Hortensia grimpant

Hortensia grimpant en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Hortensia grimpant

  • Nom(s) latin(s)

    Hydrangea

  • Famille

    Hydrangéacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Grimpant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 10 m et +

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Couvre-sol Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Appartenant à la famille des Hydrangeacées, les hortensias grimpants sont originaires d'Asie (Chine, Japon, Corée et île russe de Sakhaline) mais aussi d'Amérique où, dans les forêts, ils grimpent dans les arbres jusqu'à parfois 15 m de hauteur !

Sous nos latitudes, ils peuvent atteindre 5 à 8 m mais de vieux sujets peuvent parfois dépasser 10 m. Ce sont des plantes douées pour l'escalade grâce à leurs crampons (comme les lierres).

Le plus courant dans nos jardins, Hydrangea anomala ssp. petiolaris, a été découvert dans les forêts du Japon en 1865 et rapporté en 1878 par Maximilien Leichtlin. Mais son nom, en référence à ses très longs pétioles, lui a été donné par Franz von Siebold et Joseph Gerard Zuccarini. Ses feuilles, opposées, de 8 à 12 cm de long, sont cordiformes et caduques. Il peut supporter les grands froids : -25 °C.

Hydrangea seemanii lui est originaire du Mexique. Il a été introduit en Europe en 1924. Il se montre un peu moins rustique, comme le Pileostegia viburnoides (venu d'Extrême-Orient) qui appartient lui aussi à la famille des Hydrangeacées. Tous deux ont l'avantage de présenter un feuillage bien coriace et surtout persistant.

Hydrangea serratifolia, quant à lui, nous vient lui du Chili.

Tous ces hortensias grimpants prennent leur temps pour s'installer. Il n'est pas rare de devoir attendre 3 ans avant de les voir vraiment « démarrer ». Mais, une fois lancés, vous n'aurez plus à vous en occuper. Simplement à profiter de leur magnifique floraison en larges ombelles blanches (H. petiolaris, seemanii) et panicules crème (Pileostegia viburnoides)

Il est facile de confondre l'Hydrangea petiolaris avec son cousin, le Schizophragma hydrangeoides, autre excellente plante grimpante très rustique. Sachez que le schizophragma est tout aussi vigoureux et que ses fleurs sont un peu plus spectaculaires (les sépales sont plus grands).

Espèces et variétés d’hortensias grimpants

Hydrangea anomala petiolaris

Hydrangea anomala petiolaris (espèce type)

Hydrangea anomala petiolaris Hydrangea anomala petiolaris (espèce type)
  • Hauteur : 8 à 10 m
  • Floraison : Juin-juillet. Fleurs blanches en ombelles. Les petites fleurs fertiles sont entourées de quelques grandes fleurs stériles à 4 ou 5 sépales. Inflorescences jusqu’à 25 cm de diamètre.
  • Feuillage : Caduc. Avant la chute, les feuilles prennent une belle teinte jaune d’or.

Hydrangea anomala ssp petiolaris

'Miranda'

Hortensia grimpant 'Miranda'
  • Hauteur : 6 à 8 m
  • Floraison : Juin-juillet. Fleurs blanches.
  • Feuillage : Caduc. Feuilles panachées or et vert tendre.

Hydrangea seemanii

Semiola®

Hydrangea seemanii Semiola®
  • Hauteur : 2,5 m
  • Floraison : Mai-juin
  • Feuillage : Persistant. Feuilles allongées, étroites et pointues, légèrement dentées. Les jeunes pousses arborent au printemps une jolie teinte bronze cuivré. À réserver aux régions à hivers doux et aux façades exposées à l’ouest ou est, à l’abri des vents froids.

Hydrangea serratifolia

Hydrangea serratifolia (espèce type)

Hydrangea serratifolia Hydrangea serratifolia (espèce type)
  • Hauteur : 2 à 5 m
  • Floraison : En fin d’été. Petites fleurs blanc crème.
  • Feuillage : Persistant. Feuilles vert foncé.

Pileostegia viburnoides

Pileostegia viburnoides (espèce type)

Pileostegia viburnoides Pileostegia viburnoides (espèce type)
  • Hauteur : 5 à 10 m
  • Floraison : En septembre-octobre. Fleurs fertiles blanc crème en inflorescences de 10-15 cm.
  • Feuillage : Persistant. Feuilles coriaces, vert soutenu, nervurées au revers.

Schizophragma hydrangeoides

Schizophragma hydrangeoides (espèce type)

Schizophragma hydrangeoides Schizophragma hydrangeoides (espèce type)
  • Hauteur : 6 à 10 m
  • Floraison : En juillet-août. Floraison en larges cymes plates, de près de 30 cm de diamètre. Minuscules fleurs blanches, légèrement parfumées, entourées de grands sépales blancs. Il existe une variété à fleurs roses 'Roseum'.
  • Feuillage : Caduc. Feuilles dentées, vert intense, de 10 à 15 cm de long.

Plantation des hortensias grimpants

Plantation des hortensias grimpants

Où planter les hortensias grimpants ?

L'hortensia grimpant est idéal pour garnir une façade, une tonnelle, une pergola, égayer une haie…

Les hortensias grimpants sont très faciles à cultiver. La seule chose qu'ils détestent : le plein soleil ! Ce sont des plantes parfaites pour l'ombre ou l'ombre légère et des sujets de choix pour garnir une façade au nord, au nord-ouest ou à l'est. Seul le schizophragma supporte un peu plus de soleil.

Ils aiment avoir les pieds au frais, mais n'oubliez pas qu'ils ont tout de même besoin de lumière pour fleurir abondamment. Ne les plantez donc pas dans un lieu totalement à l'ombre, leur floraison serait décevante.

Enfin, vous pouvez également les faire partir à la conquête d'un talus. Ces grimpantes se révèlent en effet de bonnes rampantes !

Bon à savoir : les hortensias grimpants supportent bien les embruns et la pollution.

Quand et comment planter les hortensias grimpants ?

Contrairement aux autres hortensias, ils n'exigent pas de terre de bruyère pour être heureux. Mais il leur faut, en revanche, un sol bien drainé et humifère.

Au printemps ou à l'automne, plantez-les dans une terre bien meuble. Ajoutez une poignée de corne broyée au fond du trou de plantation.

Si votre sol est sablonneux, incorporez du compost dans le trou de plantation. Et dans un sol très lourd, amendez avec sable et compost.

Installez la motte à environ 20 cm de son futur support. Contre un mur, le volume et le poids des hortensias grimpants ne poseront aucun problème. En revanche, si vous les faites grimper sur des arceaux ou une arche, ceux-ci doivent être suffisamment solides pour pouvoir supporter leur poids une fois adultes.

Culture et entretien des hortensias grimpants

Culture et entretien des hortensias grimpants

  • Les premières années, guidez les jeunes tiges vers le support que vous leur destinez.
  • Si vous les plantez à une exposition est, pensez à arrosez régulièrement les premières années car ils recevront généralement peu d'eau.
  • Enrichissez le pied au printemps les premières années avec du compost.
  • Paillez le pied en été pour garder les racines au frais (avec des écorces de pin par exemple). Et arrosez régulièrement si l'été est très sec. Mais les hortensias grimpants sont capables généralement de se débrouiller sans arrosage au bout de quelques années.

À l'exception de H. seemanii et H. serratifolia à la rusticité limitée (-10 °C environ) et auxquels il faut réserver un endroit abrité des vents froids, tous les autres hortensias grimpants sont très rustiques et n'ont pas besoin d'être protégés en hiver.

Bon à savoir : vous pouvez fleurir leur pied avec des fuchsias ou les laisser de faire prendre d'assaut par des annuelles caduques comme les ipomées, les pois de senteur. Les clématites pourront également être de bonnes plantes compagnes car elles aiment avoir la tête au soleil et les pieds au frais.

Taille des hortensias grimpants

Quand tailler les hortensias grimpants ?

Ne taillez surtout pas les premières années, cette plante prend son temps pour s’installer. Laissez-la pousser à son rythme, vous serez étonné de sa vigueur par la suite. Si besoin, taillez après la floraison.

Comment tailler les hortensias grimpants ?

Pas de taille en particulier, sauf pour éliminer des branches gênantes, horizontales. Taillez au fur et à mesure de leur apparition.

Il faut juste veiller à contenir la vigueur de la plante quand elle menace les toits ou peut envahir les gouttières.

Maladies, nuisibles et parasites

Les hortensias grimpants sont des végétaux peu ou pas sensibles aux maladies.

Seules les jeunes feuilles du Schyzophragma hydrangeoides peuvent être les cibles des limaces et les escargots. Vous pouvez dans ce cas utiliser des granules biocompatibles ou encore installer des pièges à bière afin de les attirer loin de vos plantations.

Multiplication des hortensias grimpants

Multiplication des hortensias grimpants

La multiplication de l'hortensia grimpant se fait par marcottage au printemps. Le bouturage est également possible mais plus difficile à réaliser que sur les autres hortensias. Mieux vaut donc les marcotter.

  • Courbez une pousse bien saine sur laquelle apparaissent des racines aériennes.
  • Enterrez la tige, en plaçant les racines sous terre et en la maintenant avec des crochets (des épingles à cheveux font aussi très bien l'affaire).
  • Relevez l'extrémité de la tige et fixez-la sur un petit piquet.
  • Quand des racines seront apparues sur la portion de tige enterrée, il sera temps de la sevrer en la détachant du pied mère.

Si la nouvelle plante est suffisamment développée, vous pouvez la planter directement. Si elle vous paraît encore un peu jeune, rempotez-la dans un mélange de terre végétale et de terreau.

Conseils écologiques

Les hortensias grimpants sont très utiles aux oiseaux qui viennent nicher dans la ramure des sujets adultes.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides