Astrophytum

Astrophytum en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Cactus étoilé

  • Nom(s) latin(s)

    Astrophytum

  • Famille

    Cactacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Arrondi, en boule ou ovale
    Ouvert ou divergeant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,25 à 0,35 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    5 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Véranda Serre froide
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Les Astrophytum sont des cactus très faciles à cultiver, à condition de respecter certaines règles pour éviter de grosses erreurs. L'espèce pousse naturellement sur les terrains alluvionnaires et broussailleux de l'est du Mexique et se rencontre plus occasionnellement au sud du Texas.

Plante à croissance très lente, de forme sphérique, étoilée ou divergente, le cactus étoilé devient columnaire avec l'âge (sauf l'espèce Astrophytum asterias qui ne dépasse pas 8 cm de haut). Il peut avoir de 3 à 8 côtes qui, avec le temps, peuvent même aller jusqu’à 10.

Sa floraison diurne estivale est plus abondante à mesure que l'Astrophytum vieillit. Cette floraison varie du jaune pâle au jaune citron lumineux parfois au centre rouge. Des lignes de floconage blanc soulignent ses côtes et accentuent son architecture.

Le cactus étoilé accepte le plein soleil et peut supporter des températures légèrement négatives de très courte durée. Il ne fleurit qu'à partir de l'âge de 6 ans. Il présente des écailles et des points blancs plus ou moins nombreux. Les épines peuvent être présentes ou absentes selon les espèces. Les fleurs émergent à l’extrémité, solitaires ou en groupe.

Espèces d'Astrophytum

Il existe 6 espèces de ce cactus, toutes répertoriées dans ce tableau, mais aussi des centaines d'hybrides. Vous ne manquerez pas de choix lors de votre achat !

Bon à savoir : le groupe des Astrophytum asterias, capricorne et coahuilense, ainsi que leurs cultivars, sont un peu plus délicats que les Astrophytum ornatum et myriostigma. Ces deux derniers sont presque indestructibles, c'est pour cette raison qu'on les trouve aussi fréquemment en vente dans les jardineries.

Astrophytum asterias

 Astrophytum asterias
  • Forme et végétation : Rond assez plat à la façon d'un coussin. Huit faces soudées entre elles. Ne dépasse pas 8 cm.
  • Floraison : Fleur unique terminale, jaune-orangé, à cœur rouge.
  • Qualités : Pas d'épines, forme originale, superbe en composition de cactées.

Astrophytum capricorne

 Astrophytum capricorne
  • Forme et végétation : Petit diamètre, vert gris parsemé de petites taches blanches. Huit faces très marquées. Épines en forme de cornes. 50 cm de haut max.
  • Floraison : Floraison terminale jaune, avec centre rouge.
  • Qualités : Très décoratif grâce notamment à ses épines en forme de cornes de chèvre.

Astrophytum ornatum

 Astrophytum ornatum
  • Forme et végétation : Vert foncé à minuscules taches blanches. Huit côtés très marqués portants des bouquets d'épines. Jusqu'à 1 m de haut.
  • Floraison : Fleurs terminales jaune vif en bouquet.
  • Qualités : Forme attrayante, floraison splendide. Rustique à la sécheresse extrême.

Astrophytum myriostigma

 Astrophytum myriostigma
  • Forme et végétation : Vert portant un court mais dense duvet. De 3 à 7 côtes qui sont très marquées. 50 cm max.
  • Floraison : Fleur solitaire jaune vif.
  • Qualités : Non épineux, fort aspect décoratif. Rusticité maximale à la sécheresse.

Astrophytum caput-medusae

 Astrophytum caput-medusae
  • Forme et végétation : Végétation branchue à port tentaculaire, vert foncée duveteuse. Taille maximale de 20 cm de haut.
  • Floraison : Fleurs jaune vif à cœur orangé, portées à l’extrémité de chaque « tentacule ».
  • Qualités : Port unique en son genre, sans épines à floraison très originale.

Astrophytum coahuilense

 Astrophytum coahuilense
  • Forme et végétation : Végétation en étoile à 5 côtés, d'aspect gris clair duveteux. Jusqu'à 50 cm de haut.
  • Floraison : Jaune à centre rouge, portée par chaque extrémité terminale de côte.
  • Qualités : Original grâce à son aspect en légère spirale. Sans épines.

Plantation de l'Astrophytum

Plantation de l'<em>Astrophytum</em>

sergio niebla/CC BY-SA 2.0/Flickr

Où le planter ?

Le choix du type de pots dépend des objectifs que vous vous fixez. Il est bon de savoir que les Astrophytum n'ont pas de préférence particulière du moment qu'ils ont suffisamment de place pour étaler leurs racines. Il n'est pas nécessaire de choisir de trop grands contenants. Par contre, ceux-ci doivent être très drainants.

De nombreux amateurs de cactées ont une préférence pour les pots carrés en plastique rigide afin d'aligner leurs précieux pensionnaires. Pour les espèces prenant des dimensions importantes comme Astrophytum caput-medusae, utilisez des pots en terre cuite, ce qui permet de les mettre en valeur. Cependant l'idéal reste une petite coupe peu profonde.

Une autre alternative, assez utilisée et intéressante, est la culture dans un ancien aquarium boule. Cela permet de mixer plusieurs variétés entre elles, hauteurs et grosseurs différentes, et de donner à l'ensemble un bel aspect désertique en finissant la plantation avec un sable fin coloré ou non, ainsi que quelques pierres comme du quartz ou tout simplement des galets. Ce mode de culture en plus de son originalité, permet de conserver un microclimat constant.

Quand planter l'Astrophytum ?

Les rempotages peuvent se faire à tout moment de l'année, mais pour éviter les risques de pourriture, il vaut mieux attendre que le substrat soit bien sec.

Pour la même raison, il est plus prudent d'attendre 4 à 5 jours avant de procéder au premier arrosage, car les racines sont souvent blessées au moment des manipulations.

Comment le planter ?

Le substrat est également un élément très important dans la culture des Astrophytum. Il doit être plutôt minéral et bien drainant pour un séchage rapide.

Les Astrophytum ne sont pas des cactus exigeants. Pour constituer un bon terreau, plusieurs mélanges sont possibles du moment qu'il y a peu d'éléments organiques et que l'eau s'écoule rapidement :

  • Préparez un substrat comme suit : terreau de feuilles 25 %, sable grossier 15 %, terre de jardin 15 %, pouzzolane 40 % et charbon de bois 5 %.
  • Drainez bien le fond à l'aide de billes d'argile, et rempotez de façon habituelle.
  • Les Astrophytum aiment les terres calcaires, un pH légèrement alcalin voisin de 7 leur convient bien.

Un rempotage tous les 2 ans est amplement suffisant.

Bon à savoir : le mélange à base de tourbe dans lequel sont cultivés les cactus de jardinerie ne convient pas, il est impératif de rapidement le changer pour un vrai terreau à cactus.

Culture et entretien des Astrophytum

Culture et entretien des <em>Astrophytum</em>

Amante Darmanin/CC BY 2.0/Flickr

Arrosez régulièrement de mars à octobre. Puis diminuez progressivement les apports à l'automne pour stopper en hiver.

Hivernez dès les premiers froids : rentrez votre plante à l'abri si elle est restée à l'extérieur, ensuite choisissez une pièce éclairée. Si la pièce n'est pas chauffée, n'arrosez pas pendant l'hiver. L'hivernage doit se dérouler à une température comprise entre 5 et 15 °C.

En appartement, arrosez une fois par mois en hiver ou toutes les trois semaines si la température est supérieure à 23 °C. Ressortez la plante dès les beaux jours, mais vous pouvez la laisser également toute l'année en intérieur si c'est très lumineux.

Dans leur milieu naturel, les Astrophytum poussent dans des sols pauvres en éléments nutritifs. En culture, nos chers cactus sont aussi dans des substrats pauvres. Pour accélérer leur croissance, il est alors recommandé d'apporter un peu d'engrais. Faites cet apport uniquement durant la période de croissance à raison d'une fois par mois avec un engrais liquide mélangé à l'eau d'arrosage.

Il existe dans le commerce de l'engrais spécial cactus, mais son prix reste élevé. Vous pouvez en remplacement utiliser un engrais de type géranium dont le rapport NPK (azote-phosphore-potassium) est peu concentré en N, par exemple 5-10-15. L'utilisation d'engrais en granulés retard dans le terreau est à doser avec modération.

Pendant la période de végétation, les cactus étoilés tolèrent sans problème nos températures maximales européennes. Exposés en plein soleil à une température de 40 °C, voire même un peu plus, n'a aucun effet néfaste sur eux. Il est important que ces plantes aient de grosses chaleurs en été avec une très forte luminosité pour favoriser leur floraison. Attention toutefois aux Astrophytum cultivés en serre mal aérée où la température peut atteindre et même dépasser les 60 °C au plus chaud de l'été !

Attention : attention à un apport excessif de fertilisant, les cactus sont gourmands et ne savent pas se contrôler. Ils ont tendance à trop gonfler et prendre l'aspect d'un légume prêt à éclater. La plante perd alors en esthétique et des fentes peuvent apparaître.

Maladies, nuisibles et parasites

Les Astrophytum peuvent vivre longtemps mais ils doivent être protégés des attaques de cochenilles des racines et des excès d'humidité qui provoquent des pourritures, spécialement sur les jeunes plants.

Contre les cochenilles racinaires, arrosez votre cactus avec une eau tiède mélangée à une huile de cuisine qui, en se déposant sur la carapace des insectes, les asphyxie (1 cuillère à soupe d'huile pour 1 l d'eau tiède).

Multiplication des Astrophytum

Multiplication des <em>Astrophytum</em>

Amante Darmanin/CC BY 2.0/Flickr

Deux principaux modes de multiplication se présentent à vous : le semis de graines et le bouturage.

Semis

Le semis des plantes grasses est facile à réaliser. Achetez les semences dans le commerce ou récoltez les graines sur vos propres plantes si elles sont suffisamment âgées pour en produire (en moyenne 6 ans). Laissez-les bien sécher et conservez-les dans un endroit protégé et sec. La période idéale de semis est le printemps.

Semez en caissette ou dans une mini-serre chauffée, la température du sol devant être constamment supérieure à 21 °C. Les semis se réalisent de préférence en terrines peu profondes.

Mettez sur la moitié de la hauteur des gravillons pour le drainage, puis ajoutez du terreau à cactées bien affiné (ou le mélange à plantation proposé plus haut).

Humidifiez le substrat et tassez légèrement à la main. Déposez les graines, une à une, et recouvrez-les d'une fine couche de gros sable.

Bouturage

Le bouturage est la technique la plus facile à réaliser et à réussir. Son grand avantage est de bien garder toutes les caractéristiques de l'espèce initiale.

Ce mode de multiplication se pratique à partir d'une nouvelle excroissance ou d'une tige (pour Astrophytum caput-medusae) :

  • Pour prélever une bouture du pied mère, utilisez un greffoir ou toute autre lame aiguisée et désinfectée.
  • Après la coupe, appliquez un cicatrisant sur la plaie du pied mère afin d'éviter la pénétration de maladies.
  • Pour réaliser une bouture de tige sur Astrophytum caput-medusae, prélevez une portion d'environ 10 cm et enfoncez délicatement cette bouture dans un terreau à cactées. Pour les autres variétés, après prélèvement d'une jeune excroissance, suivez la même méthode.
  • La bouture doit rester à l'ombre pendant une période de 15 jours à 1 mois. Passé ce délai, les premières racines auront commencé à fixer la bouture dans son mélange, il vous sera alors possible de l'exposer à une lumière plus vive.

Bon à savoir : ces plantes à croissance lente produisent des rejets à la base qu'il ne faut surtout pas séparer de la plante mère. Les rejets latéraux émettent difficilement des racines, donc toute tentative de multiplication par division de ces rejets est vouée à l'échec.

Conseils écologiques

Proscri vez absolument tous les engrais organiques type fumier, purin d'ortie ou autres. Pas de compost non plus lors des rempotages, c'est une matière trop riche pour les cactées.

Brumiser copieusement votre plante à l'eau de pluie évite un arrosage et chasse la poussière accumulée sur la plante ou entre les épines. Cette eau de pluie évite toute trace calcaire à la surface des plants.

Un peu d'histoire…

Le nom générique Astrophytum dérive du mot grec astron, qui signifie « étoile » et de phyton, qui signifie « plante ». Le nom signifie donc « plante étoile ».

Le cinquième membre de ce groupe de six (Astrophytum caput-medusae) a été récemment découvert en 2001. Il est tout à fait distinct des autres membres du genre et très distinct aussi de tous les autres genres de cactus. Par conséquent, de nombreux amateurs estiment qu'il devrait faire partie de son propre genre et le considèrent comme la seule espèce du genre Digitostigma (le nom Digitostigma décrit les tubercules longs qui poussent comme des tentacules de pieuvre).



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides