Didiscus

Didiscus en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Didiscus

  • Nom(s) latin(s)

    Didiscus coerulea, Trachymene coerulea

  • Famille

    Apiacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 0,60 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 0,40 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    9 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Prairie Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Cette plante annuelle montre de hautes tiges rigides sur 50 à 60 cm au bout desquelles s'épanouissent des ombelles de fleurs qui se renouvellent à foison du mois de juin jusqu'en septembre quand on supprime régulièrement les fleurs fanées. Les ombelles du didiscus sont bien arrondies, presque en pompons parfois ce qui les fait ressembler au knautia ou aux scabieuses des jardins à fleurs doubles. Ces fleurs sont généralement vendues en mélanges de coloris, en blanc, bleu, rose ou violet. Il est toutefois possible de trouver des graines de fleurs d'une seule couleur, principalement bleue, vendues sous la dénomination Didiscus coerulea ou Trachymene coerulea.

Le didiscus vient de l'hémisphère sud, plus précisément d'Australie. Sa croissance est subordonnée à des températures assez chaudes pour donner une floraison abondante, surtout au printemps pour la levée des plants. Cela dit, la culture de cette annuelle est très facile, car elle pousse sans soins particuliers et n'est pas sujette aux maladies ni aux attaques de parasites quand elle est placée en sol bien drainé.

Le feuillage est vert clair, assez léger et plutôt étoffé à la base de la plante. Il se divise en folioles, peu nombreuses. Chaque pied prend de 30 à 40 de diamètre environ. La plantation de plusieurs pieds groupés peut donner un bel effet, mais il est davantage conseillé de répartir les pieds en les mélangeant avec d'autres espèces annuelles et vivaces pour obtenir un massif bien fourni aux floraisons étalées dans le temps.

Le disdicus peut également se semer dans les prairies fleuries, et les plates-bandes de fleurs de style sauvage que l'on conserve par exemple le long des haies champêtres dans les grands jardins.

Note : on trouve autant la dénomination Didiscus coerulea que Didiscus caeruleus. En latin, le mot est un adjectif qui signifie « bleu ciel azuré », il se termine en « eus » quand il est au masculin, et en « ea » quand il est au féminin. Mais les raisons des changements de dénominations botaniques sont souvent obscures et liées à des défauts de prononciation ou de retranscription.

Espèces et variétés de Didiscus

Les graines vendues dans le commerce sont principalement proposées en mélanges de coloris, mais il est aussi possible d'en trouver en un seul coloris, par exemple avec la variété Didiscus coerulea 'Blue Lace'.

En général, les variétés proposent les mêmes couleurs en mélange, elles n'ont pas véritablement de différences marquées de l'une à l'autre. La variété 'Madonna' est la plus vendue, mais on trouve également 'Lacy' en mélange de coloris.

Didiscus coerulea, syn. Trachymene coerulea

Espèce type

Didiscus coerulea, syn. Trachymene coerulea Espèce type
  • Floraison : Floraison estivale en grandes ombelles de différentes couleurs, blanches, bleues, roses ou violettes.
  • Végétation : Feuillage léger, touffe assez aérée et plus étoffée à la base.
  • Qualités : Cette annuelle offre un style champêtre à utiliser dans les massifs un peu sauvages, ou à associer avec des vivaces et arbustes nains pour alléger les compositions.

'Blue Lace'

Didiscus 'Blue Lace'
  • Floraison : Ombelles bleu franc, parfumées, de juin à septembre.
  • Végétation : Tiges de 60 cm de haut, bien dressées. La touffe s'élargit sur 20 cm seulement.
  • Qualités : Variété bien référencée pour obtenir des pieds uniquement de couleur bleue.

'Madonna'

Didiscus 'Madonna'
  • Floraison : Floraison estivale en grandes ombelles de différentes couleurs, blanches, bleues, roses ou violettes.
  • Végétation : Feuillage léger, touffe assez aérée et plus étoffée à la base.
  • Qualités : Cette variété offre un style champêtre à utiliser dans les massifs un peu sauvages, ou à associer avec des vivaces et arbustes nains pour alléger les compositions.

Semis du didiscus

Semis du didiscus

Slick-o-bot/CC BY 2.0/Wikimedia

Où le semer ?

Un emplacement ensoleillé est le plus approprié, et bien abrité des vents froids et violents.

Un sol léger, aéré et bien drainé est préférable.

Quand semer le didiscus ?

On sème en mars sous serre chaude (18 °C) ou en avril en véranda chauffée quand on ne possède pas de serre pour la préparation des plants.

Dans les régions sud, le semis se fait en terre réchauffée à partir de la mi-avril. La levée a lieu en 3 semaines environ.

Comment le semer ?

Le didiscus n'aime pas le repiquage, et il ne supporte pas le froid. Il faut donc le semer en place dans des endroits chauds, dans une terre réchauffée ou en région douce. Mais une autre solution consiste à semer des graines en petits pots de tourbe mis à l'abri et que l'on peut ensuite planter directement en terre au mois de mai, puisque le pot se décompose rapidement pour se mêler à la terre alentour.

La mise en place au jardin des plants préparés en serre se fait après les saints-de-glace, pour éviter les dernières grosses gelées. La distance à respecter entre deux plants est de 30 cm.

Le semis s'effectue à fleur de terre, en recouvrant les graines d'une faible couche de terreau. On le fait en ligne ou en poquets de plusieurs graines et on éclaircit une fois les plants levés pour conserver les plus vigoureux à bonne distance les uns des autres.

Le semis direct en pot sur une terrasse est possible à condition d'avoir un contenant de 40 cm au minimum. On sème dans un terreau pour plantes à fleurs. En répartissant quelques graines au centre, et en protégeant le pot dans un endroit qui ne sera pas soumis aux gelées printanières, les graines donneront de jeunes plants qu'il faudra éclaircir pour ne laisser que les deux ou trois plus vigoureux.

Culture et entretien du didiscus

Culture et entretien du didiscus

Flickr upload bot/CC BY 2.0/Wikimedia

Arrosez régulièrement jusqu'à la levée des plants, puis quand le temps est sec. Évitez de noyer le sol par des arrosages trop conséquents, la plante n'aime pas l'humidité constante.

Coupez les fleurs fanées au fur et à mesure là où vous pouvez le faire (petits massifs, potées) pour favoriser l'apparition de nouveaux boutons floraux. Dans les grands massifs, un semis échelonné vous permettra d'étaler les floraisons.

La plante disparaît en automne. Vous pouvez tout couper au ras du sol une fois les fleurs fanées pour laisser de la place à vos autres plantes de massif.

Maladies, nuisibles et parasites

Aucune maladie n'est à signaler et la plante n'attire ni les parasites ni les gastéropodes.

Multiplication du didiscus

Multiplication du didiscus

Slick-o-bot/CC BY 2.0/Wikimedia

La multiplication du didiscus se fait par semis.

La récolte des graines est possible quand les fleurs sont fanées, à condition de ne pas les avoir coupées. Elle n'est pas très aisée, mais vous pouvez essayer en coupant les ombelles sèches avec précaution et en les plaçant dans un panier sans trous. Conservez ces graines dans un récipient hermétique ou un sachet en papier placé dans une armoire fermée et un local hors gel.

Conseils écologiques

Ce type de fleurs en ombelles attire toujours beaucoup d'insectes butineurs qui sont, pour beaucoup, très utiles au jardin. Le didiscus participe ainsi à la biodiversité des milieux.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides