Traiter la gommose

Traiter la gommose
© vale_t / Getty Images

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

La gommose est une maladie de certains arbres et arbustes (arbres fruitiers à noyaux en particulier) qui se manifeste par l’apparition d’un ou plusieurs écoulements de gomme (résineuse) sur leurs grosses branches ou leur tronc, en réaction à diverses agressions. Peut-on la prévenir et comment la soigner si elle apparaît ?

Voici pas à pas comment traiter la gommose.

Zoom sur la gommose

La sécrétion de gomme par les végétaux peut avoir de multiples causes, mais elle est toujours due à une agression de l'écorce plus ou moins fréquente et intense. C'est la rupture de l'écorce et éventuellement son soulèvement qui provoque l'écoulement de résine et non l'inverse.

Causes mécaniques de la sécrétion de gomme

Diverses blessures accidentelles (casse de branches, fissures dues à de fortes gelées, impacts de grêle...) ou provoquées (taille de grosses branches, diverses plaies dues à divers outils...) peuvent entraîner une sécrétion de gomme.

Causes infectieuses de la gommose

Des attaques de champignons microscopiques (ou bactériennes) souvent consécutives à une plaie mal cicatrisée, et/ou à un sol trop lourd où stagne l'humidité, entraînent la production de gomme entre l'écorce qu'elle soulève et le premier bois.

Il peut s'agir de diverses maladies cryptogamiques (les plus fréquentes) : moniliose, maladie criblée, plomb parasitaire, phytophthora, etc., ou bactériennes : divers pseudomonas, comme chez le pêcher.

Causes chimiques

Enfin, un excès de substances azotées dû à un sol trop riche ou à un excès d'apports d'engrais, en favorisant une croissance trop rapide qui crée des zones de fragilité de l'écorce, peut générer l'apparition de gommose.

1 Diagnostiquez la gommose

L'apparition de la gommose peut se manifester de façon assez polymorphe, selon que le temps est humide ou sec et que sa cause est infectieuse ou non :

  • L'arbre atteint par suite de facteurs mécaniques semble perdre de la sève au niveau de blessures du tronc ou des branches principales. Mais il s'agit en fait de résine (de couleur jaune clair, plus épaisse et visqueuse que la sève) qui tend à s'écouler vers le bas si le temps est humide. En cas de chaleur sèche, la résine ne s'écoule plus mais se prend en masses plus ou moins importantes, d'abord molles puis fonçant et durcissant avec le temps.
  • Lors des gommoses infectieuses, notamment dues à un champignon chez les agrumes, les écorces sont boursouflées et laissent échapper par ces boursouflures un suintement visqueux.

2 Prévenez l'apparition de la gommose

Gommose d'origine mécanique

Pour ne pas favoriser l'apparition de gommose :

  • Évitez autant que possible de blesser l'écorce de vos arbres. Lorsque cela arrive accidentellement :
    • Retaillez proprement la branche avant la cassure.
    • Recouvrez soigneusement les plaies apparues avec un mastic cicatrisant.
    • Faites une pulvérisation de bouillie bordelaise autour.
  • Procédez de même lors de la taille pour toutes les plaies de dimension un peu importante (à partir de 1 à 2 cm de diamètre).
  • D'une façon générale, ne taillez que légèrement les arbres à noyaux. Lorsque vous devez cependant effectuer une taille, faites-la en automne.
  • Utilisez des outils désinfectés et appliquez de suite après un baume cicatrisant désinfectant.

Astuce : il existe dans le commerce des baumes cicatrisants tout prêts. Mais vous pouvez en fabriquer un vous-même à partir d'argile pulvérisée et de poudre pour bouillie bordelaise avec un peu d'eau pour rendre le mélange pâteux. Appliquez ce mélange soit au pinceau soit à la spatule selon sa consistance et l'importance de la surface à protéger.

Gommose d'origine infectieuse

Voici les précautions à prendre :

  • Évitez l'excès d'eau autour de vos arbres. Pour cela, choisissez de les planter dans un terrain bien drainé. Si vous ne pouvez faire autrement que de les cultiver dans un sol (trop) lourd, surtout en hiver, installez-y un système de drainage.
  • En cas de nécessité d'arrosage, évitez absolument l'aspersion. Préférez un goutte-à-goutte.
  • En cas d'hiver trop humide, pratiquez 2 pulvérisations de solution cuprique, par temps sec, avant l'ouverture des bourgeons floraux et notamment après la taille.
  • Enfin, maintenez le sol bien désherbé autour des troncs de vos arbres.
  • L'application de chaux sur tout le tronc de vos arbres en automne puis en fin d'hiver est également un moyen de prévenir diverses infections bactériennes et cryptogamiques, en alternative à l'emploi de solutions cupriques.

Conseil : d'une façon générale, évitez de planter une essence fruitière qui n'est pas adaptée à votre région. Choisissez de préférence des variétés bien adaptées à votre climat.

3 Traitez la gommose

Gommose d'origine mécanique

Ne retirez pas la gomme, qui protège naturellement la plaie, mais pratiquez les méthodes préventives pour éviter d'autres manifestations sur votre arbre atteint.

Gommose d'origine infectieuse

En cas de manifestation de gommose infectieuse :

  • Si elle apparaît sur une petite branche :
    • Supprimez la branche.
    • Mastiquez la coupe après avoir appliqué tout autour de la bouillie bordelaise à dose préventive (2 % environ).
  • S'il s'agit d'une plus grosse branche :
    • Enlevez soigneusement jusqu'au bois sain la portion d'écorce malade à l'aide d'un outil désinfecté et tranchant.
    • Appliquez de la bouillie bordelaise dosée à au moins 10 %.
    • Mastiquez avec un baume cicatrisant.
  • Si l'attaque se produit au collet d'un jeune plant, commencez par dégager la terre autour jusqu'aux racines principales, puis procédez comme pour une grosse branche.

Dans les deux cas, vous devrez certainement devoir répéter ce traitement plusieurs fois de suite, à 1 mois d'intervalle, jusqu'à éradication complète de l'attaque. Selon l'importance de la surface attaquée, ce traitement devra parfois se prolonger assez longtemps.

Remarque : lors d'attaque par des champignons particulièrement invasifs tels que l'armillaire, ces traitements ne suffiront pas, hélas, à sauver votre arbre, qui sera condamné à plus ou moins brève échéance.

Matériel nécessaire pour traiter la gommose

Imprimer
Bouillie bordelaise

Bouillie bordelaise

Environ 10 € les 500 g

Greffoir

Greffoir

15 € environ

Mastic à cicatriser

Mastic à cicatriser

Environ 12 €

Pulvérisateur à pression

Pulvérisateur à pression

4 €

Scie d'élagage

Scie d'élagage

À partir de 20 € pour un outil de qualité

Sécateur

Sécateur

À partir de 4 €

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Produits


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides