Euphrasia

Euphrasia en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Euphraise, Herbe aux myopes

  • Nom(s) latin(s)

    Euphrasia officinalis

  • Famille

    Orobanchacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Herbes et graminées

    Plante comestible ▶ Plante à tisane

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,30 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Prairie
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Les euphraises constituent un groupe de plus de 400 plantes de la famille des Orobanchacées, à la taxonomie changeante, et évolutive. Il est pris parti de prendre en synonymie les deux taxons Euphrasia officinalis et Euphrasia rostkoviana, et de privilégier le plus commun : Euphrasia officinalis.

L'euphraise officinale des prés est aussi connue sous plusieurs noms vernaculaires, ajoutant encore un peu de confusion : casse-lunette, délice des yeux, euphraise de Rostkov, herbe aux myopes, langeole, luminet. Ainsi, il existe des doutes sur la validité du nom de cette espèce ; certains botanistes l'appellent maintenant « euphrasie rostkoviana ».

L'euphraise est une plante annuelle de prairie, dont l'habitat naturel se situe en Europe (en Autriche, ce genre est commun dans toutes les provinces), connue en phytothérapie, et plus notablement utilisée dans la médecine traditionnelle sous forme de thé, ou pour réaliser des compresses pour le traitement des troubles des yeux (d'où certains noms communs) et du tractus gastro-intestinal.

Plutôt discrète avec ses 10 à 25 cm de haut, l'euphraise des prés occupe des prairies humides et des pâturages calcaires, toujours dans une zone herbacée.

La plante est autofertile. Les fleurs sont hermaphrodites et pollinisées par les abeilles. Elles sont d'un blanc pur, légèrement veinées de pourpre-violacé, avec une tache jaune au milieu de la corolle.

Seules les formes qui ont des poils glandulaires sur le calice (caractéristique essentielle pour l'identification de l'herbe aux myopes) possèdent des qualités médicinales.

L'espèce s'hybride librement avec d'autres membres du genre.

Bon à savoir : l'euphraise consomme tant de minéraux et de nutriments qu'elle peut en priver des plantes voisines, directement à partir de leurs racines grâce à un organe en forme de suçoir. Elle peut donc inhiber la croissance des herbacées environnantes. De ce fait, l'herbe aux myopes peut être considérée comme semi-parasite. Attention donc, la croissance amoindrie de graminées peut réduire le rendement du pâturage pour du bétail, il faut en tenir compte dans son implantation en prairie.

Espèces d'Euphrasia

L'euphraise des prés est une espèce globale variable, que certains botanistes divisent en un certain nombre de différentes espèces. Les espèces s'hybrident entre-elles, rendant leur identification hasardeuse. Les 3 espèces citées se rencontrent en France.

Euphrasia officinalis (Euphraise des prés, herbe aux myopes, casse-lunette, délice des yeux, langeole, luminet, euphraise de Rostkov)

 Euphrasia officinalis (Euphraise des prés, herbe aux myopes, casse-lunette, délice des yeux, langeole, luminet, euphraise de Rostkov)
  • Floraison : De juillet à septembre (rarement octobre). Critère essentiel d'identification : des poils glandulaires doivent être visibles sur le calice ! Fleurs blanches avec une tache jaune interne, avec veinage légèrement pourpre.
  • Caractéristiques : Hauteur restreinte, entre 10 à 25 cm (exceptionnellement 30). Petite, en forme de langue, la plante passe parfois inaperçue dans les prairies. Plante hémiparasite.
  • Qualités : Exploitée en phytothérapie. Semis facile. Plante rustique. Malgré un caractère semi-parasite, elle ne cause pas de réel dommage aux prairies, mais peu réduire la production de fourrage.

Euphrasia nemorosa (Euphraise des bois, Euphraise des forêts)

 Euphrasia nemorosa (Euphraise des bois, Euphraise des forêts)
  • Floraison : De juin à octobre. Fleurs blanches avec une tache jaune interne, sans veinage, à corolle bleuâtre.
  • Caractéristiques : Hauteur de 10 à 40 cm. Plante hémiparasite.
  • Qualités : Espèce de mi-ombre, dans les bois et landes. Idem pour les autres caractéristiques, mais inconnue en phytothérapie.

Euphrasia stricta (Euphraise raide)

 Euphrasia stricta (Euphraise raide)
  • Floraison : De juin à octobre. Fleurs blanches avec une tache jaune interne, sans veinage.
  • Caractéristiques : Hauteur de 10 à 40 cm. Plante hémiparasite.
  • Qualités : Espèce strictement calcicole, de rocaille, de terrains secs uniquement. Semis facile. Plante rustique. Non exploitée en phytothérapie, mais dispose des mêmes qualités que E. officinalis pour le traitement des yeux. Les autres usages sont absents.

Semis de l'Euphrasia

Semis de l'<em>Euphrasia</em>

Thommybe/CC BY SA 3.0 migrated/Wikimedia

Où la planter ?

L'euphraise convient pour des sols légers à lourds, indifféremment (sablonneux, limoneux, argileux). L'acidité du sol a peu d'importance. Euphrasia officinalis accepte autant les sols acides que basiques, et elles peuvent se développer dans des sols très alcalins.

L'exposition solaire doit être typique d'une pelouse, d'un pré ou d'une prairie humide, car l'herbe aux myopes préfère un sol humide. Un bois très clair convient aussi si l'ombre quotidienne reste légère.

Néanmoins, si l'euphraise réussit dans la plupart des sols, la plante préfère la craie ou le calcaire.

Quand planter l'euphraise ?

Au début du printemps, dès la mi-mars si les gelées ne sont plus excessives.

Comment la planter ?

Semez les graines à l'extérieur directement in situ parmi les herbes dans un sol humide, mais pas marécageux.

Bon à savoir : l'euphraise est une plante semi-parasite appréciant la présence de diverses espèces d'herbes, en particulier Trifolium pratense. Les herbacées environnantes ne semblent cependant pas souffrir indûment de ce parasitisme, car l'euphraise est une annuelle et ses cellules « suceuses-pompeuses » ne pénètrent pas profondément dans les racines des autres plantes.

Culture et entretien de l'Euphrasia

Culture et entretien de l'<em>Euphrasia</em>

Brian Chiu/CC BY NC ND 2.0/Flickr

Cette plante annuelle et rustique jusqu'à -25 °C (et probablement en deçà) ne nécessite aucun entretien !

Maladies, nuisibles et parasites

Euphrasia officinalis n'est pas sujette aux attaques de parasites ou aux maladies.

Récolte

Les feuilles de l'euphraise se récoltent en jeunes pousses pour leur usage culinaire ou médicinal.

Multiplication de l'euphraise

Multiplication de l'euphraise

Alpsdake/CC BY SA 3.0/Wikimedia

Le semis est une méthode de multiplication tout indiquée. La plante, annuelle, produit des graines qui sèchent sur pied. Le mûrissement des fruits va de septembre à octobre, selon le climat. Les graines sont récoltées juste après.

De plus, il est tout à fait possible qu'elle se ressème sans aucune intervention.

Conseils écologiques

Il est important que seules les formes correctes d'Euphrasia officinalis, c'est-à-dire avec des poils glandulaires sur le calice, soient utilisées puisque les autres formes d'Euphrasia ne possèdent pas de vertus médicinales.

Propriétés médicinales

Les jeunes pousses de feuilles sont comestibles, parfois utilisées dans les salades pour leur saveur légèrement amère. Mais ce sont surtout les capacités médicinales de la plante qui sont appréciées.

L'euphraise a une longue histoire d'utilisation en fines herbes dans le traitement des problèmes oculaires, et est encore en usage en phytothérapie.

L'herbe aux myopes resserre les muqueuses de l'œil et semble soulager les inflammations et conjonctivites. Sa capacité à contrer le catarrhe explique que l'euphraise est souvent utilisée pour les maladies infectieuses et allergiques affectant les yeux, l'oreille moyenne, les sinus et les voies nasales.

La plante entière est anti-inflammatoire, astringente, et facilite la digestion. Certains la caractérisent de « légèrement tonique ». La plante peut être aussi utilisée en application comme un cataplasme pour aider à la cicatrisation des plaies.

Comme ophtalmique, une infusion de la plante peut être prise en ingestion ou utilisée comme un collyre. Alternativement, le jus dilué peut être déposé dans les yeux.

Attention : certaines précautions doivent être prises, car, expérimentalement, Euphrasia officinalis peut induire des effets secondaires, y compris un assombrissement de la vision.

Un peu d'histoire…

Un écrit de 1474, à Nuremberg, mentionne l'« herbe aux myopes », comme étant recommandée pour une utilisation interne et externe dans les maladies oculaires aiguës et chroniques. Divers écrits successifs ont ensuite mentionné et recommandé l'euphraise médicinale pour les maladies des yeux en hiver.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides