Epidendrum

Epidendrum en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Epidendrum

  • Nom(s) latin(s)

    Epidendrum

  • Famille

    Orchidacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Véranda Serre chaude Serre tempérée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Les Epidendrum, dont de nombreuses espèces ont été déplacées dans le genre Prosthechea, constituent l'un des genres d'orchidées les plus étendus et sont extrêmement variés, tant en ce qui concerne la végétation que la dimension, depuis le petit Epidendrum polybulbon de la Trinité, au géant Epidendrum ibaguense du Mexique, lequel développe une longue tige portant à son extrémité des fleurs rouge vif. Les grandes plantes ont une abondante et durable floraison. La plupart poussent sous températures fraîches à moyennes, et apprécient un bon éclairage avec un peu d'ombre.

Les Epidendrum sont assez largement répandus dans toute la partie nord de l'Amérique du Sud et également en Amérique centrale. Il en existe environ 800 espèces, ce qui en fait l'un des genres les plus importants de la famille des orchidées, après les Bulbophyllum, les Pleurothallis et les Dendrobium.

La taille et l'aspect de ces plantes sont extrêmement divers, de même que la structure de leur appareil végétatif. Ce sont des orchidées sympodiales, épiphytes pour la plupart, à feuilles persistantes et pourvues ou non de pseudo-bulbes. Les Epidendrum ont la réputation d'être des plantes faciles à cultiver et florifères. La floraison, souvent fort longue, survient à des époques variables tout au long de l'année.

Attention : il convient de bien vérifier leur origine géographique en fonction de la serre dont on dispose.

Espèces et variétés d’Epidendrum

La taxonomie générique des Epidendrum est variable. De nombreuses espèces sont maintenant classées dans le genre Prosthechea (voire Panarica). Lorsque la situation taxonomique est ambiguë (ou modifiée), le premier nom indique le taxon valide et le second, entre parenthèses, est un synonyme courant.

Epidendrum botaniques

Prosthechea brassavolae (syn. Epidendrum brassavolae)

Epidendrum  Prosthechea brassavolae  (syn.  Epidendrum brassavolae )
  • Origine : Amérique centrale, du Mexique au Costa-Rica.
  • Floraison : Tige florale érigée de 40-50 cm avec de nombreuses fleurs charnues aux segments très étalés, pouvant atteindre 10 cm, sépales et pétales vert olive bordés de rose, labelle blanc à apex fuchsia. Floraison du printemps à l'automne.
  • Qualités : Plante épiphyte ou lithophyte. Espèce très courante. Climat tempéré-chaud.

Epidendrum ciliare

Epidendrum  Epidendrum ciliare
  • Origine : Amérique tropicale, du Mexique au Brésil.
  • Floraison : Tiges florales de 30 cm portant quelques fleurs (5-6) à sépales et pétales verdâtres, labelle blanc frangé et découpé. 8-15 cm. Floraison possible toute l'année.
  • Qualités : Plante épiphyte ou lithophyte. Climat tempéré-chaud.

Epidendrum cinnabarinum

Epidendrum  Epidendrum cinnabarinum
  • Origine : Venezuela, Brésil.
  • Floraison : Tiges florales en bouquet apical, portant plusieurs fleurs orange vif avec un labelle plus clair. 4 à 5 cm. Floraison printanière.
  • Qualités : Plante terrestre ou lithophyte. En forme de cannes, jusque 60 cm de haut. Climat tempéré-chaud. Adaptée au débutant.

Epidendrum ibaguense

Epidendrum  Epidendrum ibaguense
  • Origine : Amérique du Sud.
  • Floraison : Tiges florales portant un épi en bouquet de nombreuses fleurs mauve, avec un labelle à langue blanche dentelé. 3 cm. Floraison possible (et parfois continuelle) tout au cours de l'année.
  • Qualités : Plante vigoureuse. Produit des keikis assez régulièrement. Climat tempéré.

Epidendrum neoporpax

Epidendrum  Epidendrum neoporpax
  • Origine : Amérique caribéenne.
  • Floraison : 4 à 7 tiges florales en forme de canne portant une à deux fleurs apicales de 2 à 3 cm, vert très clair avec labelle rougeâtre. Floraison automnale à hivernale.
  • Qualités : Plante miniature épiphyte. Climat tempéré.

Epidendrum porpax

Epidendrum  Epidendrum porpax
  • Origine : Amérique centrale.
  • Floraison : Fleurs plus petites de 1,5 cm et plus foncées.
  • Qualités : Très proche d’Epidendrum neoporpax, culture identique.

Epidendrum hybride

'Ruju Magic'

Epidendrum 'Ruju Magic'
  • Origine : Horticole.
  • Floraison : Tige florale portant une bractée de fleurs de longue durée (4-5 cm), couleur violet soutenu au labelle très découpé.
  • Qualités : Hybride miniature (10-15 cm) en touffe. Climat tempéré.

Plantation d’Epidendrum

Plantation d’<em>Epidendrum</em>

Orchi/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

Les Epidendrum doivent recevoir une assez vive lumière. Certains (Epidendrum ibaguense par exemple) sont adaptés au plein soleil. Pour les autres, il faut prendre les précautions habituelles (ombrage entre 10 heures et 17 heures l'été) pour éviter l'ensoleillement direct.

Il n'y a pas de règles générales concernant les températures et climats à respecter. Certains Epidendrum se cultivent en serre froide, d'autres en serre tempérée ou chaude. Cela dépend de leur origine. Une majorité est tolérante et peut être cultivée en serre froide et/ou tempérée.

Quand planter Epidendrum ?

L'opération de rempotage se fait en mars ou en avril, lors de la reprise végétative.

Comment le planter ?

Le rempotage se fait dans un substrat identique à celui des Cattleya : un mélange préparé, très léger et très drainant, composé généralement de mousse de sphaigne et de racines de polypodium ou bien de tourbe fibreuse, d'écorces de pin et de billes de polystyrène.

Choisissez un pot en plastique pas trop grand, avec un espace libre suffisant devant le bulbe de tête. Suspendez l'arrosage dans le mois qui suit l'intervention, contentez-vous de bassinages.

Le rempotage peut être effectué tous les deux ans.

Bon à savoir : les petites espèces peuvent être cultivées sur des plaques de fougères arborescentes.

Culture et entretien d’Epidendrum

Culture et entretien d’<em>Epidendrum</em>

Rotatebot/CC BY-SA 2.5 dk/Wikimedia

Le mode d'arrosage doit être plus rigoureusement respecté. On se fonde, pour le déterminer, sur la structure de l'appareil végétatif :

  • L'absence de pseudo-bulbes (par exemple Epidendrum ibaguense) implique qu'il n'y ait pas de période de repos. L'arrosage doit être abondant au printemps et en été, puis poursuivi à un rythme réduit, mais régulier durant la saison froide.
  • La présence de pseudo-bulbes de faible volume (par exemple Epidendrum pentotis) indique que l'arrosage doit être normal pendant la croissance et qu'un repos partiel s'impose durant la saison froide.
  • La présence de pseudo-bulbes forts et volumineux (par exemple Epidendrum stamfornianum) suppose un arrosage normal et abondant au long de la phase de croissance et un repos absolu, sans arrosage, durant la période hivernale (ou juste ce qu'il faut d'humidité pour éviter le flétrissement des pseudo-bulbes).

L'humidité ambiante, élevée au printemps et en été, doit être plus basse en hiver.

Pour la fertilisation, appliquez une demi-dose d'engrais équilibré NPK 20/20/20 toutes les semaines, pendant la phase active de croissance végétative, et cessez toute fertilisation durant la saison froide.

Maladies, nuisibles et parasites

Hormis des conditions de culture défavorables, ne respectant pas les cycles de l'espèce, aucune mesure prophylactique n'est à prévoir.

Multiplication d’Epidendrum

Multiplication d’<em>Epidendrum</em>

Maarten Sepp/GFDL/Wikimedia

Elle se pratique par division des touffes lors du rempotage.

Conseils écologiques

Les orchidées ayant un grand besoin en eau légèrement acide, l'eau de pluie convient très bien à leur culture : la récupération d'eau de pluie autorise certaines économies substantielles.

Un peu d'histoire…

Les Epidendrum ont été les premières orchidées d'Amérique tropicale connues en Occident.

Linné fut le premier à décrire ces orchidées dès 1763 et leur donna ce nom en référence à ce que l'on savait de leur habitat, avec les racines grecques epi (sur) et dendron (arbre). Dans les années suivantes, le nom Epidendrum fut donné abusivement à de très nombreux autres genres, d'origine sud-américaine, et ce n'est qu'à la suite des travaux des grands botanistes du XIXe siècle que ce genre s'individualisa de façon plus spécifique, en particulier en séparant les orchidées du genre Encyclia.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides