Aucuba

Aucuba en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Aucuba, Aucuba du Japon

  • Nom(s) latin(s)

    Aucuba japonica

  • Famille

    Cornacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste Feuillu

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif | Plante à fruits décoratifs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 5 m
  • Largeur à maturité

    0,60 à 3 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

L’aucuba ou Aucuba japonica fait partie de la famille des Cornacées. Il est originaire du Japon, de l’Himalaya et de la Chine. On l’appelle fréquemment aucuba du Japon.

Il est remarquable par son feuillage persistant, au vert éclatant souvent panaché et ses baies très ornementales. Ses grandes feuilles ovales et coriaces, brillantes et dentées, sont disposées par paire.

Les plantes femelles donnent de petites fleurs pourpres au printemps pour laisser place à de jolies grappes de baies le plus souvent d’un beau rouge vif.

La fructification de l’aucuba n’est possible que si un pied femelle et un pied mâle sont plantés à proximité immédiate l’un de l’autre, à l’exception de quelques variétés hermaphrodites (ex : 'Rozannie'), qui sont autofertiles.

C’est un arbuste très résistant au gel, aux maladies, ainsi qu’à la pollution. D’une hauteur allant de moins de 1 m à plus de 3 m, l’aucuba convient à beaucoup d’utilisations :

  • en haie libre ;
  • en bordure pour les variétés basses ;
  • en fond de massif ;
  • dans une cour ombragée ;
  • en isolé sur pelouse ;
  • en pot sur terrasse.

Il est idéal dans les jardins urbains en raison de sa rusticité, mais il se plaît aussi en intérieur, dans les halls et les patios.

Attention : les feuilles et les baies de l’aucuba sont toxiques. Elles peuvent entraîner des irritations de la bouche, des nausées ou des troubles gastro-entériques en cas d’ingestion.

Espèces et variétés d’aucubas

Seule l’espèce Aucuba japonica se prête à la culture dans nos régions. Elle comprend des variétés (ou cultivars) dont les plus connus sont présentés dans le tableau ci-dessous. Ils diffèrent principalement par la couleur de leur feuillage et par leur taille.

Aucuba du Japon (Aucuba japonica)

Aucuba japonica (Espèce type)

Aucuba du Japon (Aucuba japonica) Aucuba japonica (Espèce type)
  • Feuillage et Fleurs : Feuilles coriaces, vertes, ovales, luisantes, dentées à l’extrémité, entre 10 et 18 cm. Disposées par paires. Petites fleurs en panicules érigées, rouge pourpre en été.
  • Forme et Dimensions : Port arrondi, arbuste buissonnant. En appartement, il dépasse rarement 1 m. En extérieur, il peut atteindre 2 à 3,50 m de hauteur, jusqu’à 4,50 m, et s’étale sur 1,50 à 2 m.
  • Qualités : Seule espèce qui se prête à la culture en appartement. Produit des grappes de baies rouges au début de l’hiver.

'Crotonifolia'

Aucuba du Japon (Aucuba japonica) 'Crotonifolia'
  • Feuillage et Fleurs : Feuilles larges, vert clair, mouchetées de jaune ou d’ivoire qui ressemblent à celles du croton. Petites fleurs blanches ou pourpres apparaissant au printemps.
  • Forme et Dimensions : Port touffu, buissonnant. Atteint 2,50 m de hauteur et 2 m de largeur.
  • Qualités : Cette variété comprend des sujets femelles et mâles. Un grand classique. Les femelles produisent des fruits rouges et brillants en hiver. Parfait pour donner de la couleur à un coin sombre du jardin ou de la terrasse.

'Variegata'

Aucuba du Japon (Aucuba japonica) 'Variegata'
  • Feuillage et Fleurs : Grandes feuilles brillantes, panachées vert foncé tacheté de blanc ou de jaune vif. Petites fleurs pourpres au printemps.
  • Forme et Dimensions : Petite taille, entre 1 m et 1,50 m.
  • Qualités : Variété la plus répandue, très décorative. Baies rouge vif. Variété femelle.

'Picturata'

Aucuba du Japon (Aucuba japonica) 'Picturata'
  • Feuillage et Fleurs : Feuilles panachées vert et jaune, dentelées.
  • Forme et Dimensions : Port compact. 2 à 3 m de hauteur et 3 m d’envergure.
  • Qualités : Variété mâle très colorée.

'Rozannie'

Aucuba du Japon (Aucuba japonica) 'Rozannie'
  • Feuillage et Fleurs : Feuilles larges, vert sombre et brillant, bien dentelées. Petites fleurs pourpres au printemps.
  • Forme et Dimensions : Port très compact, forme naine. Il ne dépasse pas 1 m de hauteur et de largeur.
  • Qualités : Variété solide, hermaphrodite auto-fertile qui fructifie dès son jeune âge. Bon pollinisateur pour les autres variétés. Grosses baies rouge vif, en abondance.

'Salicifolia'

Aucuba du Japon (Aucuba japonica) 'Salicifolia'
  • Feuillage et Fleurs : Feuilles très étroites, vert luisant, lustrées, dentelées, mesurant jusqu’à 20 cm de longueur. Panicules érigées, d’environ 10 cm de diamètre, composées de fleurs rouge pourpré.
  • Forme et Dimensions : Port arrondi. Atteint une hauteur de 2 à 3 m.
  • Qualités : Variété femelle, baies rouges d’environ 1 cm de diamètre, très esthétiques.

Aucuba japonica f. longifolia

'Longifolia'

Aucuba 'Longifolia'
  • Feuillage et Fleurs : Feuilles vertes plus étroites et plus longues que celles de l’espèce type.
  • Forme et Dimensions : Port arrondi. Atteint 2 à 3 m de hauteur et 3 m d’envergure.
  • Qualités : Variété femelle, produit de nombreuses baies rouges dès l’automne.

'Sulphurea Marginata'

Aucuba 'Sulphurea Marginata'
  • Feuillage et Fleurs : Grandes feuilles vert foncé marginées de jaune.
  • Forme et Dimensions : Atteint 2 m de hauteur et 2 m d’envergure.
  • Qualités : Variété femelle produisant des baies rouges.

'Golden King'

Aucuba 'Golden King'
  • Feuillage et Fleurs : Grandes feuilles vertes tachetées de jaune.
  • Forme et Dimensions : Atteint 2 m de hauteur et 2 m d’envergure.
  • Qualités : Variété comportant des pieds mâles et femelles produisant des baies rouges en hiver.

Plantation de l’aucuba en intérieur

Plantation de l’aucuba en intérieur

Où et quand planter l'aucuba ?

L'aucuba est une plante rustique qui apprécie l'ombre ou la mi-ombre. Il fait partie des arbustes qui n'ont pas besoin de beaucoup de soleil pour se développer. Il résiste assez bien aux températures élevées l'été et aux températures basses l'hiver (-15 °C), y compris au gel.

Il peut être planté dans tout sol ordinaire non détrempé.

Plantez l'aucuba de préférence en septembre-octobre ou en mars-avril. Dans les régions chaudes, la plantation est possible toute l'année.

L'aucuba est un excellent sujet pour les jardins de ville, car il supporte bien la pollution atmosphérique. De plus, il se plaît planté en groupe et est un bon compagnon pour les autres végétaux :

  • Les variétés à feuilles allongées ('Salicifolia') complètent parfaitement les plantes d'allure exotique.
  • Accentuez l'impression linéaire en le plantant avec des végétaux de même apparence du type bambous.
  • Contrastez les formes en le plantant avec des bergenias, des hostas ou des ligulaires.
  • Amplifiez l'aspect décoratif de ses baies en associant l'aucuba à du houx ou des mahonias.

Bon à savoir : les variétés panachées prennent de meilleures couleurs au soleil. En revanche, l'exposition à mi-ombre est plus favorable à l'épanouissement des baies rouges.

Comment planter l'aucuba ?

  • Creusez un trou d'un diamètre et d'une profondeur de 60 cm environ.
  • Émiettez la terre et retirez les morceaux de bois, les cailloux ou les racines des mauvaises herbes.
  • Mélangez cette terre avec du terreau pour plantation et un amendement organique de type fumier et algues. Ajoutez du sable si votre sol est peu drainant.
  • Placez la motte dans un seau d'eau, afin de la réhydrater.
  • Griffez les racines légèrement sans les abîmer si elles sont emmêlées.
  • Disposez votre arbuste au milieu du trou.
  • Comblez le trou avec le mélange que vous avez préparé.
  • Tassez le sol et arrosez abondamment.
  • Arrosez bien les semaines qui suivent, surtout si vous plantez au printemps.
  • Si votre arbuste fait plus de 1 m de hauteur, tuteurez-le.

Conseil : prévoyez un espacement de 0,80 à 1 m, lorsque vous le plantez en haie.

Où planter l'aucuba ?

Cultivez l'aucuba dans des pots relativement petits : de 12 à 15 cm de diamètre pour un jeune sujet, de 13 à 20 cm pour un sujet déjà développé. Un pot en faïence ou en terre cuite convient parfaitement.

Utilisez du terreau ou un mélange à base de terreau : 1/3 de terreau fibreux, 1/3 de tourbe moyenne ou d'écorces, 1/3 de sable grossier ou de perlite fine.

Installez votre pot dans une pièce fraîche, à l'abri du soleil, en maintenant la terre humide.

Comment planter l'aucuba ?

  • Garnissez le fond du pot d'une couche de gravier ou de billes d'argile expansée pour favoriser le drainage.
  • Remplissez une partie du pot avec le terreau préparé.
  • Placez la motte au centre en veillant à décroiser les racines, puis comblez avec le reste de terreau.
  • Tassez légèrement la surface autour du pied de la plante.
  • Arrosez légèrement.
  • Installez le pot au frais, sans soleil direct.

Culture et entretien de l’aucuba

Culture et entretien de l’aucuba

L'aucuba demande peu de soins :

  • Arrosez l'aucuba toute l'année, en veillant à ne jamais le laisser baigner dans l'eau :
    • En extérieur, l'arrosage sera abondant l'été, modéré l'hiver. En période de forte chaleur, il faut éviter de mouiller les feuilles de l'aucuba, et arroser le soir ou le matin très tôt.
    • En intérieur, maintenez un bon arrosage l'hiver si la plante est placée dans une pièce chaude. Laissez bien sécher la terre entre 2 arrosages.
  • Ajoutez de l'engrais liquide ordinaire une fois par mois en été.
  • Au printemps, rempotez si besoin un aucuba de petite taille et contentez-vous d'un surfaçage en renouvelant la couche superficielle sur 2 à 4 cm sur les sujets âgés.
  • Évitez de placer votre aucuba en pot derrière une vitre. Une fenêtre au nord lui convient.

Taille de l’aucuba

Quand et comment tailler ?

La taille de l’aucuba est nécessaire lorsqu’il est utilisé en haie. Pour l’aucuba isolé, elle est superflue.

Attention à ne jamais tailler en automne et en hiver, afin de pouvoir profiter des baies qui persistent tout l’hiver. Taillez entre février et avril.

Pour les sujets en haie, enlevez le bois mort, les branches chétives ainsi que celles qui déséquilibrent le port de l’aucuba. Il faut que la base soit plus large que la cime. Cela permet de donner de la lumière à l’ensemble des arbustes qui composent la haie. Les sujets trop grands ou dégarnis à la base peuvent être rabattus sévèrement en avril.

Pour les sujets cultivés en isolé, supprimez juste le bois mort et les branches qui déséquilibrent leur port au printemps.

Conseil : pour plus de précision et de confort, utilisez un taille-haie électrique ou thermique pour les haies de plus de 5 m.

Maladies, nuisibles et parasites

L'une des caractéristiques de l'aucuba est qu'aucune maladie connue ne l'affecte. Il est résistant aux maladies et aux parasites.

En revanche, il est vivement conseillé de surveiller l'apparition des pucerons sur les jeunes pousses et si besoin, de traiter en utilisant des produits naturels non polluants. De l'eau peut suffire.

Si le panachage de l'aucuba s'estompe, c'est qu'il manque de lumière. Installez-le dans un endroit bien éclairé, mais un peu ombré l'été.

Si les feuilles de l'aucuba tombent, c'est soit qu'il a trop d'humidité en hiver, soit que la terre est trop sèche en été. Arrosez plus modérément en hiver et reprenez des arrosages abondants dès la reprise de la végétation.

Multiplication de l’aucuba

Multiplication de l’aucuba

L'aucuba se multiplie par semis ou par bouturage.

Semis

Le semis de graines se réalise en automne avec des graines fraîches, mais c'est une méthode de multiplication très lente. Il se réalise sous châssis froid :

  • Semez en godets.
  • Lorsque les plants sont bien développés, rempotez-les dans des pots plus grands.
  • Mettez en place lorsque le sujet devient vigoureux, la deuxième année.
  • Traitez ensuite comme un sujet adulte.

Note : le semis de graines récupérées sur un pied ne reproduira pas ce pied à l'identique, sauf s'il s'agit de l'espèce type (Aucuba japonica).

Boutures de tiges

Bouturage d'été (de juillet à septembre) :

  • Prélevez des boutures semi-aoûtées de juillet à septembre : les pousses ne sont ni tendres ni coriaces, elles sont encore vertes, mais commencent à prendre une teinte boisée à la base.
  • Éliminez les feuilles de la base, raccourcissez les autres, conservez celles de l'extrémité.
  • Trempez-la base dans des hormones de bouturage.
  • Placez-les dans des pots remplis d'un mélange léger et drainant et Recouvrez d'un plastique transparent ou installez dans une miniserre et placez-les à l'abri du soleil, à une température d'environ 20 °C.
  • En hiver, rentrez-les à l'abri du gel, dans un endroit frais et lumineux. Maintenez le substrat humide.
  • En avril suivant, une fois l'enracinement fait, plantez-les au jardin.

Conseils écologiques

Contre les pucerons opiniâtres, utilisez du purin d’ail. C’est une solution naturelle et facile à faire soi-même :

  • Portez un litre d’eau à ébullition puis retirez du feu.
  • Incorporez 100 g d’ail épluché et haché.
  • Couvrez et laissez refroidir.
  • Filtrez et diluez la solution à raison de 1 volume de solution pour 5 litres d’eau.
  • Pulvérisez sur les feuilles sans oublier le dessous.
  • Renouvelez la pulvérisation au bout d’une semaine.


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides