Parnassie des marais

Parnassie des marais en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Parnassie des marais

  • Nom(s) latin(s)

    Parnassia palustris

  • Famille

    Saxifragacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante comestible ▶ Autres plantes médicinales

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,30 m
  • Largeur à maturité

    0,10 à 0,25 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Massif ou bordure
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Nommée d'après le Mont Parnasse en Grèce centrale, Parnassia palustris est membre de la famille des Saxifragacées, qui comprend plus de 500 espèces de plantes à fleurs.

La distribution naturelle est grande, la parnassie des marais existe en zone circumpolaire boréale tempérée. Plus commune dans le Nord de la Grande-Bretagne et en Irlande, et presque jamais trouvée dans l'extrême Sud du Royaume-Uni, la parnassie des marais vit dans la plupart des autres pays de l'Europe du Nord et Centrale. Ces fleurs sauvages sont connues du Nord de la Suède jusque dans la Slovénie et l'Italie au Sud. La répartition géographique s'étend vers l'Asie, et cette espèce se trouve également dans de nombreuses parties de l'Amérique du Nord.

Le déclin marqué dans la partie sud de son aire, principalement en raison du drainage des sols, est évident et semble se poursuivre. Le drainage des zones humides à des fins agricoles est la principale menace pour cette espèce. Cela a principalement affecté les populations diploïdes. Sa distribution plus nordique (populations tétraploïdes) semble être stable.

Parnassia palustris est une hémicryptophyte, une plante vivace herbacée rhizomateuse de prairies humides, marais et marécages, mais aussi de dunes côtières proches des zones maritimes. Parnassia palustris pousse sur des sols humides et tolère les substrats tant acides que calcaires bien que montrant une nette préférence pour les zones alcalines. Au Pays de Galles, par exemple, les plus belles colonies de parnassies des marais se situent dans les dépressions dunaires calcaires.

Plutôt glabre, de 15 à 30 cm de haut, la caractéristique la plus distinctive de la parnassie des marais est sa fleur. Les feuilles sont produites en rosette à la base de la plante, à l'exception de la tige florale qui ne dispose que d'une seule feuille sur le milieu-bas de la tige. Les feuilles sont en forme de cœur et de cône à la base.

Chaque souche produit des fleurs de 15 à 20 mm, en forme de coupe, avec cinq pétales blancs, fortement veinés par des lignes gris-vert translucide, et cinq sépales. Les belles fleurs voyantes se dressent au sommet d'une mince tige verticale lisse. Les fleurs ont, en leur centre, cinq groupes d'étamines jaunes alternées avec cinq anthères. Au centre de la fleur, on note la présence d'un stigmate à quatre lobes.

En Grande-Bretagne les premières fleurs apparaissent généralement en juin et la floraison continue jusqu'à la fin de septembre (mais seulement en juillet et août en Amérique du Nord). Le moment de la floraison est en fait variable, pouvant commencer en juin et finir en octobre. Les régions les plus chaudes proposent une durée de floraison plus courte. En France, dans le Nord et en altitude (jusque 2 500 m), la floraison va de juin à septembre.

Le nectar sécrété par cette plante mellifère aide à attirer les insectes, y compris les abeilles, les mouches et les coléoptères, pour la pollinisation. Cependant, cette espèce hermaphrodite est également capable d’auto-fertilisation si ses fleurs ne sont pas fécondées à l'aide de pollinisateurs.

Les graines de Parnassia palustris sont aussi distinctives. Une capsule de fruits ovales à quatre valves contient de nombreuses petites graines oblongues.

Bon à savoir : la parnassie des marais est le seul membre du genre Parnassia présent en France. Plutôt rare, elle y est protégée dans quasiment tout le Grand Nord de la France. Elle y est particulièrement réglementée en Lorraine. Par ailleurs, cette espèce est inscrite sur la Liste Rouge de l'IUCN. Quelques petites populations isolées semblent avoir une faible diversité génétique avec peu de connectivité à d'autres populations, augmentant leur risque d'extinction.

Espèces et variétés de Parnassia palustris

Parnassia palustris

Parnassia palustris
  • Nom commun : Parnassie des Marais, hépatique blanche
  • Floraison : Très attrayantes fleurs blanches largement veinées de vert transparent.
  • Végétation – Caractéristiques : Hauteur de 15 à 30 cm. Feuilles vertes cordiformes. Uniquement en milieu humide, palustre. Très rustique, elle résiste jusque -25 °C !
  • Qualités : Franchement décorative et ornementale autour d'un petit plan d'eau, il faut veiller à ce que le sol soit calcaire. Elle permet donc de peupler des rives de plans d'eau basique, phénomène assez rare en milieu aquatique.

Parnassia palustris var. condensata

  • Floraison : Idem.
  • Végétation – Caractéristiques : Variété écotype côtière du Royaume-Uni, rarissime, poussant à une altitude inférieure à 1 000 m. Il n'existe plus que deux populations naturelles dans le comté de Perth.
  • Qualités : Très résistante à des sols fortement basiques. Cette variété est introuvable dans le commerce.

Plantation de la parnassie des marais

Plantation de la parnassie des marais

Tigerente/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où la planter ?

La parnassie des marais est le plus souvent trouvée dans des habitats alcalins, tels que les landes humides, marais, prairies et marais de haute altitude. Elle peut également être trouvée sur des rives sableuses calcaires de lacs. Optez pour des sols spongieux, mal drainés et alcalins.

Si elle peut tolérer une ombre légère à l'abri de bois clairs, sa croissance et sa floraison sont nettement améliorées en exposition de plein soleil.

Préférez un lieu frais plutôt que chaud. Le Nord de la France et des zones d'altitudes sont plus adaptés que le Sud chaud.

Quand planter la parnassie des marais ?

L'apparition du feuillage est assez précoce, parfois même en janvier.

Plantez au tout début du printemps, quand les gelées ne semblent plus trop profondes.

Les graines sont rarement disponibles dans le commerce, il faudra constituer un stock de graines par vous-même.

Comment la planter ?

Plantez les parnassies en groupe de plusieurs plants (une bonne douzaine) pour constituer un petit massif de quelques mètres carrés.

Espacez chaque plant de 15 à 20 cm environ. Placez le rhizome juste à 2 cm sous la surface du substrat.

Conseil : exploitez cette plante en bassin de jardin à sol calcaire et basique, les espèces palustres tolérants de telles conditions ne sont pas légions !

Culture et entretien de la parnassie des marais

Culture et entretien de la parnassie des marais

BerndH/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Une fois implantée en lieu humide, il n'y a plus rien à faire : la culture est facile et ne nécessite pas d'entretien. Éliminez juste les tiges florales mortes en hiver.

N'apportez surtout pas d'engrais près d'un plan d'eau !

Maladies, nuisibles et parasites

Comme souvent avec les plantes de lieux franchement humides, peu de soucis sont à envisager avec Parnassia palustris.

Multiplication de la parnassie des marais

Multiplication de la parnassie des marais

Udo Schmidt/CC BY-SA 2.0/Flickr

La multiplication des parnassies palustres peut être effectuée par semis et par division.

Division

La division de cette plante à rhizome consiste simplement, au printemps, à couper un bout de rhizome pour le transplanter ailleurs et ainsi étendre la zone de culture.

Semis

Récoltez les graines en automne (souvent à partir d'octobre). Ne les stockez pas, elles supportent mal de ne plus être dans l'eau !

Après l'obtention de graines, semez dès la fin de l'automne dans un châssis froid dans des pots de terre, maintenus debout dans l'eau peu profonde.

Quand ils sont assez grands pour être manipulés, repiquez les plants dans des pots individuels et cultivez-les en serre pour leur premier hiver.

Plantez-les dans leurs emplacements permanents à la fin du printemps ou au début de l'été, après les dernières gelées attendues.

Propriétés médicinales

Sans être notée comme une plante comestible, bien que dans le passé ses propriétés médicinales de renom ont fait partie du trésor des herboristes, la parnassie des marais servait comme antiseptique pour traiter les blessures. La plante, récoltée en été ou à l'automne, était séchée et broyée en une poudre qui pouvait ensuite être stockée jusqu'à utilisation. Cette poudre était utilisée sur les blessures pour faciliter le processus de guérison.

Parnassia palustris est également parfois utilisée pour traiter la stomatite sous la forme d'un rince-bouche ou comme un collyre astringent via une eau distillée fabriquée à partir de la plante.

Un peu d'histoire…

Le nom générique indique la provenance géographique, le Mont Parnasse, qui est une montagne en Grèce, et il semble que cette plante servait de pâturage au bétail sur cette montagne.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides