Meconopsis

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Meconopsis en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Méconopsis, Pavot de l'Himalaya, Pavot bleu

  • Nom(s) latin(s)

    Meconopsis

  • Famille

    Papavéracées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 2 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Difficile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    5 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Bosquet ou forêt Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Plantes de la famille des Papavéracées, les espèces du genre Meconopsis poussent à l'état naturel dans les zones montagneuses ombragées et humides de l'Himalaya et des montagnes de l'extrême ouest de la Chine. On en dénombre une cinquantaine d'espèces dans ces contrées. Une seule espèce est d'origine européenne : le pavot du pays de Galles (Meconopsis cambrica).

Meconopsis betonicifolia, le pavot de l'Himalaya, est une vivace formant une racine pivotante d'où part au collet une touffe plus ou moins dense de feuilles profondément découpées, vert clair. Les fleurs, semblables à des coquelicots bleus ou jaunes à 4 à 12 pétales, sont portées par de longs pédoncules et s'élèvent de 0,40 m jusqu'à 2 m selon les espèces.

Sa beauté n'a toutefois d'égale que sa difficulté de culture et son extrême fragilité : tiges très cassantes et fleurs durant à peine deux semaines (si une forte pluie ne les a pas supprimées avant…). Aussi, le pavot bleu n'est pas très répandu dans les jardins.

Bien que capricieuse, l'espèce européenne est beaucoup plus facile : partout où elle se plaît, elle se ressème généreusement et sa culture est facile dans tout le pays. Elle peut devenir envahissante autant que disparaître du jour au lendemain si les conditions ne lui plaisent pas.

Le pavot de l'Himalaya apprécie les hivers froids et secs et une couverture de neige pour le protéger du gel. Sa culture sera donc difficilement envisageable dans les régions les plus chaudes de notre pays.

Vivace de courte durée de vie – voire monocarpique –, elle se ressème très facilement dans les lieux qui lui conviennent.

En lisière de sous-bois d'arbres feuillus, le pavot bleu se dresse parmi les Liriope muscari et les primevères japonaises, ou les fleurs jaunes des Roscoea cautleyoides, une autre himalayenne.

Sous les rhododendrons, dans les hostas, le Meconopsis jaune se ressème à l'infini.

N'espérez pas le traiter en masses monochromes dans un massif, mais laissez-le surgir au milieu des fougères, heuchères, pulmonaires ou cœurs-de-Marie, ou encore parmi des conifères bas, dans une ambiance de sous-bois.

Note : Le nom de genre vient du grec mèkôn, « pavot », et opsis, « aspect » et a été donné pour la première fois à l'espèce européenne.

Espèces et variétés de Meconopsis

Espèces à fleurs bleues

Pavot bleu de l'Himalaya (Meconopsis baileyi, syn. M. betonicifolia)

Espèces à fleurs bleues Pavot bleu de l'Himalaya (Meconopsis baileyi, syn. M. betonicifolia)
  • Floraison : En mai-juin, à l'extrémité d'une hampe ramifiée, grandes fleurs en coupe, de 4 à 12 pétales bleu ciel à cœur jaune.
  • Végétation : 0,80 à 1,20 m de hauteur ; 0,40 m de largeur. Touffe de longues feuilles oblongues (15 à 30 cm de longueur), vert glauque, munies de nombreux poils bruns.
  • Qualités : Culture difficile si les conditions ne lui plaisent pas.

Meconopsis baileyi 'Alba'

Espèces à fleurs bleues Meconopsis baileyi 'Alba'
  • Floraison : Variété à fleurs blanches.
  • Végétation : Comme le type.
  • Qualités : Comme le type.

Meconopsis baileyi 'Hensol Violet'

 Meconopsis baileyi  'Hensol Violet'
  • Floraison : Variété à fleurs violettes.
  • Végétation : Comme le type (Meconopsis baileyi).
  • Qualités : Comme le type (Meconopsis baileyi).

Pavot bleu géant (Meconopsis grandis)

Espèces à fleurs bleues Pavot bleu géant (Meconopsis grandis)
  • Floraison : Fleurs bleu gentiane, parfois teintées de pourpre, à cœur jaune, légèrement inclinées, de la fin mai à la fin juin. Moins nombreuses, mais plus grosses que celles de M. baileyi.
  • Végétation : 1 à 1,50 m de hauteur ; 0,60 m de largeur. Feuilles oblongues, légèrement dentées, duveteuses, identiques à celles de M. baileyi.
  • Qualités : Espèce un peu moins exigeante que M. baileyi. Le plus longévif des pavots bleus (de 4 à 10 ans).

Meconopsis horridula

 Meconopsis horridula
  • Floraison : Fleurs bleues au cœur noir, plus petites que celles de M. baileyi, de mai à juillet.
  • Végétation : 0,50 à 0,80 m de hauteur ; 0,40 m de largeur. Rosette de feuilles lancéolées au bord ondulé, vert glauque, recouvertes de poils raides jaunes ou pourpres.
  • Qualités : Plante monocarpique, ne fleurit qu'une fois avant de mourir.

Meconopsis ‘Lingholm’

Espèces à fleurs bleues Meconopsis ‘Lingholm’
  • Floraison : Grandes fleurs bleu ciel sur des tiges dressées et bien raides en juin-juillet.
  • Végétation : 0,80 à 1,50 m de hauteur. Rosette de feuilles elliptiques vert moyen, portées par un pétiole.
  • Qualités : Plus facile à cultiver et moins exigeant quant à l'hygrométrie et à la température que M. baileyi.

Espèces d'autres couleurs

Pavot du pays de Galles (Meconopsis cambrica)

Espèces d'autres couleurs Pavot du pays de Galles (Meconopsis cambrica)
  • Floraison : Fleurs jaunes semblables au coquelicot, portées par de longs pédoncules, d'avril à novembre.
  • Végétation : 0,40 m de hauteur ; 0,30 m de largeur. Touffe de feuilles basales composées, profondément découpées, vert bleuté.
  • Qualités : Facile à cultiver partout en France, sauf dans les sols très secs.

Meconopsis cambrica var. aurantiaca

 Meconopsis cambrica  var.  aurantiaca
  • Floraison : Variante à fleurs orange.
  • Végétation : Comme le type (Meconopsis cambrica).
  • Qualités : Comme le type (Meconopsis cambrica).

Meconopsis napaulensis

Espèces d'autres couleurs Meconopsis napaulensis
  • Floraison : Fleurs légèrement pendantes en coupe, roses, rouges, pourpres ou blanc argenté, de mai à juillet.
  • Végétation : 2 m de hauteur ; 0,60 à 1 m de largeur. Touffe basale de longues feuilles découpées (40 à 50 cm), vert-jaune à poils rouges.
  • Qualités : Vivace monocarpique, plus facile à cultiver que ses exigeants cousins bleus.

Semis et plantation des Meconopsis

Semis et plantation des <em>Meconopsis</em>

NTNU Vitenskapsmuseet/CC BY 2.0/Flickr

Où le planter ?

Originaire des régions montagneuses, là où le sol est toujours drainé par la roche sous-jacente, le pavot de l'Himalaya (Meconopsis betonicifolia) demande un sol frais en permanence, mais toujours bien drainé et riche en humus.

Il apprécie les étés frais et humides. Il ne supporte pas le calcaire, le vent, la chaleur.

Installez-le à l'ombre ou à la mi-ombre, contre un mur au nord ou sous le couvert d'arbres.

L'espèce Meconopsis cambrica quant à elle accepte tous les sols, même argileux et calcaires, sauf les sols très secs.

Quand planter les Meconopsis ?

Semez de préférence dès la maturité des graines, en septembre-octobre.

Vous pouvez aussi semer en place de février à avril, lorsque la température atteint 12 °C, après avoir conservé les graines au réfrigérateur.

Comment le planter ?

Effectuez les semis d'automne en godets, la racine pivotante des Meconopsis supportant difficilement la transplantation. Placez-les sous abri hors gel en hiver.

Les semis de printemps peuvent être réalisés en place.

Les Meconopsis demandent de la lumière et de la fraîcheur pour germer. Ne recouvrez pas les graines. Tassez-les avec une planchette ou à la main, afin qu'elles adhèrent bien au substrat.

Au printemps, repiquez les semis d'automne à 30 à 40 cm d'espacement ou éclaircissez les semis réalisés directement en place à la même distance. Arrosez régulièrement jusqu'à ce que les premiers boutons apparaissent. Les plants d'automne fleurissent dès l'année suivante.

Culture et entretien des Meconopsis

Culture et entretien des <em>Meconopsis</em>

Syker Fotograf/GPL/Wikimedia

La première année suivant la plantation, empêchez les plants de fleurir en supprimant les tiges florales afin de permettre à la plante de bien se développer et de former des rejets à la base.

Maintenez humide en été. Paillez au pied avec des déchets de tonte pour éviter tout dessèchement.

Une fois la touffe bien installée, supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure pour prolonger la floraison, mais laissez tout de même quelques fructifications porter des graines chaque année.

À l'automne, paillez autour de la souche avec des feuilles mortes (ne la couvrez pas, au risque de la faire pourrir), qui apporteront de l'humus en se décomposant sur place.

Maladies, nuisibles et parasites

Les Meconopsis sont appréciés par les escargots et limaces… et sujet aux attaques d'oïdium.

Multiplication des Meconopsis

Multiplication des <em>Meconopsis</em>

TANAKA Juuyoh/CC BY 2.0/Flickr

Les Meconopsis se multiplient essentiellement par semis.

Il est également possible de tenter la division de touffe après la floraison.

Conseils écologiques

Si vous voulez contrôler la prolifération de vos Meconopsis cambrica, récupérez les graines dès que les capsules sont sèches et juste avant qu’elles ne s’ouvrent. Elles contiennent une quantité impressionnante de très petites graines noires et sphériques.

Vous pouvez soit les presser au-dessus d'une grande feuille et les conserver ensuite au réfrigérateur jusqu'au printemps ou les ressemer immédiatement à la volée.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides