Arbre de Judée

Arbre de Judée en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Arbre de Judée, Gainier

  • Nom(s) latin(s)

    Cercis

  • Famille

    Fabacées, Légumineuses

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Buissonnant
    Pleureur ou tombant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 10 m
  • Largeur à maturité

    1,50 à 5 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Greffe
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol caillouteux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Bosquet ou forêt Massif ou bordure
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

L'arbre de Judée ou gainier (Cercis siliquastrum pour l'espèce la plus connue) appartient au genre Cercis qui compte une trentaine d'espèces, dont quatre surtout sont connues dans nos régions. Il appartient à la vaste famille des Fabacées (celle des Légumineuses).

Petit arbre à feuilles caduques de 3 à 5 m de haut, il peut atteindre exceptionnellement 10 m. Son port est érigé avec une cime plus ou moins arrondie. En pousse naturelle sans taille de formation, il est très ramifié dès la base et tortueux, mais assez aéré laissant entrer la lumière. Il atteint environ 3 m en quatre ans puis sa croissance ralentit. Il résiste à des températures de -10 à -15 °C (-25 °C pour le gainier du Canada), mais craint toutefois les gelées tardives.

Les feuilles rondes à base cordée et alternes, caduques, sont vert clair au printemps puis prennent de belles teintes d'automne jaune orangé cuivré.

Sa floraison rose vif est remarquable (sauf pour Cercis siliquastrum 'Album', variété à fleurs blanches). Elle couvre littéralement tout l'arbre, par petits bouquets de jolies fleurs de papilionacée directement attachées aux rameaux âgés, ainsi qu'aux troncs par de courts pétioles, dès le début du printemps (mars-avril) avant l'apparition des premières feuilles.

Ces fleurs donnent à l'automne naissance à de fines gousses vertes (de 7 à 10 cm), puis marron (colorées en rouge violet chez la variété Cercis silicastrum 'Fructu Rubra'). Ces gousses persistent pendant l'hiver. Elles contiennent de petites graines ovoïdes aplaties qu'elles libèrent en automne.

L'usage de l'arbre de Judée est principalement ornemental dans les jardins et les parcs où sa coloration intense rose foncé dès le début du printemps ne passe pas inaperçue.

Espèces et variétés d'arbre de Judée

Parmi la trentaine d'espèces de Cercis à travers le monde, seules 4 sont bien connues dans notre pays. La plus courante est Cercis siliquastrum. Outre ses divers cultivars, vous trouverez également des variétés de Cercis Canadensis ou de Cercis Chinensis.

Cercis siliquastrum

Espèce type

Cercis siliquastrum Espèce type
  • Floraison : Fleurs rose pourpre vif en avril-mai avant les feuilles.
  • Végétation : Cime arrondie, environ 8 m sur 4 m. Feuilles en forme de cœur, vert bleuté.
  • Qualités et usages : Aime les sols secs et calcaires. Rustique jusqu'à -15 °C au moins. À planter en isolé, ou associé à d'autres grands arbustes.

'Album'

Cercis siliquastrum 'Album'
  • Floraison : Variété à fleurs blanches un peu plus tardives que chez l'espèce type.
  • Végétation : Cultivar un peu plus petit, environ 6 m sur 3 m. Feuilles d'un vert citronné.
  • Qualités et usages : Comme le type.

'Flora plena'

Cercis siliquastrum 'Flora plena'
  • Floraison : Variété à fleurs roses doubles en avril-mai avant les feuilles.
  • Végétation : Cime arrondie, environ 6 m sur 4 m. Feuilles arrondies en forme de cœur, couleur vert bleuté.
  • Qualités et usages : Comme le type.

'Sterilis'

Arbre de Judée 'Sterilis'
  • Floraison : Floraison rose cerise en avril-mai avant les feuilles.
  • Végétation : Cultivar stérile ne produisant pas de fruits.
  • Qualités et usages : Comme le type.

'Fructu Rubra'

Arbre de Judée 'Fructu Rubra'
  • Floraison : Floraison rose cerise en avril-mai avant les feuilles.
  • Végétation : Cultivar produisant de grosses gousses rouges décoratives.
  • Qualités et usages : Comme le type.

Gainier de Chine (Cercis chinensis)

'Avondale'

Gainier de Chine (Cercis chinensis) 'Avondale'
  • Floraison : Floraison rose cerise en avril-mai avant les feuilles.
  • Végétation : Cultivar de plus petite taille, 2 m sur 1,5 m environ. Feuilles en forme de cœur, vert clair 7 à 8 cm.
  • Qualités et usages : Accepte les sols secs et calcaires. Rustique jusqu'à -15 °C au moins. Croissance lente, à planter en pot ou en isolé. Taille inutile.

Gainier du Canada (Cercis canadensis)

'Forest Pansy'

Gainier du Canada (Cercis canadensis) 'Forest Pansy'
  • Floraison : Floraison rose cerise en avril-mai avant les feuilles.
  • Végétation : Cultivar à port érigé, environ 5 m sur 3 m. Feuilles belle couleur rouge violacé au printemps devenant rouge orangé ensuite, en forme de cœur.
  • Qualités et usages : Sol normal à frais. Très rustique jusqu'à -25 °C. À planter en isolé, ou associé à d'autres grands arbustes.

'Ruby Falls'

Gainier du Canada (Cercis canadensis) 'Ruby Falls'
  • Floraison : Fleurs aux boutons rose -violacé donnant des fleurs roses en grappes pendantes.
  • Végétation : Arbuste au port pleureur. Très beau feuillage pourpre veiné de vert et brillant surtout au printemps.
  • Qualités et usages : Comme le type. Très décoratif à planter en isolé.

'Red Force'

Gainier du Canada (Cercis canadensis) 'Red Force'
  • Floraison : Floraison rose foncé en avril-mai, avant les feuilles.
  • Végétation : Cultivar érigé jusqu'à 6 m × 3 m. Feuillage rouge violacé au printemps devenant d'un beau rouge foncé ensuite. Feuilles de 8 à 10 cm en forme de cœur.
  • Qualités et usages : Sol normal à frais. Au soleil ou en mi-ombre. À cultiver en isolé, ou associé avec d'autres grands arbustes.

Plantation de l'arbre de Judée

Plantation de l'arbre de Judée

JLPC/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

Vous pouvez planter un arbre de Judée en pleine terre dans toutes les régions de France, mais toujours en exposition ensoleillée. De même, il faudra impérativement l'abriter des vents froids, sous les climats un peu rudes, car sa floraison précoce craint les gelées tardives.

En revanche, résistant bien aux embruns et à la pollution, il peut être cultivé en bord de mer ou en ville. Choisissez un emplacement où le sol est bien drainé, si possible plutôt calcaire et sec. Évitez les sols trop acides, car il se développe mieux dans les sols riches.

Plantez l'arbre de Judée en pleine terre, en isolé ou en compagnie d'autres arbustes ou en fond de massifs de vivaces.

Quand planter l'arbre de Judée ?

Pour l'achat de plants à racines nues (rares), attendez novembre. En conteneur, ils sont disponibles toute l'année. Vous pourrez choisir entre des ports en tige ou en touffe et dans presque toutes les tailles.

Bien qu'un arbre en conteneur puisse être théoriquement planté toute l'année (sauf en période de gels ou de trop forte chaleur), plantez de préférence votre arbre de Judée en automne lorsque le sol n'est pas encore trop froid (octobre ou novembre selon les régions). C'est la meilleure période pour une bonne reprise et une bonne acclimatation.

Comment le planter ?

Pour le mettre en terre, creusez un trou assez grand et profond pour un arbuste qui peut atteindre 6 à 8 m de haut (prévoyez deux à trois fois le volume du conteneur).

N'oubliez pas de faire tremper la motte avant de l'installer, de décompacter le fond du trou et de mettre en place un bon tuteur, surtout si votre arbre de Judée est à un emplacement venté.

Dans un sol insuffisamment drainé, creusez plus profond et installez au fond du trou de plantation une bonne couche de gravier grossier ou de billes d'argile.

Enfin, enrichissez votre mélange de plantation avec un apport de quelques poignées d'engrais organique humifère.

Arrosez ensuite largement grâce à la confection d'une cuvette, et recouvrez le pied d'un paillage organique ou minéral (pour donner un peu plus de chaleur au sol dans les régions au-dessus de la Loire).

Bon à savoir : la variété Cercis chinensis 'Avondale', de croissance lente et limitée, peut parfaitement être cultivée également en pot au moins les premières années.

Culture et entretien de l'arbre de Judée

Culture et entretien de l'arbre de Judée

JLPC/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Faites un apport d'eau régulier et plus abondant en été pendant les trois premières années suivant la plantation. Ensuite une fois installé, l'arbre de Judée résiste bien à la sécheresse.

Pendant les cinq premières années, période de croissance rapide des arbres de Judée, faites un apport d'engrais organique complet (sous forme de granules de préférence) ou de compost au printemps et en automne.

Dans les régions au climat plus rude, un paillage hivernal et printanier, favorise la croissance de votre arbre.

Si vous désirez contrôler son volume et sa forme, pratiquez une taille annuelle.

Conseil : évitez de transplanter un arbre installé, car l'arbre de Judée a des racines pivotantes qui se détérioreraient. Cela hypothéquerait une bonne reprise.

Taille de l'arbre de Judée

Quand tailler ?

Pour limiter le développement de votre arbre, taillez-le après la floraison entre mai et juin.

Pour une taille de formation, intervenez plutôt en hiver et avant la floraison.

Comment tailler ?

L'arbre de Judée a une pousse naturellement buissonnante et ramifiée. Pour dégager plusieurs tiges principales ou pour le cultiver en tige avec un seul tronc, supprimez régulièrement les nouveaux rameaux apparaissant sur ces tiges.

Supprimez également dans la ramure, tant qu'il est jeune et de taille accessible, les branches qui se croisent ainsi que les branches cassées ou mortes.

Maladies, nuisibles et parasites

L'arbre de Judée est plutôt résistant aux maladies et ravageurs. Il peut cependant subir des attaques de maladie du corail (maladie due à des champignons). Elle se manifeste entre autres par l'apparition de petits coussinets orange-corail et peut, si elle envahit entièrement l'arbre, entraîner son dépérissement.

L'arbre de Judée peut également être parasité par de minuscules insectes piqueurs et suceurs de sève, les psylles. Ils apparaissent dès le mois de juin et entraînent le dessèchement des feuilles, ce qui affaiblit l'arbre. D'autre part, en suscitant la sécrétion de miellat, leur présence favorise l'apparition de fumagine (autre champignon) qui recouvre les parties atteintes d'une couche noire empêchant la photosynthèse.

Récolte

L'usage médicinal de l'arbre de Judée en gemmothérapie (traitement par des extraits de bourgeons) est préconisé depuis longtemps pour lutter contre les troubles circulatoires sanguins. La récolte des bourgeons donnant les feuilles doit se faire pendant la floraison, avant l'éclosion des bourgeons. Ils sont ensuite mis à macérer dans une solution alcoolique. La teinture alcoolique ainsi obtenue se conserve bien bouchée à l’abri de la lumière et au frais.

Les fleurs sont comestibles (pour agrémenter une salade par exemple) et se consomment fraîches.

Multiplication de l'arbre de Judée

Multiplication de l'arbre de Judée

muffinn/CC BY 2.0/Flickr

La multiplication d'un arbre de Judée peut se faire par bouturage, semis ou greffe.

Bouturage

Pratiquez le bouturage sur rameaux semi-aoûtés fin août.

  • Prélevez des greffons (rameaux) de 7 à 10 cm environ juste en dessous d'un nœud (épaississement de la tige d'où peuvent pousser de nouveaux rameaux), en fin d'août.
  • Trempez leur extrémité dans de l'hormone de bouturage puis plantez-les « à l'étouffée » dans un vase rempli de substrat pour bouturage placé dans une mini-serre qui maintiendra une humidité suffisante (ou, à défaut, recouvert par exemple d'un fond de bouteille plastique transparent qui fera office de mini-serre).
  • Dès la reprise de végétation qui marque la formation des racines, repiquez chaque petit plant à son emplacement abrité définitif (sans le transplanter plusieurs fois). Il ne commencera à fleurir qu'après plusieurs années (5 à 6 ans) ayant acquis une taille suffisante.

Semis

Pratiquez le semis sous serre dès le mois d'avril ou en plein air à partir du mois de mai.

Repiquez les jeunes plants à leur place définitive à l'automne, avant les premières gelées, en prenant bien soin de conserver l'intégralité de la racine pivotante.

Greffe

Pratiquez la greffe en été. Plus délicate à effectuer, elle est indispensable pour implanter un cultivar sur un pied d'espèce type.

On utilise habituellement un pied de Cercis siliquastrum comme porte-greffe.

Conseils écologiques

Plantez les arbres de Judée en bordure de vos potagers et arbres fruitiers. En effet, comme les autres Fabacées, ils fertilisent naturellement le sol en y fixant l'azote atmosphérique.

D'autre part, en bordure de vergers de pommiers, de poiriers, ou d'oliveraies, ils permettent de lutter biologiquement contre un de leurs ravageurs : les psylles. En effet, la présence du psylle de l'arbre de Judée suscite la venue de punaises du genre Anthocoris (leur prédateur) qui s'attaquent aussi aux autres psylles des arbres voisins.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides