Peucedanum ostruthium

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Peucedanum ostruthium en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Impératoire

  • Nom(s) latin(s)

    Peucedanum ostruthium

  • Famille

    Apiacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante comestible ▶ Aromatiques et condiments

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Prairie
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

On la rencontre en montagne, de 1 200 à 2 400 m, dans les prairies subalpines humides. À l'exception du Jura, l'impératoire (Peucedanum ostruthium) existe dans tous les massifs montagneux français. Plus globalement, cette plante est originaire des montagnes de l'Europe Centrale et du Sud, y compris les Carpates, les Alpes, le Nord des Apennins, le Massif Central et des cas isolés dans la péninsule ibérique. Mais elle a été largement introduite hors de son aire de répartition naturelle.

Ses tiges vertes dressées, striées et cylindriques, sont creuses. La plante atteint environ 50 cm à 1 m de hauteur. Ses feuilles, fortement lobées, sont dentées sur les bords. La feuille entière atteint 30 cm de long et jusque 34 cm de large. C'est au début de l'été qu'apparaissent ses fleurs blanches ou roses. Elles forment des ombelles plates à 20-50 rayons grêles et inégaux. Les inflorescences sont exploitées comme « terrasse » par les insectes. Les pétales sont de couleur blanche ou rougeâtre, d'environ 1 à 1,5 mm de longueur et de 0,75 à 1 mm de large. Ils sont presque lisses.

Le fruit est blanc jaunâtre avec un disque brun, presque circulaire, de 4-5 mm de long et tout aussi large. Les graines se répandent en planant, mais une propagation aléatoire est effectuée par les ongulés et les humains. La maturation des fruits s'étend de septembre à octobre. Les fruits résistent facilement aux hivers, même très rudes.

Sa racine est un rhizome fibreux, de couleur marron foncé. Elle contient un suc laiteux dégageant une odeur aromatique forte et âcre. C'est son rhizome que l'on récolte au printemps ou en automne, en le faisant sécher avant son utilisation.

Attention : le contact cutané avec la sève de cette plante est connu pour provoquer une photosensibilité et/ou une dermatite chez certaines personnes. L'impératoire est également présumée contenir de la myristicine, un psychotrope.

Espèces et variétés Peucedanum ostruthium

Impératoire, benjoin des Gaulois, peucédan impératoire (Peucedanum ostruthium)

Impératoire, benjoin des Gaulois, peucédan impératoire (Peucedanum ostruthium)
  • Fleurs et floraison : Floraison de juin à août. Fleurs hermaphrodites, pollinisées par divers insectes. Plante autofertile.
  • Caractéristiques : Feuillage vert uniforme.
  • Qualités : Très rustique, supporte -20 °C et en deçà. Odorante. Plante médicinale et aromatique.

Peucedanum ostruthium 'Daphnis'

Peucedanum ostruthium 'Daphnis'
  • Fleurs et floraison : Idem.
  • Caractéristiques : Feuilles gris-vert divisées, bordées de blanc crémeux.
  • Qualités : Idem.

Semis et plantation de Peucedanum ostruthium

Semis et plantation de <em>Peucedanum ostruthium</em>

Où la planter ?

L'impératoire est une plante facile à cultiver, elle réussit dans tous les sols retenant l'humidité dans une position ensoleillée. D'ailleurs elle craint l'ombre (quoique certains rapports indiquent que cette plante pousse de façon sauvage dans les forêts).

Peucedanum ostruthium convient pour les plantations de groupe dans un jardin sauvage, avec une préférence pour les sols humides, sans tenir compte de la nature du sol. Préférez les prairies de montagne, les champs humides, et les berges de plans d'eau ou de petits cours d'eau.

Quand planter Peucedanum ostruthium ?

Les graines se sèment au début du printemps. Les plantules se repiquent au début de l'été.

Comment la planter ?

Semez la graine dans un châssis froid dès la fin des gelées hivernales si cela est possible, sinon au début du printemps.

Quand ils sont assez grands pour être manipulés, repiquez les plants dans des pots individuels et plantez-les définitivement à l'été.

Culture et entretien de Peucedanum ostruthium

Culture et entretien de <em>Peucedanum ostruthium</em>

Plante très facile, une fois implantée, il n'y a rien de particulier à faire.

Taille de Peucedanum ostruthium

La plante est caduque : il est possible d'anticiper l'hiver en rabattant les plants à 10 cm au-dessus du sol.

Maladies, nuisibles et parasites

Peucedanum ostruthium ne semble pas sensible aux maladies ni aux attaques de parasites.

Récolte

La racine est recueillie au printemps ou à l'automne, et séchée pour une utilisation ultérieure.

Note : ce genre compte une autre espèce intéressante pour ses propriétés médicinales : Peucedanum officinale.

Multiplication de Peucedanum ostruthium

Multiplication de <em>Peucedanum ostruthium</em>

La multiplication végétative est effectuée à travers les stolons souterrains. Mais en culture, on préfère récolter les graines en automne pour les semer au début du printemps, après une conservation au frais et dans le noir au cours de l'hiver.

Propriétés médicinales et usages

En Suisse, on utilise sa racine aromatique dans le vin chaud pour aromatiser les ragoûts, les farces, les pâtés et certains fromages. Elle est ainsi utilisée comme plante potagère ou comme assaisonnement.

L'impératoire contient une huile essentielle (avec un effet euphorique et odontalgique), de la résine, de la gomme et de la coumarine. Les feuilles mâchées facilitent la salivation. Elle s'emploie avec succès contre les fièvres intermittentes.

Peucedanum ostruthium a également été utilisé dans le traitement des affections rhumatismales, de l'essoufflement, des reins et de la vessie, la rétention d'eau et les plaies.

La racine est antispasmodique, aromatique, amère, fortement carminative, diaphorétique, digestive, diurétique, emménagogue, expectorante, fébrifuge, sudorifique, stimulante et stomachique.

La plante est encore connue pour une utilisation dans le traitement de l'asthme, de la dyspepsie et des troubles menstruels, et en infusion pour soulager la migraine.

En usage externe, elle soulage les irritations de la peau, mais la plante et les extraits d'huile essentielle peuvent provoquer une réaction allergique à la lumière du soleil.

Un peu d'histoire…

Le benjoin a été tenu en haute estime au Moyen-Âge durant lequel il a été particulièrement apprécié pour sa capacité à résoudre toutes les flatulences dans le corps, et stimuler l'écoulement de l'urine et les menstruations.

Très en vogue en Europe à la Renaissance, l'impératoire entrait dans de nombreuses préparations, notamment dans un contrepoison très populaire, l'orviétan, et soignait la bronchite.

Toutefois, l'impératoire est aujourd'hui peu utilisée en herboristerie moderne. Néanmoins, suite à des recherches en 2003, une coumarine, l'ostruthine, montre une activité inhibitrice contre diverses mycobactéries.

Le taxon synonyme, Imperatoria ostruthium, est encore parfois trouvé dans la littérature.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides