Réussir l'entretien d'un érable du Japon

Réussir l'entretien d'un érable du Japon
© Mark Bolin/CC BY-SA 2.0/Flickr

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Avec sa silhouette unique et ses couleurs qui flamboient en automne, l'érable du Japon (Acer Japonicum, Acer Palmatum) est un arbre ou arbuste très prisé des jardiniers. Les plus petits cultivars ne dépassent pas les 1,50 m et peuvent se cultiver aussi en bac, sur une terrasse ou un balcon.

Planté dans des conditions qui lui conviennent, c'est-à-dire en terre acide et généralement à mi-ombre, l'érable japonais est d'un entretien facile. L'opération la plus délicate consiste à l'arroser à bon escient, pour le reste il réclame peu de soins.

Voici comment réussir l'entretien d'un érable du Japon afin qu'il soit au meilleur de sa forme.

1 Arrosez l’érable du Japon

Arrosez l'érable du Japon avec régularité mais sans excès

Très sensible au manque d'eau, qui provoque des brûlures sur les feuilles, l'érable du Japon nécessite un apport d'eau régulier.

Toutefois, un excès d'eau, particulièrement en sol mal drainé, est susceptible d'entraîner diverses maladies cryptogamiques.

Note : c'est pourquoi il est nécessaire de planter l'érable du Japon dans un sol bien drainé ou, s'il est planté en pot, de déposer une couche de gravier ou de billes d'argile au fond du pot.

Évitez l'eau calcaire

L'érable du Japon n'aime pas l'eau calcaire : si la vôtre est très calcaire, arrosez si possible à l'eau de pluie.

Arrosez convenablement un érable du Japon cultivé en pleine terre

Ce qu'il faut retenir :

  • Les 3 premières années suivant sa plantation, l'érable du Japon a besoin d'un arrosage attentif : arrosez-le régulièrement, mais sans excès, afin que la terre reste toujours légèrement humide.
  • Une fois que l'arbre est bien installé, il peut aller chercher de l'eau en profondeur par ses racines et nécessite moins de vigilance : n'arrosez que par temps chaud et sec, sans jamais noyer l'arbre.

Arrosez convenablement un érable du Japon cultivé en pot

Ce qu'il faut retenir :

  • Arrosez très régulièrement mais sans excès : en pratique, arrosez dès que la surface du substrat commence à sécher.
  • Ne laissez surtout pas d'eau stagner dans la soucoupe.
  • En période de fortes chaleurs, brumisez le feuillage le soir à la tombée du jour, ce qui le rafraîchira et préviendra en outre les invasions d'acariens.

Paillez pour maintenir la fraîcheur

Pour maintenir la fraîcheur, paillez votre érable du Japon : un paillis d'écorce de pin aura en outre le mérite d'acidifier le sol en se décomposant.

2 Taillez l’érable du Japon

En principe, l’érable du Japon n’a pas besoin d’être taillé chaque année. Contentez-vous d’éliminer le bois mort et pour le reste n’intervenez qu’épisodiquement, pour densifier la ramure ou au contraire l’aérer un peu si elle devient trop compacte :

  • Éliminez le bois mort ou abîmé en le coupant de préférence en période de végétation car il est alors plus facile à repérer.
  • Si vous souhaitez obtenir une ramure plus compacte sur un jeune arbre, « pincez » (taillez) l'extrémité des jeunes pousses au début du printemps, lorsque les nouvelles feuilles apparaissent.
  • Si vous souhaitez au contraire aérer la ramure, intervenez cette fois en hiver, de novembre à mars :
    • Procédez à quelques tailles légères, juste pour éliminer les jeunes rameaux excédentaires ou mal positionnés.
    • Appliquez de préférence du mastic de cicatrisation sur les plaies de taille, pour éviter tout risque de maladie.

3 Apportez éventuellement de l’engrais à votre érable du Japon

Si votre érable du Japon est cultivé en pot ou dans un sol pauvre, effectuez 1 fois par an un apport d'engrais en fin d'hiver ou début de printemps.

Utilisez à votre choix :

  • un engrais pour plantes de terre de bruyère ;
  • un engrais à base de poudre d'os ;
  • ou un peu de compost.

Matériel nécessaire pour l'entretien d'un érable du Japon

Imprimer
Arrosoir sans pomme

Arrosoir sans pomme

5 € environ

Compost

Compost

Environ 8 € le sac de 50 litres ou maison

Mastic à cicatriser

Mastic à cicatriser

Environ 12 €

Paillis

Paillis

17 € les 120 l ou à fabriquer soi-même

Pulvérisateur

Pulvérisateur

À partir de 2 €

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Produits


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides