Ramboutan

Ramboutan en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Ramboutan

  • Nom(s) latin(s)

    Nephelium lappaceum

  • Famille

    Sapindacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre fruitier

    Plante comestible ▶ Arbre fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Arrondi, en boule ou ovale
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 5 m
  • Largeur à maturité

    1,50 à 2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    0,5 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Originaire d'Asie du Sud-Est, plus particulièrement d'Indonésie et de Malaisie, le ramboutan est cultivé dans la plupart des régions tropicales.

Nephelium lappacceum produit un fruit à la peau rouge orangée, donnant l'impression d'être chevelu. Dans son milieu d'origine, les fruits arrivent à maturité fin décembre, début janvier. Ils sont d'un goût exquis, cependant un peu moins sucrés que le litchi. Ils mesurent 4 cm sur 6 cm, sont assez sucrés, et chargés de vitamine C et de minéraux. Le noyau de diamètre variable n'est pas comestible. La peau est mince et flexible, non rattachée à la chair, qui est ferme, d'un blanc presque translucide.

L'arbre ne supporte pas les températures froides. En dessous de 12 °C, il est en péril, et un 0 °C lui serait fatal.

Plante au feuillage persistant, les feuilles sont alternes, ovales simples, d'un vert solide sur la partie externe à un vert mat sur la partie interne.

Les fleurs blanches sont très petites (0,5 cm). Elles sont groupées sur une longue hampe aux extrémités des branches. Il y a beaucoup de fleurs sur une panicule, de l'ordre de la centaine, et également beaucoup de panicules sur l'arbre. Les fleurs sont apétales, seulement constituées de 4 à 6 sépales, qui sont légèrement laineux. Elles s'ouvrent tôt le matin et attirent beaucoup d'abeilles et de papillons. Dans chaque panicule, jusqu'à 100 fleurs peuvent s'ouvrir chaque jour pendant la pleine floraison (d'avril à juin). L'arbre porte des fleurs mâles et femelles.

Note : le jeu de la pollinisation au final peut approcher 50 % de réussite, mais un niveau élevé d'avortement causé par de fortes précipitations ajoutées au vent contribue à un faible taux de récolte suivant les années.

Espèces et variétés de ramboutan

Les variétés présentées dans ce tableau sont des variétés ayant été travaillées pour leur petite taille favorisant le ramassage, d’où des noms chiffrés. La quantité produite et les qualités gustatives sont identiques, mais il faut savoir que la production mondiale ne satisfait pas la demande.

Nephelium lappaceum

'R3'

Nephelium lappaceum 'R3'
  • Couleur de peau : Rouge
  • Couleur des cheveux : Rouges à pointes vertes.
  • Qualités : Le plus produit

'R134'

Nephelium lappaceum 'R134'
  • Couleur de peau : Rouge
  • Couleur des cheveux : Rouges à pointes jaunes.

'R135'

Nephelium lappaceum 'R135'
  • Couleur de peau : Jaune
  • Couleur des cheveux : Jaunes à la base rose.

'R162'

Ramboutan 'R162'
  • Couleur de peau : Rouge jaunâtre
  • Couleur des cheveux : Rouge à pointes vert jaunâtre.

Plantation du ramboutan

Plantation du ramboutan

DXLINH-commonswiki/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

Le ramboutan se plante forcément en pots à cause de sa non-rusticité. L'été, la plante peut être sortie à l'extérieur, le reste de l'année elle doit être cultivée en serre ou en véranda. La culture en intérieur de maison est impossible, l'arbre dépérirait et mourrait très vite.

Le ramboutan s'épanouit à une température comprise entre 18 et 25 °C, à l'abri du vent, avec une luminosité maximale.

Après quelques années, vous aurez probablement un arbre de 2 m, assez dense et ramifié, qui produira, à ce stade, une floraison et peut-être quelques fruits.

Quand planter le ramboutan ?

Si vous partez d'un noyau, plantez-le au printemps.

Le printemps est également la période de plantation idéale pour un plant acheté en jardinerie. Ainsi, il bénéficie d'une augmentation progressive des températures allant vers l'été, ce qui permet un débourrement facilité de la végétation.

Comment le planter ?

Dans un pot de 2 l, plus profond que large, enfoncez la graine de 2 cm, partie pointue vers le haut. Les graines germent en 4 à 8 semaines.

Pour un arbrisseau du commerce, choisissez un pot en plastique ou en terre cuite de gros volume (25 l est bien, mais demandera un rempotage 1 an après, 40 l est un bon choix).

On peut cultiver le ramboutan dans plusieurs types de sol. Toutefois, il est mieux d'avoir une terre argileuse, grasse et bien riche en matières organiques, avec un pH compris entre 4,5 et 6,5. Pour cela, préparez un mélange comme suit : 1 volume de terre végétale, 2 volumes de terre de bruyère riche, 1 volume de sable brut. Mélangez généreusement le tout et procédez au rempotage sans oublier une petite couche de matériel drainant au fond du pot.

Vous pouvez utiliser la même recette de substrat directement pour le semis et la plantation.

Conseil : ne pas incorporer de fertilisant car l'arbre, de croissance assez lente, trouvera tout ce qui lui est nécessaire dans ce mélange, au moins pour les 18 premiers mois.

Culture et entretien du ramboutan

Culture et entretien du ramboutan

Emilio Garcia/CC BY-SA 2.0/Flickr

Une fois en pot, le ramboutan a besoin d'un arrosage modéré, mais sans laisser sécher entre deux arrosages.

Après 18 à 24 mois, la plante a besoin d'engrais :

  • Utilisez un engrais en granulés à libération rapide, et utilisez-le en fin de printemps.
  • Sur terre préalablement humide, épandez de façon homogène une poignée de fertilisant dosé ainsi : N17, P17, K17. C'est ce qui s'appelle un engrais « coup de fouet » qui donnera un bel élan à votre arbre.
  • À renouveler une fois durant l'été. Attention à ne jamais utiliser cet engrais sur sol sec, et à toujours arroser après épandage dans le pot.

Après 4 ans, pour un plan issu du commerce (5 ans si vous avez semé une graine), mettez en place cette méthode simple, mais efficace pour faire fleurir votre arbre et avoir vos premiers fruits :

  • Commencez progressivement un stress hydrique à partir de septembre.
  • Laissez sécher la terre entre deux arrosages, et cela jusqu'en avril.
  • À partir de là, reprenez des arrosages plus réguliers et fertilisez toutes les 4 semaines avec un engrais à libération rapide de type N8, P16, K32. Cela déclenche l'induction florale (toujours une poignée pour un pot de 40 l). Arrosez régulièrement, mais modérément.
  • Dès l'apparition au sommet des branches de fines pousses colorées, augmentez les arrosages et continuez la fertilisation mensuelle avec le 8/16/32. Pendant cette période, les nouvelles tiges colorées vont se transformer en bractées florales. Dès lors, ne laissez surtout pas sécher votre arbre et protégez-le du vent.
  • Les fruits seront mûrs 5 mois après l'apparition des fleurs, probablement autour d'août-septembre, période charnière en matière de changement de temps. Donc, veillez à ce que le froid ne vienne pas gâcher cette belle réussite.

Bon à savoir : cette pratique est également utilisée pour le litchi.

Après 4 à 5 ans, si vous avez suffisamment de place, rempotez votre arbre dans un pot de 75 l afin qu'il atteigne une taille pratiquement adulte de 2-3 m et un diamètre de tronc de 25 cm.

Taille du ramboutan

Le ramboutan ne se taille pas lorsqu'il est cultivé en pot.

Maladies, nuisibles et parasites

Méfiez-vous des cochenilles farineuses le long des branches et sous les feuilles. Pour lutter contre ces cochenilles, un insecticide de type Bio Neem est efficace. Pulvérisez bien la face inférieure du feuillage.

Pas de maladie à signaler.

Multiplication du ramboutan

Multiplication du ramboutan

Midori/CC BY SA 2.1 JP/Wikimedia

Dans les régions tropicales, les jeunes plants sont issus de greffage ou de marcottage.

En France, il suffit de semer une graine.

Conseil : si vous achetez un plant en jardinerie, renseignez-vous sur la façon dont il a été multiplié.

Conseils écologiques

Arrosez votre arbre avec de l'eau de pluie de récupération, l'eau du robinet étant fortement calcaire, elle fait monter le pH de la terre.

Le ramboutan apprécie un paillage au pied, utilisez de l'écorce de pin qui aide à stabiliser le pH.

Un peu d'histoire…

Les principaux producteurs mondiaux de ramboutan sont la Thaïlande et la Guyane française.

C'est en 1912 que le ramboutan traversa les océans pour se propager un peu partout dans les tropiques. Il est dit que ce sont des marchands arabes qui en sont à l'origine.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides