mi-ombre est bien adaptée à la culture de cette plante.

Quand planter les Stapelia ?

La période idéale de plantation se situe d'avril à juillet. Bien que cultivée en intérieur, votre Stapelia peut être rempotée toute l'année.

Comment les planter ?

Comme une plante succulente, mais dans un substrat un peu plus nourrissant que pour les autres.

Sortez délicatement la Stapelia de son godet ou pot d'origine. C'est une plante fragile, aux branches cassantes en cas de torsion ou écrasement. Après avoir choisi un joli pot, préparez-lui un mélange léger de qualité, composé de 1/3 de terreau de feuilles ou terre de bruyère, 1/3 de terre franche, 1/3 de sable grossier. Au préalable, vous aurez drainé le fond de pot avec des graviers ou autre élément de ce genre.

Remplissez un tiers du pot avec le mélange terreux, placez votre Stapelia bien droite et centrée, en veillant à ce que le collet des pousses ne soit pas trop bas. Terminez en tassant fermement les bords et arrosez copieusement. L'eau ne doit jamais stagner dans la coupelle. Il ne vous reste plus qu'à lui trouver un emplacement très lumineux, la mettant en valeur.

Culture et entretien des Stapelia

Culture et entretien des <em>Stapelia</em>

Maja Dumat/CC BY 2.0/Flickr

La question la plus délicate concernant la culture de la Stapelia est celle de l'arrosage. En effet, il lui faut très peu d'eau dès la fin de floraison jusqu'au printemps (novembre à mars) quitte à laisser sécher la motte quelques jours entre deux arrosages. Les apports d'eau sont à mesurer en fonction de la température ambiante. Le reste de l'année, les arrosages doivent être légers, mais réguliers. Cette succulente apprécie un peu plus l'eau que les autres lorsqu'il fait chaud.

Vous pouvez apporter un léger fertilisant en fin de printemps, début d'été, de manière à stimuler la future floraison. Vous utiliserez donc un engrais plus dosé en K (potasse). Regardez parmi vos fertilisants celui qui sera le mieux adapté. Certaines nutritions pour cactées peuvent parfaitement faire l'affaire.

Attention : bien respecter la dose et les précautions d'usage.

Il vous est possible de sortir ces plantes sur un balcon, une terrasse ou autre en période chaude. Lors de l'exposition extérieure, veillez à ne pas les placer en plein soleil. Le choc lumineux risque de brûler la végétation.

Maladies, nuisibles et parasites

Vous aurez peut-être quelques cochenilles farineuses qui viendront troubler la quiétude de votre Stapelia. Il sera facile de vous en débarrasser avec un remède de « grand-mère ». Mélangez dans un spray à main, de l'eau tiède, une cuillère à soupe d'huile de cuisine, une goutte de liquide vaisselle. Secouez le tout pour émulsionner l'huile à l'eau tiède et pulvérisez directement sur les insectes, à heures fraîches.

Le principal risque est fongique, lié la plupart du temps à un excès d'arrosage. Les tiges se couvrent peu à peu de points noirs circulaires, elles jaunissent, mollissent, et si rien n'est fait, la plante périt. Une fois le botrytis installé, stopper les arrosages peut être un bien, mais il faut envisager rapidement l'utilisation d'un fongicide systémique (véhiculé par la sève). Vous trouverez cela en magasin spécialisé ou jardineries. Plusieurs produits sont autorisés à la vente, renseignez-vous auprès d'un vendeur, car suivant les marques, la dénomination commerciale de la matière active est différente.

Multiplication des Stapelia

Multiplication des <em>Stapelia</em>

Maja Dumat/CC BY 2.0/Flickr

Il est possible de semer, diviser et bouturer la Stapelia, cependant le risque de pourriture des semis ou de la touffe divisée est trop important par rapport à la facilité du bouturage. Nous allons donc préférer cette méthode qui donne presque 100 % de réussite en suivant quelques conseils simples.

Quand bouturer ?

En mars, avril, mai et juin, la période est très propice à l'enracinement des boutures, et au démarrage de nouvelles pousses.

Comment bouturer ?

La pratique est très facile : il vous suffit de casser ou couper un ou plusieurs tronçons secondaires de tige à l'endroit du rétrécissement. Vous pouvez aussi tirer délicatement sur une tige du bord qui se sépare facilement de la touffe mère. Cette tige peut quelquefois déjà porter des racines.

Ensuite vous pouvez directement empoter vos boutures dans un mélange de 50 % de terre de bruyère et 50 % de sable. Commencez par un empotage en godet ou pot de 1 l, mais pas plus gros. Enfoncez la base sectionnée sur 2 cm, puis tassez délicatement.

Une autre méthode employée est de placer à l'horizontale votre bouture. Ainsi installées, les racines se développeront au niveau de la partie en contact avec la terre et les pousses sortiront du côté opposé. Bien arroser la première fois, ensuite le mélange doit rester à peine humide. Si la température ambiante est encore basse, installez un plastique perforé pour créer un effet de miniserre.

Conseil : Évitez de placer le plastique en contact avec les boutures, à cause du botrytis, maladie fongique trouvant dans ces conditions un milieu propice à son développement (voir plus haut « Maladies, nuisibles et parasites »).

Conseils écologiques

Par forte chaleur, brumisez votre Stapelia à l'eau de pluie. Cela limite les taches de calcaire, dépoussière et rafraîchit la plante. Il est préférable d'attendre que la terre soit un peu sèche pour brumiser, ainsi l'eau sera plus facilement absorbée par les tiges, à la manière de la rosée matinale.

Évitez la projection d'eau sur les fleurs, certaines variétés peuvent être tachées, surtout si la plante est exposée au soleil à ce moment-là.

Préférez toujours un terreau de feuilles fait maison à une terre de bruyère du commerce. Certaines marques peu chères importent souvent de l'étranger des matières discutables en termes de « terre de bruyère »… Cela est valable également pour certains terreaux dits universels ! Si vous achetez le terreau, préférez un produit de marque à un produit inconnu comportant peu d'informations sur le contenu et la provenance.

Attention : Une tendance actuelle est de produire et vendre du terreau à base de déchets ménagers compostés, à l'étiquetage flou. Ce type de substrat n'est pas conseillé.

Un peu d'histoire…

Cette plante a été nommée Stapelia en 1737 par Carl von Linné en hommage à Jan Bode Van Stapel, botaniste hollandais mort en 1636.

Les noms vernaculaires des stapélies font état de leurs fleurs et de leurs formes, comme « étoile de mer d'Afrique », ou de l'odeur qu'elles dégagent, comme « fleur de charogne ».



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides