Cultiver le sainfoin

Cultiver le sainfoin
© Getty Images / icarmen13

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Le sainfoin, Onobrychis viciifolia (syn. O. sativa), est une plante légumineuse, vivace et persistante de 40-70 cm de haut, qui a une courte durée de vie. Il est utilisé comme fourrage, engrais vert, ainsi que pour revégétaliser des terrains après un incendie…

Très employé au début du XXe siècle partout en France, il est aujourd'hui supplanté notamment par la luzerne, excepté dans le Sud de la France où il reste un atout majeur. La culture du sainfoin est facile, car la plante s'adapte à tous les sols, sauf à ceux trop humides ou acides, et offre une résistance à la fois à la sècheresse et au froid.

Voici en détail comment cultiver le sainfoin.

Zoom sur le sainfoin

Caractéristiques

Le sainfoin est une herbacée rustique, résistante à la sécheresse, qui n'a pas besoin de fertilisation ni de traitements phytosanitaires.

Doté d'un système racinaire pivotant profond (3-4 m) et associé à une bactérie de type Rhizobium, le sainfoin capte l'azote de l'air et le transforme en nitrate assimilable par toutes les plantes, d'où son pouvoir fertilisant. Ses racines permettent de structurer le sol, notamment les sols calcaires (jusqu'à un pH de 8), secs, chauds, caillouteux, superficiels, et son enfouissement de l'enrichir en matière organique. Grâce à sa capacité importante à recoloniser le sol, on l'emploie pour revégétaliser des talus après un incendie pour éviter le ravinement. Il permet également d'empêcher les mauvaises herbes de pousser sur un terrain nu avant l'installation d'une nouvelle culture.

C'est une excellente plante fourragère pour tous types de troupeaux (brebis, chèvres, vaches, chevaux…), non météorisante (émission de gaz dans l'estomac, dangereux pour l'animal). On peut l'associer en culture à des graines de graminées.

La culture peut théoriquement rester en place pendant 2 à 6 ans. Dans les faits, la variété remontante à fleurs doubles est laissée 1 ou 2 ans à raison de 2 à 3 coupes dans l'année, celle à fleurs simples jusqu'à 3 ans avec une seule coupe.

Le sainfoin a l'inconvénient d'être sensible au piétinement et aux excès d'eau, notamment en sol argileux.

Choix variétal

Pour l'instant le choix variétal est très limité en France, où l'on cultive :

  • le sainfoin commun ou simple : il ne fleurit qu'une fois dans l'année et ne donne qu'une première coupe de fourrage et un regain, mais il perdure pendant 3 à 6 ans. On l'utilise particulièrement comme pâturage dans les zones sèches ou dépassant 1000 m d'altitude. Il permet de poursuivre son pâturage même après de fortes gelées. Très mellifère, il fournit un très bon miel.
  • le sainfoin double : grâce à sa capacité à remonter, il permet 2 à 3 coupes par an. Il est plus productif que le type simple, mais ne peut demeurer plus de 2 ans.

Des recherches en vue d'obtenir des variétés à plusieurs coupes sont en cours.

1 Préparez le sol et faites votre semis de sainfoin

Le semis est possible à deux périodes :

  • de février-mars jusqu'à fin avril ;
  • d'août jusqu'à la mi-septembre.

Bon à savoir : un semis trop tardif réalisé fin septembre ne laisse pas suffisamment de temps à la plante pour s'implanter avant le froid.

Le labour ou le bêchage du sol permet une meilleure implantation du sainfoin et l'élimination des mauvaises herbes, même si un semis direct sans labour reste possible :

  • Bêchez jusqu'à 20 cm de profondeur ou utilisez la grelinette ou l'aéro-fourche pour aérer la terre sans la retourner.
  • Ôtez les mauvaises herbes, car le sainfoin n'apprécie pas trop la concurrence.
  • Émiettez la surface avec un râteau pour que la graine adhère bien à la terre.
  • Semez les graines en lignes, voire à la volée, à raison de 400-500 g/100 m², soit 4-5 g/m², en utilisant des graines décortiquées (14-16 g/m² avec les cosses) puis ratissez en recouvrant de terre ou terreau sur 1 ou 2 cm.

Bon à savoir : dans un potager, vous pouvez installer des touffes de sainfoin entre les légumes en semant en poquet comme on le ferait avec de la luzerne pour assurer l'apport d'azote à vos légumes. Le sainfoin s'emploie aussi sous couvert d'une céréale au printemps après ouverture d'un simple trou ou d'un sillon avec un semoir adapté (canne planteuse manuelle ou simple bâton).

2 Coupez le sainfoin pour l'utiliser comme engrais vert

  • Réalisez la coupe des tiges avant la floraison en passant le gyrobroyeur ou la tondeuse.
  • Enfouissez légèrement le broyat avec une motobineuse ou avec la fourche-bêche si vous souhaitez réaliser un autre semis ou laissez-le en surface pour constituer un paillis.

Bon à savoir : cette culture, placée en tête d'assolement, peut être suivie d'une culture de céréales. Elle s'emploie aussi en culture dérobée entre 2 rangs de céréales de printemps, par exemple.

3 Récoltez le sainfoin pour en faire du fourrage

La production constitue un excellent fourrage annuel pouvant durer 5 ou 6 ans. La floraison sous forme d'épis rose est de plus très mellifère. Le pâturage est possible de mai à décembre tandis que la récolte en vue du stockage se fait entre le 15 mai et le 15 octobre.

  • Fauchez le sainfoin dès que la rosée a disparu afin de profiter de tout le soleil de la journée pour amorcer le séchage. Sur de faibles surfaces, fauchez avec une faucille ou une cisaille. Dans les champs, employez une conditionneuse à rouleaux ou une faucheuse rotative classique qui étale le fourrage à plat sur le sol.
  • Lorsque les feuilles sont sèches (1re étape), remuez le fourrage pour favoriser le dessèchement des tiges (2e étape). Procédez le matin, au moment de la rosée, pour ne pas trop blesser les tissus. Recommencez pendant plusieurs jours en opérant de plus en plus tôt le matin. Le taux de matière sèche passe ainsi de 20 % à 45-50 % lors de la première étape, puis à 65-70 %.
  • Constituez de petits andains pour achever la dessication jusqu'à atteindre 70-85 % de matière sèche, puis regroupez-les en gros andains afin de constituer les bottes de fourrage liées par un filet.

Matériel nécessaire pour cultiver le sainfoin

Imprimer
Bêche

Bêche

6 € environ

Cisaille à gazon

Faucille

Fourche bêche

Fourche bêche

À partir de 10 €

Grelinette

Grelinette

75 € environ

Motobineuse

Motobineuse

À partir de 150 € (90 € par jour en location)

Râteau

Râteau

12 € environ

Tondeuse à gazon

Tondeuse à gazon

À partir de 150 € environ

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Produits


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides