Reconnaître un arbre

Reconnaître un arbre
© 123RF / serezniy

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Pour identifier un arbre, de nombreux éléments peuvent vous mettre sur la piste : sa silhouette, son écorce et surtout ses feuilles. En saison, ses fruits donnent aussi de bonnes indications. C’est souvent en croisant ces différents critères que vous pourrez déterminer avec précision l’espèce de l’arbre.

Cette fiche pratique vous explique comment reconnaître un arbre feuillu.

1 Reconnaître un arbre à sa silhouette

La silhouette d'un arbre varie énormément selon son espèce et peut être un premier critère d'identification : le chêne a une silhouette arrondie et trapue, avec des premières branches principales horizontales, l'aulne glutineux présente une silhouette de forme triangulaire, tandis que celle du bouleau blanc est ovale. Le tilleul a une silhouette en forme de cœur renversé, etc.

2 Étudiez l’écorce de l’arbre

L’écorce d’un arbre peut être : 

  • entièrement lisse ;
  • lisse et cannelée ;
  • rugueuse ;
  • fissurée ;
  • crevassée, etc.

En outre, l’écorce de certains arbres s’exfolie en bandes horizontales, comme celle du bouleau, ou par plaques, comme l'écorce du platane.

Bon à savoir : l’aspect de l’écorce évolue de façon importante avec l’âge de l’arbre. Elle devient plus épaisse, se fendille, etc.

3 Identifiez un arbre à la forme de ses feuilles

Observez si les feuilles sont simples ou composées

On distingue 2 grands groupes de feuilles :

  • Les feuilles simples se présentent en une seule partie,avec un limbe continu. C'est le cas par exemple de la feuille de chêne.
  • Les feuilles composées sont formées de plusieurs petites feuilles appelées folioles. C'est le cas par exemple de la feuille de frêne.

Remarquez la disposition des feuilles sur le rameau

Les feuilles peuvent être disposées de façon opposée ou alterne sur le rameau :

  • Les feuilles opposées sont disposées deux par deux sur un même nœud, l'une en face de l'autre.
  • Les feuilles alternées sont disposées de façon décalée : une seule feuille est attachée à chaque nœud et toutes les feuilles s'orientent différemment, en alternance.

Considérez la forme des feuilles

  • Parmi les feuilles simples,voici les formes les plus courantes :
    • feuille ovale, comme celle du charme ;
    • feuille lancéolée, comme celle du saule pleureur ;
    • feuille cordiforme (en forme de cœur), comme la feuille du noisetier ;
    • feuille triangulaire, comme celle du peuplier noir ;
    • feuille orbiculaire ou suborbiculaire (ronde ou presque ronde), comme celle du peuplier tremble ;
    • Feuille rhomboïdale (en forme de losange), comme celle du peuplier d'Italie.
  • Les feuilles composées se divisent en 2 grands groupes : les feuilles pennées et les feuilles digitées.
    • Les feuilles composées pennées, qui évoquent un rameau auquel seraient attachées des plumes, présentent des folioles (petites feuilles) disposées de part et d'autre du pétiole, comme par exemple les feuilles de frêne.
    • Les feuilles composées digitées (ou feuilles palmées) ont des folioles disposées en éventail, insérées en un point unique du pétiole. Le marronnier est l'un des rares arbres à feuilles digitées.

Observez le bord ou la marge des feuilles

On distingue principalement :

  • le bord entier, entièrement lisse (feuilles de noyer) ;
  • le bord denté, caractérisé par des dents qui peuvent être très petites (feuilles de tilleul argenté), ou longues et pointues (feuilles de châtaignier) ;
  • le bord ondulé, avec une bordure juste légèrement ondulée (feuilles de hêtre pourpre) ;
  • le bord lobé avec des lobes arrondis (feuille de chêne pédonculé) ou aigus (feuille de chêne rouge).

Notez si le feuillage est caduc, persistant ou marcescent

  • feuillage caduc : les feuilles mortes tombent en automne, comme par exemple les feuilles de marronnier, de platane, etc. ;
  • feuillage persistant : les feuilles restent vertes et ne tombent pas, comme par exemple les feuilles de houx ;
  • feuillage marcescent : les feuilles mortes restent sur l'arbre en hiver, comme par exemple les feuilles de charme, de chêne ou de hêtre.

4 Observez les fruits de l’arbre

En saison propice, l'observation des fruits de l'arbre donne des indications précieuses pour la détermination d'une espèce.

En voici quelques exemples :

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Produits


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides