Bismarckia nobilis

Bismarckia nobilis en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Palmier bleu de Madagascar, Palmier de Bismarck

  • Nom(s) latin(s)

    Bismarckia nobilis

  • Famille

    Arécacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Palmier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Palme ou parasol
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    > 10 m
  • Largeur à maturité

    6 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    0,25 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation intérieure

    Véranda Serre froide Serre chaude
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le Bismarckia nobilis, palmier bleu de Madagascar, palmier de Bismarck ou encore localement latanier blanc, est l'unique espèce du genre. Elle est endémique du nord et de l'ouest de Madagascar. Elle occupe des prairies ouvertes, des plaines et plateaux, voire des zones inondées et se trouve être le seul arbre à résister aux incendies de la savane sur la côte ouest. Comme tous les palmiers, il fait partie de la famille des Arécacées qui comprend trois autres genres (Hyphaene, Medemia et Satranala).

Le palmier atteint 25 m de haut dans son habitat sur 30 à 45 cm de diamètre de stipe, mais en culture il dépasse rarement 12 m. Le stipe est toujours unique et présente une surface tressée grise ou beige débarrassée de la base des pétioles, très décorative. La couronne atteint 7,50 m de large sur 6 m de haut.

Les feuilles fortement costapalmées présentent 20 à 30 segments profondément divisés dessinant un cercle de près de 3 m de diamètre chez les feuilles adultes. Le pétiole, long de 1,80 à 2,40 m et légèrement arqué, forme un prolongement au sein des rayons, de forme cunéiforme. Il porte quelques épines et une pellicule de cire blanchâtre ainsi que des écailles marron. Il existe de fortes variations au niveau de la pilosité des pétioles. La couleur du feuillage présente divers tons de gris argenté selon les clones, davantage bleuté en absence de pilosité. Attention, la face inférieure des feuilles est toujours plus verte que la face supérieure. Il existe aussi un clone vert moins rustique. Certains jeunes sujets présentent une coloration pourprée probablement due au froid, qui disparaît avec l'âge.

Les palmiers de Bismarck sont dioïques et produisent des inflorescences pendantes ressemblant à des tentacules bruns parsemés de petites fleurs mâles ou femelles jaunes. La pollinisation donne naissance à des régimes de drupes ovoïdes de 3,5 cm de diamètre. La présence d'un pied mâle dans le voisinage reste nécessaire. La pollinisation se fait par des insectes (abeilles ou autres) ainsi que par le vent. La drupe ronde, brun rouge à brun foncé ou noire, ne contient qu'une seule graine fortement rainurée.

Note : l'espèce est très prisée comme plante d'ornement depuis une vingtaine d'années. Elle est abondamment plantée le long des avenues dans les régions tropicales et subtropicales sèches, notamment au sud de la Californie, en Floride et Arizona, Indonésie et Australie. Elle sert aussi à décorer l'intérieur des centres commerciaux.

Espèces et variétés de Bismarckia nobilis

Palmier bleu de Madagascar, palmier de Bismarck (Bismarckia nobilis)

Palmier bleu de Madagascar, palmier de Bismarck (Bismarckia nobilis)
  • Végétation : Stipe massif, unique, de 12 à 25 m, orné de croisillons et parfois avec une base bombée. Feuilles costapalmées très rigides, gris bleuté de 3 m de diamètre. Couronne de 15 à 30 palmes, atteignant 7,50 m de large. Pétioles lisses ou pubescents.
  • Fleurs et fruits : Dioïques, seuls les pieds femelles produisent des fruits ronds de 3,5 cm, brun foncé. Floraison au printemps ou en été sous forme de grands chatons plus ou moins dressés ne dépassant pas de la couronne. Fleurs mâles groupées par 3 dotées de 6 étamines et fleurs femelles solitaires.
  • Qualités : Endémique de Madagascar. Genre monospécifique. Tolère -3 °C et récupère après un gel à -6 °C. Croissance assez lente (un siècle pour atteindre 18 m).

Plantation de Bismarckia nobilis

Plantation de <em>Bismarckia nobilis</em>

Mokkie/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

Ce palmier est parfaitement adapté au climat méditerranéen même s'il est moins majestueux qu'en climat tropical (à Madagascar, la chaleur soutenue de l'intérieur des terres accroît sa vitesse de croissance et l'intensité de son coloris argenté).

Choisissez un emplacement très ensoleillé et abrité des vents du Nord. La mi-ombre est parfois préférable pour assurer une protection contre le froid par le biais d'un mur ou d'une haie par exemple.

Bismarckia nobilis pousse bien dans des sols drainés, mais semble se plaire davantage en sols lourds et frais sous climat chaud.

Sous nos latitudes, un sol poreux est indispensable pour augmenter sa tolérance au gel. Un jeune sujet tolère jusqu'à -3,5 °C, souvent défolié à partir -2,7 °C tout en étant capable de reformer assez vite un feuillage si le bourgeon central n'a pas souffert. Sa rusticité augmente avec l'âge tolérant jusqu'à -6 °C avec très peu de dommage sur les feuilles.

À l'opposé, des températures de +43 °C ne lui causent aucun dommage.

Quand planter Bismarckia nobilis ?

En été de préférence.

Il est conseillé de choisir le plant en pépinière, car l'intensité du bleu varie considérablement selon les clones. Fiez-vous à la face supérieure des feuilles et non à la face inférieure.

Comment le planter en pleine terre ?

Creusez une fosse assez profonde d'au moins 40 cm et large de deux fois le diamètre de la motte.

Une attention particulière sera apportée à la préservation des racines. Ce palmier ne supporte pas que l'on arrache des racines, la transplantation de gros sujets est donc à exclure. Le dérangement des racines entraîne rapidement le déclin du palmier et le brunissement de ses feuilles au bout de deux semaines.

Sortez le plant de son pot en découpant le fond du pot si nécessaire. La plantation de sujets en racines nues est fortement déconseillée.

Apportez des graviers au fond de la fosse puis de la terre afin de positionner le palmier correctement : le collet doit affleurer le sol.

Remblayez avec une bonne terre fertile enrichie de sable grossier pour augmenter le drainage et formez une cuvette autour du stipe pour faciliter l'arrosage.

Comment planter le palmier de Bismarck en pot ?

Prévoyez un très grand pot pour que les racines puissent bien se développer. Mélangez 1/3 de terre de jardin, 1/3 de terreau et 1/3 de sable de rivière.

Il faut savoir que la vitesse de croissance est beaucoup plus faible en conteneur qu'en pleine terre. Mais la plante peut être cultivée durant plusieurs années en bac et rentrée dans une serre ou dans la maison durant l'hiver.

Bon à savoir : une longue période de froid entraîne parfois un arrêt de la végétation pendant 4 à 6 mois d'affilée, suivi d'une croissance active de palmes au rythme de 1 à 2 feuilles par mois dès que la chaleur s'installe. Cette vitesse est considérée comme très rapide chez les palmiers cultivés sous climat méditerranéen.

Culture et entretien de Bismarckia nobilis

Culture et entretien de <em>Bismarckia nobilis</em>

Kenraiz/CC BY-SA 4.0/Wikimedia

En pleine terre

L'entretien d'un sol frais pendant l'été lui sera bénéfique : arrosez une àdeux fois toutes les 2 semaines en quantité suffisante pour atteindre les couches profondes du sol, au moins durant les trois années qui suivent son installation en pleine en terre.

Durant l'hiver : apportez une bonne couche de mulch au pied du palmier et liez ensemble les palmes centrales avec éventuellement de la paille autour pour bien protéger le bourgeon central, du moins lorsque le palmier est encore jeune.

En pot

Dans la maison, placez le Bismarckia nobilis de façon à recevoir le plein soleil et évitez de trop l'arroser.

Maintenez le substrat toujours frais en été et attendez qu'il soit sec sur 1 cm de profondeur avant d'arroser durant l'hiver.

Sortez le palmier dans la mesure du possible durant la belle saison en opérant de façon progressive pour éviter une exposition brutale au soleil. Ce dernier pourrait brûler les feuilles. Durant l'hiver la plante peut-être maintenue à 3 °C minimum.

Fertilisez avec un engrais universel uniquement lors de la sortie de nouvelles feuilles. Mais attention, car les racines sont sensibles aux brûlures dues aux engrais. Arrosez bien la terre avant de verser de l'engrais. Employez un engrais à libération lente (bâton d'engrais, Osmocote, Or brun, etc.) ou surfacez avec un compost mûr.

Note : comparé au Brahea armata originaire du Mexique, qui lui ressemble beaucoup et tolère aussi des conditions sèches, le Bismarckia nobilis grandit beaucoup plus vite et devient plus grand. Ses feuilles sont aussi plus imposantes. La floraison diffère complètement (elle apparaît beaucoup plus spectaculaire et de couleur crème chez le palmier bleu du Mexique, dont les graines sont aussi bien plus petites). Enfin tout le monde s'accorde à dire que le Bismarckia adulte possède un port plus majestueux que le Brahea, mais le climat ne nous laisse pas toujours le choix !

Maladies, nuisibles et parasites

Bismarckia nobilis ne présente pas de problèmes parasitaires. Seuls l'excès d'eau en hiver, le froid et des racines dérangées peuvent lui nuire.

Taille de Bismarckia nobilis

Quand tailler ?

En début d'été.

Comment tailler ?

Pour des raisons esthétiques, laissez le maximum de feuilles vivantes dans la couronne de manière à lui conserver sa forme sphérique.

Ôtez simplement celles qui ont bruni à environ 10 cm du stipe. La base des pétioles finira par tomber toute seule.

Dans tous les cas, les palmes se détachent naturellement du stipe et ne forment pas de jupe comme on peut le voir chez les Washingtonia.

Maladies, nuisibles et parasites

Bismarckia nobilis ne présente pas de problèmes parasitaires. Seuls l'excès d'eau en hiver, le froid et des racines dérangées peuvent lui nuire.

Multiplication de Bismarckia nobilis

Multiplication de <em>Bismarckia nobilis</em>

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

Quand semer ?

Cueillez les fruits lorsqu'ils sont noirs et tombent de l'arbre.

Comment semer ?

Ôtez la chair qui entoure la graine et lavez celle-ci à grande eau. Semez une graine par pot, dans un mélange sableux ou de perlite-tourbe, en enterrant seulement la moitié ou les deux tiers de la graine.

Arrosez 2 à 3 fois par semaine et placez la culture avec une chaleur de fond (22 °C) en évitant de chauffer trop les racines du fond du pot. La germination prend généralement entre 1 et 3 mois. La radicule croît profondément bien avant l'apparition de feuilles, aussi il est important d'utiliser un pot profond et en plastique afin de pouvoir découper le fond si nécessaire.

Repiquez la plantule lorsqu'elle forme sa troisième feuille dans un pot plus profond et large. Renouvelez l'opération encore deux fois avant de planter le sujet en pleine terre lorsque c'est possible.

Bon à savoir : la croissance en pleine terre atteint 2,40 m en 3 ans dans des conditions idéales.

Un peu d'histoire…

Le nom de Bismarckia fait référence au premier chancelier de l'Empire allemand, le prince Otto von Bismarck (1815-1898).

Le nom d'espèce nobilis vient du latin et signifie « noble ».

Les botanistes allemands Johannes Maria Hildebrandt et Hermann A. Wendland sont à l'origine du nom Bismarckia nobilis attribué en 1881. Il est assez rare que l'on donne le nom d'un politicien à une plante, car cela peut donner lieu à des controverses. Ainsi, lorsque les Français colonisèrent Madagascar entre 1897 et 1958, ils s'empressèrent de rebaptiser ce palmier vraiment emblématique de l'île et de l'inclure dans le genre Medemia déjà créé en 1904 (R. Gallerand).

En réalité, le nom de Medemia nobilis lui avait été attribué précédemment par le directeur du Jardin botanique de Dresde, Carl Georg Oscar Drude, en 1887. Après mûres réflexions, ce palmier singulier exigeait qu'un nouveau genre lui soit consacré et le nom de Bismarckia lui fut définitivement consacré, confirmé par J. Dransfield et H. Beentje en 1995 dans The palms of Madagascar (I-XII, 1–475).

Le stipe du Bismarckia nobilis s'utilise pour faire des planches ou des cloisons une fois vidé et aplati.

Les feuilles servent de couverture de toiture tandis que la moelle, au goût légèrement amer, s'emploie comme féculent alimentaire.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides