Mettre en jauge des végétaux

Mettre en jauge des végétaux

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

La mise en jauge d’un végétal à racines nues ou en motte permet de différer de quelques semaines (voire d'un mois ou deux) sa plantation définitive, sans qu’il risque de souffrir de cette attente. C’est une opération facile qui demande cependant d’être réalisée avec soin.

Voici comment mettre en jauge des végétaux.

Zoom sur la mise en jauge d'un végétal

La mise en jauge d'un végétal est intéressante dans les cas suivants :

  • Vous avez acheté des arbustes ou un arbrisseau à racines nues ou en mottes et n'avez pu réaliser quelques jours à l'avance leurs trous de plantation (pour diverses raisons : intempéries de saison, hésitation sur le choix de l'emplacement, manque momentané de disponibilité…).
  • Vous avez arraché lors de son repos végétatif un arbuste à fleur ou à fruit et n'avez pas préparé son emplacement de replantation.
  • Vous devez déplacer provisoirement un arbuste d'ornement, un rosier par exemple, pendant la réalisation de travaux.
  • Vous avez acheté en été plusieurs arbustes en conteneur (pour installer une haie ou un coin framboisiers ou groseilliers par exemple…) et ne voulez pas les soigner tous les jours en attendant leur plantation automnale, qui permettra une meilleure reprise au printemps suivant.
  • Avant l'hiver, vous avez arraché au potager certains légumes qui s'y trouvaient encore et qui se prêtent à la mise en jauge (poireaux, choux, blettes, céleris) parce que vous ne voulez les consommer que progressivement ou parce que votre terrain se gorge d'eau en hiver.
  • Etc.

La mise en jauge permet de conserver, sans soins particuliers, la vitalité des végétaux, mais de façon végétative, au ralenti. Plantés ensuite dans de bonne conditions, ils pourront redémarrer facilement leur pousse.

1 Choisissez le bon emplacement pour mettre un végétal en jauge

Choisissez de préférence un emplacement abrité des longs ensoleillements et des vents, avec un sol bien drainé où l’eau ne stagnera pas. La terre de la jauge doit être légère. Si ce n’est pas naturellement le cas, assouplissez-la en incorporant une bonne proportion de sable de rivière.

2 Mettez un végétal en jauge

Creusez une ou plusieurs tranchées parallèles (un seul trou large et arrondi pour un seul végétal) d'une taille, largeur et profondeur, environ double de la motte ou des racines.

Cas des végétaux à racines nues ou en motte

  • Placez leur appareil racinaire dans cette tranchée, inclinez leurs tiges vers le sol à environ 30 °.
  • Recouvrez les racines ainsi qu'une partie des tiges de terre souple.
  • Tassez avec les mains la terre recouvrant les racines.
  • Arrosez une fois.
  • S'il y a des risques de fortes gelées, ajoutez un bon paillage par dessus.

Cas particulier : pour déplacer un rosier, par exemple, lorsqu'il est encore en sève, déterrez-le avec le moins de dégâts possible, rabattez sévèrement ses tiges et supprimez les parties de racines blessées avant de le mettre en jauge.

Cas des végétaux en conteneur

Vous pouvez mettre en jauge les végétaux en conteneur toute l'année en enterrant simplement les conteneurs (disposés verticalement ou bien inclinés, notamment pour des plants de haute taille comme des plants de cyprès). Cela les protègera des brusques variations de températures (chaudes ou froides) et des vents forts et vous permettra d'espacer ou d'éviter totalement, selon la saison, les arrosages.

Cas des légumes du potager

Serrez-les dans une tranchée à l'abri en n'en laissant sortir de terre qu'une faible partie.

3 Entretenez vos végétaux en jauge

  • Végétaux à racines nues ou en motte : pour une bonne reprise, replantez-les avant que leur végétation ne redémarre, au plus tard en avril. Rafraîchissez un peu leurs racines au sécateur avant de les remettre en terre définitivement.

Important : en cas de mise en jauge prolongée pendant plusieurs mois, vous devrez rafraîchir les racines et les tiges aériennes. Si des racines et radicelles s’étaient déjà formées, la reprise sera malgré tout plus délicate.

  • Végétaux en conteneur : vous pouvez les garder en jauge plus longtemps en les cultivant simplement comme des potées.
  • Légumes du potager : s'ils sont protégés des grands froids par un paillage ou un châssis dans un terrain bien drainé, vous pouvez les prélever au fur et à mesure de votre consommation durant plusieurs mois.

Matériel nécessaire pour mettre des végétaux en jauge

Imprimer
Arrosoir sans pomme

Arrosoir sans pomme

5 € environ

Paillis

Paillis

17 € les 120 l ou à fabriquer soi-même

Pelle

Pelle

20 € environ

Pioche

Pioche

20 € environ

Sable

Sable

Environ 6 €/kg

Sécateur

Sécateur

À partir de 4 €

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides