Mimosa pudica

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Mimosa pudica en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Sensitive

  • Nom(s) latin(s)

    Mimosa pudica

  • Famille

    Fabacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,40 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    4 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Serre chaude Serre tempérée
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Largement naturalisée à travers le monde, cette plante fort attrayante est une véritable peste sous les tropiques où elle est éradiquée à coups de désherbant systémique. Son système racinaire pivotant profond la rend pratiquement inarrachable.

Intolérante aux températures inférieures à 10 °C, elle est uniquement destinée à la culture en pots, dans lesquels elle croît et fleurit de belle manière sans problème. C'est une plante très facile à cultiver en intérieur.

En culture, la sensitive dépasse rarement 50 à 70 cm de hauteur, alors que dans des contions d'habitat tropical, elle peut atteindre allègrement plus de 2 m.

Plante ligneuse, le haut des tiges est herbacé, elles sont rampantes ou ascendantes, épineuses, grimpantes si elles trouvent un support. Elle se révèle très épineuse au stade adulte. Le feuillage est persistant, pourvu de feuilles alternes, composées et bipennées, typiquement un feuillage de mimosacée. La feuille est munie d'un pétiole de 3 à 5 cm, portant à l'extrémité 2 paires de pennes très rapprochées, chacune de ces pennes comportant de 15 à 25 folioles de 6 à 10 mm de long, très sensibles.

La sensitive a la capacité de se protéger des prédateurs en se repliant sur elle-même au moindre contact, rendant la plante peu appétissante. Le même phénomène (nommé thigmonastie) est induit par la pluie ou la tombée de la nuit.

Mimosa pudica fleurit de la mi-printemps au début de l'automne. Des bouquets axillaires de 5 à 6 fleurs d'un rose tirant vers le bleu lilas apparaissent au bout de courts pédoncules. Elles se composent de centaines d'étamines hérissées, qui leur donnent l'aspect d'une petite boule duveteuse de 5 mm à 1,5 cm de diamètre.

Mimosa pudica est vivace, il peut vivre longtemps, mais il perd de sa beauté en vieillissant.

Note : la plante sensitive serait originaire d'Amérique du Sud puisqu'elle a tout d'abord été décrite au Brésil.

Espèces et variétés de Mimosa pudica

Sensitive (Mimosa pudica)

Sensitive (Mimosa pudica)
  • Feuillage : Vert clair à vert foncé de type thigmonastique.
  • Floraison : Fleurs rondes 1,5 cm de diamètre au coloris du rose au bleu lilas.
  • Qualités : Feuillage se refermant à la moindre sollicitation, au toucher, à la pluie, au vent.

Plantation du Mimosa pudica

Plantation du <em>Mimosa pudica</em>

Llez/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

Une exposition apportant un maximum de lumière, voire même du soleil, est nécessaire. Toutefois, la plante ne doit pas être exposée au soleil derrière une vitre, l'effet loupe serait un désastre.

Un manque de luminosité se traduira par une pousse toute en longueur sans floraison.

Quand planter Mimosa pudica ?

Rempotez au printemps.

Comment le planter ?

Souvent vendus en godets de diamètre 7, choisissez pour commencer un joli pot de 2 l avec de bons trous de drainage. Vous pourrez le rempoter dans un contenant plus grand l'année suivante.

Composez un mélange un peu acide à base de 1/3 de terreau, 1/3 de terre de bruyère et 1/3 de terre franche pour y installer votre plante.

N'oubliez pas de bien drainer le fond du pot avec une couche de billes d'argile ou de gravier afin de faciliter l'évacuation de l'eau. La sensitive est sensible à l'eau stagnante, ce qui peut se traduire par un dépérissement rapide.

Bon à savoir : cette plante appréciant la chaleur et l'humidité de l'air, l'idéal consiste à la cultiver dans un terrarium ou dans une vitrine chauffée pour orchidées, mais aussi en compagnie de plantes carnivores.

Culture et entretien du Mimosa pudica

Culture et entretien du <em>Mimosa pudica</em>

Miltos Gikas/CC BY 2.0/Flickr

L'arrosage doit être copieux en été pour que le mélange ne sèche jamais complètement.

En hiver, respectez entre deux apports d'eau de brèves périodes sèches, sauf en cas de maison très chauffée.

L'eau d'arrosage ne doit pas être froide, mais à température ambiante. Si vous en avez la possibilité, brumisez et arrosez votre sensitive à l'eau de pluie car elle est non calcaire, ce qui évite les taches blanches sur les feuilles et conserve au substrat sa légère acidité.

Tous les quinze jours, ajoutez un peu d'engrais liquide pour plantes vertes en période de croissance. Stoppez la fertilisation de novembre à mars.

Sortez la plante sensitive en été si la température nocturne ne descend pas sous les 16 °C.

Rempotez Mimosa pudica uniquement lorsque ses racines commencent à dépasser des trous de drainage.

Conseil : de ses origines tropicales, la sensitive a gardé une préférence pour les atmosphères humides. N'hésitez pas à l'installer sur une grande soucoupe remplie de billes d'argile humides ou à vaporiser souvent le feuillage en cas de forte chaleur. Ceci évitera en outre l'apparition d'araignées rouges.

Taille du Mimosa pudica

Quand tailler ?

Taillez juste avant le départ végétatif. Avril est donc un bon mois pour rabattre un peu votre plante, qui en intérieur a tendance à pousser en hauteur plutôt qu'en buisson.

La longueur de végétation à supprimer est en fonction de la longueur des tiges, mais aussi de la forme que vous souhaitez lui donner.

La taille est particulièrement bien tolérée par la plante sensitive.

Comment tailler ?

Avec un outil bien tranchant, coupez 2 mm au-dessus d'un nœud.

Pensez à vous équiper de gants car ses tiges sont munies de petites épines qui risquent de vous faire des marques à la façon de griffures de chat. De plus, les épines restent plantées dans la chair.

Maladies, nuisibles et parasites

Un excès d'arrosage, ou une coupelle non vidée, peut être fatal à vos plants !

Les atmosphères trop sèches peuvent entraîner l'apparition d'araignées rouges.

Multiplication du Mimosa pudica

Multiplication du <em>Mimosa pudica</em>

Rick Kimpel/CC BY-SA 2.0/Flickr

Quand récolter les graines ?

Après la floraison, ou à mesure que les fleurs fanent, naissent de petits épis marrons munis de fines gousses contenant les graines. Coupez ces épis, laissez-les sécher une semaine, décortiquez les gousses pour en extraire les graines, qui sont prêtes à être semées.

Comment semer ?

Dans une terrine remplie de terreau à semis, dispersez les graines de manière uniforme, recouvrez légèrement avec le même terreau que vous passerez au tamis au-dessus de la terrine.

Prévoyez une germination avoisinant les 90 % si vous avez maintenu un bon 16 à 20 °C durant les 2 à 3 semaines que mettent les graines à germer.

Repiquez au stade de 2 feuilles vraies.

Conseils écologiques

Les Mayas connaissaient les vertus relaxantes et antidépressives des feuilles.

Aux Antilles, la racine est traditionnellement utilisée en décoction contre le mal de gorge et la coqueluche.

Attention : la présence de nombreux alcaloïdes dans les tiges et les feuilles (mimosine, norépinéphrine, bufoténine, tryptamine) rend pourtant cette plante potentiellement toxique.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides