Pleioblastus

Pleioblastus en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Pleioblastus, Bambou nain

  • Nom(s) latin(s)

    Pleioblastus

  • Famille

    Poacées, Graminées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif | Herbes et graminées

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Buissonnant
    Élancé ou colonnaire
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0 à 5 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    4 à 8 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Bosquet ou forêt Massif ou bordure Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Pleioblastus fait partie de la famille des Poacées, autrement dit des graminées. Ce genre comporte une quarantaine d'espèces de bambous originaires du Japon et de la Chine.

Les Pleioblastus sont communément appelés « bambous nains », car leur développement reste modeste par rapport aux autres genres : de 10 cm jusqu'à 3 m selon les espèces. Ils se caractérisent également par des cannes fines et des petites feuilles linéaires déclinant une belle gamme de vert, mais aussi panachées ou dorées. La majorité est très traçante, poussant vigoureusement et colonisant rapidement le terrain ou le pot de leur végétation drageonnante.

Offrant une bonne rusticité, supportant des températures descendant jusqu'à -25 °C, ils peuvent se cultiver dans toutes les régions. Un froid hivernal intense et prolongé peut griller le feuillage, mais la végétation renaît au printemps suivant.

Les utilisations de ces bambous nains sont nombreuses :

  • En pleine terre, ils peuvent, sous surveillance, donner une note persistante aux massifs, aux talus et aux bordures. Leur enracinement dense permet de retenir la terre des talus ou des berges d'une pièce d'eau.
  • Sur la terrasse ou le balcon, ils offrent autant de présence graphique et structurante qu'un arbuste persistant. Avec en prime, le souffle du vent ou la caresse de la main qui bruisse dans le léger feuillage.

Espèces et variétés de Pleioblastus

Pleioblastus auricomus

Pleioblastus auricomus
  • Synonyme : Pleioblastus viridistriatus Auricoma, Arundinaria auricoma
  • Végétation : Hauteur : 30 à 150 cm. Feuilles vert clair panaché de jaune, parfois entièrement jaunes.
  • Utilisations : Bordure, massif, talus, sous-bois. Isolé. Potée, bac. Taille au printemps pour production d'un beau feuillage et limiter sous 90 cm.
  • Qualités : Très lumineux. Peu traçant. Soleil/mi-ombre.

Pleioblastus distichus

 Pleioblastus argenteostriatus  var.  distichus
  • Synonyme : Pleioblastus argenteostriatus var. distichus
  • Végétation : Hauteur : 10 à 40 cm. Feuillage vert intense.
  • Utilisations : Couvre-sol. Alternative à la pelouse.
  • Qualités : Un des plus nains. Toutes expositions.

Pleioblastus pumilus

Pleioblastus pumilus
  • Synonyme : Sasa pumila
  • Végétation : Hauteur : 30 à 80 cm. Chaumes fins densément feuillés. Feuillage vert intense.
  • Utilisations : Bordure, petite haie, talus. Couvre-sol ou alternative à la pelouse si taille annuelle. Bac ou bosquet au pied d'arbustes à coloration automnale pour le contraste des couleurs.
  • Qualités : Un petit bambou bien vigoureux. Peu exigeant sur la nature du sol et de l'exposition. Retient bien la terre avec son système racinaire dense et superficiel.

Pleioblatus fortunei 'Variegatus'

Pleioblatus fortunei 'Variegatus'
  • Synonyme : Arundinaria variegata
  • Végétation : Hauteur : 30 à 100 cm. Feuillage vert rayé de crème.
  • Utilisations : Massif, bordure. Bac ou grande potée.
  • Qualités : Petit bambou décoratif et lumineux. Peu envahissant. Idéal à mi-ombre.

Plantation du Pleioblastus

Plantation du <em>Pleioblastus</em>

Rotatebot/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

Installez-le au soleil, à mi-ombre ou même à l'ombre selon les espèces.

Offrez-lui une terre humifère, fraîche et bien drainée même s'il se montre très tolérant sur la nature du sol. Il supporte bien le calcaire et la concurrence des racines des végétaux voisins.

Évitez-lui les emplacements ventés en région froide.

Quand planter le bambou nain ?

Plantez-le au printemps ou en début d'automne (septembre à mi-novembre). L'automne est idéal pour une bonne reprise avant l'hiver du Pleioblastus. Le sol est encore chaud et les pluies de saison conservent la fraîcheur favorable à l'enracinement.

Privilégiez la plantation printanière dans les régions à hivers froids (climat montagnard ou continental).

Comment le planter en pleine terre ?

Prévoyez 4 à 8 godets au m², selon l'espèce, pour un effet visuel et couvre-sol immédiat.

Désherbez et ameublissez soigneusement le sol. Le trou doit faire au minimum deux fois le volume de la motte. Ajoutez des graviers ou du sable grossier si la terre est argileuse et compacte. En sol pauvre, améliorez la fertilité avec du compost bien décomposé.

Pensez dès la plantation à contenir le bambou surtout s'il est très traçant. Prévoyez une petite tranchée autour de l'emplacement qui lui sera réservé. Coupez une à deux fois par an les rhizomes « aventuriers ». Une autre méthode plus discrète est aussi envisageable : la pose d'un écran anti-rhizomes, disponible en jardineries.

Faites tremper les godets dans un seau d'eau pendant une dizaine de minutes. Positionnez les mottes, chacune dans son trou de plantation, et tassez la terre autour des racines avec le plat de la main.

Terminez la plantation par un arrosage copieux et la pose d'un paillis minéral (ardoise, tessons de terre cuite, graviers, galets) pour limiter la concurrence des mauvaises herbes, la fréquence des arrosages et donner un aspect net à la scène.

Comment planter le bambou nain en bac ?

Offrez au bambou un contenant d'au moins 30 à 40 cm de diamètre ou de côté. Si la taille du bambou adulte dépasse le mètre, choisissez un matériau lourd qui évitera à la potée de basculer sous l'effet du vent.

Évitez les pots à col resserré pour faciliter les rempotages ultérieurs.

Côté substrat, un terreau fertile et allégé avec des matériaux comme la perlite ou la vermiculite est parfait. Prévoyez une couche de billes d'argile, de tessons ou de cailloux au fond du pot pour favoriser le drainage.

Culture et entretien du Pleioblastus

Culture et entretien du <em>Pleioblastus</em>

CavallBernat/Public Domain/Wikimedia

En pleine terre

Assurez la reprise du bambou installé en pleine terre par des arrosages réguliers les semaines suivant la plantation et le premier été. Ensuite, le Pleioblastus se contente des précipitations et supporte de courtes périodes de sécheresse. Arrosez fréquemment en cas d'été sec ou caniculaire.

En sol pauvre, apportez une fumure organique en automne. Laissez les feuilles mortes du bambou se décomposer au pied des chaumes. Elles enrichissent et améliorent la structure du sol en se décomposant.

En automne ou en fin d'hiver, nettoyez les touffes en supprimant à la base les cannes sèches ou chétives.

En bac

Maintenez le sol frais pendant toute la période de végétation.

En saison hivernale, ôtez les soucoupes et réduisez les apports d'eau sans toutefois laisser la surface de la motte sécher sur plus de 1 à 2 cm entre deux arrosages. Comme tous les persistants, le bambou a besoin d'eau en hiver.

Rempotez tous les deux ou trois ans en fonction du développement du Pleioblastus et surfacez dans l'intervalle.

Apportez un engrais à libération lente au début du printemps (sauf en cas de rempotage) ou enrichissez l'eau d'arrosage avec un engrais pour plantes vertes, une fois par mois d'avril à septembre.

Taille du bambou nain

Une taille drastique en fin d'hiver permet de densifier les touffes des plus nains et d'intensifier les coloris, les rayures ou les panachures des feuillages.

Tondez les espèces couvre-sols avec une tondeuse en position haute, un coupe-fil ou une débroussailleuse.

Maladies, nuisibles et parasites

Dans de bonnes conditions de culture, les Pleioblastus se montrent particulièrement résistants aux maladies et aux parasites.

Multiplication du Pleioblastus

Multiplication du <em>Pleioblastus</em>

Rotatebot/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

La méthode la plus simple est la division de touffes au début du printemps ou de l'automne.

Replantez aussitôt les éclats les plus beaux à leur emplacement définitif.

Conseils écologiques

Conservez les déchets de tonte ou de taille des Pleioblastus. Au besoin, broyez-les ou déchiquetez-les avec un coupe-fil dans une grande poubelle si vous n'avez pas de broyeur. Ces feuilles constituent un paillage gratuit et naturel à étaler dans les allées du jardin d'ornement et du potager. Elles mettent plusieurs mois à se décomposer et permettent de circuler les pieds au sec sur un tapis craquant et moelleux tout en empêchant la pousse des mauvaises herbes.

Un peu d'histoire…

Le nom Pleioblastus est formé de la fusion de deux mots grecs pleio qui signifie « en plus grand nombre » et blastos qui signifie « germe, pousse », une allusion aux ramifications (1 à 7) présentes au niveau des nœuds de la partie inférieure des cannes.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides