Aeschynanthus

Aeschynanthus en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Aeschynanthus

  • Nom(s) latin(s)

    Aeschynanthus

  • Famille

    Gésneriacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,60 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    5 à 7/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Entrée Salon/Cuisine Serre chaude
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Aeschynanthus, de la famille des Gesnériacées (comme le chirita ou le gloxinia par exemple), originaire des zones tropicales et subtropicales d'Inde, d'Indonésie, de Chine et de Malaisie, accepte bien la culture en intérieur. La plupart des aeschynanthus sont épiphytes – comme beaucoup d'orchidées –, c'est-à-dire qu'ils vivent sur d'autres végétaux sans les parasiter, se nourrissant des débris végétaux, des fientes d'oiseaux et autres animaux, et des pluies. C'est pour cette raison que, lorsqu'on les adopte, il faut leur offrir une humidité ambiante permanente. C'est ainsi que les longues tiges émettent des rejets.

Les aeschynanthus poussent en touffes semi-érigées de 25 à 50 cm de haut, avec des tiges retombantes, de 30 à 70 cm d'étalement, parfois plus. Le feuillage persistant, vert brillant, tacheté ou marbré de pourpre dans certaines espèces, est charnu, coriace. Les feuilles opposées, lancéolées, sont aussi attrayantes que les fleurs, solitaires ou disposées par paire à l'aisselle des feuilles, ou bien regroupées en bouquets à l'extrémité des tiges. Ces fleurs pubescentes, en tubes, dépassent parfois 5 cm de long. Elles sont le plus souvent dans les tons jaunes, orange ou rouges, avec un calice vert, rouge, brun ou jaune. Elles apparaissent de juin à septembre-octobre, ne durent que deux à trois jours, mais se renouvellent sans cesse. Les fruits, longues gousses étroites, contiennent des graines poilues. Mais ils sont rares en culture en appartement.

Cultivez-les en suspension, sur une tablette afin que leurs tiges souples soient mises en valeur, ou encore menez-les sur des arceaux.

Espèces et variétés de Aeschynanthus

Aeschynanthus speciosus

Espèce type

Aeschynanthus speciosus Espèce type
  • Feuillage : Feuilles pointues et vert foncé, pouvant mesurer jusqu’à 10 cm de long sur 4 cm de large.
  • Floraison : Fleurs groupées par 6 à 8, orange ponctué de rouge sombre avec un calice vert, pouvant atteindre 10 cm.
  • Qualités : Le plus simple à cultiver, souvent rencontré en jardinerie ou chez le fleuriste. Floribondité exceptionnelle.

Aeschynanthus evrardii

Espèce type

Aeschynanthus Espèce type
  • Feuillage : Feuillage épais, lancéolé.
  • Floraison : Fleurs rouge sang.
  • Qualités : Port dressé.

Aeschynanthus lobbianus

Espèce type

Aeschynanthus lobbianus Espèce type
  • Feuillage : Tiges retombantes garnies de feuilles dentées vert foncé de 4 cm sur 2. Parfois, elles sont liserées de pourpre.
  • Floraison : Fleurs rouge vif rayées d’ivoire, longues de 5 cm, groupées par paire. Calice brun chocolat.
  • Qualités : Fleurs au coloris unique

Aeschynanthus marmoratus

Espèce type

Aeschynanthus marmoratus Espèce type
  • Feuillage : Feuilles épaisses, marbrées de vert sombre et de vert jaune sur le dessus et teintées de rouge au revers. Jusqu’à 10 cm de long sur 4 cm de large.
  • Floraison : Fleurs vertes et brunes.
  • Qualités : Magnifique feuillage marbré.

Aeschynanthus pulcher

Espèce type

Aeschynanthus pulcher Espèce type
  • Feuillage : Tiges jusqu’à 1 m de long garnies de petites feuilles dentées.
  • Floraison : Fleurs vermillon avec calice vert teinté de pourpre.
  • Qualités : Tiges pouvant atteindre 1 m de long.

Aeschynanthus hildebrandii

Espèce type

Aeschynanthus Espèce type
  • Floraison : Fleurs orange à calice vert.
  • Qualités : Forme étroite des fleurs.

Aeschynanthus japhrolepis

Espèce type

Aeschynanthus japhrolepis Espèce type
  • Feuillage : Petites et très nombreuses feuilles.
  • Floraison : Petites fleurs rouge brun.
  • Qualités : Tiges très souples qui lui donnent un port presque vertical.

Cultivars

'Black Pagoda'

Aeschynanthus 'Black Pagoda'
  • Feuillage : Longues feuilles.
  • Floraison : Fleurs dressées jaunes et rouges.
  • Qualités : Port étalé.

'Scoubidou'

Cultivars 'Scoubidou'
  • Feuillage : Feuillage charnu, vert clair, aux feuilles effilées.
  • Floraison : Fleurs rouge carmin lumineuses de 5 à 7 cm.
  • Qualités : Feuillage particulièrement lumineux.

Plantation de l'aeschynanthus

Plantation de l'aeschynanthus

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

Où le planter ?

Plantez-le en pot, dans une terre légère, drainée et plutôt acide. Pour faire simple, mélangez du terreau pour plantes fleuries avec 1/4 de sable.

Si vous êtes très méticuleux et passionné de plantes d'intérieur, voici le mélange idéal : tourbe mal décomposée, perlite et vermiculite.

Placez-le à la lumière vive mais sans soleil direct, dans une pièce où la température se situe entre 15 et 25 °C.

Quand planter l'aeschynanthus ?

C'est au printemps que l'on rempote cette plante.

Comment le planter ?

Si l'aeschynanthus que vous venez d'acheter est à l'étroit dans son pot ou si le substrat vous paraît de mauvaise qualité, n'hésitez pas à le rempoter.

Choisissez un pot d'un diamètre supérieur de 3 cm au précédent. Un contenant peu profond de 20 à 22 cm convient pour le rempotage des plantes adultes. Vérifiez que les trous d'évacuation ne sont pas bouchés, mettez une mince couche de billes d'argile avant de remplir le pot avec la moitié du substrat choisi.

Placez la plante, en la manipulant avec douceur car les tiges sont cassantes. Ramenez la terre autour de la motte ou des racines, puis comblez avec le restant de substrat. Tassez, mais pas trop, car les racines ont besoin de respirer. Mettez à nouveau une petite couche de terre.

Arrosez avec de l'eau non calcaire. Placez votre plante à l'endroit choisi. Attention à ce que les feuilles ne touchent pas les vitres, elles risqueraient de brûler lors de journées ensoleillées.

Culture et entretien de l'aeschynanthus

Culture et entretien de l'aeschynanthus

Esin Üstün/CC BY 2.0/Flickr

Arrosez, à l'eau non calcaire, seulement lorsque la terre est sèche en surface. Testez avec le doigt. Humidifiez, brumisez régulièrement le feuillage, toujours avec de l'eau non calcaire, à température ambiante, tous les jours en hiver, lorsqu'il y a du chauffage. Pour conserver l'humidité ambiante, posez le pot dans une coupelle remplie de billes d'argile, en versant de l'eau, dans la soucoupe. Attention à ce que l'eau ne dépasse pas les billes.

Faites un apport d'engrais pour plantes fleuries de mai à septembre, tous les 15 jours.

Évitez de couper les tiges en cours d'année, vous supprimeriez la floraison. Après la floraison, qui a lieu au bout des tiges, rabattez ces dernières sur quelques centimètres, pour favoriser la ramification et conserver un port trapu à la plante. Évitez de déplacer l'aeschynanthus lorsqu'il est en pleine floraison, sinon, gare à la chute des fleurs !

Pour favoriser la venue des fleurs, en fin d'hiver, mettez votre plante dans une pièce non chauffée, à 15 ou 18 °C, pendant un mois, juste avant le rempotage, en laissant le substrat se dessécher sur 2 à 3 cm. Mais cette opération n'est pas obligatoire.

Vous pouvez installer la plante dans votre jardin, à la belle saison. Elle va aimer ces vacances, de fin mai à début septembre. Placez-la à mi-ombre, sous le couvert d'un arbre léger, par exemple. Attention, pas de soleil direct !

Rempotez votre plante lorsque les racines remplissent le pot, au bout d'un an, parfois deux ou trois. Secouez légèrement celles-ci pour enlever le compost qui y adhère, coupez-en le tiers.

Taille de l'aeschynanthus

Les aeschynanthus ne réclament pas trop de soins. Il suffit de rabattre les rameaux trop longs pour leur conserver une forme harmonieuse et favoriser la ramification. Procédez après la floraison.

Maladies, nuisibles et parasites

Comme pour la plupart des plantes d'appartement, qui vivent confinées, les attaques de parasites sont à prévoir. Mouches blanches (aleurodes), pucerons, cochenilles, araignées rougesSécheresse et chaleur sont à éviter ! Aérez au maximum la pièce où se trouve votre aeschynanthus, mais attention aux courants d'air, nocifs. Effectuez des bassinages fréquents. La prévention est le meilleur moyen pour éviter ces invasions.

Ne déplacez pas la potée lorsque les boutons sont formés car ils tombent facilement.

Multiplication de l'Aeschynanthus

Multiplication de l'Aeschynanthus

Bernard DUPONT/CC BY-SA 2.0/Flickr

L'aeschynanthus se multiplie au printemps par division ou bouturage.

Division

Ôtez la terre, prélevez des segments de rhizomes portant deux ou trois feuilles et replantez chacun dans un pot de 10 cm contenant 2/3 terreau et 1/3 sable. Surveillez l'arrosage – arrosez dès que la terre sèche en surface – pendant trois mois. Ensuite, prodiguez les mêmes soins qu'une plante adulte. Ne donnez surtout pas d'engrais la première année.

Bouturage

Le bouturage est assez délicat. Toutefois, si vous désirez essayer, pratiquez-le à l'étouffée, dans une pièce lumineuse à 20 ou 25 °C. Prenez une bouture de 7 à 8 cm, au niveau d'un nœud, ôtez les feuilles de la base, en en conservant simplement 2 ou 3 au sommet, mettez-la dans un pot de 10 cm contenant 2/3 terreau et 1/3 sable. Arrosez, et couvrez de plastique, en aérant 5 ou 10 min par jour.

Conseils écologiques

Si la prévention est de mise, grâce à une culture adaptée, il peut être nécessaire parfois de lutter contre des indésirables. Bannissez les traitements chimiques, et optez pour des astuces en accord avec la nature.

  • Installez votre plante sous la douche ! La pulvérisation par le jet, en douceur, sur les feuilles et les tiges élimine une partie des insectes, des œufs et des acariens. Évitez ce traitement lorsque la plante est en fleurs. Laissez la plante sécher, puis renouvelez l'opération une semaine plus tard.
  • Essayez la pulvérisation alcool et savon noir : 2 ml de savon, 20 ml d’alcool à brûler, 1 l d'eau de pluie.
  • Une pulvérisation de tabac donne aussi de bons résultats. Faites macérer 100 g de tabac pour 1 l d’eau pendant 24 h, filtrez à l'aide d'un filtre à café, ajoutez 1 l d’eau.
  • Pour les cochenilles, si elles sont peu nombreuses, éliminez-les à la main, en tamponnant les feuilles à l'aide d'un coton-tige trempé dans l'alcool à 90°. Sinon, utilisez la pulvérisation alcool savon noir.

Si malgré ces conseils, vous n'arrivez pas à vous débarrasser de tous ces parasites, traitez à l'aide d'un insecticide bio, acheté en jardinerie.

Un peu d'histoire…

Aeschynanthus vient du verbe grec 'aischyno' qui signifie enlaidir, défigurer, faire ou avoir honte et 'anthos' qui désigne une fleur. Pour quelle raison cette fleur devrait-elle avoir honte ? Est-ce parce qu’elle se cache en partie dans un long calice ? Le nom spécifique speciosus signifie remarquable.

Ce genre comprend plus d'une centaine de plantes épiphytes et de sous-arbrisseaux, originaires d'Asie du Sud-est, dont l'est de l'Inde – Assam –, dans l'Himalaya comme au Népal et au Bhoutan en zones tropicales et subtropicales, d’Indonésie, et de l'archipel malais (Java, Bornéo).



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides