Germandrée

Germandrée en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Germandrée

  • Nom(s) latin(s)

    Teucrium

  • Famille

    Lamiacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante comestible ▶ Aromatiques et condiments | Plante à tisane

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Semi-persistant Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Buissonnant
    Arrondi, en boule ou ovale
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 2 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    3 à 7/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Bosquet ou forêt Massif ou bordure Plantation isolée Rocaille Muret Talus
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Il existe une bonne centaine de germandrées (Teucrium) de la famille des Lamiacées. Elles sont originaires des régions méditerranéennes (sud de l'Europe, Afrique du Nord), mais on les rencontre aussi dans le centre de l'Europe et en Asie occidentale.

Ce sont des plantes herbacées ou semi-ligneuses, mesurant de 15 cm à 2 m suivant les espèces. Avec leur feuillage souvent persistant, parfois semi-persistant, voire caduc, lustré ou laineux, elles supportent bien la sécheresse, la pollution et les embruns. Ces plantes, au port rampant ou dressé, ont des feuilles opposées et décussées. Elles sont allongées, linéaires ou lancéolées, au contour entier ou lobé, de forme simple ou pennatiséquée. Les tiges sont quadrangulaires.

Les petites fleurs, typiques des Lamiacées, oscillent entre le rose, le mauve, le pourpre et l'ivoire. Elles sont groupées par 2 à 6, en racèmes. Les quatre étamines, dont deux sont plus longues que les autres, font saillie à partir du sinus supérieur de la corolle. La partie antérieure du calice est renflée à la base. Elles apparaissent au printemps ou en été. Leurs fruits, dits tétrakènes, sont formés de quatre akènes.

Leur résistance à la sécheresse est exceptionnelle, et elles se contentent souvent de sols médiocres. Embruns, vent, calcaire, pollution : elles supportent tout… hormis l'humidité au pied, en hiver ! Si vous leur offrez un sol drainé, elles feront merveille. Elles ont une préférence pour le soleil, mais tolèrent une ombre légère.

Les germandrées arbustives se prêtent à la confection de petites haies, et comme elles se taillent bien, vous pouvez les former en topiaires. Les plus petites, comme la germandrée petit-chêne (Teucrium chamaedrys) est parfaite en bordures basses, taillée comme du buis.

Conseil : associez-les aux sauges, au romarin, au thym… Mêlez-les à des fleurs bleues, mauves, blanches, roses… Elles sont idéales pour les maisons de week-end ou de vacances, car elles demandent peu d'entretien. Installez-les en couvre-sol, en jardin de graviers, en plate-bande, en massif, en rocaille, en talus…

Espèces et variétés de germandrée

Germandrée petit-chêne (Teucrium chamaedrys)

Germandrée petit-chêne (Teucrium chamaedrys)
  • Port et taille : Sous-arbrisseau au port touffu et tapissant de 15 à 30 cm.
  • Floraison : Ses fleurs, roses à pourpre, irrégulières, sont caractéristiques : la lèvre supérieure leur fait défaut. Elles s'épanouissent de juin à septembre.
  • Végétation : Tiges, dures, ligneuses à la base, d'abord couchées puis redressées. Petites feuilles opposées, coriaces, luisantes sur le dessus, vert pâle et légèrement velues en dessous, crénelées sur les bords comme celle du chêne, mais en minuscule.
  • Qualités : Bien rustique. Répand une faible odeur aromatique et possède une saveur amère et astringente. Commune dans les lieux ensoleillés, secs, surtout calcaires, dans de nombreuses régions, jusque dans les vieux murs.

Germandrée arbustive ou germandrée en arbre (Teucrium fruticans)

Germandrée arbustive ou germandrée en arbre (Teucrium fruticans)
  • Port et taille : Arbrisseau au port ramifié de 1 à 1,50 m de haut.
  • Floraison : Nombreuses petites fleurs mellifères, bleu mauve veiné de violine qui s’ouvrent par deux, en haut des rameaux, de mars à juin. Il en existe quelques cultivars, dont 'Azureum', aux fleurs bleu ciel.
  • Végétation : Tiges ligneuses, cotonneuses, accentuant l’aspect argenté de cet arbuste. Petites feuilles persistantes, allongées, vertes et luisantes sur la face supérieure, blanches sur le revers, légèrement aromatiques.
  • Qualités : Pousse en France sur les coteaux ensoleillés du littoral. À réserver aux régions à hivers doux, dans le sud, le long des côtes de l'Atlantique, en Bretagne et dans le Cotentin, car elle souffre en dessous de -12 °C. En bord de mer, cet arbrisseau est parfait en isolé dans les jardins secs, en massif, en haie et sur les talus, pour limiter l'érosion. Se taille bien en topiaire.

Germandrée iranienne (Teucrium hircanicum)

Germandrée Vivace pouvant atteindre 80 cm de haut.
  • Port et taille : Vivace pouvant atteindre 80 cm de haut.
  • Floraison : Ses épis violines se dressent de juin à août. Peuvent mesurer jusqu'à 20 cm.
  • Végétation : Feuillage caduc ou semi-persistant.
  • Qualités : Préfère le soleil, mais fleurit bien à l’ombre, mais avec un port parfois couché, pour chercher la lumière. Supporte jusqu'à -20 °C si le sol est drainé. Il est parfait en jardin sauvage, en massif.

Germandrée Lucydris (Teucrium x lucidrys)

Germandrée Lucydris (Teucrium x lucidrys)
  • Port et taille : Sous-arbrisseau buissonnant, très tapissant, entre 30 et 40 cm de haut.
  • Floraison : Épis rose lilas de juin à septembre.
  • Végétation : Le feuillage persistant et odorant, luisant.
  • Qualités : Rustique jusqu’à -15 °C. Se taille bien en boule ou en haie rectiligne. Également en couvre-sol, sur un talus, ou sur un muret, afin qu’il retombe en cascade.

Plantation de la germandrée

Plantation de la germandrée

Javier martin/Public Domain/Wikimedia

Où la planter ?

Au soleil ou à ombre légère, en sol bien drainé, même calcaire. Certaines espèces n'aiment pas les températures en dessous de -12 °C.

Vous pouvez aussi l'installer en pot.

Quand planter la germandrée ?

De préférence au printemps, afin que la plante soit bien installée avant l'hiver.

Comment la planter ?

Même si cette plante supporte des sols médiocres, elle n'en sera que plus belle si vous faites un bon trou de plantation, avec un ajout de compost à la terre d'origine.

En sol mal drainé, mettez une couche de 10 cm de graviers au fond du trou.

Pour une plantation en pot, soignez le drainage et mettez un substrat composé à parts égales de sable et de terreau.

Arrosez généreusement dans tous les cas.

Culture et entretien de la germandrée

Culture et entretien de la germandrée

peganum/CC BY-SA 2.0/Flickr

Même si la germandrée est résistante à la chaleur et à la sécheresse, un arrosage suivi les deux premiers mois après la plantation est conseillé.

En pot, arrosez lorsque la terre est sèche sur 5 cm. Ne laissez jamais d'eau dans la soucoupe.

Prévoyez de rentrer hors gel les plantes fragiles au froid, comme Teucrium fruticans.

Lorsque vos plantes semblent à l'étroit dans leur pot, n'hésitez pas à les rempoter. En principe, un rempotage tous les deux ou trois ans suffit. Vous pouvez surfacer avec du compost tous les ans, en mars, sur 3 cm, voire tous les deux ans, ces plantes n'étant pas gourmandes.

Taille de la germandrée

Quand tailler ?

Après la floraison, ou en mars, juin et septembre.

Comment tailler ?

La taille doit se faire chaque année, afin que le vieux bois ne se développe pas au détriment des branches feuillues.

Rabattez de moitié les branches, et pincez les jeunes pousses pour favoriser l'étoffement et la ramification.

Si vous souhaitez tailler en topiaire, pratiquez cette taille au moins deux fois par an, en mars et en juin, voire en septembre.

Maladies, nuisibles et parasites

Voici un genre qui ne tente pas les prédateurs !

Multiplication de la germandrée

Multiplication de la germandrée

Fritz Flohr Reynolds/CC BY-SA 2.0/Flickr

Bouturage

Le bouturage est simple et facile : au printemps en boutures herbacées, ou en été en boutures semi-aoûtées.

Prenez des tiges de 5 à 10 cm, ôtez les feuilles du bas. Enfoncez ces boutures aux deux tiers dans un mélange constitué à parts égales de terreau et de sable. Tassez légèrement pour que les rameaux soient bien en contact avec la terre. Arrosez, placez les pots à mi-ombre. En hiver, mettez ces pots sous châssis, et mettez en place définitive au printemps suivant.

Marcottage

Pour les espèces semi-arbustives basses, pratiquez le marcottage en butte.

Buttez la base des tiges, en ramenant et en entassant un mélange léger fait de terre de jardin, de tourbe et de sable. Laissez dépasser l'extrémité des branchettes. Remettez de la terre au fur et à mesure de l'arrivée des jeunes pousses, ainsi que le lendemain d'une pluie ayant lessivé le sol et défait ces buttes. Arrosez si le temps est sec.

En septembre, lorsque les racines apparaissent le long des tiges, ôtez la terre tout autour du pied, avec précaution, et récupérez les marcottes racinées en les coupant à l'aide d'un sécateur désinfecté à l'alcool.

Repiquez chaque rameau raciné en godet, dans un mélange composé à parts égales de terreau et de sable, en enterrant les racines et quelques millimètres de tiges. Tassez, arrosez.

Entreposez ces boutures au soleil doux. Début novembre, rangez les godets sous châssis ou en serre froide. Si vous n'êtes pas équipé, entreposez-les dans un endroit protégé du jardin, surélevés sur une planche ou une dalle, à l'abri de l'humidité, et recouvrez-les d'une épaisse couche de feuilles mortes ou de fougères séchées.

Mettez ces plants en terre en avril, dans un sol drainé. Si votre terre est lourde, posez une petite couche de graviers en fond du trou de plantation, et mélangez du sable à la terre de votre jardin. Attention à ne pas enterrer le collet.

Semis

Attendez que les graines soient mûres, et entreposez-les dans une enveloppe en papier, jusqu'au semis printanier.

Mais le plus simple est de surveiller les semis spontanés, toujours nombreux, et de les récupérer pour les planter à la place voulue lorsqu'ils ont 5 à 6 feuilles.

Conseils écologiques

Ces plantes ont leur place dans tout jardin naturel, car elles attirent les insectes pollinisateurs, dès mars pour certaines espèces, et ceci jusqu'au plein été.

Propriétés médicinales

Voici les principales vertus que l'on retrouve dans presque toutes les espèces de germandrées, principalement chez Teucrium chamaedrys, la fameuse germandrée petit-chêne : propriétés antiseptiques, fébrifuges, stomachiques, toniques, vulnéraires, apéritives, digestives, pour soigner gastralgie, grippe, bronchite chronique, rhumatismes, goutte, fatigue, asthénie, mauvaise digestion… Par voie externe, elle traite les gingivites et les aphtes tout en améliorant la cicatrisation.

La germandrée (germandrée petit-chêne en particulier) entre ainsi dans la composition de divers apéritifs et liqueurs digestives, tels les vermouths et la chartreuse. Mais son utilisation doit être parcimonieuse. On utilise les sommités fleuries séchées, en infusion ou macérées dans du vin.

Cueillez-les et faites-les sécher dans un endroit sec et sain, sombre. Conservez-les dans un bocal hermétique.

Si ses qualités médicinales sont reconnues, en contrepartie, ses actions nocives sur le foie méritent attention ! Des cas d'hépatites aiguës liées à la consommation prolongée de médicaments à base de germandrée ont été découverts dans les années 1990. Ils seraient dus aux teucrines. La vente de la plante séchée et des préparations qui la contiennent est dorénavant surveillée, voire interdite.

Attention : comme pour toutes plantes médicinales, l'excès est formellement déconseillé. Avant tout traitement, il est impératif de prendre l'avis d'un médecin spécialisé.

Un peu d'histoire…

Teucrium désigne le genre en latin, et vient du grec teukris, teukros ou teucros, ou encore teucer, qui est un prince troyen dans la mythologie grecque à qui on attribue la découverte des propriétés médicinales de ces plantes. Chamae signifie « prostré, rampant, nain », c'est un mot venant du grec khamai qui désigne la terre.

La germandrée petit-chêne est appelée parfois « chênette », tandis que les anglophones la nomment germander.

Teucrium chamaedrys, aussi appelé Teucrium officinal, fut utilisé par les anciens Égyptiens comme vermifuge.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides