Pin nain

Pin nain en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Pin de montagne, Pin nain

  • Nom(s) latin(s)

    Pinus mugo

  • Famille

    Pinacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Conifère ou résineux

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Arrondi, en boule ou ovale
    Conique ou pyramidal
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 2 m
  • Largeur à maturité

    0,80 à 2,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Greffe
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Pinus regroupe plus d'une centaine d'espèces de pins, des résineux à feuilles en aiguilles groupées, vivace et persistant. Quelques espèces sont de très grande taille comme le pin blanc Pinus strobus, mais quelques-uns restent de taille très modeste, et sont même utilisés en format bonsaï. C'est le cas du pin de montagne Pinus mugo.

L'espèce Pinus mugo se décline en plusieurs variétés et cultivars. Le pin nain s'hybride avec le pin à crochets Pinus uncinata, une espèce décrite à partir de la ville de Briançon (et dont certains auteurs pensent qu'il s'agit d'une sous-espèce de Pinus mugo, sous le taxon Pinus mugo subsp. uncinata).

Pinus mugo est un conifère natif de haute altitude des habitats du sud-ouest à l'Europe centrale. L'espèce et ses sous-espèces sont originaires des Pyrénées, des Alpes, du Jura, des Carpates, du nord des Apennins, et de la partie montagneuse de la péninsule des Balkans. On le trouve habituellement à des altitudes de 1 000 à 2 200 m, mais parfois aussi bas que 200 m dans le nord de son aire de distribution (Allemagne et Pologne), et aussi élevé que 2 700 m dans le sud de son aire (Bulgarie, les Pyrénées).

La croissance des pins est lente, et le pin de montagne mettra près de 25 ans à culminer à sa hauteur maximum. D'ailleurs, le prix d'achat des pins nains dépend grandement de la hauteur du plant. Certains cultivars restent aussi petits que 40 cm de haut !

Les pins ont des durées de vie longues, certains records enregistrés pour de grandes espèces donnent des âges de 1 000 ans et plus. Toutefois, Pinus mugo ne semble pas aller au-delà de 100 ans, après quoi ils se désintègrent lentement. Quand la lumière devient suffisante, les vieux peuplements peuvent se renouveler, mais souvent d'autres espèces d'arbres vont apparaître et initier une succession vers un mixte conifères/arbustes à feuilles caduques.

Pinus mugo est largement cultivé comme plante ornementale, pour une utilisation comme un petit arbre ou un arbuste, surtout planté dans les jardins. Il est également utilisé dans les jardins japonais pour les cultivars de taille moyenne, en grands pots, et en bonsaï pour les plus petits (grâce à son tronc écailleux laissant apparaître une écorce rouge des plus intéressantes et ses branches naturellement tordues).

Pinus mugo est un arbuste ou un petit arbre avec de nombreuses courbes pour les branches provenant de la base du tronc. Sa taille ne dépasse généralement pas 3 m (avec de possibles montées jusqu'à 5 m pour des spécimens très vieux). Les aiguilles vert foncé, disposées par paires, varient en longueur de 23 à 75 mm et persistent pendant environ 5 ans. Les rameaux rougeâtres ont un feuillage dense avec des bourgeons cylindriques, aigus et résineux. L'écorce est gris rougeâtre et montre des plaques squameuses sombres et angulaires. Les fleurs mâles sont séparées des fleurs femelles. Les cônes donnent les caractères distinctifs primaires entre les sous-espèces ; ils sont symétriques ou obliques et varient entre 17 et 67 mm de long.

Les pins nains de montagne sont pollinisés par le vent et exclusivement via une reproduction sexuée. Chaque cône produit entre 50 et 70 graines matures, et le nombre de cônes se compte en dizaines ou centaines, fonction de la taille des individus. La floraison et la production de semences ont lieu dès l'âge de 3-5 ans.

Note : il faut noter que si Pinus mugo est plus un arbuste, avec une hauteur maximum de 3 m, Pinus uncinata est un « véritable » arbre, qui atteint potentiellement 20 m : il devient difficile de le qualifier de « nain »… Seul le pin nain de montagne est traité ici.

Espèces et variétés de Pinus mugo

Pinus mugo est une espèce polymorphe, avec beaucoup de variétés et de cultivars. Tous sont très rustiques et adaptés aux sols calcaires.

Pin nain, pin des montagnes, pin Mugho, Mugo (Pinus mugo)

Espèce type

Pin nain, pin des montagnes, pin Mugho, Mugo (Pinus mugo) Espèce type
  • Caractéristiques : Pin nain pyramidal.
  • Qualités : Hauteur de 3 m, mais potentiellement un peu plus après plus de 25-30 ans.

'Gnom'

Pin nain 'Gnom'
  • Caractéristiques : Pin nain globuleux, dense. Nombreuses aiguilles courtes et vert foncé.
  • Qualités : Proche de l'espèce, hauteur jusque 3 m, envergure 3  m.

'Humpy'

Pin nain, pin des montagnes, pin Mugho, Mugo (Pinus mugo) 'Humpy'
  • Caractéristiques : Pin très nain, port bien étalé. Feuilles vert-ambré.
  • Qualités : Le plus petit de tous, 40 cm maximum de hauteur après plusieurs années. L'un des plus petits conifères ! Facilement utilisé en bonsaï.

'Mops'

Pin nain, pin des montagnes, pin Mugho, Mugo (Pinus mugo) 'Mops'
  • Caractéristiques : Pin nain pratiquement sphérique, dense. Nombreuses aiguilles courtes.
  • Qualités : Atteint 60 cm de hauteur sur 80 cm d'envergure en 25 ans.

'Mughus'

Pin nain, pin des montagnes, pin Mugho, Mugo (Pinus mugo) 'Mughus'
  • Caractéristiques : Pin nain à port arrondi, à branches très étalées, épaisses et ascendantes aux extrémités. Feuilles de vert vif à vert foncé, réunies par deux, et cônes ovoïdes bruns.
  • Qualités : Hauteur 2 m, envergure de 4 m !

'Pumilio'

Pin nain, pin des montagnes, pin Mugho, Mugo (Pinus mugo) 'Pumilio'
  • Caractéristiques : Pin nain buissonnant et compact, à branches étalées, puis redressées. Ses aiguilles sont nombreuses et courtes.
  • Qualités : Hauteur et envergure de moins de 1 m.

'Winter Gold'

Pin nain, pin des montagnes, pin Mugho, Mugo (Pinus mugo) 'Winter Gold'
  • Caractéristiques : Conifère nain, globuleux, au feuillage doré, surtout en hiver.
  • Qualités : Hauteur de moins de 2  m. Largeur jusque 2,5 m. Intéressant par sa couleur hivernale.

Plantation du pin nain

Plantation du pin nain

File Upload Bot (Magnus Manske)/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

Le pin nain des montagnes et de rocaille est à planter en plein soleil, dans tout type de sols bien drainés, plutôt secs (mais pas tout le temps, et surtout pas de sécheresse prolongée) et ne pouvant rester humides sur de longues périodes. Cette forme naine est donc très utile pour couvrir les pentes sèches et des monticules. Pinus mugo prospère le mieux dans un sol sableux ou graveleux bien drainé.

Le pin nain de montagne tolère bien le calcaire mais accepte aussi des sols légèrement acides. En milieu naturel, ce pin nain occupe plutôt des sols instables, fortement érodés : son adaptation à un milieu de type « rocaille » ne fait aucun doute. La plante peut tolérer une exposition maritime.

Son origine montagnarde lui fait préférer des implantations dans des régions où les chaleurs excessives sont peu fréquentes, il apprécie plutôt la fraîcheur. Franchement rustique (jusque -25 °C en pleine terre pour l'espèce), il ne craint pas le froid.

Quand planter le pin de montagne ?

Avec des arbustes déjà formés, plantez à la fin de l'hiver ou au tout début du printemps.

Comment le planter ?

Replantez la motte en pleine terre.

Culture et entretien des Pinus mugo

Culture et entretien des <em>Pinus mugo</em>

Kenraiz/GFDL/Wikimedia

Sans entretien notable, il faudra juste humidifier (matin et/ou soir) si des chaleurs caniculaires sans pluie venaient à durer.

Bon à savoir : les aiguilles de Pinus mugo contiennent une substance appelée terpène, libérée lorsque la pluie lave les aiguilles et elle a un effet négatif sur la germination de certaines plantes, y compris le blé.

Taille du pin des montagnes

Il n'est pas vraiment utile de tailler le pin nain des montagnes, il conserve son port naturel tout au cours de sa croissance.

Attention : le pin nain est parfois considéré comme un conifère invasif qui se propage par rejets si le milieu de culture lui plaît. Il faudra alors couper les rejets en automne.

Maladies, nuisibles et parasites

Il n'y a aucune espèce de parasites spécifiques sur Pinus mugo, mais un certain nombre de champignons et insectes qui attaquent les pins en général (et parfois aussi d'autres conifères) sont connus. Aucun de ces parasites n'est connu pour avoir des effets réellement préjudiciables.

Multiplication de Pinus mugo

Multiplication de <em>Pinus mugo</em>

Crusier/CC BY 3.0/Wikimedia

Semis

Le semis après une stratification est une excellente méthode de multiplication des pins nains de rocaille.

Scarifiez les graines à l'aide d'un couteau ou d'un morceau de papier de verre. Faites tremper les graines dans l'eau tiède pendant 24 à 48 h.

Effectuez 6 semaines de stratification à froid (4 °C) pour améliorer la germination des graines stockées.

Semez à 0,8 cm de profondeur dans un terreau de jardin, légèrement calcaire. Le sol doit rester humide mais pas détrempé.

Conservez le pot à la lumière entre 20 à 24 °C. La durée de germination va de 1 à 2 mois.

Le pin nain a un système racinaire très clairsemé, et le plus tôt il est planté dans son emplacement permanent, mieux il va grandir. Le pin nain doit être planté dans leur emplacement final quand il est assez petit, moins de 30 cm.

Dans la nature, les graines de Pinus mugo sont dispersées par le vent. Les graines sont libérées des cônes pendant les périodes sèches de l'hiver. Avec une couverture faible de neige, la dispersion sur un sol couvert de neige (qui est le moyen de dispersion naturelle dans l'aire de répartition naturelle de cette espèce) est difficile en culture.

Greffe

Il est également envisageable de pratiquer un greffage en fin d'hiver. Généralement, il s'agit d'une autogreffe, le porte-greffe étant donc un Pinus mugo.

Les greffes n'ont d'intérêt que pour les cultivars, et ces greffons sont entés (synonyme de greffés) sur Pinus mugo en espèce botanique. Ainsi, les cultivars nains 'Mops' ou 'Pumilio' conservent leurs caractéristiques naines.

Conseils écologiques

Une tendance récente consiste en l'augmentation de l'utilisation du pin Mugo en cuisine : les bourgeons et les jeunes cônes sont récoltés au printemps et laissés à sécher au soleil pendant l'été et l'automne ; les cônes et les bourgeons donnent progressivement un sirop en goutte-à-goutte, qui est ensuite concentré et combiné avec du sucre pour faire du sirop de pin. Les menus utilisent aussi les termes « sirop de pomme de pin » pour se référer à cet ingrédient.

Pinus mugo est largement utilisé pour protéger le sol contre l'érosion et en particulier pour stabiliser les sols sableux le long des côtes, notamment au Danemark et en Norvège. En effet, un des premiers arguments à la fin des années 1800 pour établir des plantations de l'espèce sur des dunes de sable était sa capacité à stabiliser ces habitats contre l'érosion éolienne.

Aujourd'hui, la principale utilisation de Pinus mugo dans la foresterie commerciale est pour la production de copeaux de bois. La densité des copeaux de bois sec est d'environ 450 kg/m3, et la valeur efficace de la chaleur est d'environ 2200 kWh/m3.

Attention : le bois, la sciure de bois et des résines de diverses espèces de pin peuvent causer des dermatites chez les personnes sensibles.

Un peu d'histoire…

Pinus mugo a été introduit au Danemark en 1798. Depuis le milieu des années 1800, l'espèce est devenue commune dans le secteur forestier, au point d'être désormais considérée comme un précurseur.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides