Babiana

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Babiana en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Babiane, Fleur de babouin

  • Nom(s) latin(s)

    Babiana

  • Famille

    Iridacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,30 m
  • Largeur à maturité

    0,10 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    100 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Véranda Serre froide Serre chaude
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Riche de plus de 90 espèces, le genre Babiana se compose de petites bulbeuses de la famille des Iridacées qui peuplent uniquement l'extrême Sud du continent africain. La province du Cap occidental en Afrique du Sud englobe presque la moitié d'entre elles. Le reste se répartit sur une vaste zone allant du Namaqualand et du Sud du Zimbabwe, jusqu'à la pointe sud du Cap. En France, les Babiana sont peu connues, on plante davantage des plantes de genres proches comme les freesias, les glaïeuls, les ixias, les crocosmias, voire les watsonias, qui viennent de cette même partie de l'Afrique.

Les babianes sont des vivaces dites géophytes, car elles se maintiennent durant la mauvaise saison sous terre grâce à un corme. Certaines poussent en hiver, d'autres durant l'été mais elles sont caduques dans tous les cas. Le bulbe commence à pousser à l'automne à l'arrivée des premières pluies. Les feuilles sont émises suivies des boutons floraux quand arrive le printemps ou l'été selon l'espèce. Les graines sont produites le plus souvent en début d'été en même temps qu'un nouveau corme se forme, si bien que la plante entre en dormance avec l'arrivée des grosses chaleurs.

La longévité d'un plant est susceptible d'atteindre 12 ans, voire une centaine d'années à condition que le corme ne soit pas consommé par les animaux (babouins, porcs-épics, larves d'insectes, rats-taupes…).

La plante est principalement adaptée à des habitats relativement secs, dotés de modestes pluies hivernales, et d'été chauds et secs. En absence de pluies suffisantes pour assurer la floraison, le corme émet malgré tout quelques feuilles. Celles-ci transmettent suffisamment d'énergie pour reformer un nouveau corme alors que meure le corme initial.

Les feuilles opposées sont engainantes et s'étagent sur une trentaine de centimètres maximum. Les différentes espèces se distinguent facilement à partir des feuilles. Le limbe plus ou moins velu possède une forme de glaive plissé.

Les hybrides de l'espèce Babiana stricta sont les plus cultivés au jardin en raison de leur fleurissement de longue durée au printemps dans les tons bleus, jaunes, rouges ou roses.

La babiane rouge bleue (Babiana rubrocyanea) est aussi appréciée pour sa floraison plus précoce de fin d'hiver et ses fleurs d'un violet profond marquées d'un cœur rouge. On la surnomme la fleur de babouin ou wine cup (coupe de vin), car les babouins déterrent son corme pour s'en nourrir lorsqu'elle est en fleur.

Les graines rondes sont noires et couvertes d'une membrane coriace.

Les babianes peuvent se développer et fleurir en masse en situations adéquates comme dans les jardins californiens même si les précipitations y sont plus importantes. L'important est que le sol soit suffisamment drainant. Vous pouvez aussi constituer des potées fleuries pour l'intérieur ou bien de jolis bouquets, car les fleurs tiennent bien en vase.

Note : la forme de la corolle diffère énormément en fonction des pollinisateurs. Le périanthe présente par exemple deux coupes imbriquées de trois tépales marqués d'une ligne claire pour guider l'insecte jusqu'au nectar et déposer le pollen sur sa tête. La fleur contient trois étamines et un pistil qui se divise en trois stigmates. Le nectar est produit la plupart du temps à la base de la corolle par les glandes de l'ovaire enfouies dans un tube. Les espèces sans nectar ne présentent pas de tube et réalisent leur fécondation par le biais de pollinisateurs différents souvent bien spécifiques.

Espèces et variétés de Babiana

Badiane raide (Babiana stricta, Breed valley babiana en anglais)

Espèce type

Badiane raide (Babiana stricta, Breed valley babiana en anglais) Espèce type
  • Végétation : Tige de 10-20 cm de haut au port souvent désordonné. Feuilles lancéolées, plissées velues.
  • Fleurs et fruits : Épis de fleurs au-dessus du feuillage. Fleurs en entonnoir pourvues d'un tube mince de 10-16 mm de long. Corolles pourpre violet à bleu parfumées ou blanc jaune non parfumées. Bractées intérieures bifurquées à la base. Floraison en juin-juillet.
  • Qualités : Espèce la plus cultivée. Résiste entre -7 et -1 °C. Se cultive en intérieur, en pleine terre comme annuelle ou vivace.

'Kew hybrids'

Babiana 'Kew hybrids'
  • Végétation : Tige de 20-25 cm.
  • Fleurs et fruits : Série à fleurs pastel.
  • Qualités : Comme le type.

'Zwanenburg's Glory'

Babiana 'Zwanenburg's Glory'
  • Végétation : Comme le type.
  • Fleurs et fruits : Fleurs bleu violet avec un tépale sur deux, bleu pâle à centre foncé.
  • Qualités : Comme le type.

Babiane, fleur de babouin, babiane rouge bleu (Babiana rubrocyanea, Wine cup en anglais)

Espèce type

Babiane, fleur de babouin, babiane rouge bleu (Babiana rubrocyanea, Wine cup en anglais) Espèce type
  • Végétation : Vivace à corme dont les tuniques (membranes) sont fibreuses. Tiges et feuilles vert pâle pubescentes sur les deux faces. Feuilles opposées très nervurées, à base engainante, en forme de glaive.
  • Fleurs et fruits : Floraison de 2-3 semaines entre février et juin selon le climat. Épis de 4 à 14 fleurs parfumées, à 6 tépales violets.
  • Qualités : De croissance lente. Plante gélive.

Plantation des Babiana

Plantation des <em>Babiana</em>

Wilferd Duckitt/CC BY 2.0/Flickr

Où les planter ?

Les Babiana sont assez gélifs (minimum -5 °C), aussi en dehors de zones à climat doux, il est conseillé de les cultiver en pot dans un endroit abrité afin de leur permettre de s'installer dès l'automne.

En pleine terre, choisissez une zone en plein soleil, voire mi-ombragée où l'air circule bien et le sol draine parfaitement. Ce dernier n'a pas besoin d'être très riche.

Plantez les Babiana dans une rocaille ou en bordure de massif. Certains ont la taille d'un crocus, d'autres atteignent 25 cm, un peu comme les freesias avec qui vous pouvez les associer.

En pot, un rebord de fenêtre ou une serre légèrement chauffée conviennent parfaitement.

Quand planter les babianes ?

Si l'on veut se calquer au cycle naturel, la plantation se réalise à l'automne. Cependant, dans les régions où les hivers sont rigoureux, une plantation au printemps reste possible sachant que la floraison en sera retardée.

Comment les planter en pleine terre ?

Plantez des groupes de 15 bulbes pour offrir un bel effet.

  • Creusez des trous de 8-10 cm de profondeur, distancés de 5-10 cm.
  • Placez les cormes sans trop vous soucier de leur positionnement puis comblez les trous.
  • Arrosez pour bien tasser la terre. Les racines s'allongent et des feuilles émergent de terre parfois dès l'automne, ce qui permet au corme de grossir précocement.

Bon à savoir : pour tester la capacité de drainage de votre sol, observez s'il reste des flaques d'eau au bout des 5-6 h qui suivent une forte pluie. Si tel est le cas, changez de site ou bien allégez votre terre en ajoutant de la matière organique (ou du sable grossier) de manière à surélever le sol de 5-8 cm. Vous pouvez employer du compost, de la tourbe, des écorces broyées, du fumier décomposé…

Comment planter les Babiana en pot ?

Choisissez un pot profond d'au moins 30 cm de haut et assurez-vous que les trous de drainage soient suffisants.

Placez une couche de cailloux ou de billes d'argile de 2-3 cm puis remplissez le conteneur avec un substrat pour rempotage ou constitué de deux parties de sable pour une partie de terre limoneuse, voire une autre partie de compost si l'espèce apprécie des sols riches (les hybrides notamment).

Plantez les cormes entre 7 et 10 cm de profondeur.

Culture et entretien des babianes

Culture et entretien des babianes

Wilferd Duckitt/CC BY 2.0/Flickr

Commencez l'arrosage des bulbes à l'automne et durant tout l'hiver si nécessaire à raison de 1 à 2,5 cm de hauteur d'eau par semaine. Cessez d'arroser dès que les feuilles ont bruni, généralement vers la fin du printemps, et attendez un minimum de 2 mois avant de réamorcer le cycle de croissance.

Coupez les fleurs fanées pour éviter d'épuiser le corme.

Les cormes peuvent être déterrés à l'automne puis replantés au printemps.

Maladies, nuisibles et parasites

Aucun nuisible n'est à signaler.

Multiplication des Babianas

Multiplication des <em>Babianas</em>

Andrew massyn-commonswiki/Public Domain/Wikimedia

Quand semer ?

Entre l'automne et le printemps.

Comment semer ?

Les graines sont semées sans prétraitement dans un substrat minéral type perlite ou litière minérale pour chat.

Utilisez un pot en plastique bien désinfecté. Ne recouvrez pas les petites graines de Babiana, seulement les grosses d'une épaisseur de substrat égale à celle des graines.

Arrosez avec de l'eau contenant quelques gouttes d'engrais de façon à bien imbiber tout le substrat et placez le pot dans une poche plastique à zip (éliminez l'excès d'eau en laissant seulement quelques millimètres d'eau dans le fond).

Placez la culture dans une mini-serre, à mi-ombre, sous une température comprise entre 23 et 28 °C le jour et 20-22 °C la nuit. Conservez les plantules dans la terrine jusqu'à ce que les feuilles fanent.

Sortez les bulbes pour les conserver dans de la tourbe sèche jusqu'à leur plantation.

Conseils écologiques

Les babianes sont des espèces très localisées dont l'habitat est souvent fragilisé. Elles sont de surcroît très dépendantes de leur pollinisateur. Leur maintien exige une protection accrue de leur habitat. La culture dans les jardins se limite essentiellement aux hybrides de Babiana stricta, alors que bien d'autres espèces méritent un intérêt.

Dans la nature, les rats-taupes participent activement à la dispersion des Babiana en emportant des cormes dans leur galerie.

La plante forme par ailleurs des petits cormes à l'aisselle des feuilles axillaires qui permet d'assurer sa descendance en plus des graines produites.

Un peu d'histoire…

Le genre Babiana fut introduit en Europe en 1757. Dans la flore du Cap, il est l'un des plus importants concernant la famille des Iridacées.

Le nom de genre fut créé par le botaniste anglais John Bellenden Ker Gawler en 1801 et fut révisé en 2007 par les botanistes sud-africains Peter Goldblatt et John C. Manning.

Le terme Babiana dérive du néerlandais babianer, le babouin, un genre de singe à museau de chien qui se nourrit de son bulbe.

Le genre Babiana fait partie de la sous-famille des Crocoidées et l'on distingue trois principaux groupes d'espèces parmi les Babiana :

  • La section Babiana du Cap ouest : ces espèces possèdent une adaptation unique chez les Iridacées. Les bractées intérieures sont divisées jusqu'à la base faisant apparaître deux structures séparées. Les étamines ont une forme de lance et sont reliées entre elles par un large connecteur. Les anthères et le pollen sont bleu foncé ou noirâtres. Les fleurs sont généralement à symétrie axiale entraînant des conséquences importantes sur la reproduction.
  • La section Exohebeoides poussant principalement dans le Namaqualand et les parties sèches du nord-ouest du Cap : les feuilles se distinguent par des bords ondulés ou frisés ou sont parfois même vaguement enroulées. Elles portent peu ou pas de poils du tout mais leur base est revêtue d'une sorte de toile d'araignée.
  • La dernière section Teretifolieae rassemble tout le reste, soit presque 50 % des espèces avec aucun caractère particulier si ce n'est les bractées intérieures plus ou moins entaillées en extrémité. Beaucoup de ces espèces offrent des adaptations frappantes comme Babiana pygmaea sur la côte ouest du Cap qui possède la plus grande fleur du genre avec 8 cm de diamètre. La corolle en coupe jaune citron possède un cœur brun. L'espèce est menacée de disparition, car elle occupe les plaines fertiles dédiées à la culture du blé. Certaines ont des feuilles tronquées comme si elles avaient été rongées par un animal. Peut-être est-ce une adaptation pour dégoûter les herbivores ? Ce caractère apparaît sur trois espèces indépendantes, ce qui tend à prouver que cette mutation se soit reproduite à trois reprises et chez nulle autre plante de la famille ou même de la flore du Cap ! Une autre spécialisation frappante paraît chez les espèces du Namaqualand comme Babiana dregei. Leurs feuilles rigides à fibres grossières sont terminées par une pointe capable de percer l'épaisseur d'un jean ! Toutes ces adaptations semblent destinées à éviter le broutage de la plante par les animaux, car la plante ne produit aucune substance toxique. Cependant les fleurs présentent aussi une infinité d'adaptations jouant sur la forme, la couleur, le parfum afin d'attirer différents types de pollinisateurs (abeilles, oiseaux, papillons, mites, scarabées...). L'espèce ringens produit une tige stérile et rigide capable de supporter le poids d'un oiseau afin qu'il butine les fleurs sous-jacentes. Les fleurs pollinisées par les mites de Babiana virginea sont pâles mais très parfumées et ouvertes la nuit contrairement aux autres babianes. Les espèces dépourvues de nectar trouvent le moyen de séduire les pollinisateurs par leur pollen bien coloré contrastant avec la corolle et par une fleur à symétrie axiale. Les fleurs pollinisées par les scarabées-singes présentent une corolle large plate très colorée avec des marques foncées. Le pollen sombre non attractif pour les abeilles éviterait les pollinisations improductives. Ce type d'adaptations très pointues permet à des espèces multiples de cohabiter sur une faible surface, car elles occupent des niches distinctes.

La présence de l'espèce socotrana sur l'île de Socotra au large du golf d'Aden, coupée du reste des populations de Babiana demeure une énigme. Il semble qu'il existait un corridor de climat aride allant d'Afrique centrale jusqu'en Somalie et que les Babiana occupaient également la partie orientale du continent africain.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides