Scolyme d'Espagne

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Scolyme d'Espagne en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Scolyme d'Espagne, Chardon d'Espagne, Cardouille, Épine jaune

  • Nom(s) latin(s)

    Scolymus hispanicus

  • Famille

    Asteracées

  • Type(s) de plante

    Plante comestible ▶ Autres légumes | Légume racine

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Bisannuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,5-0,6 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    3 à 4 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

« Cardouille », « cardousse », « épine jaune »… le scolyme d'Espagne possède de nombreux surnoms. Ceux-ci témoignent du fait qu'on le rencontre communément dans les friches et sur le bord des chemins des régions méditerranéennes (jusque dans la Drôme et en Ardèche) et de son appartenance à la famille des chardons.

Le scolyme d'Espagne est un superbe chardon ! Bisannuel, il forme une rosette de feuilles qui fleurit l'année suivante. Elle se transforme en un buisson ramifié de 60 à 80 cm de hauteur, aux tiges ailées et épineuses, aux feuilles piquantes, joliment nervurées de blanc et se couvrant, de mai jusqu'à septembre, d'une multitude de fleurs dorées.

Cette plante ne manque pas d'intérêt ornemental et peut être implantée en ce sens (ainsi que pour servir de porte-graines) sur les talus et rocailles du jardin. Mais c'est pour ses délicieuses racines que le scolyme était autrefois cultivé. Celles-ci, longues et fines (de 25 à 30 cm de longueur et de 2 à 3 cm de diamètre), ressemblent beaucoup à celles des salsifis. Elles ont en commun avec le chervis une saveur très fine, mais aussi le fait de posséder une partie centrale (une « corde », une « mèche ») rigide et non comestible qu'il faut retirer avant de consommer le légume.

Note : son usage alimentaire a donné son nom de genre au scolyme d'Espagne. Il dérive en effet de scolymos qui en grec signifie en grec « chardon à racine comestible ».

Espèces et variétés de Scolymus hispanicus

Seule cette espèce se rencontre à l'état sauvage et est commercialisée sous forme de graines.

Scolyme d'Espagne (Scolymus hispanicus)

Espèce type

Scolyme d'Espagne (Scolymus hispanicus) Espèce type
  • Floraison : Fleurs dorées de mai à septembre.
  • Végétation : Hauteur : 60 à 80 cm. Feuilles piquantes nervurées de blanc.
  • Qualités : Plante d'ornement. Délicieuses racines à consommer cuites.

Semis du scolyme d'Espagne

Semis du scolyme d'Espagne

Paolo Bertinetto/CC BY-SA 2.5/Wikimedia

Contrairement aux maraîchers espagnols, les cultivateurs français n'ont jamais produit le scolyme d'Espagne dans de grandes proportions. En conséquence, les traités de jardinage du temps passé abordant la culture du scolyme sont peu nombreux. Tous parlent néanmoins de deux difficultés courantes : la levée capricieuse des graines ainsi que le risque que cette plante bisannuelle fleurisse dès la première année (et qu'alors les racines perdent tout intérêt).

Où le semer ?

Le scolyme d'Espagne pousse à l'état sauvage dans des terrains pauvres, caillouteux. Toutefois, en prévision de l'arrachage des racines, il convient d'installer sa culture dans un sol profond et meuble.

La plante est rustique et peut être cultivée presque partout en France.

Quand semer le scolyme d'Espagne ?

Les petites graines de cette plante se sèment du 20 juin au 15 juillet. Le scolyme semé plus tôt fleurirait et donnerait alors des racines plus grosses, mais de saveur moindre.

Comment le semer ?

Pour favoriser la germination des graines de scolyme d'Espagne durant l'été, creusez, à la pointe de la serfouette, des sillons profonds de 4 à 5 cm. Arrosez-les abondamment jusqu'à ce qu'ils deviennent boueux.

Semez alors les graines en ligne dans ce lit de semence humide.

Lorsque les plants sont dotés de 4 à 5 feuilles, éclaircissez-les de façon à laisser environ 10 cm d'espace entre eux.

Les plants éclaircis peuvent être repiqués si l'opération n'a pas endommagé leur racine.

Culture et entretien de Scolymus hispanicus

Culture et entretien de <em>Scolymus hispanicus</em>

Taragui/Public Domain/Wikimedia

Ces plantes demandent bien peu d'entretien. Aucune fertilisation n'est nécessaire.

Il convient simplement de veiller à ce que les scolymes ne manquent pas d'eau.

Maladies, nuisibles et parasites

Le scolyme d'Espagne ne connaît aucune attaque de ravageurs ou de maladies.

Récolte

Quand et comment récolter ?

Les scolymes se récoltent à partir de la fin du mois d'octobre, mais ils peuvent rester en pleine terre durant tout l'hiver.

Arrachez-les au fur et mesure des besoins, afin de les cuisiner aussitôt récoltés.

La conservation du scolyme d'Espagne

Tout comme les salsifis, les scolymes peuvent se conserver une semaine dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Pour être dégustés, les scolymes doivent être débarrassés de leur partie centrale coriace. Ôtez-la après avoir fendu les racines en deux.

Bon à savoir : la partie centrale se retire plus facilement encore après que les racines aient été cuites (20 à 40 min à l'eau, 10 à 15 min en autocuiseur).

Multiplication du scolyme d'Espagne

Multiplication du scolyme d'Espagne

Christian Ferrer/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Scolymus hispanicus se multiplie par semis.

Il est bien sûr possible de cueillir des fleurs de scolyme (soit sur la plante sauvage, soit sur un chardon cultivé que l'on a conservé comme porte-graines).

Petites, les graines sont protégées par une enveloppe. Leur faculté germinative est de 3 ans.

Conseils écologiques

Se développant durant l'été, il convient de garder le sol frais pour que les racines du scolyme croissent au mieux. Il est donc important de bien couvrir le sol autour de ces légumes : paille, foin (de l'herbe fauchée), feuilles de consoude…

Un peu d'histoire…

Le scolyme d'Espagne était autrefois très recherché comme légume. Il était cultivé en Provence et dans le Languedoc. À Montpellier, on cueillait la plante sauvage, surnommée localement « cardouille », pour en vendre les racines, fendues et débarrassées de leur cœur rigide. En Espagne, ce légume était très recherché, mais pour d'autres usages culinaires encore. En témoigne M. Bourgeau, « botaniste-voyageur » qui écrit à se propos, dans une note de 1852 : « Ce sont les pétioles et la côte moyenne de la feuille que l'on emploie dans les cuisines espagnoles, soit en petits paquets mis au pot-au-feu, soit préparés de différentes manières et réunis à la viande, soit enfin ajoutés aux œufs, aux omelettes, etc. vers le 1er janvier, les champs sont presque partout couverts de rosettes de feuilles, que les paysans récoltent à la manière du Pissenlit, c'est-à-dire à 1 ou 2 pouces de la racine pivotante. On débarrasse le limbe de la feuille, en conservant seulement toute la longueur de la côte, que l'on réunit et que l'on attache comme une Laitue romaine. (…) Les marchés en sont couverts pendant cinq mois de l'année, et, par sa grande consommation dans le pays, la plante produit chaque année aux habitants de la campagne une assez bonne recette. La vente finit en mai : à cette époque, les feuilles deviennent trop dures et trop piquantes pour être mangées. »



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides