S'occuper d'un bonsaï

S'occuper d'un bonsaï

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Les bonsaïs sont des arbres ou des arbustes que l'on maintient à taille réduite grâce à différentes techniques. Ils sont conservés dans des poteries plates de faible volume et exigent une attention et des soins réguliers qui consistent à :

  • leur trouver le bon emplacement ;
  • les arroser et les nourrir convenablement ;
  • les tailler fréquemment pour maintenir leur forme ;
  • les rempoter régulièrement.

Cette fiche vous explique comment s'occuper d'un bonsaï.

1 Trouvez le bon emplacement pour votre bonsaï

Hormis quelques essences tropicales, la grande majorité des bonsaïs sont des végétaux d'extérieur qu'il convient de cultiver dans un jardin, sur un balcon, voire dans un hall peu chauffé tout au long de l'année. Il est malgré tout possible de rentrer momentanément le sujet à l'intérieur pour profiter de sa floraison.

Cas 1 : Trouvez le bon endroit pour votre bonsaï d'extérieur

  • Réservez-lui une zone abritée du vent, des tempêtes et de l'ardeur du soleil car la terrine du bonsaï se dessèche rapidement.
  • Choisissez aussi une exposition qui convienne à l'essence : un pin a besoin de soleil mais la pose d'une ombrière ou d'un store sera sans doute nécessaire sur un balcon exposé au sud ou sud-ouest. En revanche, une ombre lumineuse sera parfaite pour un érable, un hêtre, un charme ou un zelkova.

Cas 2 : Trouvez le bon endroit pour votre bonsaï d'intérieur

  • Offrez-lui le maximum de lumière, juste derrière une fenêtre (après l'avoir accoutumé afin d'éviter que ses feuilles ne brûlent) et dans une zone éloignée de toute source de chaleur (15-16 °C voire 10-12 °C en hiver est souvent suffisant). Si la pièce est sombre, allumez une lampe horticole pendant 10 à 12 heures par jour.
  • Vaporisez souvent le feuillage ou placez le pot au-dessus d'un plateau d'évaporation (coupelle remplie de billes d'argile ou de graviers mouillés). Les racines ne doivent pas tremper dans l'eau.
  • Tournez le pot tous les jours pour garder une couronne équilibrée.
  • Sortez le bonsaï si possible dans un endroit mi-ombragé et frais durant l'été.

Dans tous les cas, la santé de la plante dépend de la régularité de l'arrosage.

2 Arrosez et fertilisez votre bonsaï

Pour les feuillus, il est assez facile de repérer un dessèchement en observant l'aspect du feuillage, notamment sa couleur, et en touchant le substrat en surface.

Note : avec l'habitude, vous n'aurez qu'à soupeser le pot pour avoir une bonne indication de l'hydratation de votre bonsaï.

Arrosez votre bonsaï au bon moment

  • Arrosez quand la terre est desséchée sur la moitié de la hauteur de la terrine : l'alternance d'humidité et de sécheresse relative contribue à la miniaturisation des feuilles, notamment chez Pinus pentaphylla.
  • Pensez à bien arroser au printemps lors du débourrement (quand les bourgeons s'ouvrent) et en été (2 à 3 fois par jour).
  • Réduisez à l'automne (1 fois par jour).
  • En hiver, maintenez la motte à peine fraîche, non détrempée (1 à 2 fois par semaine). Les arbres persistants consomment plus d'eau en hiver que les caducs.

Adoptez la bonne méthode d'arrosage pour votre bonsaï

À l'aide d'un arrosoir à pomme fine, arrosez le substrat, puis le feuillage, et à nouveau le substrat jusqu'à ce que l'eau percole sous la terrine, de façon à bien imbiber la motte. Si le substrat a du mal à s'imbiber, plongez la terrine dans un seau d'eau.

Vous pouvez aussi inclure l'arrosage de vos bonsaïs dans votre circuit d'arrosage goutte-à-goutte pour plus d'autonomie.

Important : évitez d'arroser votre bonsaï à l'eau calcaire et à l'eau chlorée. Cela laisse des traces blanches sur le feuillage et alcalinise le substrat. Utilisez plutôt de l'eau de pluie, de l'eau peu minéralisée (du type Volvic) ou de l'eau déminéralisée.

Astuce : pour éliminer le calcaire de l'eau du robinet, faites-la bouillir pendant 10 minutes puis laissez-la reposer avant d'arroser. Si votre eau n'est pas calcaire, laissez-la reposer malgré tout pendant 24 heures en agitant de temps en temps pour éliminer le chlore.

Fertilisez votre bonsaï

La fertilisation des bonsaïs se fait :

  • uniquement à l'automne chez les essences qui ne font qu'une seule pousse dans l'année et qui possèdent des feuilles adultes (Pinus pentaphylla, épicéas, hêtres...) ;
  • tout au long de la période végétative chez les essences qui émettent des pousses de façon quasi permanente (ormes, charmes, érables, genévriers...).

3 Taillez votre bonsaï fréquemment

Afin de leur conserver leur jolie forme nanifiée, il est important de tailler les bonsaïs 1 à 2 fois par an.

Remarque : soyez vigilant durant tout le printemps chez les sujets vigoureux. C'est la période où les jeunes rameaux ont tendance à pousser très vite et en abondance.

  • Pincez les tiges avec deux doigts ou avec des ciseaux à bonsaï. Supprimez quelques centimètres des rameaux trop longs qui sont encore verts (non lignifiés).
  • Coupez les bois plus âgés à la bonne hauteur à l’aide des ciseaux et laissez toujours au moins 2 ou 3 feuilles ou paires de feuilles sur chaque rameau.
  • N’hésitez pas à éliminer quelques rameaux entiers. Effectuez une coupe franche, légèrement en biais pour permettre la cicatrisation, et le plus près possible du tronc qui porte le rameau.

4 Rempotez régulièrement votre bonsaï

À quelle fréquence devez-vous rempoter votre bonsaï ?

Afin d'assurer les besoins de votre bonsaï, rempotez-le assez souvent (tous les 1 à 4 ans), même si vous gardez la même terrine.

Note : lorsque le bonsaï est formé et que sa hauteur est déterminée, il n'est pas conseillé de le rempoter dans une terrine plus grande. Cela gâcherait l'harmonie esthétique entre la taille du pot et celle de l'arbre.

Rempotez :

  • chaque année les arbres à croissance rapide comme le saule et les bonsaïs en formation ;
  • les bonsaïs à feuilles caduques tous les 2 à 3 ans ;
  • les jeunes conifères et feuillus âgés tous les 3 à 4 ans ;
  • les vieux conifères tous les 5 à 8 ans.

Quand devez-vous rempoter votre bonsaï ?

Il est important de rempoter lorsque le sujet a constamment soif et qu'un réseau de racines serrées apparait à la surface du pot.

La période idéale se situe généralement avant le débourrement, depuis le début du mois de mars (mélèze), en mars-avril (arbres à feuilles caduques), juste après la floraison printanière des fruitiers, début mai pour les essences tropicales comme le ficus et Serissa et jusqu'en octobre chez les végétaux à floraison printanière précoce comme le cognassier du Japon.

Important : remplacez absolument le substrat à chaque rempotage. En effet, les racines de l'arbre finissent par en épuiser les réserves de sels minéraux. La fertilisation ne suffit plus à palier ce manque car le substrat se tasse, les racines sont moins oxygénées et s'atrophient. L'arbre finit par dépérir.

Matériel nécessaire pour s'occuper d'un bonsaï

Imprimer
Arrosoir avec pomme

Arrosoir avec pomme

5 € environ

Engrais

Engrais

6 € le sac de 20 kg

Terreau

Terreau

À partir de 6 € les 50 L

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Produits


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !