Arisaema

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Arisaema en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Arisème, Arisaeme, Ariséma, Lis cobra

  • Nom(s) latin(s)

    Arisaema

  • Famille

    Aracées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,30-0,40 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    2-3 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Bosquet ou forêt Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Tout chez l'arisème (Arisaema) intrigue ! Ce sont des plantes vivaces mais qui sont souvent classées parmi les bulbeuses. Elles forment en effet des tubercules d'où se dressent, au printemps (le feuillage, caduc, disparaît en effet en hiver), une à deux feuilles, très décoratives avec ses découpages voire ses ciselures. Ce qui étonne le plus reste toutefois sa floraison qui, selon les espèces, s'épanouit de mai à juillet. Comme chez son cousin l'arum, les fleurs de l'arisème, insignifiantes, sont réunies autour d'un axe proéminent, le « spadice », entouré d'un cornet, une « spathe » aux coloris étonnants (violet, chartreuse, rose, chocolat…) le tout étant porté par un pédicelle épais, une tige souvent mouchetée de pourpre et de blanc qui peut évoquer les dessins du corps des serpents.

Arisaema est souvent bien moins difficile de culture qu'on ne le craint d'ordinaire… à condition de lui fournir un emplacement qui lui convient à savoir un terrain restant frais. Cette plante demande toutefois de la patience puisque, de croissance lente, elle n'a sa taille et son envergure adultes (une trentaine de centimètre de largeurs et de hauteur) que cinq à six ans après la plantation. Les arisèmes ornent les rocailles et les massifs ombragés ainsi que les sous-bois. Ces plantes s'accompagnent d'autres plantes vivaces comme les hostas, les épimédiums, les bégonias vivaces

Espèces et variétés d'Arisaema

Le genre Arisaema comporte plus de 150 espèces, toutes vivaces et tubéreuses. Même si ces plantes sont encore considérées comme des curiosités en France, on trouve assez facilement à l'achat plusieurs d'entre elles.

Arisaema amurense

Arisaema amurense
  • Descriptif : Originaire de Chine, cette espèce présente des pétioles solitaires portant chacune une feuille divisée en 5 lobes ; les spathes dressées sont de couleur verte ou brune, rayées de blanc.
  • Hauteur : 30-40 cm
  • Floraison : Juin

Arisaema candidissum

Arisaema candidissum
  • Descriptif : Cette arisème est d'origine chinoise. Elle provient des provinces du Yunnan et du Sichuan où elle pousse généralement dans des forêts de résineux. Ses larges feuilles sont très joliment trilobées. Ses spathes bien droites sont très blanches (candidissum signifie « blanc extrêmement pur »)… ou bien rose veiné de vert. Chose rare chez les plantes de la famille des Aracées : les spadices de cette espèce, d'un joli vert chartreuse, sont délicatement parfumés.
  • Hauteur : 25-40 cm
  • Floraison : Juin

Arisaema dracontium

Arisaema dracontium
  • Descriptif : Originaire des USA, cette arisème y est surnommée « green dragon » ou encore « petit dragon » au Québec. De sa racine tubéreuse oblongue s'élève un pétiole pouvant atteindre un mètre de hauteur et portant une feuille découpée, en forme de parasol. Ses spathes sont d'un très joli vert chartreuse.
  • Hauteur : 40-100 cm
  • Floraison : Mai-juin

Arisaema elephas

Arisaema elephas
  • Descriptif : Cette arisème est originaire de l'ouest de la Chine. Elle porte de grandes feuilles (pouvant atteindre 15 cm de longueur) découpées en trois lobes. Ces spathes sont assez spectaculaires tant par leur taille (12 cm de longueur), par leur couleur violet sombre ou pourpre foncé, rayée de blanc à leur base que par le fait qu'elles se recourbent jusqu'à toucher le sol. Cette espèce demande un peu plus de chaleur que les autres arisèmes. Elle apprécie également des terrains plus secs. Il sera donc conseillé de la placer au soleil dans les régions au nord de la France, à la mi-ombre ailleurs.
  • Hauteur : 30-50 cm
  • Floraison : Mai-juin

Arisaema jacquemontii

Arisaema On rencontre cette arisème poussant à l'état sauvage, de l'Afghanistan jusqu'au sud-est du Tibet.  Elle forme des touffes plus denses que celles des autres espèces. Ses grandes feuilles, dressées sur de longs pétioles, sont découpées en 5 lobes à la façon du feuillage du marronnier. Ses spathes, portées par de longs pédicelles au-dessus du feuillage sont vert clair strié de vert chartreuse.
  • Descriptif : On rencontre cette arisème poussant à l'état sauvage, de l'Afghanistan jusqu'au sud-est du Tibet. Elle forme des touffes plus denses que celles des autres espèces. Ses grandes feuilles, dressées sur de longs pétioles, sont découpées en 5 lobes à la façon du feuillage du marronnier. Ses spathes, portées par de longs pédicelles au-dessus du feuillage sont vert clair strié de vert chartreuse.
  • Hauteur : 30-50 cm
  • Floraison : Juin-juillet

Arisaema sikokianum

Arisaema sikokianum
  • Descriptif : Originaire du Japon, où elle est surnommée « riz des neiges », cette espèce séduit par son feuillage trilobé et étonne par ses fleurs. Ses spathes dressées, très longues, sont d'un superbe chocolat à l'extérieur et vert veiné de blanc à l'intérieur. Le tout contraste magnifiquement par une gorge et un spadice d'un blanc pur.
  • Hauteur : 30-60 cm
  • Floraison : Mai-juin

Plantation d'Arisaema

Plantation d'<em>Arisaema</em>

Qwen Wan/CC BY 2.0/Flickr

Où le planter ?

Les arisèmes sont des plantes de sous-bois qui apprécient les sols riches, restants frais durant tout le printemps et l'été mais qui soient aussi suffisamment bien drainés pour ne pas avoir d'humidité stagnante en hiver. Les sols argileux leur conviennent toutefois à condition d'être suffisamment humifères.

Ces plantes sont en général semi-rustiques : elles résistent à des températures descendant jusqu'à -10 à -15 °C. Elles pourront donc être plantées presque partout en France à condition de leur assurer une protection hivernale dans les régions les plus froides.

Quand planter l'arisème ?

Elles s'installent en pleine terre en automne, de septembre à novembre ou bien, lorsqu'elles sont vendues en godet, tôt au printemps, de mars à mai.

Comment le planter ?

Il est impératif de planter les tubercules en profondeur (à 12-15 cm) notamment dans les régions où les températures sont froides. Espacez-les de 30 à 40 cm.

Culture et entretien des Arisaema

Culture et entretien des <em>Arisaema</em>

F. D. Richards/CC BY-SA 2.0/Flickr

Les arisèmes prennent tout leur temps pour s'installer dans le jardin et sont assez exigeantes sur la nature du terrain. Ces plantes ne demandent toutefois pas réellement d'entretien. Elles aiment (voire nécessitent) des sols frais et riches en humus mais n'exigent ni arrosage (les arisèmes supportent assez bien la sécheresse) ni fertilisation.

Veillez simplement à bien marquer leur emplacement, leur feuillage caduc disparaissant en hiver.

Maladies, parasites et nuisibles

Arisaema n'est la proie ni de maladies ni de ravageurs.

Multiplication des Arisaema

Multiplication des <em>Arisaema</em>

brewbooks/CC BY-SA 2.0/Flickr

Comme les dahlias, les arisèmes se multiplient par division du tubercule. Autour de ce dernier, généralement circulaire, se forment des caïeux, ressemblant à de petites écailles. Prélevez-les en automne et enterrez-les dans une terrine à placer au froid.

Rempotez les plants lors du printemps suivant puis installez-les en place en automne. Patientez encore 2 à 3 ans pour admirer la floraison de ces nouvelles arisèmes.

Conseils écologiques

Dans le jardin naturel, on tente le plus possible de reproduire l'habitat naturel des plantes qu'on y installe. Les Arisaema poussent en sous-bois. En plus de les placer à la mi-ombre dans le jardin, recouvrez-les en automne d'une couche de feuilles mortes épaisse d'une vingtaine de centimètres. Cette couverture organique protégera les souches d'arisèmes du froid mais entretiendra également, par sa décomposition, le taux d'humus du sol.

Un peu d'histoire…

Connues de Carl Von Linné, botaniste suédois du XVIIIe siècle (et père de la classification des plantes), les arisèmes sont bien connues dans les régions où elles poussent spontanément. Certaines espèces font ainsi partie de la pharmacopée traditionnelle. Ainsi le nyamagana (Arisaema mildbraedii) offre un tubercule utilisé au Rwanda pour lutter contre la sciatique. En Corée, en Chine et au japon, croît dans les bois et au milieu des buissons un arisème très toxique, Arisaema thunbergii dont le « venin » des tubercules est, selon les croyances, censé tuer le « mauvais esprit » qui provoque épilepsie, apoplexie et hémiplégie !

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides