Lutter contre la maladie du corail

Lutter contre la maladie du corail

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

La maladie du corail est une maladie cryptogamique due à un champignon microscopique, Nectria Cinabarina, qui peut s'attaquer aux vaisseaux ligneux de nombreux arbres et arbustes, entraînant progressivement leur affaiblissement puis leur dépérissement si la maladie n'est pas traitée à temps.

Voici comment lutter contre la maladie du corail.

Zoom sur la maladie du corail

Nectria cinabarina est un champignon microscopique saprophyte des débris végétaux provenant d'arbres et arbustes dont il se nourrit et accélère la décomposition. Ses spores se trouvent habituellement dans ces débris végétaux et dans le sol. Mais il peut arriver aussi lors de gelées de printemps et par forte humidité que ce champignon attaque le bois de certains végétaux pour s'y implanter en parasite cette fois.

Il fait partie des champignons ascomycètes, c'est-à-dire que les spores qui lui permettent de se disséminer en se reproduisant sont contenues dans des sortes de petits sacs, les asques, qui s'ouvrent à maturité en les libérant.

Ces asques sont situées dans de petits amas de fructification de 1 mm environ qui parsèment l'écorce des troncs ou des plus grosses branches à partir du printemps. De couleur rose crème au début, elles passent au rouge corail à maturité en fin d'été.

Les spores libérées vont résister aux températures hivernales et profiter des fissurations d'écorce et de la mort des bourgeons lors des gelées printanières pour pénétrer le tissu ligneux des végétaux parasités.

Ce champignon va s'y développer et s'étendre progressivement dans l'arbre ou l'arbuste attaqué. Ce développement entraîne l'obturation des vaisseaux véhiculant la sève par des amas gommeux réactionnels. Parallèlement, il va reproduire des asques sur l'écorce de ces végétaux atteints pour libérer de nouvelles spores en fin d'été. Celles-ci vont pouvoir parasiter de nouveaux végétaux voisins au printemps suivant si les conditions climatiques sont à nouveau favorables à sa pénétration dans leurs tissus ligneux (c'est-à-dire le bois avec ses vaisseaux).

C'est ainsi que la maladie du corail peut se transmettre rapidement à l'ensemble d'un jardin.

Espèces touchées

Les espèces ligueuses touchées sont assez nombreuses et concernent aussi bien des arbres et arbustes d'ornement comme des fruitiers.

  • Parmi les arbres d'ornement, on peut citer : acacia, albizia, magnolia, amélanchier, buis, crataegus, cotonéaster, éléagnus, forsythia, hibiscus, sureau…
  • Chez les grands arbres feuillus : aulne, bouleau, chêne, frêne, hêtre, peupliers, tilleuls…
  • Chez les fruitiers grands ou petits : figuier, groseillier, noyer, pommier, prunier, sorbier…

1 Prévenez l'apparition de la maladie du corail

  • Désinfectez vos outils avant et après une taille éventuelle et, en cas de maladie du corail dans les environs et de conditions climatiques favorables à sa propagation, traitez préventivement les arbres taillés à la bouillie bordelaise de suite après.
  • Sur un terrain où des végétaux ont déjà subi les attaques de cette maladie, évitez de planter des espèces sensibles ou, si elles existent, choisissez des variétés résistantes.

2 Diagnostiquez l'apparition de la maladie du corail

Symptômes

  • L'arbuste atteint présente divers symptômes de souffrance qui vont en s’amplifiant :
    • débourrement plus ou moins avorté des bourgeons qui vont se dessécher ;
    • dépérissement de branches entières ;
    • flétrissement brutal du feuillage en cas de sécheresse estivale.
  • Plus spécifique, l’écorce et le bois (observé à la coupe) prennent une couleur rougeâtre, les vaisseaux sont obstrués par des bouchons gommeux, l’écorce se craquelle et sèche pouvant desquamer par endroits.
  • Enfin, au bout d'un mois ou deux, la partie parasitée se couvre littéralement de petits coussinets circulaires d'environ 1 mm de diamètre rosâtres au début puis devenant rouge corail en fin d'été et qui sont les fructifications externes du mycélium développé à l'intérieur du bois et sous l'écorce.
  • Malheureusement, lorsque ces dégâts sont bien visibles, l'arbuste est déjà parasité en profondeur.

Dégâts

  • Bien qu'assez rare, cette maladie doit être considérée comme grave car elle peut entraîner des dégâts très importants dans un jardin ou un verger. En effet, elle se dissémine rapidement et peut entraîner, si vous n'intervenez pas rapidement, la perte des arbres atteints.

3 Traitez la maladie du corail

Traitements pour lutter contre la maladie du corail respectant l'écologie

Il n'y a pas de traitement efficace et respectant l'écologie si ce n'est d'éliminer en les coupant largement en dessous (5 à 10 cm) les parties atteintes, ou les arbustes entiers.

Pour cela :

  • Selon la taille des parties infestées, utilisez un coupe-branches ou une scie courbe ou enfin pour de grosses branches une élagueuse voire même une tronçonneuse.
  • Brûlez-les ensuite sans attendre.

Traitements tolérés en agriculture bio

Après avoir éliminé le bois atteint, pour éviter ou ralentir une ré-infestation, appliquez sur votre arbuste/arbre atteint avec un pulvérisateur une suspension de bouillie bordelaise une à deux fois à un mois d'intervalle.

Conseil : pour de grands arbustes ou arbres, aidez-vous d'une échelle fruitière pour plus de sécurité.

 

Matériel nécessaire pour lutter contre la maladie du corail

Imprimer
Bouillie bordelaise

Bouillie bordelaise

Environ 10 € les 500 g

Coupe-branches

Coupe-branches

Environ 30 € (disponible en location)

Échelle transformable

Échelle transformable

À partir de 70 €

Élagueuse

Pulvérisateur à pression

Pulvérisateur à pression

4 €

Scie à lame courbe

Scie à lame courbe

À partir de 20 € pour un outil de qualité

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Produits


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !