Fenugrec

Fenugrec en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Fenugrec, Trigonelle

  • Nom(s) latin(s)

    Trigonella foenum-graecum

  • Famille

    Fabacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante comestible ▶ Aromatiques et condiments

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Prairie
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le fenugrec (Trigonella foenum-graecum) est un protéagineux légumineux ayant pour origine le bassin méditerranéen. La trigonelle est une plante vivace annuelle pouvant mesurer jusqu'à 1 m, dont les nombreuses fleurs bleues et odorantes, mais à l'odeur plutôt désagréable, constituent un bon terrain pour les abeilles (c'est une plante mellifère).

Les plants sauvages atteignent 20 à 60 cm de haut, mais en culture, la taille dépasse souvent 70 cm jusqu'à 1 m. Les tiges sont dressées, arrondies et ramifiées.

Les feuilles, un peu comme du trèfle, sont divisées en pétiole et limbe. Les pétioles font de 6 à 15 mm de long. Les trois feuilles égales, oblongues-obovales, ovales, ou oblongues-elliptiques, ont une longueur de 1,5 à 4 cm et une largeur de 0,4 à 1,5 cm. Les bords des folioles sont coupés à moitié jusqu'aux extrémités. Les stipules simples et membraneuses sont fusionnées avec la base du pétiole.

La période de floraison s'étend d'avril à juillet. Les fleurs sont solitaires ou par paires sur les courtes tiges, partant de l'aisselle. Les fleurs zygomorphes sont petites avec un double périanthe. La coupe velue mesure de 7 à 8 mm de long. Les pétales, de 13 à 18 mm de long, sont blanc crème à jaunâtre, pâle blanc et violet clair à la base.

Les longues graines de fenugrec sont étroites, en forme de corne légumineuse de 7 à 12 cm de long et 0,4 à 0,5 cm de large. Elles ont donné le nom à la plante. Il y a 10 à 20 graines par fruit. Les graines dures, en forme d'œuf, sont entourées par une peau à la couleur ocre jaune à brun clair, parfois avec une teinte rougeâtre ou des teintes verdâtres, et ont une longueur de 3 à 5 mm et un diamètre de 2 à 3 mm. Lors du broyage des graines, il se dégage une odeur forte. Les fruits mûrissent de juillet à septembre.

L'odeur forte, pénétrante et musquée du fenugrec (ce que certains n'hésitent pas à comparer à une odeur de bouc), évoque le curry des Indes, ses graines irrégulières jaune ocre, à bords saillants, peuvent d'ailleurs entrer dans la composition de cet assaisonnement.

Note : le fenugrec forme une racine pivotante avec des racines fibreuses secondaires et exploite l'azote accumulé dans le sol, ce qui est important en agriculture biologique : une symbiose avec des bactéries extrayant l'azote dans l'air au niveau des racines apporte des protéines. Cette protéine se trouve dans des nodules qui peuvent être utilisés par les légumineuses, mais aussi en fin de compte à partir de toutes les autres plantes. La culture de légumineuses peut donc rendre l'utilisation d'engrais azotés inutile.

Espèce du fenugrec

Fenugrec, trigonelle (Trigonella foenum-graecum)

Fenugrec, trigonelle (Trigonella foenum-graecum)
  • Fleurs et floraison : Longue floraison d'avril à juillet.
  • Caractéristiques : Plante aromatique de 80 cm de haut environ. Graines consommables.
  • Qualités : Plante consommant l'azote des sols, ne nécessitant pas d'engrais. Plante exploitée en agriculture biologique.

Semis et plantation du fenugrec

Semis et plantation du fenugrec

File Upload Bot (Magnud Manske)/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

Dans son habitat d'origine, le fenugrec pousse surtout dans les friches ou sur les pelouses.

En jardin, il apprécie un emplacement ensoleillé avec un sol pas trop lourd, limoneux. Il tolère également une légère salinité des sols et la sécheresse.

Quand planter le fenugrec ?

Au début du printemps pour une plante formée, ou mieux à l'automne, juste après la période de dissémination des graines.

Comment le planter ?

Plantez directement dans le sol, sans grande précaution pour les plantules déjà formées.

Le semis demande un trempage des graines durant 12 à 18 h, à température un peu au-dessus des températures extérieures. Puis semez les graines détrempées directement dans le substrat, du milieu à la fin du printemps, lorsque les gelées hivernales sont terminées.

Culture et entretien du fenugrec

Culture et entretien du fenugrec

balu/CC BY 2.0/Flickr

Surtout pas d'engrais. Désherbez autour des plants, cela suffit comme entretien.

Éclaircissez si la densité semble gêner la croissance de certains plants (ne conservez que les plus forts).

En cas de fortes chaleurs, arrosez un peu afin d'éviter toute sécheresse prolongée.

Taille du fenugrec

La récolte des feuilles fournit une taille de facto. Sinon, supprimez occasionnellement quelques plants pour éviter une trop forte densité des plantes.

Maladies, nuisibles et parasites

Éventuellement, des punaises de terre peuvent venir gêner le fenugrec, mais cela reste assez rare.

Récolte

Récoltez les feuilles sur de tout jeunes plants, environ 30 à 40 jours après le semis.

Récoltez les graines mûres (gousses grosses, jaune foncé et très odorantes) à l'automne, environ 4 mois après la floraison. Coupez alors toute la plante et suspendez-la au soleil pour la faire sécher. Par la suite, secouez la plante pour faire tomber les graines, triez-les pour supprimer les feuilles et les morceaux d'écorce puis conservez-les dans des bocaux. Ne broyez les graines qu'au moment de les utiliser, car la poudre perd rapidement son arôme.

Multiplication du fenugrec

Multiplication du fenugrec

Les divisions sont simples, surtout que le fenugrec est capable de produire des plantules autour d'un pied principal.

Mais le semis est une excellente méthode de propagation. Il y aura probablement un semis spontané, sinon, récoltez les graines et pratiquez une scarification froide pour passer l'hiver avant le semis au printemps.

Propriétés et usages

Le fenugrec est exploité en agriculture biologique comme engrais vert.

Utilisations médicinales

Les graines nutritives de fenugrec sont fréquemment prescrites pour fortifier les personnes affaiblies, en convalescence après une longue maladie infectieuse par exemple.

Elles sont également fébrifuges et leurs vertus analgésiques sont mises à profit en cas de gastrite et d'ulcère d'estomac.

Le fenugrec est censé augmenter la production de lait chez les femmes allaitant leur bébé.

Une infusion à base de graines de fenugrec est aussi préconisée en cas d'angine et de bronchite.

En cataplasme, une pâte de graines de fenugrec permet de soigner les brûlures, les abcès, les furoncles et les ulcères, qui mûrissent, crèvent et guérissent ainsi plus rapidement.

Les graines de fenugrec rendent aussi l'haleine fraîche.

Utilisations culinaires

Les graines moulues servent à épicer les currys, mais donnent aussi une « note orientale » aux sauces classiques, aux ragoûts et aux légumes.

Son parfum discutable se transforme à la cuisson en une saveur plutôt agréable.

Les graines germées peuvent être utilisées en salade ou consommées sur du pain.

Attention : les germes de fenugrec, cultivés à partir de graines contaminées importées d'Égypte en 2009 et 2010, ont été impliqués, mais pas totalement liés, à l'épidémie 2011 d'Escherichia coli en Allemagne et en France !

Un peu d'histoire…

En 1600 av. J.-C., le fenugrec figurait déjà comme ingrédient d'une recette pour soigner les brûlures. Les Grecs et les Romains de l'Antiquité l'appréciaient également comme plante médicinale pour soulager ou traiter les problèmes féminins les plus divers.

Autrefois, le fenugrec était aussi parfois utilisé pour nourrir le bétail, mais on veillait à arrêter de lui en donner quelque temps avant l'abattage sinon la viande prenait une odeur désagréable.

Dans l'ancienne Égypte, cette plante était utilisée pour faire baisser la fièvre. À la fin du VIIIe siècle, elle figurait dans un écrit de Charlemagne et, au XIIe siècle, l'école de Salerne la prescrit en usage externe sur les abcès, tumeurs et « duretés de la rate ».

Toujours au XIIe siècle, des botanistes confirment ces propriétés et lui attribuent également des vertus antipyrétiques, car, si on souffre de fièvres quotidiennes, qui provoquent de fréquentes suées, et si on supporte mal la nourriture, cueillir du fenugrec en été, en faire chauffer la graine dans du vin, en boire souvent, chaud, à jeun, permet de mieux se porter. Rabelais (qui, pour rappel, était docteur en médecine) la cite encore au XVIe siècle.

Le fenugrec est originaire des Indes et du Pakistan, mais s'est répandu très tôt dans le pourtour méditerranéen. Littéralement, son nom signifie « foin grec ». Les graines sont logées dans une gousse étroite, à l'extrémité recourbée, ce que traduit très bien le nom allemand de cette plante « trèfle corne de bouc », qui évoque à la fois la forme des graines de fenugrec et l'odeur qui s'en dégage. Aujourd'hui, l'Afrique du Nord est la plus grande région productrice de fenugrec, suivie de l'Inde.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides