Allamanda

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Allamanda en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Allamanda

  • Nom(s) latin(s)

    Allamanda

  • Famille

    Apocynacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
    Pleureur ou tombant
    Grimpant
    Palissable
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 5 m
  • Largeur à maturité

    2 à 3 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Terre de bruyère Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    2 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Véranda
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Originaire d'Amérique du Sud tropicale, l'allamanda se cultive en intérieur avec la possibilité de l'exposer dehors en été. Il ne supporte pas les températures inférieures à 10 °C, et a un besoin important d'hygrométrie. Plante à végétation vigoureuse, au feuillage persistant d'un beau vert brillant, il a besoin d'un palissage pour donner ensuite libre cours à sa forte croissance qui peut aller jusqu'à 1 m par an.

Les feuilles verticillées par trois sont lancéolées et font jusqu'à 20 cm de long. Les fleurs ont une corolle en entonnoir d'un jaune vif très lumineux au violet pourpre suivant les variétés. Le tube floral mesure entre 2 et 5 cm, non renflé à la base. Les fleurs sont très rarement suivies de fruits. Ce sont des capsules épineuses. La sève blanche et épaisse est très toxique en cas d’ingestion, et irritante pour la peau.

L'allamanda n'est pas une plante d'intérieur typique, c'est une plante tropicale qui a un besoin important de chaleur et d'humidité pour prospérer pendant les étés. Idéalement, une température de 16 °C en hiver permet à la plante une floraison optimale en été.

C'est une grimpante qui retombe sur elle-même si elle ne bénéficie pas d'un palissage car ses tiges et ses feuilles sont lourdes. L'allamanda peut être cultivé comme un petit arbuste également en le taillant afin de lui garder un port compact, bien qu'il existe une variété naine pour le port arbustif.

Espèces et variétés d'allamanda

Trompette d'or (Allamanda cathartica)

Espèce type

Trompette d'or (Allamanda cathartica) Espèce type
  • Hauteur : 4 m
  • Fleurs : Jaunes, de gros diamètre.
  • Qualités : Très florifère.

'Stansill's Double'

Allamanda 'Stansill's Double'
  • Hauteur : 2 m.
  • Fleurs : Jaunes, doubles, diamètre moyen.
  • Qualités : Très florifère.

'Alba'

Allamanda 'Alba'
  • Hauteur : 2 m.
  • Fleurs : Blanches, de gros diamètre.
  • Qualités : Mélangée parmi les autres coloris, donne une touche resplendissante à l'ensemble.

Allamanda nerifolia

Espèce type

Allamanda nerifolia Espèce type
  • Hauteur : 50 cm, variété naine.
  • Fleurs : Jaunes, de petit diamètre.
  • Qualités : Port arbustif.

Allamanda blanchetii

Espèce type

Allamanda blanchetii Espèce type
  • Hauteur : 3 m.
  • Fleurs : Violettes, de gros diamètre.
  • Qualités : Beau coloris très tape-à-l’œil.

Allamanda violacea

'Cream'

Allamanda violacea 'Cream'
  • Hauteur : 3 m.
  • Fleurs : Beiges rosées, de gros diamètre.
  • Qualités : Sous-employé, mais très florifère.

Plantation de l'allamanda

Plantation de l'allamanda

Wicki/CC0/Wikimedia

Où le planter ?

À réserver pour l'intérieur, il a un fort besoin de lumière et de soleil pour stimuler sa floraison.

En cas de manque de luminosité, votre plante produit une grande quantité de feuillage, sans fleurs.

Quand planter l'allamanda ?

Le début du printemps est le bon moment. Cela vous permettra peut-être de profiter de sa première floraison en été. Ceci est fonction de la taille du plant acheté, godet ou pot.

Comment le planter ?

Choisissez un pot de 3 l si votre plante est en godet ou pot de 1 l (choisissez jusqu'à 5 ou 7 l si elle est issue d'un pot plus gros). Assurez-vous que le fond soit bien percé et disposez une belle couche de billes d'argile, ou tout autre matériau drainant.

Préparez ensuite un mélange légèrement acide, le pH du sol pour cette plante doit être de 5 à 6. Pour cela, utilisez 25 % de terre franche fine, 25 % de perlite ou sable, 50 % de terre de bruyère. Malaxez bien l'ensemble et rempotez votre allamanda.

Le premier arrosage doit être copieux. Si vous utilisez une soucoupe, veillez à ne pas laisser l'eau stagner, les racines craignant ce genre de situation asphyxiante.

Préparez et installez un petit palissage qu'il faudra agrandir et renforcer par la suite.

Culture et entretien de l'allamanda

Culture et entretien de l'allamanda

Arria Belli/CC BY-SA 2.0/Flickr

Le palissage doit être suivi pour une meilleure croissance ; pensez à desserrer les liens au fur et à mesure du grossissement des tiges pour éviter l'étranglement.

Plante n'aimant pas la sécheresse, il faut arroser régulièrement afin de garder la motte racinaire toujours légèrement humide. Les feuilles et les jeunes pousses se flétrissent en cas de manque d'eau.

Espacez davantage les apports d'eau en hiver. Les allamandas n'ont pas besoin de paillage de surface.

Pour améliorer l'hygrométrie souvent faible en intérieur, placez votre pot sur un lit de galets ou de billes d'argile de taille moyenne que vous laisserez baigner dans l'eau.

La fertilisation devra être régulière les mois de croissance (d'avril à septembre) et de floraison (de juin à septembre). Utilisez un engrais liquide faiblement dosé ajouté dans votre arrosoir. Selon les instructions de l'étiquette, vous pouvez fertiliser chaque fois que vous arrosez ou de manière plus espacée. Il y a littéralement des dizaines d'engrais liquides sur le marché. L'avantage de l'engrais liquide réside dans un approvisionnement constant de nutriments que vous contrôlez. L'inconvénient est de se rappeler de le faire à chaque fois.

Rempotez au printemps.

Conseil : pensez que l'engrais est la « seconde moitié » de votre substrat. Lorsque votre terre est fraîche, récente, vos plantes n'ont pas besoin de fertilisant. Cela est particulièrement vrai avec les terreaux enrichis, qui ont souvent des engrais et d'autres améliorations incorporées. Mais après environ deux mois, la plante aura consommé les nutriments présents lors du rempotage, de sorte que vous aurez à fertiliser si vous voulez continuer sur une croissance saine.

Taille de l'allamanda

Quand tailler ?

De février à avril, si votre plante s'est dégarnie du bas. Mais ce n'est pas une obligation si votre allamanda a belle allure.

Comment tailler ?

À l'aide d'un sécateur bien aiguisé, taillez à la hauteur de votre choix, en fonction de la hauteur et de l'épaisseur que vous désirez.

Quand la taille est importante, pensez à rincer à l'eau chaude votre sécateur qui se charge au fil des coupes de sève blanche ayant un effet collant sur votre outil.

Cette plante supporte très bien les tailles sévères.

Maladies, nuisibles et parasites

Les allamandas ne sont pas sujets aux attaques d'insectes ni aux maladies, sauf en cas de surdosage d'eau.

Multiplication de l'allamanda

Multiplication de l'allamanda

★Kumiko★/CC BY-SA 2.0/Flickr

Quand bouturer ?

Après la taille, en avril, vous disposerez de quelques branches ayant hiverné et prêtes à redémarrer en végétation. Profitez de ces bois pour multiplier vos plants.

Comment bouturer ?

Utilisez des tronçons ou extrémités de 3 nœuds, ôtez les feuilles pour n'en laisser qu'une au sommet, enduisez la base d'hormones de bouturage, repiquez dans un terreau à semis.

Gardez à température minimale de 15 °C avec une bonne hygrométrie, quitte à les cultiver à l'étouffée 4 semaines. L'enracinement complet a lieu en 6 semaines.

Conseil : en cas de bouturage de bois ayant perdu toutes leurs feuilles, suivez la même méthode, mais attention de ne pas vous tromper de sens au moment du repiquage ! Il arrive fréquemment que les boutures sans feuilles soient repiquées tête en bas !

Conseils écologiques

Brumisez régulièrement votre plante avec de l'eau de pluie récupérée ou avec de l'eau distillée. Cela évite des traces blanches laissées par le calcaire lors de l'utilisation d'eau du robinet.

La présence de galets baignant dans l'eau sous votre pot évite aux fourmis d'envahir le substrat apportant avec elles cochenilles et pucerons.

Un peu d'histoire…

L'allamanda est originaire d'Amérique tropicale du Sud, du Pérou, de la Colombie à la Guyane française, et du Brésil. Il est largement cultivé ailleurs sous les tropiques.

Il y a 15 espèces d'Allamanda, nommé ainsi par Linné en l'honneur du médecin et botaniste suisse, le Dr Frédéric-Louis Allamand (1735-1803), qui a visité la Guyane au début du XVIIIe siècle.

Les allamandas sont devenus populaires dans les jardins à travers les tropiques, où certaines espèces sont naturalisées et même invasives.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides