Ail

Ail en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Ail, Ail commun

  • Nom(s) latin(s)

    Allium sativum

  • Famille

    Amaryllidacées

  • Type(s) de plante

    Plante comestible ▶ Autres légumes | Légume racine | Aromatiques et condiments

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Anti-insectes Certaines plantes ont des vertus répulsives contre des nuisibles ou, au contraire, protègent d'autres plantes en attirant les nuisibles.
    Anti-moustiques : À planter près de vos lieux de vie (terrasse, pergola, table ou jeux de jardin…) pour écarter les moustiques.
    Anti-pucerons : À planter près de vos fleurs fragiles pour les protéger.
    Anti-mouches, anti-limaces et anti-doryphores : À planter à proximité de votre potager pour le protéger. (Les plantes anti-mouches servent à lutter contre des mouches spécifiques qui attaquent les légumes.)

    Pucerons
    Limaces
    Mouches

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Cette vivace est une plante condimentaire, bulbeuse. Sa tête est composée de plusieurs gousses ou caïeux. Ses feuilles longues sont de couleur vert pâle.

En cuisine, les gousses d’ail sont employées crues pour parfumer les crudités, les salades, les mayonnaises. L’ail est utilisé cuit pour aromatiser les viandes, les courts-bouillons, les poissons, les champignons, les farces, les sauces et aussi les soupes.

Enfin, l’ail a des propriétés antiseptiques, antispasmodiques, apéritives, aphrodisiaques, désinfectantes, digestives, nutritives, stimulantes, toniques. Il est riche en vitamines et possède de l’iode, du manganèse, du soufre et des huiles essentielles.

Variétés d’ail

Il existe plusieurs variétés d’ail ordinaire issues de Allium sativum (ail cultivé ou commun), ainsi que d’autres espèces moins cultivées.

L’ail cultivé se décline en variétés blanches, violettes ou roses. Les deux premières catégories, précoces et rustiques, se plantent à l’automne et sont plutôt destinées à la consommation en frais, alors que la troisième, aux bulbes moins volumineux, se plante au printemps et conserve plus longtemps.

Ail rose

'Flavor'

Ail 'Flavor'
  • Qualités : Ail rose de printemps. Caïeux rose clair. Très résistant en terre. S’adapte à toutes les régions.

'Rose de Lautrec'

Ail rose 'Rose de Lautrec'
  • Qualités : Cultivé depuis le Moyen Âge. Variété la plus réputée. Demi-hâtif. Bonne résistante et conservation. Préfère les sols lourds et résiste à l’humidité.

'Edenrose'

Ail 'Edenrose'
  • Qualités : Variété du type 'Rose de Lautrec'. Caïeu rose foncé strié.

'Goulurose'

Ail 'Goulurose'
  • Qualités : Origine 'Rose de Lautrec'. Caïeu rose clair. Moyennement précoce.

'Rose d’Auvergne'

Ail rose 'Rose d’Auvergne'
  • Qualités : Demi-hâtif. Caïeux colorés. Très bonne conservation. C’est la variété la plus répandue au printemps.

Ail violet

'Germidour'

Ail violet 'Germidour'
  • Qualités : Variété du type 'Violet de Cadours' d’automne très productive et précoce. Bonne conservation.

'Valdour'

Ail 'Valdour'
  • Qualités : Ail violet d’automne. Origine 'Violet de Cadours'. Caïeu marron. Très précoce.

Ail blanc

'Blanc de Lomagne'

Ail 'Blanc de Lomagne'
  • Qualités : Bulbes de 8 à 12 caïeux de couleur beige à crème qui peuvent être striés de violet.

'Corail'

Ail 'Corail'
  • Qualités : Origine 'Blanc de Lomagne'. Caïeu crème strié de violet. Demi-précoce.

'Jolimont'

Ail 'Jolimont'
  • Qualités : Origine 'Blanc de Lomagne'. Caïeu beige. Demi-précoce.

'Messidrome'

Ail 'Messidrome'
  • Qualités : Variété d’automne certifiée du type blanc de la Drôme. Très productif et précoce. Caïeux crème très réguliers

Autres espèces d’ail

Ail rocambole, ail bulbifère, ail d’Espagne, échalote d’Espagne (Allium scorodoprasum)

Autres espèces d’ail Ail rocambole, ail bulbifère, ail d’Espagne, échalote d’Espagne (Allium scorodoprasum)
  • Qualités : Ail cultivé pour ses bulbes et ses bulbilles depuis le Moyen-âge.

Ail des ours, ail des bois, ail à larges feuilles, ail sauvage, ciboulette des ours (Allium ursinum)

Autres espèces d’ail Ail des ours, ail des bois, ail à larges feuilles, ail sauvage, ciboulette des ours (Allium ursinum)
  • Qualités : Cultivé surtout pour ses feuilles qui ressemblent à celles du muguet qui, elles, sont toxiques.

Ail faux poireau, carambole, poireau d’été (Allium ampeloprasum)

Autres espèces d’ail Ail faux poireau, carambole, poireau d’été (Allium ampeloprasum)
  • Qualités : Sauvage en pays méditerranéen et sur la côte atlantique.

Plantation de l’ail

Plantation de l’ail

boulet

Où planter l'ail ?

L'ail aime une situation ensoleillée. Il s'adapte au climat tempéré, il supporte les gelées. Très rustique, il peut résister à des températures jusqu'à -15 °C et plus. Cependant, il craint l'humidité.

Il préfère un sol léger, ameubli, perméable, profond, plutôt argilo-siliceux ou argilo-calcaire. Il s'adapte à toutes les terres bien drainées.

L'ail est principalement destiné au potager. Il s'associe bien avec les fraisier, les betteraves, les pommes de terre, le fenouil, les laitues, les tomates. Il ne s'entend pas avec les légumineuses comme le haricot, la fève et les pois.

Rotation des cultures : attendez 5 ans pour replanter l'ail, ou une plante de même famille (oignon, échalote, poireau, etc.) au même emplacement.

Quand et comment le planter ?

Les caïeux se plantent en octobre-novembre dans un terrain léger et perméable ou en février-mars dans les sols plus lourds.

  • Bêchez bien votre sol et incorporez du sable à votre terre si celle-ci est lourde.
  • Préparez des sillons de 2-3 cm de profondeur, espacés de 20 cm environ.
  • Plantez un caïeu tous les 10-12 cm, en quinconce, pointe en l'air.
  • Recouvrez de terre et tassez légèrement.
  • N'arrosez pas, l'ail n'aime pas les terrains humides.

Conseil :plantez de préférence en lune décroissante.

Culture et entretien de l’ail

Culture et entretien de l’ail

boulet

  • Binez et sarclez régulièrement.
  • Si le bulbe sort de terre, buttez-le afin de ne laisser dépasser que ses feuilles.
  • Nouez les tiges au mois de juin pour permettre à la sève de se concentrer sur les gousses (facultatif).

Maladies, nuisibles et parasites

L'ail redoute la rouille, la graisse, l'anthomyie de l'oignon et la teigne de l'ail :

  • La rouilleprovoque des taches de couleur jaune ou rouge. Dès l'apparition des tâches, pulvérisez l'ail avec un purin d'ortie ou de prêle.
  • L'anthomyie de l'oignonest un petit ver blanc qui infeste le contenu des bulbes. Il n'existe pas de remède, arrachez et brûlez les plantes malades. Pour prévenir son apparition, respectez la rotation des cultures.
  • La graisseprovoque l'altération des caïeux et le jaunissement des feuilles. Pour limiter les risques, évitez les sols trop humides et l'apport trop important d'engrais azotés. Afin d'éviter toute contagion, arrachez et brûlez les pieds malades.
  • La teigne de l'ail : les feuilles sont attaquées par une chenille verte en début d'été. Détruisez et brûlez les feuilles atteintes. Pour prévenir son apparition, respectez la rotation des cultures.

Récolte

Quand et comment récolter l’ail ?

La récolte a lieu :

  • après 4 à 5 mois, pour une plantation printanière ;
  • après 8 ou 9 mois, pour une plantation automnale.

On récolte l’ail dès que les feuilles jaunissent.Laissez les caïeux ressuyer sur le sol pendant quelques jours ou exposez-les au soleil sur des clayettes avant de les rentrer.

La conservation de l’ail

  • Conservez l’ail dans un local aéré et sec, à l’abri de la lumière et à une température comprise entre 5 à 10 °C.
  • Pendez-le en bottes ou en tresses.
  • Jetez régulièrement les gousses présentant des signes de moisissure.

Selon les variétés et les différentes conditions de stockage, l’ail peut se conserver pendant 10 mois sachant que l’ail rose se conserve beaucoup mieux que le blanc.

Après la récolte, l’ail entre en dormance et est incapable de germer. Une chute de température peut faire disparaître cette dormance, provoquant la germination. Pour se conserver longtemps, l’ail doit être gardé au chaud (> 18 °C). Le lieu de conservation idéal est donc la cuisine.

En résumé :

  • Les variétés d’automne comme l’ail blanc ou l’ail violet se conservent environ 6 mois.
  • Les variétés de printemps comme l’ail rose ou l’ail rouge se conservent 2 à 3 mois de plus que les autres variétés.

Multiplication de l’ail

Multiplication de l’ail

Chaque caïeu donne naissance à une tête d'ail. Il est possible de replanter les caïeux du pourtour de la gousse, les autres sont conservés pour être consommés.

Conseils écologiques

L’ail permet de lutter contre les chenilles, les escargots, la rouille et l’oïdium. Pour cela, il est judicieux de fabriquer un fongicide à base d’ail :

  • Faites infuser 150 g d’ail frais un peu broyé dans 5 litres d’eau bouillante.
  • Attendez environ une heure, filtrez et pulvérisez sur les plantes.

Un peu d’histoire…

L’ail cultivé fait partie de la famille des Amaryllidacées. Il serait originaire d’Asie centrale.

Dans l’Antiquité, les ouvriers égyptiens l’utilisaient pour ses vertus stimulantes. Kheops fit graver une gousse d’ail au sommet de la pyramide de Gizeh.

Ce sont les Romains qui l’introduisent en Europe de l’Ouest. Cependant, si le peuple en fait une grande consommation, il est délaissé par les classes supérieures.

Outre ses vertus reconnues, l’ail est entouré de superstitions. Il a ainsi la réputation d’éloigner le mauvais œil ou de repousser le mal, les sorcières ou les vampires. Cette superstition a donné naissance au mythe de Dracula.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides