Dattier

Dattier en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Dattier, Palmier-dattier

  • Nom(s) latin(s)

    Phœnix dactylifera

  • Famille

    Arécacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre fruitier | Palmier

    Plante comestible ▶ Arbre fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Palme ou parasol
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    > 10 m
  • Largeur à maturité

    14 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    0,25 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Véranda Serre froide
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Verger Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Phoenix réunit 14 à 17 espèces de palmiers à feuilles pennées originaires des zones tropicales et subtropicales d'Asie, d'Afrique et des îles Canaries. Le palmier dattier (Phoenix dactylifera) natif des zones arides du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord est le palmier le plus cultivé au monde avec le cocotier (Coco nucifera) pour sa production de fruits, et ce depuis des millénaires. Le dattier vit dans les régions arides et semi-arides, prospérant assez mal en zone tropicale humide. Actuellement, 90 % des dattes commercialisées en France sont algériennes ou tunisiennes.

Le dattier atteint une hauteur de 15 à 30 m. Contrairement au phœnix des Canaries (Phœnix canariensis), il est capable de former plusieurs stipes (faux troncs) partant de la base, tout comme l'espèce Phœnix reclinata. Le stipe marron gris couvert de fibres courtes, le lif, demeure assez fin (30 cm de diamètre), ce qui permet de le distinguer assez facilement du Phoenix canariensis mais la prolifération des racines adventives à la base du stipe peut cependant l'épaissir jusqu'à atteindre 1,10 m de diamètre. Sa surface affiche un motif en losanges saillants typique du genre Phoenix, constitué par la base des pétioles des anciennes palmes que l'on a coupées. Les racines forment un réseau dense, les plus longues croissent jusqu'à 6 m de profondeur.

Les palmes en arêtes de poisson mesurent 4 à 7 m de long et forment une couronne moins dense que chez le phœnix des Canaries, composée de 30 à 50 feuilles qui vivent 3 à 7 ans. Dix à vingt nouvelles palmes sont émises chaque année. Le pétiole de 50 à 100 cm de long porte des épines tandis que le limbe présente jusqu'à 250 étroites pinnules vert bleuté, assez rigides, irrégulièrement disposées le long du rachis (nervure centrale). Les pinnules mesurent 20 à 40 cm de long.

Le dattier tend à devenir un véritable palmier d'ornement en raison de sa rusticité (-12 °C).

La datte est un fruit charnu sucré qui contient une graine allongée de 2-3 cm riche en huile (8,5-10 %) et en protéines (5-6 %), parcourue par un sillon typique du genre Phoenix. Elle exige beaucoup de chaleur pour se former si bien que les dattiers cultivés en France sur le pourtour méditerranéen ou la façade atlantique n'ont pas de fruits.

Note : le Huerto del cura de Elche (Espagne) accueille le palmier impérial, un palmier-dattier à sept troncs partant à 1,50 m du sol et soutenus par des câbles.

Espèces et variétés de dattier

Parmi les dattes molles les plus appréciées, le cultivar le plus connu est le 'Deglet Noor', quasiment le seul à être commercialisé en France (en provenance d'Algérie et Tunisie), ainsi que la 'Medjool' produite notamment en Israël, Jordanie.

Il existe des centaines de cultivars, le plus souvent sélectionnés par le cultivateur lui-même sur des semis naturels. La recherche permanente de nouvelles variétés a permis par exemple de décaler la maturité jusqu'à 6 mois de dattiers cultivés en Arizona. Parmi les dattes les plus grosses figure 'Daglat Talmiin', les plus longues 'Seb'a Bedra’' (supérieures à 7 cm). 'Cheikh Mhammed' et 'Wargliyyah/Ferranah' sont parmi les plus précoces (juin). 'Taqerbucht' est un cultivar résistant à la fusariose (bayoud).

Palmier-dattier, dattier (Phœnix dactylifera)

Espèce type

Palmier-dattier, dattier (Phœnix dactylifera) Espèce type
  • Végétation : Stipe en cépée de 20 à 30 m de haut. Couronne de palmes pennées de 4 à 7 m de long. Pétiole épineux.
  • Fleurs et fruits : Plante dioïque se distinguant par des inflorescences en épillet jaunes chez les mâles et de larges panicules de fleurs ivoire. Dattes jaunes, rouges, brunes selon le clone
  • Qualités : Résiste à -12 °C. Grosse importance économique pour la production de dattes en région semi-aride. Bel arbre d'alignement capable de pousser sur la côte atlantique française.

Cultivars conseillés dans les régions où l'air est humide comme le long de la côte californienne.

'Zahidi'

Cultivars conseillés dans les régions où l'air est humide comme le long de la côte californienne. 'Zahidi'
  • Végétation : Palmes plus dressées et denses que chez 'Medjool'. Atteint 21 m. Les 60 premiers centimètres du stipe portent des racines aériennes.
  • Qualités : Croissance plus lente en zone humide que dans le désert. Le stipe grandit de 30 cm en 2 à 4 ans. Conseillé en zone 8-11 (minima : -12 à +10 °C).

'Medjool'

Cultivars conseillés dans les régions où l'air est humide comme le long de la côte californienne. 'Medjool'
  • Végétation : Silhouette luxuriante très exotique avec ses palmes très arquées, vert argenté à vert sombre.
  • Fleurs et fruits : Très bonnes dattes charnues et précoces, cultivées en Israël, Jordanie, en Arizona et Californie.
  • Qualités : Clone né sur la côte atlantique marocaine mais presque disparu à cause de la fusariose. Tolère des températures autour de 15 °C. Conseillé en zone 9-11 (minima : -7 °C à +10 °C). Plein soleil, drainage rapide.

'Deglet Noor'

Cultivars conseillés dans les régions où l'air est humide comme le long de la côte californienne. 'Deglet Noor'
  • Fleurs et fruits : Dattes semi-molles pas trop sucrées, souvent consommées en mélange avec des fruits secs, rouges puis oranges à maturité. Variété tardive.
  • Qualités : Représente 50 % de la production algérienne.

Plantation dudattier

Plantation dudattier

Stan Shebs/Public Domain/Wikimedia

Où le planter ?

Le dattier se montre plus rustique (-12 °C) que le phœnix des Canaries (-10 °C) aussi sa plantation dans un but ornemental pourrait davantage s'étendre sur les rives nord de la Méditerranée et sur la façade atlantique.

Il réclame un climat chaud, sec et ensoleillé pour la production de dattes mais peut se contenter d'un climat tempéré ensoleillé et pas trop arrosé. La plantation à mi-ombre est tolérée.

Il apprécie les sols profonds acides à neutres très bien drainés, comme du sable avec un sous-sol humide. Il tolère une salinité de 20 g/l dans le sol et les eaux souterraines et supporte bien les embruns.

Quand planter le dattier ?

En été de préférence.

Comment le planter ?

Aérez la terre sur au moins 50 cm de profondeur (120 cm idéalement), apportez une couche de drainage de 20 cm dans le fond si nécessaire, avec du sable par exemple et réalisez un apport d'engrais de fond.

Comment planter le dattier en pot ?

Choisissez un pot suffisamment stable et profond pour accueillir le dattier. Installez une couche de drainage au fond du pot et complétez avec un mélange de terreau et de sable.

Culture et entretien du dattier

Culture et entretien du dattier

Cookie/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Il supporte bien la sécheresse, le vent mais sa sensibilité au gel demeure son point faible. Avec des gels de -12 °C, les palmes brunissent mais sont généralement remplacées par une nouvelle couronne dans la saison estivale qui suit.

Prenez soin de lier les feuilles pour protéger le cœur ou rentrez le sujet dans la maison ou dans une pièce fraîche en hiver.

Apportez du compost ou de la corne broyée à l'automne ou du sang desséché en période de croissance.

Chez les plantes en pot, un engrais pour plantes vertes, à forte teneur en azote convient à sa croissance. Appliquez-le en période de sortie de nouvelles palmes.

La suppression des rejets sur le stipe permet de soulager le pied-mère.

Taille du dattier

Au printemps ou en été, coupez les palmes sèches à quelques centimètres du stipe.

Maladies, nuisibles et parasites

Le charançon rouge du palmier (Rhynchophorus ferrugineus) et le papillon Paysandisia archon sont des ravageurs sévères des palmiers rencontrés dans le sud de la France susceptibles d'infester le dattier. Des moyens de lutte biologique à base de nématodes Steinernema carpocapsae permettent de traiter les arbres avant que les symptômes n'apparaissent. Effectuez trois passages à trois semaines d'intervalles de mars à novembre en pulvérisant la solution dans le haut du stipe et la couronne humidifiés.

En zones de production, la fusariose (bayoud) a commis de gros dégâts dans les plantations de dattiers et seule la sélection de clones résistants permet de s'affranchir de ce champignon (Fusarium oxysporum). La variété 'Medjool' a ainsi été totalement décimée au Maroc à la fin du XIXe siècle. Quelques clones rapportés aux États-Unis ont permis de le sauver. Il est aujourd'hui cultivé en Israël depuis les années 1970 et en Jordanie.

La mouche caterpillar est un autre fléau qui tue les arbres à grande échelle et fait l'objet de recherches de lutte menées conjointement par la Jordanie, l'Égypte et Israël.

Récolte

Récolte des dattes

Dans son aire de production, la fructification débute au bout de 5 ans. Elle est à son apogée entre 30-40 ans et se met à décliner véritablement après 100 ans. La production peut atteindre 100 kg de dattes (jusqu'à quinze régimes) par an et par arbre, soit 8 à 12 tonnes/ha.

La maturation des dattes demande 100 à 250 jours en fonction des variétés et des conditions de milieu. Vers la fin de l'hiver, les premières dattes se forment, teintées de noir ou de vert puis elles finissent de mûrir à l'automne suivant, se colorant de jaune ou de brun.

  • La récolte se réalise donc généralement de l'été à l'automne en fonction des clones. Des nattes sont installées au sol et l'arbre est secoué ou bien un grimpeur vient attacher les régimes à une corde pour les déposer délicatement au sol. Les dattes sont ensuite conditionnées pour être consommées dans l'année qui suit.

Récolte du vin de palme

  • La sève est recueillie en coupant la pointe d'une inflorescence non ouverte ou directement par incision du stipe. La sève s’écoule lentement, collectée dans un petit pot attaché en dessous. Ce procédé peut se répéter cinquante nuits d'affilée en automne, et ce pendant 40 à 50 ans.

Lorsqu'il vient d’être récolté, le jus laiteux offre une saveur douce plutôt sucrée puis au bout de quelques heures il démarre la fermentation titrant 3 à 5 °. Le liquide devient pétillant, fort, parfois âpre, comme le cidre et s'assombrit. Le vin tourne au vinaigre au bout de 4-5 jours. Sa distillation fournit une eau de vie.

La conservation des dattes

Les dattes après triage selon leur couleur sont mises sur des claies ou en cagettes, à l'abri dans un endroit cimenté sec et aéré, fermé par des moustiquaires.

Le fruit déjà très sucré et séché se conserve à température ambiante.

Note : les dattes peuvent se consommer fraîches, fermentées, séchées, écrasées sous forme de pain ou transformées en confitures, confiseries, « miel de datte » (sirop), vinaigre. Elles contiennent 60 % de saccharose, 6 à 7 % de protides, du phosphore, calcium, fer et des vitamines A et B. Cet aliment de longue conservation permet aux Bédouins qui cousent des dattes séchées dans des peaux de mouton, formant le « pain de dattes », de survivre dans le désert. Les noyaux torréfiés remplacent parfois le café ou sont donnés comme nourriture aux animaux. Le cœur du palmier appelé « chou palmiste » se consomme comme légume. La sève est extraite pour l'obtention de boissons alcoolisées (legmi, arrak) ou non, de vinaigre.

Multiplication du dattier

Multiplication du dattier

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

La multiplication des dattiers se fait traditionnellement par séparation des rejets (parfois à différents niveaux du tronc mais dans la plupart des cas les rejets se forment à la base) et bouturage afin de garder les qualités de la plante-mère, mais ces méthodes sont supplantées par la multiplication in vitro beaucoup plus productive.

Dans le cadre de recherche de nouveaux cultivars, ou si la production de fruits n'est pas le but recherché, le semis de noyaux ne présente pas de difficulté, même avec des dattes sèches.

Note : la longévité des graines du dattier est impressionnante en raison de la très faible teneur en eau du noyau. Ainsi des graines vieilles de 2 000 ans trouvées dans le désert de la forteresse de Massada ont germé sans difficulté !

Séparation de rejets

Un dattier peut produire dans sa vie entre 5 et 40 rejets et seulement pendant son développement végétatif. Les rejets doivent atteindre environ 15-20 kg avant d'être séparés du plant-mère.

Choisissez un sujet en bonne santé. Dégagez la terre autour du rejet et coupez sa base de façon nette. Supprimez une bonne partie de ses palmes, les racines abîmées et badigeonnez la coupe d'un fongicide et d'un produit cicatriciel.

Plantez-le dans un trou de 1 m3 en enfonçant son stipe de 35 à 40 cm. Mélangez de la fumure de fond avec la terre de rebouchage. Entourez le rejet de nattes pour limiter sa transpiration et arrosez copieusement pour chasser l'air.

Semis

Le semis de graines fraîches est plus facile.

Utilisez un pot profond afin de permettre la croissance du pivot. Enfoncez les graines dans du terreau humidifié. La levée prend quelques jours à 2 mois, parfois plus de 6 mois. Pour faciliter la germination, trempez les graines dans de l'eau tiède pendant 24 h.

La germination peut se faire aussi dans du coton humide placé près d'un radiateur. Lorsque la radicule mesure 5 à 10 cm de long, repiquez délicatement la plantule dans un pot contenant du terreau. La première feuille a besoin encore de quelques semaines pour sortir. Placez une coupelle pleine d'eau sous le pot que vous remplissez régulièrement.

Les sujets mâles peuvent fleurir 3 à 5 ans après le semis tandis que les femelles nécessitent 6 à 10 ans.

Conseils écologiques

Le dattier comporterait plus de 130 usages : le stipe est utilisé dans la construction comme colonnes ou chevrons ainsi que dans les adductions d'eau car malgré sa dureté moyenne, il résiste bien aux champignons et termites ; il sert aussi de combustible dans les zones désertiques ; les palmes séchées s'emploient comme couverture de maison, pour réaliser des objets de vannerie, fixer les dunes, élever des barrières ; le rachis des feuilles est employé en ébénisterie, les épines comme porte-brochettes ou épingles dans les métiers à tisser ; le lif est tressé pour faire des cordages et tissages divers ; la bourre des frondes non développées sert dans la confection de brosses et balais, etc.

Un peu d'histoire…

Le mot Phoenix est cité par le philosophe grec Théophraste (371- 288 av. J.-C.) qui nommait ainsi le palmier-dattier. Le mot désigne aussi les Phéniciens qui auraient commencé à diffuser la plante. Dactylifera est composé du mot latin dactylus, qui signifie « dattes ou doigts » (du grec daktulos) et de fero qui signifie « je porte ».

Les premiers écrits et dessins confirmant la culture du dattier à des fins commerciales remontent à 4 000 ans av. J.-C. Le palmier-dattier et la vigne ont pu ainsi être cultivés sans avoir été forcément domestiqués dès les débuts du néolithique (ce qui remonte à 10 000 ans dans le Croissant fertile), témoignant d'une arboriculture plus précoce que la culture d'espèces annuelles telles que les céréales et légumineuses. À Babylone 4 000 ans av. J.-C., ainsi que chez les Sumériens (2 300 ans avant notre ère), des dessins attestent des pratiques de pollinisation des pieds femelles par l'homme. Le dattier était ainsi considéré comme intermédiaire entre la plante et l'animal chez les Babyloniens. Il faudra attendre le XVIIIe siècle en Europe pour que la sexualité des végétaux soit enfin reconnue.

À l'époque romaine, les dattes ainsi que le riz faisaient l'objet d'un commerce vers l'Europe. Mais ce sont les conquêtes arabes au VII et VIIIe siècles qui assurèrent véritablement l'expansion du palmier-dattier dans toute l'Afrique du Nord. D'autres peuples s'y étaient attelés comme les Phéniciens qui installèrent une palmeraie à Cordoue au IX-VIIIe siècles av. J.-C. Cette dernière fut d'ailleurs restaurée en 756 par les Arabes, soit seize siècles plus tard.

Le dattier a été depuis introduit sur les cinq continents, au XVIe siècle en Amérique, au XIXe en Australie. Il existe quelques palmeraies en Europe très impressionnantes à voir comme celle de Elche en Espagne ou de Bordighera en Italie mais qui malheureusement n'offrent qu'une piètre récolte. Les principales exportations proviennent d'Afrique du Nord, du Moyen-Orient et des déserts de l'Arizona et de Californie.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides