Calanthe

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Calanthe en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Calanthe

  • Nom(s) latin(s)

    Calanthe

  • Famille

    Orchidacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Semi-persistant Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 0,60 m
  • Largeur à maturité

    0,20 à 0,35 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Difficile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    5 à 7 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Chambre Serre tempérée
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Calanthe appartient à la famille des Orchidacées. Originaire d'Asie, il est très répandu en Afrique, en Asie, au nord de l'Australie et dans les îles du Pacifique. On le nomme calanthe et de façon générique orchidée.

Le calanthe possède des pseudo-bulbes, soit serrés, soit espacés, qui se forment le long du rhizome et d'où partent les feuilles. Celles-ci vert clair, grandes, larges et plissées, sont caduques ou persistantes. Les fleurs, disposées en cascade sur une hampe pouvant atteindre 1 m, sont de couleurs variées et de formes magnifiques (entre 3 et 5 cm de grandeur, avec une lèvre à 3 fentes). Elles sont souvent parfumées, plutôt grandes et leur floraison dure plusieurs semaines. Il faut attendre au moins 3 ans, pour que la plante donne plusieurs inflorescences (jusqu'à 20 et plus). Les bractées florales du calanthe demeurent une fois que les fleurs sont fanées.

C'est une plante vivace, le plus souvent semi-rustique (-10 °C) qu'il est conseillé de cultiver en jardinière et en pot dans les régions aux hivers froids, afin de pouvoir les rentrer à l'abri en intérieur ou en serre froide ou chaude. Ailleurs, le calanthe se cultive en pleine terre, et s'utilise en massifs, en rocailles ou en isolé.

Note : le mot calanthe vient du grec « kalos » signifiant belle et « anthos » signifiant fleur.

Espèces et variétés de calanthe

Le genre Calanthe comprend entre 100 et 200 espèces, plus ou moins rustiques, en majorité terrestres et parfois épiphytes, au feuillage caduc ou persistant.

Le tableau ci-dessous présente de belles espèces, aux coloris de fleurs variés.

Calanthe argenteostriata

Calanthe argenteostriata
  • Utilisation : Semi-rustique. Se cultive en pots, en serre tempérée.
  • Fleurs : Blanches. Floraison, d'avril à juin
  • Feuillage : Feuillage persistant, strié vert argenté qui atteint 0,60 m de hauteur.
  • Qualités : Originaire de Chine et du Vietnam.

Calanthe discolor

Calanthe discolor
  • Utilisation : Espèce la plus rustique. Se cultive en pleine terre et en pot.
  • Fleurs : Bicolores, blanches et marron clair. Floraison en mai et juin.
  • Feuillage : Feuillage entre 0,30 et 0,40 m de hauteur. Mi-persistant dans les régions où il gèle.
  • Qualités : Originaire des régions montagneuses du Japon.

Calanthe masuca

Calanthe Semi-rustique. Se cultive en pots, en serre tempérée.
  • Utilisation : Semi-rustique. Se cultive en pots, en serre tempérée.
  • Fleurs : Violettes et pourpres. Floraison abondante de juin à octobre.
  • Feuillage : Feuillage persistant.
  • Qualités : Originaire d'Asie tropicale.

Calanthe nipponica

Calanthe Semi-rustique. Se cultive en pleine terre, en massif et en pot.
  • Utilisation : Semi-rustique. Se cultive en pleine terre, en massif et en pot.
  • Fleurs : Vertes, avec un labelle marron et jaune. Floraison parfumée, en juin et juillet.
  • Feuillage : Feuillage entre 0,30 et 0,60 m de hauteur.
  • Qualités : Espèce plus rare, mais splendide.

Calanthe okinawensis

Calanthe Semi-rustique. Se cultive en pleine terre, en massif et en pot.
  • Utilisation : Semi-rustique. Se cultive en pleine terre, en massif et en pot.
  • Fleurs : Parme, lavande et blanches. Floraison parfumée, en juillet et août.
  • Feuillage : Feuillage caduc de 0,30 à 0,50 m de hauteur.
  • Qualités : Originaire d'Asie du Sud-est.

Calanthe rosea

Calanthe Semi-rustique. Se cultive en pleine terre, en massif, en rocaille et en pot.
  • Utilisation : Semi-rustique. Se cultive en pleine terre, en massif, en rocaille et en pot.
  • Fleurs : Roses. Floraison en décembre et janvier.
  • Feuillage : Feuillage caduc de 0,40 m de hauteur.
  • Qualités : Originaire de Birmanie et de Thaïlande.

Calanthe sieboldii

Calanthe sieboldii
  • Utilisation : Semi-rustique. Se cultive en pleine terre, en massif, en rocaille et en pot.
  • Fleurs : Jaune pâle à jaune citron, avec parfois un labelle aux taches marron. Floraison au parfum de muguet, en mai et juin.
  • Feuillage : Feuillage semi-persistant de 0,35 m de hauteur.
  • Qualités : Originaire du Japon. Espèce particulièrement belle avec de grosses fleurs. Le feuillage atteint 0,35 m de hauteur.

Calanthe striata

Calanthe striata
  • Utilisation : Semi-rustique. Se cultive en pleine terre et en pot.
  • Fleurs : Jaunes. Floraison au parfum d'agrumes, au printemps.
  • Feuillage : Feuillage de 0,40 à 0,60 m de hauteur.
  • Qualités : Originaire de Corée et du Japon. Attention, elle a tendance à pourrir.

Calanthe tricarinata

Calanthe tricarinata
  • Utilisation : Rustique. Se cultive en pleine terre, en massif, en rocaille.
  • Fleurs : Jaunes tirant sur l'orange, avec un labelle pourpre et cuivré. Floraison non parfumée, en avril et mai.
  • Feuillage : Feuillage caduc entre 0,50 et 0,70 m de hauteur.
  • Qualités : Originaire de Chine. Espèce rare et magnifique.

Calanthe vestita

Calanthe vestita
  • Utilisation : Semi-rustique. Se cultive en pots, en serre tempérée.
  • Fleurs : Blanches, avec parfois des taches rose pâle, au labelle jaune ou rouge. Floraison d'octobre à février.
  • Feuillage : Feuillage caduc de 0,60 m de hauteur.
  • Qualités : Originaire de Malaisie.

Plantation du calanthe

Plantation du calanthe

Pic Trans/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

Le calanthe apprécie les sols acides, frais en été, légers, drainés et riches en humus. Préparez un mélange de 1/3 de terre végétale, 1/3 de terreau de feuilles et 1/3 de sable pour la plantation en pleine terre.

Il aime la lumière tamisée et la chaleur, mais pas le soleil direct. Il est préférable de lui réserver une situation protégée et de le placer à l'ombre ou la mi-ombre. Une exposition à l'ouest est idéale.

Quand planter le calanthe ?

Plantez de préférence au printemps.

Comment le planter en pleine terre ?

Creusez le sol en profondeur et en largeur sur 20 cm à 30 cm. Si votre terre de jardin est lourde, ajoutez du terreau de feuilles et du sable à quantité égale.

Placez la plante et comblez avec la terre. Tassez bien et arrosez modérément.

Comment planter le calanthe en pot ?

Choisissez des contenants larges (au minimum 0,30 m de diamètre), qui permettront aux racines et aux nouveaux rejets de s'étaler.

Bon à savoir : vous pouvez utiliser des coupes qui s'adaptent bien au développement des racines en surface.

Mettez au fond du contenant une bonne couche de drainage (billes d'argex ou morceaux de frigolite). Préparez un mélange composé de 20 % de terreau, 60 % de terre de bruyère et 20 % de sable grossier ou bien pour moitié de tourbe fibreuse et de sable de rivière auxquels vous ajouterez un peu d'écorce de pin. Recouvrez d'une partie du mélange et placez votre plante bien au centre. Comblez avec le reste du mélange et tassez bien. Dans un premier temps, arrosez très modérément.

Culture et entretien du calanthe

Culture et entretien du calanthe

Shyamal/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

L'arrosage et la température sont deux facteurs essentiels au bon état du calanthe. Les conditions variant d'une espèce à l'autre, il est important de bien se renseigner.

Arrosez régulièrement et abondamment de façon à éviter un dessèchement de la terre en été. Évitez tout excès d'eau en hiver ; laissez bien sécher la terre entre deux arrosages. Les feuilles du calanthe transpirent beaucoup l'été, veillez à ce que la plante ne se déshydrate pas en arrosant bien autour de la plante.

Attention : trop d'humidité en hiver entraîne le pourrissement de la plante. Ne laissez pas d'eau stagner dans le pot ou dans le cœur des feuilles. Ne brumisez pas le feuillage ; cela provoquerait son pourrissement.

Maintenez les espèces au feuillage persistant à une température de 21 °C le jour et jamais en dessous de 15 °C la nuit. Les espèces au feuillage caduc doivent connaître 3 mois de repos entre 12 et 15 °C, après la période de floraison et la chute des feuilles.

Faites un apport d'engrais pour orchidée ou géranium, tous les quinze jours (ou 1 fois par semaine en utilisant une demi-dose), du mois de mai au mois de septembre.

Aérez et ventilez l'espace où se situe le calanthe, sans toutefois créer de courants d'air. Une hygrométrie à 60 % lui est nécessaire.

En hiver, dans les régions froides, protégez les plantes en les couvrant ou rentrez vos pots et jardinières. Recouvrez la souche d'une épaisseur de 20 cm de terreau de feuilles ou d'écorces broyées. Sortez les pots du mois de juin au mois de septembre.

Rempotez environ tous les 2 ans, après la floraison. Supprimez les racines mortes et abîmées et nettoyez bien les racines saines.

Taille du calanthe

Taillez au mois de janvier les feuilles fanées en leur gardant une hauteur de tige de 5 cm.

Maladies, nuisibles et parasites

Pour la culture en pleine terre, surveillez les limaces qui sont friandes des jeunes pousses qui émergent au printemps. Fabriquez des barrières avec des coquilles d'œufs écrasées. Les limaces n'aiment pas ramper sur des surfaces rugueuses.

Les cochenilles peuvent envahir le feuillage et les tiges. Enlevez-les à l'aide d'un coton imbibé d'alcool dénaturé ou bien d'eau savonneuse. Rincez à l'eau claire et séchez les feuilles pour ne pas laisser d'humidité.

Multiplication du calanthe

Multiplication du calanthe

Orchi/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Le calanthe se multiplie par division du pseudo-bulbe ou des rejets. Vous pouvez procéder de deux façons :

  • Prélever les pousses qui démarrent sur le pseudo-bulbe.
  • Ou bien sectionner à l'intérieur du pot le rhizome, un mois ou deux avant de diviser définitivement. Cela permet aux plaies de se cicatriser. Dépotez la plante et rempotez individuellement chaque segment.

Préparez des pots de 8 cm de diamètre, remplis d'un mélange de terreau horticole, de vermiculite, de sable et de morceaux d'écorces. Placez chaque nouvelle pousse dans un pot et arrosez modérément en veillant à ne pas mouiller la pousse. Attendez que la pousse prenne racine pour intensifier les arrosages.

Faites un apport d'engrais régulier et abondant.

Conseils écologiques

Associez le calanthe à des arisaema, des fougères, des hostas ou des rhododendrons.

Placez vos pots ou vos cultures de pleine terre à proximité de grands arbres, qui les abriteront et leur donneront de l'ombre.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides