Traiter la moniliose

Traiter la moniliose

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Maladie cryptogamique redoutable et très répandue, la moniliose peut ruiner les récoltes du verger en faisant pourrir les fruits. La lutte contre cette maladie passe par différentes méthodes, essentiellement préventives.

Cette fiche pratique vous explique comment traiter la moniliose au verger et prévenir ainsi le pourrissement des fruits.

Zoom sur la moniliose

La moniliose est une maladie cryptogamique causée par les champignons Monilia fructigena et Monilia laxa, susceptibles d'infecter les fleurs, les feuilles, les fruits et les rameaux des arbres fruitiers.

La maladie apparaît lorsque le temps est humide et principalement au printemps, en particulier lorsqu'il pleut au moment de la floraison.

Le champignon peut hiverner dans les plaies des arbres, sur les branches, les feuilles, et bien sûr sur les fruits abîmés restés sur l'arbre ou tombés au sol. Disséminée par le vent et les insectes, la moniliose est très contagieuse.

De nombreux arbres fruitiers sont sensibles à la moniliose :

1 Luttez préventivement contre la moniliose

La moniliose étant une maladie très répandue et redoutable, il est fortement recommandé à tous les jardiniers d'effectuer un traitement préventif sur les arbres sensibles, afin de mettre de leur côté toutes les chances d'obtenir des récoltes saines.

Éclaircissez vos fruitiers

Au printemps, après l'apparition des premiers fruits, éclaircissez vos fruitiers s'ils portent une récolte trop abondante, pour éviter que des fruits ne se touchent et ne favorisent la propagation de la moniliose.

Surveillez l'état des arbres

  • Supprimez régulièrement les mousses et le bois mort.
  • Si vous remarquez une plaie, appliquez du mastic cicatrisant (ou du goudron de Norvège). Même chose lorsque vous taillez l'arbre ou le blessez accidentellement.

Traitez préventivement avec de la bouillie bordelaise

La bouillie bordelaise est le traitement préventif le plus classique de la moniliose. Pulvérisez une solution de 10 g par litre :

  • en automne, à la chute des feuilles ;
  • puis au début du printemps, dès le gonflement des bourgeons (débourrement).

Note : en cas de printemps particulièrement humide, répétez l'opération 1 ou 2 fois à 15 jours d'intervalle.

Traitez préventivement avec une infusion de raifort ou une décoction de prêle

L'infusion de raifort, ou à défaut la décoction de prêle (moins efficace), est un traitement préventif de la moniliose parfaitement biologique.

  • Décoction de prêle :
    • Faites-la vous-même ou utilisez de la décoction de prêle vendue en jardinerie.
    • Diluez la décoction à 20 % (pour 1 litre de décoction, ajoutez 4 litres d'eau).
    • Pulvérisez-la au tout début de la floraison.
    • Recommencez l'opération plusieurs fois au cours du printemps et de l'été.

Astuce : pour limiter les risques d'attaque de moniliose, plantez du raifort au pied de vos fruitiers.

Traitez préventivement avec du blanc arboricole

Pour plus de sûreté, en hiver, badigeonnez les troncs des fruitiers avec du blanc arboricole (lait de chaux).

Traitez préventivement avec du fenbucozanole

Dans les cas de fortes attaques de moniliose, vous pouvez appliquer au printemps suivant un fongicide chimique à base de fenbucozanole, à pulvériser dès le début de la floraison.

2 Diagnostiquez la moniliose

  • Des symptômes discrets de moniliose peuvent être repérés dès le printemps, avec des fleurs qui apparaissent comme desséchées.
  • On peut observer également un dessèchement des feuilles, un dépérissement des rameaux, un écoulement de gomme abondant sur les branches et des chancres sur les troncs.
  • C’est surtout sur les fruits que la maladie est flagrante :
    • apparition d’une pourriture brune et de cercles concentriques avec des pustules blanches ;
    • puis momification du fruit, qui se ratatine et se dessèche, restant souvent attaché à l’arbre tout l’hiver si on n’intervient pas.

Note : les symptômes de la moniliose peuvent aussi apparaître après la récolte sur les fruits conservés.

3 Agissez en cas de moniliose avérée

En cas de moniliose avérée, il est indispensable de prendre les mesures qui limiteront la propagation ultérieure de la maladie :

  • Faites tomber tous les fruits atteints (ne les laissez surtout pas sur l’arbre) et ramassez ceux qui sont tombés au sol.
  • Taillez les rameaux contaminés puis désinfectez vos outils de taille avec de l’alcool à 90 °.
  • À l’entrée de l’hiver, ramassez au râteau les feuilles mortes sous les arbres contaminés.
  • De préférence, brûlez les fruits, rameaux et feuilles contaminés ou jetez-les à l'écart, loin du verger.

Matériel nécessaire pour traiter la moniliose

Imprimer
Alcool à 90°

Alcool à 90°

Environ 3 €

Mastic à cicatriser

Mastic à cicatriser

Environ 12 €

Pulvérisateur à pression

Pulvérisateur à pression

4 €

Râteau à feuilles

Râteau à feuilles

15 € environ

Sécateur

Sécateur

À partir de 4 €

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Produits


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !