Cultiver des plantes en pot

Cultiver des plantes en pot

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Tout le monde n’a pas la chance de posséder un jardin, mais il suffit d’un escalier, d’un rebord d’une fenêtre, d’une entrée, d’un balcon, d’une terrasse ou d’un patio pour pouvoir créer un décor de verdure et de fleurs rappelant celui d’un jardin.

Arbustes, plantes à fleurs ou potagères ainsi que plantes aromatiques pourront faire bon voisinage dans un ou plusieurs contenants vous offrant ainsi sur place l’accès aux plaisirs du jardinage et provoquant l’étonnement de vos visiteurs.

Cultiver des plants en pot comble aussi bien les frustrations d’un citadin amateur de jardinage habitant un immeuble, que la passion d’un collectionneur de plantes rares ou gélives (sensible au gel), possédant ou non un jardin d’été, qui pourront ainsi être placées à l’abri du gel pendant l’hiver.

Cependant, pour une culture en pot une plante identique nécessitera plus de soins que si elle était cultivée en pleine terre. En effet, outre la mise en pot vous devrez arroser et fertiliser plus souvent. D’autre part, la proximité avec les autres plants facilitera la diffusion des maladies. En revanche, des soins tels que le binage ou le sarclage des mauvaises herbes seront évités.

Conseil : pour commencer vos cultures en pot, choisissez des variétés de plantes assez faciles à cultiver et en nombre limité.

1 Choisissez le bon matériau pour votre pot

Il existe différents matériaux qui présentent chacun des avantages et des inconvénients.

Dans tous les cas, pour éviter un pourrissement des racines, les pots et autres contenants doivent impérativement avoir un ou plusieurs trous d'écoulement en partie basse.

Note : les pots en terre cuite, les bacs en bois ou en métal peuvent servir de cache-pot pour une plante qui pousse en conteneur en plastique, en particulier si vous possédez un ou plusieurs vases d'Anduze, qui sont suffisamment décoratifs par eux-mêmes. Laissez-les sur place pour l'hiver et rentrez à l'abri les conteneurs en plastique. Ils sont non gélifs si l'évacuation de l'eau est bien assurée durant les gelées.

Pots ou bacs en terre cuite

Les pots en terre cuite sont très appréciés pour leur esthétique et leur variété de formes et couleurs.

Étant poreux, lorsqu'ils ne sont pas émaillés, les pots en terre cuite permettent les échanges gazeux et l'évaporation à travers leurs parois. Ils conviennent donc bien pour les plantes préférant des sols secs.

Leur poids permet une bonne stabilité des plantes qu'ils hébergent mais ils sont fragiles, lourds et coûteux.

Bon à savoir : certains engrais peuvent attaquer les parois provoquant des dépôts peu esthétiques.

Pots ou bacs en plastique

En PVC ou résines de synthèse, ils sont plus légers et souvent meilleur marché. Peu cassables, ils se lavent facilement en extérieur, et sont moins sensibles aux gels.

Ils conviennent bien aux plantes préférant un sol humide.

L'amélioration de leur esthétique est constante, mais leurs prix augmentent parallèlement.

Bacs ou jardinières en bois

Le plus souvent en bois exotiques (teck ou autres bois rouges), les bacs ou jardinières en bois sont esthétiques, moins lourds que ceux en terre cuite et facilitent aussi échanges gazeux et évaporation.

Résistant à l'humidité et au gel, ils sont cependant attaqués par les UV du soleil et doivent donc être régulièrement revernis ou repeints pour les protéger.

Pots de grès, ou bacs et jardinières en pierre reconstituée ou en métal

Les pots en grès ou en pierre reconstituée sont généralement de grande taille. Solides mais lourds, ils sont moins utilisés car difficiles à déplacer. Il en est de même pour les bacs métalliques. Ils sont utiles pour cultiver des arbustes (olivier, agrume, fruitier…).

Vous pouvez, sur une terrasse ou un autre endroit supportant suffisamment de poids construire vous-même votre jardinière en ciment ou pierres. Vous pourrez ainsi les adapter parfaitement à l'emplacement choisi.

Vous pourrez y cultiver des plantes vivaces ne craignant pas le froid et/ou au feuillage persistant bambous, buis, éleagnus, orangers du Mexique… ou encore des annuelles.

N'oubliez pas cependant de prévoir des trous d'écoulement pour évacuer l'eau des drains !

2 Choisissez un pot de bonnes formes et dimensions

Le choix du contenant est important pour la culture en pot, d'un point de vue esthétique bien sûr mais aussi pour le bon développement des plantes choisies. Vous devrez prendre en compte la taille, le volume, la profondeur mais aussi, pour des raisons pratiques, le poids ou la résistance au gel.

  • Vous utiliserez des pots larges et peu profonds pour des plantes à racines superficielles telles que le thym ou la sarriette.
  • Les pots étroits et profonds conviennent pour la culture des plantes aimant un sol humide ainsi que pour les arbustes.

Les formes de pots

Vous trouverez dans le commerce toutes sortes de formes géométriques.

Les pots ou contenants de formes évasées (coupes…) se dessèchent plus rapidement que ceux aux formes verticales.

Méfiez-vous des pots aux formes géométriques irrégulières (par exemple en forme de jarre provençale ou de jarre ventrue) au col plus étroit. Certes, ils peuvent être jolis mais leur dépotage pour rempotage vous obligera à casser la motte ou le pot !

En revanche, leur emploi peut être intéressant en tant que cache-pot.

Les dimensions de pots

Vous trouverez également toutes les dimensions possibles allant du tout petit pot pour cultiver une mini-cactée aux plus gros à déplacer avec un transpalette où poussera par exemple un olivier adulte.

On utilise le plus couramment des pots ronds ou carrés de :

  • des pots ronds ou carrés de 1,5 à 2 l et de 15 à 25 cm de diamètre pour de jeunes plants ;
  • des pots ronds ou carrés de 3 à 10 l faisant de 19 à 29 cm de diamètre pour les autres plantes plus âgées.
  • des pots et conteneurs plus gros, de 7 à 30 l, pour les grandes fleurs ou arbustes par exemple ;
  • des conteneurs plus gros à partir de 50 l en PVC pour la culture en pots de petits arbres. Ils possèdent souvent 2 poignées pour faciliter leur manutention ;
  • Enfin, les très grands pots ou autres contenants qui contiennent un grand volume de substrat sont intéressants pour cultiver des arbres qui possèdent un volume racinaire important. Il est cependant prudent de les amarrer.

3 Préparez le substrat de vos cultures en pot

Vous devez toujours installer au fond du contenant une couche drainante de graviers, petits cailloux, ou billes d’argile avant d’installer le substrat.

Ajoutez du sable grossier, du compost et un peu de terre de jardin à votre terreau de remplissage pour constituer un bon substrat.

Conseil : en jardinière, aidez-vous d’un transplantoir ou d’une petite serfouette pour mettre vos plants en terre. Prenez l’habitude lorsque vous jardinez de vous protéger les mains.

4 Arrosez et fertilisez vos plantes en pot

Les plantes en pot ont besoin d'une fréquence d'arrosage supérieure à celles plantées en pleine terre. En effet, les pots exposés en plein soleil en captent et accumulent la chaleur (surtout s'ils sont de couleur sombre ou foncée) accélérant l'élévation de température, ainsi que l'évaporation d'eau du substrat :

  • Arrosez fréquemment en été en respectant néanmoins les besoins spécifiques de chaque plante.
  • Espacez les apports d'eau en hiver. Un arrosage lent au goutte à goutte sera préférable à un apport d'eau abondant immédiat pour imbiber entièrement les mottes.

Pour favoriser la croissance, la floraison et la fructification des plantes en pot et particulièrement des arbustes devant se contenter d'un volume limité de substrat pour s'épanouir et croître, faites des apports réguliers d'engrais sous forme liquide lors d'un arrosage, surtout en période de redémarrage de la végétation.

Il existe dans le commerce des engrais spécifiques pour diverses cultures (agrumes, géraniums…) mais à défaut un engrais complet équilibré conviendra.

Astuce : arrosez vos plants avec l'eau de cuisson des légumes refroidie ou encore avec du thé froid afin de leur apporter des éléments minéraux.

5 Protégez vos plantes en pot des températures basses, du plein soleil et du vent

Les mêmes plantes cultivées en pot sont soumises à des écarts de température supérieurs à ceux qu'elles subissent en étant cultivées en pleine terre.

Le substrat de culture d'un pot peut être à une température inférieure d'environ 2 °C à celle de l'air environnant du fait de l'évaporation d'eau. Ces cultures sont donc plus sensibles aux basses températures.

Protégez vos pots des températures très basses :

  • Rentrez-les à l'abri dans un local non chauffé mais maintenu hors gel.
  • À défaut d'abri :
    • Rapprochez vos pots d'un mur.
    • Isolez-les du sol à l'aide de papier journal ou papier bulle.
    • Recouvrez-les d'un voile d'hivernage.
    • Paillez le pied de vos plantes en pot.

Protégez également vos plantes en pot d'un ensoleillement excessif : si vous avez plusieurs pots de tailles hétérogènes, placez les plus petits devant les plus grands qui les abriteront.

Les plantes de taille importante doivent être abritées des vents, par des écrans brise-vent par exemple ou solidement arrimés (elles-mêmes ou leurs tuteurs), particulièrement si elles sont situées en étage.

6 Rempotez et surfacez vos plantes en pot

N'oubliez pas de rempoter régulièrement, tous les 3 ans environ, en choisissant un pot légèrement plus grand que le précédent. Les pots trop petits ou trop grands également ralentissent la croissance, par manque d'eau et d'éléments nutritifs pour les premiers ou excès d'humidité pour les seconds.

Pour une culture en bac, en gros pot ou gros conteneur :

  • Binez avec une griffe la surface du substrat si elle est trop tassée par les arrosages.
  • Ajoutez un peu de substrat lorsque son niveau baisse (sans enterrer le collet) ou renouvelez-en simplement une partie en évitant d'abîmer les racines.

Pour une culture en jardinière :

  • Faites des apports de substrat lorsque le niveau de la surface baisse trop.
  • Vous pouvez également biner ou griffer en surface les jardinières de taille importante.

Note : un petit arbre ou un arbuste cultivé en pot aura une croissance moins rapide que s'il poussait en pleine terre. En effet, la croissance des parties aériennes est proportionnelle au développement des racines qui est plus limité dans un pot.

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Produits


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !