Stenotaphrum secundatum

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Stenotaphrum secundatum en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Faux kikuyu

  • Nom(s) latin(s)

    Stenotaphrum secundatum

  • Famille

    Poacées, Graminées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Herbes et graminées

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0 à 0,45 m
  • Largeur à maturité

    0,40 à 0,70 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    5 à 15 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Prairie Couvre-sol Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le Stenotaphrum secundatum, ou faux kikuyu, est une plante vivace de la famille des Poacées. Haute de 5 à 15 cm (jusqu'à 40/45 cm si elle n' est pas tondue), cette herbe est glabre, à rhizomes épais très longuement rampants et radicants. Les tiges sont rarement dressées, plutôt à pousse horizontale, donnant un gazon à feuilles coriaces, plus ou moins enroulées, obtuses, à ligule courte ciliée. Les épis floraux sont solitaires, dressés, longs de 4 à 10 cm, blanchâtres, glabres, à axe épais et aplati. Après la floraison (de juillet à septembre), des épillets biflores, subsessiles apparaissent, ils sont géminés sur 2 rangs.

Largement cultivé en extérieur sous les tropiques et autres régions chaudes du globe, sous nos latitudes c'est un gazon à réserver aux régions du pourtour méditerranéen en culture extérieure, bien qu'il se soit peu à peu adapté naturellement à certaines régions de pâturages maritimes, bords des cours d'eau. Il s'est naturalisé dans les Basses-Pyrénées, autour de Bayonne et dans l'Hérault. Tolérant à la salinité de l'air et du sol, on le voit souvent dans les lagunes et les marais, sur les rivages, et partout où la quantité d'humidité est suffisante.

Le faux kikuyu peut également servir de décoration basse aux pieds de vos plantes en pots, ou retombante dans un pot suspendu. En extérieur, il fleurit chaque année, en intérieur, rarement.

Espèces et variétés de Stenotaphrum secundatum

Deux espèces naturelles sont décrites dans le tableau ci-dessous, ainsi que quelques cultivars dont le nombre semble incessant, afin de l'adapter au mieux.

Stenotaphrum secundatum

Espèce type

Stenotaphrum secundatum Espèce type
  • Port/croissance : Très dense, très tapissant, à croissance rapide.
  • Feuillage : Vert vif.
  • Qualités : Très résistant au piétinement, supporte une exposition ombragée.

S. secundatum var. variegatum

Stenotaphrum secundatum S.  secundatum  var.  variegatum
  • Port/croissance : Tapissant, très dense, pousse plus lente que l'espèce type.
  • Feuillage : Feuillage panaché vert et blanc.
  • Qualités : Très beau, idéal pour une culture en pots.

'Séville'

Stenotaphrum secundatum 'Séville'
  • Port/croissance : Tapissant à croissance lente.
  • Feuillage : Vert très foncé.
  • Qualités : Très résistant à la salinité.

'Jade'

Stenotaphrum secundatum 'Jade'
  • Port/croissance : Croissance normale, très basse.
  • Feuillage : Couleur vert jade, décoratif.
  • Qualités : Très résistant à une croissance à l'ombre.

'Floratine'

Stenotaphrum secundatum 'Floratine'
  • Port/croissance : Port ras de texture fine.
  • Feuillage : Vert sombre.
  • Qualités : Assez tolérant à des 3/5 °C Ne demande que peu de tontes.

'Sapphire'

Stenotaphrum secundatum 'Sapphire'
  • Port/croissance : Sélection australienne à croissance latérale rapide.
  • Feuillage : Feuillage vert bleuté, stolons violacés.
  • Qualités : Rapide de croissance et fort pouvoir décoratif par son coloris unique.

Semis et plantation du Stenotaphrum secundatum

Semis et plantation du <em>Stenotaphrum secundatum</em>

BotMultichillT/CC BY 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

Le Stenotaphrum secundatum pousse mieux entre 20 et 30 °C, avec un minima de 5 °C. Sa survie dans des conditions d'hiver givré sera donc difficile.

Adapté à l'origine à une culture extérieure, il peut être cultivé en pot et prospérer en intérieur l'hiver, pouvant être sorti en fin de printemps jusqu'aux premiers frimas de l'automne. Cette herbe atteindra très vite les limites du bord du pot pour ensuite retomber de façon harmonieuse.

Il est adapté aux sols dont le pH varie de 5 à 8,5.

Quand planter le faux kikuyu ?

Le printemps est la période la plus adaptée à son semis. Il pourra ainsi rapidement se développer et couvrir la surface qui lui est réservée.

Comment le semer ?

Vous pouvez semer le Stenotaphrum secundatum directement en place. Les graines de ce gazon sont faciles à se procurer en magasins spécialisés.

Sur un sol terreux préalablement « griffé », enrichi en sable sur une dizaine de centimètres et dépourvu de matières grossières, semez à la volée vos graines en prenant soin de les répartir de façon régulière. Épandez ensuite une très fine pellicule de sable fin à l'aide d'un tamis ou à la main. Roulez la surface totale à l'aide d'un rouleau prévu à cet effet, ceci ayant pour but de tasser le sol. Arrosez doucement pour ne pas déplacer les graines par un excès d'eau, et maintenez une humidité constante même après germination complète qui se fait en moins de 15 jours. Attendez ensuite 2 mois avant une première tonte haute.

Attention : ne marchez pas sur une herbe trop jeune.

Comment planter le Stenotaphrum secundatumen rouleaux ?

Vous pouvez aussi poser ce gazon en rouleaux directement plaqués au sol. Si une gazonnière près de chez vous vend ce gazon au mètre carré, il vous est possible de couvrir en une seule fois toute la surface à verdir.

Préparez le terrain à l'aide d'une griffe, 5 cm en profondeur seront suffisants, puisque le gazon en plaques ou en rouleaux contient déjà de la terre entre les racines. Commencer à plaquer en vous appuyant contre un bord droit. Prévoyez des planches au cas ou vous devriez marcher sur le gazon fraîchement posé. Déroulez en bandes droites, en prenant soin de ne pas casser les plaques d'herbe, de conserver un maximum de terre entre les racines, et de poser de manière très serrée les unes contre les autres vos plaques. En général, 2 plaques ou rouleaux correspondent à 1 m². Pour les arrondis, coupez la forme voulue à l'aide d'une bêche ou d'un sécateur. À la fin de ces travaux, profitez de vos planches pour garnir les vides entre deux plaques avec du sable.

Une fois votre engazonnement terminé, arrosez copieusement, et cela pendant les 15 premiers jours. Passé ce délai, vous pourrez ralentir les apports d'eau, votre gazon sera bien enraciné dans son nouvel habitat et il vous sera possible de marcher dessus.

Comment le planter en pot ?

Pour une plantation en pots suspendus ou posés, c ommencez par drainer le fond du pot avec des graviers, c'est toujours mieux, même pour du gazon. Remplissez ensuite votre pot avec 50 % de terre franche et 50 % de sable, puis tassez légèrement et semez vos graines.

Pour le cas d'un semis, recouvrez très finement avec un peu de sable qui maintiendra les graines lors de l'arrosage.

La plus jolie variété pour la culture en pot est le Stenotaphrum secundatum var. variegatum, qui par son feuillage bicolore donne un bel effet visuel, surtout s'il est en pot suspendu. Ce gazon dans une position haute peut avoir des stolons d'une longueur avoisinant le mètre, d'où un effet spectaculaire pour une plante très facile à entretenir.

Conseil : Si le pot est uniquement destiné à la culture de faux kikuyu, choisissez une belle poterie large et basse.

Culture et entretien du faux kikuyu

Culture et entretien du faux kikuyu

Harry Rose/CC BY 2.0/Flickr

Une fertilisation régulière (une fois par mois en période de pousse) est importante surtout après de fortes pluies qui auront « lessivé » le sol. Apportez un engrais en granulé dosé à NPK 17-6-6, que vous épandrez à la volée. Vous trouverez dans le commerce ces engrais à usage spécifique.

Arrosez juste après afin de faire descendre les granulés entre les feuilles. Cela aura un effet dynamisant immédiat, évitera la stagnation de fertilisant sur les feuilles ce qui peut endommager votre gazon.

Tous les ans, en début de printemps sur gazon établi, mais sans que cela soit obligatoire, vous pourrez scarifier avec l'outil adapté. Ce geste permettra d'aérer votre herbe, de la diviser et de lui redonner vigueur et verdoyance. Le scarificateur sert à « libérer » ou décompacter le gazon. Il se présente sous la forme d'une sorte de râteau ou sur roues.

En extérieur, ce gazon a une telle densité qu'il ne nécessite pas de désherbage. De février à octobre, tondez-le régulièrement afin de garantir une densité et une pousse horizontale maximales. Le meilleur outil pour tondre une pelouse reste la tondeuse hélicoïdale. Celle-ci, contrairement aux tondeuses rotatives, n'a pas un effet d'arrachement.

En pot, Stenotaphrum secundatum demande peu d'entretien mais beaucoup de lumière. Quelques granulés d'engrais, comme cités précédemment, lui redonneront vigueur et éclat. Le tailler pour le ramifier se fait à l'aide d'un sécateur ou une petite cisaille. En suivant ces quelques conseils et en l'arrosant régulièrement, il ne posera pas le moindre problème. Passé 2 à 3 ans, il sera bon de renouveler votre plant en récoltant sur l'ancien quelques pointes de stolons fraîches que vous repiquerez dans un nouveau mélange.

Maladies, nuisibles et parasites

Les maladies fongiques touchant le Stenotaphrum secundatum comprennent la plaque brune (Rhizoctonia solani), les taches grises (Pyricularia grisea, Sclerotinia). Celles-ci sont principalement favorisées par des précipitations excessives. Ces maladies ont tendance à être plus un problème dans l'industrie du gazon qu'avec le gazon de jardin. Toutefois une gamme de fongicides est à la vente, n'hésitez pas à apporter un échantillon de votre herbe et à demander conseil auprès des vendeurs.

Sensible à une gamme de nématodes dont celui du nœud racinaire (Meloidogyne spp.), le nématode réniforme (Rotylenchulus reniformis) et le nématode à kyste (Heterodera leuceilyma). Les symptômes sont un jaunissement progressif de votre pelouse, suivi de zones fortement dégarnies. Des produits adaptés à ce genre de problèmes sont vendus en jardinerie, ils sont généralement à diluer dans une eau d'arrosage.

Multiplication du Stenotaphrum secundatum

Multiplication du <em>Stenotaphrum secundatum</em>

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

Le Stenotaphrum secundatum se multiplie directement en place par boutures de stolons.

Prélevez des morceaux d'une petite dizaine de centimètres, comme pour une bouture classique, coupez 2 mm sous un nœud, mais il n'est pas nécessaire d'ôter les feuilles.

Repiquez directement vos boutures dans un sol préparé de la façon décrite ci-dessus. Prévoyez environ 5 à 15  pieds/m² . Plus vous repiquerez de boutures au mètre carré, plus votre gazon sera dense.

Arrosez délicatement durant la période d'enracinement en évitant l'excès. Reprise des boutures en 2 semaines, première tonte réglée haute 45 jours après bouturage. Surface entièrement recouverte en 60 jours.

Note : il est également possible de repiquer vos boutures en pot. Les temps de germination et d'enracinement seront les mêmes que décrits ci-dessus.

Conseils écologiques

Surfacez votre gazon au printemps à l'aide d'un humus bien décomposé. Il est possible de le recouvrir d'un centimètre de matière. Juste après, arrosez copieusement pour faire pénétrer un maximum de cet humus entre les brins d'herbe. Même si tout ne pénètre pas, sachez que cela a un effet quasiment dopant sur la parcelle concernée. Faites de même pour le faux kikuyu (Stenotaphrum secundatum) pl anté en pots.

Un peu d'histoire…

Le Stenotaphrum secundatum est surtout originaire d'Amérique du Nord, principalement le sud-est des États-Unis comme le Texas, car il est très résistant à la sécheresse. Il est également répandu en Amérique du Sud et centrale, sur de nombreuses îles du Pacifique et la Nouvelle-Zélande.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides