Colletia paradoxa

Colletia paradoxa en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Collétie en forme de croix

  • Nom(s) latin(s)

    Colletia paradoxa

  • Famille

    Rhamnacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
    Ouvert ou divergeant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 5 m
  • Largeur à maturité

    2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Haie Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Colletia rassemble 5 espèces d'arbustes (17 selon les classifications) de la famille des Rhamnacées toutes originaires du continent sud-américain bénéficiant d'un climat tempéré ou subtropical.

L'espèce paradoxa (syn. cruciata) est native d'Uruguay, du Chili, de l'ouest de l'Argentine et du sud du Brésil. Elle se nomme communément « collétie en forme de croix », « collétie croisette », « avion Potez » (aéroplane), anchor plant (« plante ancre ») chez les Anglophones, ou encore espina de la cruz localement, en raison de la disposition remarquable de ses rameaux courts plats et triangulaires, opposée-décussée. Les ramules de certaines branches ont cependant une forme étroite plus ou moins cylindrique terminée par une épine.

L’arbuste à souche ligneuse présente un port rigide, aux rameaux de couleur vert-de-gris, très acérés, assez désordonnés et très ramifiés, atteignant 2 à 3 m de haut. Les feuilles minuscules chutant très rapidement, ce sont les rameaux courts et longs appelés « cladodes » qui exercent la fonction chlorophyllienne. Ainsi l'aspect de l'arbuste reste inchangé tout au long de l'année si ce n'est au moment de la floraison en fin d'été-début d'automne.

Des bouquets de 5 à 10 petites fleurs blanches à l'aspect légèrement cireux naissent à la jonction des ramules. Les fleurs pourvues d'un court pédoncule forment une urne à base verte, terminées par 5 lobes réfléchis et ornées de 5 étamines saillantes rattachées à la corolle. Le centre est occupé par un pistil arborant un stigmate à 2 lobes. Un agréable parfum d'amande ou de miel se dégage de la floraison qui attire les insectes mellifères.

Le fruit est une capsule vert lustré, de 5 mm, comportant 3 loges.

Attention : veillez à maintenir l'arbuste éloigné des enfants en bas âge et des animaux domestiques car les rameaux sont vraiment acérés.

Espèces et variétés de Colletia

Collétie croisette, en forme de croix (Colletia paradoxa, syn. Colletia cruciata)

Espèce type

Collétie croisette, en forme de croix (Colletia paradoxa, syn. Colletia cruciata) Espèce type
  • Végétation : Arbuste rigide de 1,50 m en tous sens en culture, jusqu'à 3 m de haut sur 5 de large dans son habitat. Rameaux nus très épineux de teinte vert-de-gris, sans feuilles.
  • Fleurs et fruits : Cymes de 5 à 10 clochettes blanches à partir de la fin d'été, parfois jusqu'en janvier (en mars-avril dans son habitat). Fleurs hermaphrodites très parfumées.
  • Qualités : Présente sur une vaste région du sud de l'Amérique du Sud. Tolère des gels à -16 °C. Aspect décoratif toute l'année. Facile à cultiver. Plante rare au jardin, originale et parfumée.

Colletia armata (syn. Colletia hystrix)

Espèce type

Colletia armata (syn. Colletia hystrix) Espèce type
  • Végétation : Arbuste de 2-3 m de haut à ramules disposées par trois. Feuilles caduques et cladodes épineux.
  • Fleurs et fruits : Bouquets de fleurs très parfumées à boutons rose pâle, moins globuleux que chez paradoxa, en mai-juin ou août-septembre. Fleurit à l'état jeune à profusion.
  • Qualités : Originaire de la moitié sud de l'Amérique du Sud. Semble assez rustique pour avoir supporté -20 °C pendant une semaine. Pour sol frais et soleil.

'Rosea'

Colletia armata (syn. Colletia hystrix) 'Rosea'
  • Végétation : Comme le type
  • Fleurs et fruits : Boutons rose violacé, puis fleurs blanches. Couleur assez variable.
  • Qualités : A obtenu le Award of Merit en 1972.

Colletia ulicina (noms chiliens : crucero, cunco rojo)

Espèce type

Colletia ulicina (noms chiliens : crucero, cunco rojo) Espèce type
  • Végétation : Rameaux très épineux ressemblant à l'ajonc épineux.
  • Fleurs et fruits : Petites fleurs tubulaires resserrées au milieu, s'ouvrant sur 5 lobes pointus, rose vif à rouge. Floraison parfumée en fin d'été.
  • Qualités : Pousse dans la région VII du Chili entre 400 et 1 500 m d'altitude sous 400 à 800 mm de précipitations. Résiste à -8 / -12 °C. Pour soleil ou mi-ombre.

Plantation de Colletia

Plantation de <em>Colletia</em>

Daderot/Public Domain/Wikimedia

Où le planter ?

Le Colletia nécessite un bon ensoleillement pour fleurir et se contente d'un sol ordinaire parfaitement drainé. Il est souvent mentionné comme fragile bien qu'il paraisse supporter des gels à -16 °C sans problème. Il affectionne les climats secs et chauds comme sur la Côte d'Azur, mais on le trouve également à Lyon, au Parc de la Tête d'or par exemple, le long du littoral atlantique et de la Manche.

Pour limiter les risques de le perdre, choisissez un emplacement abrité des vents du nord, devant un mur exposé au sud par exemple.

En zone méditerranéenne, il est utilisé pour former des haies défensives mais on peut aussi le planter en isolé dans un endroit peu passant. Si vous le plantez au sein d'un massif d'arbustes, choisissez des voisins à feuilles plutôt coriaces pour éviter les blessures.

Il se conduit parfois sur tronc court, ce qui permet de le contenir plus aisément. Il forme alors un très beau sujet contre un mur blanc.

Sa floraison en automne-hiver est certes parfumée mais demeure assez discrète. Plantez-le avant tout pour l'aspect insolite de ses rameaux et sa jolie teinte bleutée.

Quand planter Colletia ?

Au printemps dans les régions froides, sinon à l'automne.

Comment le planter ?

Le Colletia met du temps à pousser et manque un peu de tenue au départ. Il ne faut pas perdre de vue l'ampleur qu'il est susceptible de prendre avec l'âge, dépassant allègrement 1,50 m de diamètre.

La culture en pot est recommandée dans les zones aux hivers rigoureux. Installez une couche de drainage au fond du conteneur et de terre de jardin pas trop lourde ou de terreau à cactus.

Culture et entretien de Colletia

Culture et entretien de <em>Colletia</em>

BotMultichillT/CC BY 3.0/Wikimedia

Le Colletia est peu exigeant, l'arrosage devient superflu une fois que sa reprise est assurée.

En pot, surfacez avec une poignée de terreau à l'automne et arrosez tous les 15 jours. Rentrez le pot dans une véranda pas trop chauffée durant l'hiver ou couvrez les jeunes plants avec un voile d'hivernage.

Taille de Colletia

La taille n'est pas obligatoire mais elle permet de donner au buisson un port plus compact et de le contenir dans un volume donné.

Opérez après la floraison, muni de gants renforcés, avec un sécateur à long manche.

Maladies, nuisibles et parasites

Aucun nuisible ne s'est encore manifesté chez nous.

Multiplication de Colletia

Multiplication de <em>Colletia</em>

Jebulon/CC0/Wikimedia

Le Colletia peut se bouturer mais le semis connaît plus de succès.

Semis

Le semis s'effectue au printemps lorsque les capsules ont atteint leur maturité.

Semez les graines dans une terrine remplie de terreau de semis. Humidifiez le substrat et maintenez à l'étouffée jusqu'à la levée des graines.

Repiquez les plantules lorsqu'elles se touchent dans des godets séparés.

Bouturage

En novembre-décembre, prélevez des boutures sur des tiges de l'année non fleuries. Piquez-les dans une terrine ou un grand pot placé sous un châssis.

L'enracinement prendra quelques mois. Repiquez au printemps en pots individuels et conservez les jeunes plants à l'abri durant les deux premiers hivers.

Conseils écologiques

Les Colletia sont des arbustes très peu exigeants, dotés d'un port gracieux lorsqu'ils sont menés sur tronc, très attractifs pour les butineurs durant une période où peu de plantes fleurissent. On ne leur connaît pas de parasites et leur plantation décourage les intrusions intempestives de cervidés ou autres animaux. Attention cependant au danger que présentent les épines vis-à-vis des animaux domestiques et des jeunes enfants. Une conduite sur tronc et une position éloignée des lieux de passage sont souhaitables.

Colletia paradoxa est menacé d'extinction en raison de la disparition de son habitat et de la présence de plantes invasives.

Un peu d'histoire…

La famille des Rhamnacées existe dans le monde entier, mais essentiellement dans les régions tropicales et subtropicales. Les fossiles les plus anciens datent de l'éocène. La plupart de ces arbustes perdent très vite leurs feuilles et transfèrent la fonction chlorophyllienne aux tiges comme adaptation à des conditions sèches. En Méditerranée, le nerprun purgatif (Rhamnus cathartica) et la bourdaine (Rhamnus frangula) sont les représentants les plus fréquents ainsi que le jujubier (Ziziphus jujuba).

Colletia armata fut introduit en Grande-Bretagne par la pépinière Veitch entre 1882 et 1884 en provenance du Chili central. L'espèce ainsi que son cultivar 'Rosea' reçurent le Arward of Merit respectivement en 1972 et 1973

Colletia paradoxa fut nommé pour la première fois Condalia paradoxa par l'Allemand Christian Konrad Sprengel (1750-1816) dans son Systema Vegetabilium publié en 1825. Il acquit son nom actuel en 1946 grâce aux travaux de l'Argentin Manuel Escalante.

Le nom de genre Colletia fut donné en l'honneur de Philibert Collet (1643-1718), magistrat et auteur du traité de botanique Catalogue des plantes les plus considérables qu'on trouve autour de Dijon, en 1702. Paradoxa qualifie une chose « invraisemblable, contraire à l'opinion » en grec (l'ancien nom d'espèce cruciata souligne la forme en croix des ramules).



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides