Macadamia

Macadamia en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Macadamia, Macadamier

  • Nom(s) latin(s)

    Macadamia integrifolia

  • Famille

    Proteacée

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre fruitier

    Plante comestible ▶ Arbre fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
    Ouvert ou divergeant
    Élancé ou colonnaire
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 10 m et +
  • Largeur à maturité

    4 à 5 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    0,2 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Verger Bosquet ou forêt Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Originaire majoritairement de l'est de l'Australie et de Nouvelle-Calédonie, le genre Macadamia appartient à la famille des Proteaceae.

Les macadamias sont cultivés en pots, principalement dans les régions froides, car ils ne tolèrent pas une température inférieure à -3 °C, d’où le besoin d'une protection l'hiver, serre froide ou terrasse fermée. Autour de la Méditerranée, en Corse, sa culture est possible en pleine terre, et l'arbre peut donner pleine vigueur à sa croissance, qui reste lente malgré tout.

Les feuilles pétiolées poussent en verticilles de trois et sont dentées grossièrement. Elles sont raides, obovales et peuvent varier de quelques centimètres à 30 cm de long. Leur sommet est rond et peut avoir d’une à douze dents de chaque côté.

L'inflorescence est une longue grappe de 30 cm qui peut contenir de 100 à 300 fleurs.

Le fruit est une drupe très ronde enfermée dans un péricarpe vert (ressemblant à une balle) jusqu'à 3 cm de diamètre, qui habituellement ne sèche pas sur l'arbre.

Bon à savoir : un arbre adulte porte des fleurs et des noix jeunes et matures, simultanément toute l'année.

Espèces et variétés de macadamia

Les espèces décrites dans le tableau ne sont pas des cultivars, mais des espèces naturelles. De très nombreux cultivars sont commercialisés, et chaque obtenteur lui donnant un nom particulier, la liste serait trop longue et imprécise pour pouvoir la dresser.

Macadamia cultivé

Macadamia integrifolia

Macadamia cultivé Macadamia integrifolia
  • Qualité végétative : Bel arbre, magnifiques feuilles.
  • Qualité des drupes : Excellentes, 850 000 tonnes vendues au monde par an.
  • Autres qualités : Fleurs blanches.

Macadamia tetraphylla

Macadamia cultivé Macadamia tetraphylla
  • Qualité végétative : Arbre à jeunes feuilles rouges brillantes.
  • Qualité des drupes : Fruits moins goûteux que Macadamia integrifolia.
  • Autres qualités : Fleurs roses.

Macadamia amer et toxique, non cultivé

Macadamia whelanii

 Macadamia whelanii
  • Qualité végétative : Feuillage coloré vert-rougeâtre.
  • Qualité des drupes : Toxique
  • Autres qualités : Joli port plus arbustif, fleurs plus petites jaune-rose.

Macadamia praealta

 Macadamia praealta
  • Qualité végétative : Feuillage légèrement brun.
  • Qualité des drupes : Poison.
  • Autres qualités : Grappes de fleurs verdâtres.

Macadamia ternifolia

Macadamia amer et toxique, non cultivé Macadamia ternifolia
  • Qualité végétative : Plus arbustif que les autres, belle texture des feuilles.
  • Qualité des drupes : Poison.
  • Autres qualités : Fleurs rose vif.

Macadamia heyana

 Macadamia heyana
  • Qualité végétative : Plus chétif, pas d’intérêt cultural.
  • Qualité des drupes : Amères et dangereuses.
  • Autres qualités : Floraison clairsemée blanchâtre.

Plantation du macadamia

Plantation du macadamia

Mirgolth/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

Le macadamia nécessite un emplacement ensoleillé, le plus chaud possible et à l'abri du vent. Ne le plantez pas dans un sol risquant de rester sec trop longtemps par temps chaud.

Ces deux conditions – à l'abri du vent et sans déshydratation du système racinaire par temps chaud et sec – sont les deux clés de la réussite. Ensuite le reste de la culture est relativement aisée.

Quand planter le macadamia ?

Compte tenu de sa faible rusticité, une plantation printanière est conseillée, à moins de disposer d'eau en quantité l'été. À cette condition seulement, il sera possible de le planter l'été aussi.

Comment le planter ?

Plantez le macadamia dans un grand contenant pour la culture en pot, ou dans un trou de beau volume pour la pleine terre.

Le drainage de fond dans les deux cas est important :

  • Quelques billes d'argile ou du gravier suffiront en fond de pot.
  • En fonction de la taille du plant acheté, 15 l de matière drainante sera approprié à un trou de 50 l.

Le macadamia aime une légère acidité (pH 6).

Le substrat à préparer est simple, riche et frais : 1 volume de terre de bruyère, 1 volume de tourbe, 1/2 volume de sable mélangé à 1/2 de terre franche, auquel vous ajoutez un engrais à libération lente en granulés type N16/P09/K10 + magnésium et oligo-éléments (comptez 3 g de granulés par litre de substrat).

Tassez une fois rempoté, sans blesser les racines, arrosez copieusement comme après tout rempotage.

Tuteurez votre jeune arbuste si nécessaire (en cas de prise au vent ou d'embase « mal chaussée »).

Culture et entretien du macadamia

Culture et entretien du macadamia

BotMultichillT/CC BY 3.0/Wikimedia

La culture est assez simple, l'arbre demande une humidité presque constante, mais sans tomber dans l'excès.

Fertilisez deux fois par an, cela lui fera du bien. Un humus décomposé fera l'affaire à chaque passage (à enfouir sous un épais paillage), et si vous n'en disposez pas, utilisez au printemps cet engrais NPK à libération lente : 16,09,10 + Mg et oligoéléments.

À l'automne, utilisez une formule moins azotée : 4,12,12 + Mg et oligo-éléments.

Ces conseils sont valables pour la culture en pots ou la pleine terre. La quantité à épandre étant fonction du pot, de la fosse initiale de plantation et de la taille de l'arbre, sachant tout de même que la dose se situe aux environs de 3 g de granulés par litre pour les pots, et 25 g/m² au sol.

Taille du macadamia

Les macadamias sont des fruitiers très prolifiques qu'il n'est pas besoin de tailler, cela n'apporte rien à leur production de graines, si ce n'est la réduire l'année suivante.

Maladies, nuisibles et parasites

Pour le moment, l'Europe est relativement épargnée par les maladies et nuisibles du fait de son climat à hivers plus marqués que sous les tropiques ou subtropiques.

Attention toutefois aux rats, aimant bien ce genre de fruits à coque.

Récolte

Les noix arrivent à échéance en 6-7 mois après la floraison et doivent mûrir sur les arbres pour atteindre leur maturité optimale.

Habituellement, elles tombent sur le sol, mûres, et sont alors ramassées à la main, mais dans certains cas, elles restent sur les arbres et doivent être enlevées au râteau.

Après la récolte, elles sont nettoyées de leur bogue, lavées, placées sur des plateaux en treillis pour environ 6 semaines de séchage, classées et expédiées au marché ou ailleurs.

Sur les exploitations spécialisées, les outils de ramassage sont différents : les arbres peuvent être secoués mécaniquement pour faire chuter les fruits, qui sont ramassés ensuite avec une sorte de balai automatique, ou bien une ratisseuse passe plusieurs fois par jour pour ramasser les noix au sol.

Multiplication du macadamia

Multiplication du macadamia

BotMultichillT/CC BY 3.0/Wikimedia

La multiplication du macadamia par semis est très facile.

Les noix, très dures et très gorgées, finissent par tomber seules de l'arbre. Il suffit alors de les récolter au sol, de les laisser sécher, et très rapidement elles éclatent d'elles-mêmes. Dès lors, placez-les en pots ou caissettes (vu leur taille, un petit pot est plus approprié).

Pour la qualité gustative des noix, préférez la variété Macadamia intergrifolia. La germination est très rapide : la noix est parfois germée en moins de 30 jours si la température s'y prête. Laissez-la dans son pot jusqu'à voir deux vraies feuilles, ensuite vous pouvez rempoter.

Bon à savoir : il faut 7 ans à un Macadamia pour produire ses premiers fruits à partir d'un semis, d’où la vente de plus en plus fréquente de plants issus de culture « in vitro ». La culture « in vitro » est en effet bien plus rapide, moins chère et est capable de produire des arbres de qualité irréprochable en un minimum de temps. La demande en noix étant de plus en plus forte, la science agronomique a trouvé une parade à la lenteur !

Conseils écologiques

Ne jetez pas les coquilles de noix une fois consommées, elles font un excellent paillage en mélange avec des matières plus fines.

Les mauvaises herbes ne poussent généralement pas sous les macadamias. Ils projettent en effet une ombre froide au sol et leurs noix vertes, lavées lors des pluies, déposent un tanin, non toxique pour les humains, mais détestable pour les herbes.

Un peu d'histoire…

La noix de macadamia aurait été découverte par des aborigènes il a 5 000 ans.

L'histoire de la découverte de la première noix de macadamia, et la découverte subséquente d'au moins neuf autres espèces, toutes en Australie, est encore en cours d'écriture. Il y a toujours confusion taxonomique, ou de l'indécision, et les espèces vont probablement encore être bousculées.

En 1858, deux botanistes anglais venus faire des recherches au Nord-Est de l’Australie ont ramené les premières graines en Europe. Le nom Macadamia a été donné par Ferdinand von Mueller (1825-1896) en hommage au scientifique australien d'origine écossaise John MacAdam (1827-1865).



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides