Lutter contre l’araignée jaune

Lutter contre l’araignée jaune
© Bartosch Salmanski CC BY-NC 2.0 / Flickr

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

L’araignée jaune, encore appelée acarien jaune, est comme l’araignée rouge un tétranyque tisserand qui tisse des toiles sur les végétaux. Le nom d’acarien jaune est le plus adapté, car cet insecte microscopique n'est en réalité pas une araignée.

Susceptible d’infester plus de 200 plantes hôtes, l’araignée jaune est courante dans les serres, au potager, au verger, au jardin d’agrément et en appartement sur les plantes d’intérieur.

Cette fiche pratique vous explique comment lutter contre l’araignée jaune, préventivement ou en appliquant des traitements curatifs, écologiques ou chimiques.

Zoom sur l'araignée jaune ou acarien jaune

L’araignée jaune ou acarien jaune est un minuscule acarien de la famille des Tetranichidées, difficile à apercevoir à l’œil nu. C’est un insecte piqueur et suceur qui se nourrit en aspirant le suc cellulaire des feuilles, qui finissent par se dessécher et tomber.

Après avoir hiverné, la femelle pond des œufs, qui éclosent d’autant plus vite que le temps est chaud et sec. De l’œuf à l’adulte, trois stades larvaires alternent avec trois phases de repos : 6 à 7 générations d’araignées jaunes se suivent tout l’été à un rythme très rapide, entraînant des pullulations qui causent des dégâts importants :

  • Dégâts esthétiques sur les plantes d’intérieur et les végétaux du jardin d’agrément.
  • La croissance peut être compromise en raison des toiles qui enserrent les végétaux.
  • Au verger et au potager, en cas d'infestation majeure, les récoltes peuvent être compromises.
  • En cas de pullulation, la plante-hôte peut mourir.

Note : l’araignée jaune sévit fréquemment en atmosphère confinée (serre, véranda, appartement), mais les cultures en plein air ne sont pas épargnées, surtout par temps sec.

1 Surveillez les végétaux sensibles à l’araignée jaune

Plus de 200 plantes hôtes peuvent être envahies par l'araignée jaune. En période chaude et sèche, surveillez en particulier :

  • Au potager :
    • les concombres et autres cucurbitacées ;
    • les haricots ;
    • les betteraves ;
    • les tomates ;
    • les poivrons ;
    • les fraisiers.
  • Au verger :
    • les pêchers ;
    • la vigne ;
    • les framboisiers.
  • Au jardin d'agrément :
    • les chrysanthèmes ;
    • les œillets ;
    • les lauriers-roses ;
    • les tournesols.
  • En appartement : toutes les plantes d'intérieur.

 

2 Diagnostiquez la présence d'araignées jaunes

Pour repérer la présence d’araignées jaunes, observez le feuillage de vos végétaux.

  • Le feuillage des végétaux infestés par l’araignée jaune se décolore, puis devient terne, grisâtre et moucheté. En cas d’attaque importante, les feuilles se dessèchent rapidement et tombent.
  • À la loupe, on peut observer sur les feuilles les insectes adultes et les toiles qu’ils ont tissées, ainsi que des œufs et des larves.

 

3 Luttez préventivement contre les araignées jaunes

De bonnes pratiques de culture limitent les attaques d'acariens jaunes, comme de tous les parasites :

  • Favorisez la biodiversité au jardin afin d'attirer les prédateurs naturels des acariens jaunes.
  • Nourrissez les végétaux en leur apportant du compost, mais évitez les excès de fertilisations azotées.
  • Aérez régulièrement les serres, la véranda et votre appartement si vous y cultivez des plantes.
  • Au verger, badigeonnez en hiver le tronc et les branches des arbres sensibles avec de l'huile blanche : en détruisant les parasites qui hivernent sur le tronc et les branches, ce traitement permet de réduire les risques d'attaque à la belle saison.

Pour lutter plus spécifiquement contre les araignées jaunes :

  • Par temps chaud et sec, aspergez le feuillage des végétaux qui le supportent avec de l'eau, car les acariens jaunes détestent l'humidité.
  • En appartement, évitez de placer vos plantes près d'une source de chaleur et brumisez régulièrement leur feuillage.

Précaution : les azalées, coléus et bégonias ne supportent pas d'être brumisés.

  • En plein air, conservez un maximum d'humidité en paillant le pied des végétaux sensibles.
  • Traitez préventivement les plantes sensibles avec du purin d'ortie ou une décoction de prêle, ou encore avec du savon noir.

4 Appliquez des traitements curatifs écologiques contre les araignées jaunes

Afin d'optimiser les effets des traitements curatifs écologiques, procédez comme suit.

Commencez par effectuer quelques gestes simples

Dès que vous repérez une invasion :

  • Coupez toutes les parties atteintes et brûlez-les.
  • Pulvérisez de l'eau froide sur les végétaux atteints, y compris sous les feuilles (bien entendu, ne mouillez pas le feuillage des végétaux sensibles à l'oïdium ou au mildiou : tomates, concombres, etc.)

Astuce : sur les plantes d'intérieur, des vaporisations d'eau plusieurs jours successifs peuvent suffire à enrayer l'infestation si elle n'est pas trop importante. Si ‘invasion est massive coiffez ensuite la plante pendant quelques jours d'un sac en plastique transparent qui maintiendra une atmosphère humide.

  • En serre, véranda ou appartement, espacez si possible les plantes pour éviter les contaminations de l'une à l'autre.

Pulvérisez un traitement bio

  • Pulvérisez du purin d'ortie plusieurs jours consécutifs sur les végétaux atteints (l'infusion d'ail, les purins de prêle et de lierre ont également leurs adeptes).
  • Ou pulvérisez une solution de soufre mouillable.

Dans la serre, effectuez des lâchers de prédateurs naturels de l'araignée jaune

Dès la découverte d'une attaque dans la serre, effectuez des lâchers de prédateurs naturels, tels que :

  • phytoseiulus persimilis ;
  • chrysope aux yeux d'or ;
  • macrolophus pygmaeus.

5 Ayez recours à un traitement curatif chimique contre les araignées jaunes

Si vous acceptez les traitements chimiques, en cas de forte infestation utilisez en dernier recours un acaricide spécifique à base de tébufenpyrad ou de bromopropylate.

Mise en garde : respectez strictement les doses préconisées et les précautions d’emploi figurant sur la notice (absence de vent, port d’un masque, etc.).

Matériel nécessaire pour lutter contre l’araignée jaune

Imprimer
Décoction de prêle

Décoction de prêle

Environ 10 € le litre ou fait maison

Pulvérisateur

Pulvérisateur

À partir de 2 €

Pulvérisateur à pression

Pulvérisateur à pression

4 €

Purin d'orties

Purin d'orties

À partir de 4 € ou fait maison

Soufre mouillable

Soufre mouillable

15 € environ les 500 ml

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Produits


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !