Rempoter un bonsaï

Rempoter un bonsaï

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

L'expression « rempoter un bonsaï » est mal appropriée à l’opération d’entretien qui consiste principalement à dépoter l’arbre afin de tailler ses racines et à remplacer le substrat de culture de façon plus ou moins importante. En revanche, un changement de pot n’est en général pas nécessaire.

Cette fiche pratique vous explique comment rempoter un bonsaï.

 

 

Zoom sur le rempotage des bonsaïs

En règle générale, les bonsaïs doivent être rempotés dans 2 cas :

  • Avant que les racines n'aient envahi le pot : pour en juger, il faut soulever la motte hors du pot, si des racines tapissant le pot, il est temps de rempoter.
  • Si la motte est soulevée par les racines.

Toutefois, bien d'autres paramètres interviennent dans la fréquence de rempotage :

  • Les bonsaïs jeunes ont besoin de rempotages fréquents, quasiment tous les ans, pour raccourcir et densifier leurs racines.
  • Les espèces à croissance rapide ont besoin d'être rempotées plus souvent que les espèces à croissance lente :
    • feuillus et fruitiers (croissance rapide) : rempotez en moyenne tous les 2 ans ;
    • saules, glycines (croissance très rapide) : rempotez chaque année ;
    • conifères (croissance lente) : rempotez tous les 3 à 5 ans, voire plus s'ils sont âgés.
  • Les très petits bonsaïs nécessitent un rempotage plus fréquent (quasiment tous les ans) que les plus grands (rempotage tous les 2 à 10 ans selon l'âge et l'espèce).

1 Choisissez la bonne saison pour rempoter votre bonsaï

En règle générale, pratiquez le rempotage au début du printemps.

Pour les feuillus, repérez le gonflement des bourgeons et intervenez à ce moment-là.

Bon à savoir : si vous habitez une région au climat doux, vous pouvez également rempoter certaines espèces en automne. Dans tous les cas, ne rempotez ni en hiver ni en été.

 

2 Préparez un substrat de rempotage adéquat

Avant de rempoter, procurez-vous ou préparez le substrat nécessaire :

  • Dans tous les cas, utilisez un substrat suffisamment aéré mais qui permette de retenir l'eau, car les racines de votre bonsaï ont besoin à la fois d'air et d'humidité.
  • Le substrat idéal se compose d'akadama (argile rouge du Japon), de terreau organique et de gravier, dans des proportions différentes pour les arbres caducs et pour les conifères (ces derniers demandant plus d'akadama et moins de terreau organique que les feuillus).
  • Choisissez également le type de substrat convenant le mieux à votre espèce au point de vue de la granulométrie et de l'acidité.

À noter : les mélanges spécial bonsaïs du commerce ne conviennent pas tels quels à toutes les espèces. Si nécessaire, améliorez le substrat choisi selon les besoins particuliers de votre espèce.

3 Dépotez votre bonsaï

Dépotez votre bonsaï de la manière suivante :

  • Évitez d’arroser l’arbre pendant 2 ou 3 jours, ce qui facilitera le dépotage.
  • Passez lentement un couteau le long des parois du pot.
  • Enlevez du pot le bonsaï et son substrat.

Retirez plus ou moins de substrat :

  • En règle générale, pour les feuillus, retirez délicatement la quasi totalité du substrat en utilisant une baguette ou une griffe à racines. Démêlez ensuite doucement les racines avec le même instrument.
  • Pour les conifères et les bonsaïs matures, éliminez juste le plus gros du substrat.

 

4 Taillez les racines du bonsaï

Pour tailler les petites racines, utilisez des ciseaux à bonsaï à grandes oreilles (ou à défaut des ciseaux de ménage bien aiguisés) désinfectés à l’alcool à 90 °. Pour les grosses racines sèches, utilisez une pince concave.

Important : pendant le travail de taille et de rempotage, ne laissez pas les racines se dessécher à l’air libre, humectez-les à l’aide d’un pulvérisateur.

Cas d’un jeune bonsaï

Dans le cas d’un jeune bonsaï, on cherche à densifier et à ramifier ses racines en les coupant de la façon suivante :

  • Coupez les petites racines assez court.
  • En ce qui concerne les grosses racines, coupez moins court en veillant à laisser des radicelles. Au besoin, ne taillez qu’une grosse racine sur deux, afin de laisser suffisamment de radicelles.

Cas d’un bonsaï mature

Dans le cas d’un bonsaï mature, taillez l’ensemble des racines d’environ 1/3, de façon à obtenir une sorte de galette de diamètre un peu inférieur à celui du pot.

5 Rempotez le bonsaï

Préparez le pot

  • En règle générale, réutilisez l’ancien pot après l’avoir nettoyé, sauf si vous voulez favoriser la croissance de votre bonsaï. Dans ce cas, choisissez un pot à bonsaï un peu plus grand, percé de plusieurs trous.
  • Fixez au dessus de chaque trou une grille de drainage (ou un morceau carré de toile pour moustiquaire), qui laissera passer l’eau en retenant la terre : fixez chaque grille avec une double boucle de fil d’aluminium passée dans le trou, dont vous rabattrez les extrémités en dessous du pot, de part et d'autre du trou.
  • Au fond du pot, déposez si vous en avez une fine couche d'akadama moyen, puis un petit monticule de substrat, légèrement décentré par rapport au centre du pot.

Bon à savoir : ne mettez pas de couche de drainage dans le fond du pot, contrairement à ce que vous feriez pour d’autres plantes.

  • Faites alors passer deux morceaux de fil d’attache en aluminium par les petits trous prévus à cet effet ou, à défaut, par les trous de drainage.

Procédez au rempotage du bonsaï

  • Posez le bonsaï sur le monticule de substrat de façon à ce que la base du tronc se trouve un peu au-dessus du bord du pot.
  • Étalez bien les racines à plat, de façon régulière.
  • Fixez soit le tronc, soit les grosses racines de votre bonsaï à l’aide des fils d’attache que vous avez prévus.

Bon à savoir : cette fixation sert à éviter que l’arbre ne bouge dans le pot en cas de déplacement ou de coup de vent, ce qui pourrait endommager les racines.

  • Versez progressivement le substrat, ni trop sec ni trop humide, et faites-le bien pénétrer au fur et à mesure entre les racines à l'aide d'une baguette de bois ou de bambou, afin d’éviter que des poches d'air ne subsistent.
  • Tassez la terre du bout des doigts sur le pourtour du pot.

Arrosez le bonsaï

  • Avec votre arrosoir à bonsaï, arrosez en douche fine mais bien à fond, jusqu’à ce que l’eau coule par les trous du pot.
  • Avec un pulvérisateur rempli d'eau, vaporisez le tronc, les branches et les feuilles (dessus et dessous).

6 Entretenez votre bonsaï après le rempotage

  • Gardez le bonsaï à l’ombre ou à mi-ombre pendant quelques semaines.
  • Arrosez-le modérément.
  • Ne lui apportez pas d’engrais avant 6 à 8 semaines.

Matériel nécessaire pour rempoter un bonsaï

Imprimer
Alcool à 90°

Alcool à 90°

Environ 3 €

Couteau

Couteau

À partir de 5 €

Gravier

Gravier

À partir de 4 € le sac de 25 kg

Pince coupante

Pince coupante

À partir de 5 €

Pulvérisateur

Pulvérisateur

À partir de 2 €

Terreau

Terreau

À partir de 6 € les 50 L

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Produits


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !