Holodiscus discolor

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Holodiscus discolor en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Holodisque discolore

  • Nom(s) latin(s)

    Holodiscus discolor

  • Famille

    Rosacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à fruits décoratifs

    Plante comestible

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 5 m
  • Largeur à maturité

    2 à 3 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    0,5 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Bosquet ou forêt Massif ou bordure Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Holodiscus réunit deux espèces d'arbustes caducs poussant dans la partie occidentale de l'Amérique du Nord depuis la Colombie-Britannique au Canada jusqu'en Colombie. Il appartient à la famille des Rosacées tout comme les spirées, proches cousines. Les feuilles plus ou moins velues sont alternes dentées ou lobées et sans stipule.

L'holodisque discolore (Holodiscus discolor) est l'espèce la plus fréquente au jardin. Elle pousse depuis les sols graveleux ou rocheux des falaises côtières jusqu'aux forêts pluviales des hautes terres culminant à 2 000 m d'altitude.

Elle forme un arbuste décoratif plus large que haut, de 1,50 à 6 m de haut. Les rameaux minces coudés et souvent arqués, brun violet, portent des feuilles alternes de 3 à 10 cm de long. Le limbe vert grisâtre pourvu d'un revers plus clair est rattaché aux pousses par un court pétiole de 10-15 mm. Ses bords affichent 15 à 25 lobes peu profonds grossièrement dentés. Le feuillage vire au jaune à l'automne avant de chuter.

La floraison généreuse s'annonce en cours d'été sous la forme de grandes gerbes de fleurs pendantes longues de 10 à 25 cm. Chaque fleur mesure 5 mm et les pétales blancs virant au crème avant de roussir sont au nombre de 5, débordant à peine du calice. La fin de floraison intéressante par ses tons beige diffuse en outre un doux parfum sucré rappelant celui de la reine des prés, aux heures chaudes de la journée. La plante est très mellifère.

Les fruits sont constitués de 5 akènes bruns de quelques millimètres qui demeurent longtemps sur l'arbuste pendant l'hiver parant la végétation de grappes rosâtres. Ils sont consommés par les animaux et les hommes.

Espèces et variétés de Holodiscus discolor

Holodisque discolore (Holodiscus discolor, syn. Spiraea discolor, Schizonotus discolor) Ocean spray (Anglophones)

Espèce type

Holodisque discolore (Holodiscus discolor, syn. Spiraea discolor, Schizonotus discolor) Ocean spray (Anglophones) Espèce type
  • Végétation : Arbuste caduc de 1 à 6 m de haut sur 4 à 5 m de large, formant une cépée. Arbuste caduc de 1 à 6 m de haut sur 4 à 5 m de large, formant une cépée. Feuilles simples alternes vert moyen, de 3 à 10 cm de long, crénelées, aux nervures marquées, jaunissant à l'automne. Écorce jeune écailleuse gris-rouge profond avant de griser.
  • Fleurs et fruits : Fleurs de 5 mm à 5 pétales, 5 sépales, de nombreuses étamines et un pistil, au parfum sucré. Fruits secs, mûrs en octobre.
  • Qualités : Vit entre 0 et 2 000 m dans les montagnes Rocheuses depuis la Colombie-Britannique jusqu'au sud de la Californie dans les forêts sèches de conifères. Résiste jusqu'à -29 °C.

Plantation de Holodiscus discolor

Plantation de <em>Holodiscus discolor</em>

Wsiegmund/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

L'arbuste préfère une situation ensoleillée mais supporte la mi-ombre ou l'ombre tamisée.

Il préfère les sols frais à humides, humifères ou limoneux, mais tolère des sols graveleux pas trop pauvres, comportant une couche arable d'au moins 30 cm d'épaisseur. Il ne tolère pas les sols salés, secs et calcaires.

Le pH idéal est compris entre 6,5 et 7,5.

Quand planter Holodiscus discolor ?

De mars à mai de préférence.

Comment le planter ?

Apportez de la matière organique bien décomposée dans le trou car l'holodisque apprécie la litière des sous-bois. Allégez éventuellement les sols argileux avec du sable.

Prévoyez 1 à 3 m de distance de part et d'autre de l'Holodiscus car sa croissance est rapide.

L'Holodiscus s'emploie en fond de massif, en sous-bois, en isolé ou bien pour étoffer une haie vive.

Culture et entretien de Holodiscusdiscolor

Culture et entretien de <em>Holodiscusdiscolor</em>

Peter Stevens/CC BY 2.0/Flickr

Si le sol est pauvre ou calcaire, apportez de temps à autre du compost ou des feuilles mortes à l'automne au pied de l'arbuste.

Maintenez le sol relativement frais en arrosant et en paillant le sol durant la belle saison.

Les gelées tardives peuvent endommager les jeunes pousses, c'est pourquoi la plante pousse dans les régions exemptes de gel pendant au moins 3 mois.

Taille de Holodiscus discolor

Quand tailler ?

La taille se fait à la fin de l'hiver ou bien juste après la floraison.

Comment tailler ?

Avec l'âge, l'arbuste devient dense et désordonné, il convient de l'aérer en supprimant environ un quart des vieilles branches au niveau du sol. Renouvelez le reste de la ramure par roulement sur les trois années suivantes.

Supprimez aussi les bois morts et les branches qui se croisent.

Les branches ayant fleuri peuvent être raccourcies.

Maladies, nuisibles et parasites

L'holodisque peut présenter des taches sur les feuilles, conséquence d'une attaque bactérienne ou fongique : ôtez les feuilles malades et appliquez un traitement à base de cuivre (oxychlorure de cuivre) pour limiter l'infestation.

L'oïdium comme le mildiou provoquent un feutrage blanc sur la plante : évitez de mouiller le feuillage lors de l'arrosage tout en maintenant le sol frais, car une ambiance trop humide peut favoriser ce genre d'attaques (effectuez une éclaircie dans le feuillage des arbres alentour ou au sein même de l'arbuste afin de favoriser la circulation de l'air).

Multiplication de Holodiscus discolor

Multiplication de <em>Holodiscus discolor</em>

Mount Rainier National Park/CC BY 2.0/Flickr

Le bouturage est le moyen de multiplication qui obtient le plus de rendement mais le marcottage de branches basses est aussi couronné de succès. Le semis est assez aléatoire.

Semis

Récoltez les graines à l'automne puis faites-les stratifier au froid pendant 3-4 mois directement dans un pot placé sous un châssis froid ou au réfrigérateur à 4 °C.

Semez-les ensuite en février-mars dans un terreau humidifié.

Quand ils sont assez grands pour être manipulés, repiquez les plants dans des pots individuels et placez-les dans la serre pendant le premier hiver.

Plantez-les en terre à la fin du printemps, une fois que les gelées sont passées.

Bouturage

En été, pratiquez des boutures de bois mi-aoûté.

Arrachez une nouvelle pousse depuis son départ de manière à produire une bouture à talon. Recoupez éventuellement le bout d'écorce s'il dépasse 1 cm de long et l'extrémité non lignifiée.

Piquez les boutures de 15-20 cm dans une terrine remplie de terreau humide ou directement dans le sol situé sous un châssis froid après l'avoir ameubli et enrichi de compost.

Replantez les boutures dans des pots individuels dès que les feuilles se touchent. Conservez les jeunes plants sous châssis durant le premier hiver.

Attendez le printemps suivant, ou 1 à 2 années supplémentaires, pour les mettre en pleine terre.

Conseils écologiques

Les Amérindiens utilisaient le bois très dur de Holodiscus discolor pour réaliser différents objets comme des flèches, des lances, des pagaies, des manches à outils, des aiguilles à coudre ou à tricoter. Les pousses servaient à fabriquer les fameux certificats de statut indien permettant de voter.

Les feuilles et les tiges sont largement broutées par les animaux sur les aires d'hivernage.

La plante possède de nombreux usages dans la pharmacopée traditionnelle :

  • l'infusion de feuilles sert à traiter la variole, la rougeole et la varicelle ;
  • les fleurs servent à traiter la diarrhée ;
  • la décoction de feuilles sert à traiter la grippe ;
  • les graines purifient le sang ;
  • l'écorce interne est tonique, son infusion sert à rincer les yeux ;
  • l'écorce séchée et réduite en poudre donne une huile utilisée pour panser les brûlures ;
  • le cataplasme de feuilles sert à soulager les maux de bouche et les pieds endoloris, ainsi que les plaies.

Bon à savoir : le bois est un mauvais combustible.

Un peu d'histoire…

Holodiscus discolor fut décrit et inclus dans le genre Spiraea par Frederick Traugott Pursh (1774-1820) en 1814 avant d'être reclassé dans son nouveau genre par Carl Johann Maximowicz (1827-1891) en 1879.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides