Arroser le jardin sans gaspillage

Arroser le jardin sans gaspillage

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

L’eau est une ressource naturelle précieuse, qui devient chère. Sachez la préserver et réaliser de substantielles économies et l’utilisant au jardin à bon escient.

Arroser sans gaspillage, c’est arroser quand il faut, juste ce qu’il faut, en recourant à des techniques qui permettent aux végétaux d’utiliser l’eau au maximum.

1 Binez

Selon le dicton en usage chez les jardiniers, « un binage vaut deux arrosages ».

Le binage casse en effet la croûte superficielle, permettant ainsi à la terre de mieux absorber l'eau – de pluie ou d’arrosage – qui descend jusqu'aux racines des plantes et peut les nourrir en profondeur.

2 Formez des cuvettes d’arrosage

Lorsque vous plantez des vivaces, des arbres et des arbustes, n'omettez pas de former une « cuvette », c'est-à-dire un léger creux destiné à recevoir l'eau d'arrosage.

  • Cette cuvette permet à l'eau de pénétrer en profondeur au lieu de s'étaler en surface.
  • Elle sert également à recueillir un maximum d'eau de pluie autour de la plante.

3 Arrosez de façon ciblée et utile

Arrosez au pied

C'est au pied de la plante que l'eau est directement utile, afin de nourrir au mieux les racines.

En règle générale, arrosez individuellement au pied de chaque plante au lieu d’arroser indistinctement par aspersion générale.

Note : l’arrosage au pied permet également de limiter le développement de maladies, notamment au potager et sur les rosiers.

Arrosez plus abondamment, mais moins souvent

Prenez l’habitude d’arroser abondamment plutôt que fréquemment : vous encouragez ainsi les plantes à aller chercher de l’eau plus profondément, ce qui renforce leur système racinaire et leur permet, à terme, de mieux résister à la sécheresse.

Arrosez à la fraîche

  • D’une manière générale, arrosez « à la fraîche », le matin ou le soir, mais jamais en pleine journée et plein soleil : l’évaporation serait alors rapide et vous risqueriez en outre des brûlures du feuillage.
  • En été, arrosez le soir, ce qui limite l’évaporation plus encore que l’arrosage matinal.

Arrosez en deux passages

Si vous arrosez manuellement, à l’arrosoir ou au tuyau, arrosez en deux passages :

  • d’abord un arrosage léger pour humidifier la terre ;
  • puis un second arrosage permettant à l'eau de mieux pénétrer dans le sol.

4 Paillez le sol

Si un binage vaut deux arrosages, un bon paillage en vaut au moins 3 ou 4. En paillant le sol, vous freinez l'évaporation de l'eau et vous pouvez espacer les arrosages.

Le paillis freine également la pousse de mauvaises herbes inutilement consommatrices d'eau.

5 Arrosez votre jardin à bon escient

Potager

Le potager est un grand consommateur d'eau. Cependant, des distinctions sont à établir selon les légumes.

  • Légumes feuilles (choux, salades, épinards, rhubarbe…) : ils ont besoin de beaucoup d'eau, arrosez-les copieusement.
  • Légumes fruits (tomates, poivrons, aubergines, courges…) : ils ont besoin de beaucoup d'eau au démarrage, mais supportent des arrosages plus modérés dès que la production commence ; trop les arroser à ce moment pourrait d'ailleurs les rendre moins goûteux.
  • Légumes racines (pommes de terre, carottes, betteraves, oignons…) : ils se contentent d'arrosages modérés.

Fruitiers, arbres d'ornement, arbustes et vivaces

Il est indispensable d'arroser les fruitiers, les arbres d'ornement, les arbustes et les vivaces :

  • Très copieusement à la plantation, même s'il pleut.
  • Très régulièrement pendant toute l'année suivant la plantation. Ensuite, lorsque les racines sont bien établies, les arrosages peuvent être plus espacés, voire supprimés.

Note : observez vos vivaces. Si les feuilles sont toniques, l'arrosage n'est pas nécessaire ; lorsqu'elles se ramollissent, il est temps d'arroser.

Pelouse

L'arrosage de la pelouse peut représenter un gaspillage d'eau important. Limitez ce gaspillage par les moyens suivants :

  • Attendez la fin du printemps pour débuter les arrosages. Avant cette date, les pluies suffisent à l'alimentation en eau de votre gazon.
  • Privilégiez les arrosages intensifs mais peu fréquents.
  • Évitez de tondre trop ras, ce qui favorise l'évaporation de l'eau.
  • Cessez d'arroser la pelouse lorsque l'eau est rationnée : la plupart des pelouses peuvent très bien se passer d'arrosage pendant plusieurs semaines ; l'herbe jaunira, certes, mais reverdira à l'automne, dès les premières pluies.
  • Lorsque vous plantez une nouvelle pelouse, choisissez un gazon qui résiste à la chaleur.

6 Choisissez les bonnes méthodes d’arrosage

Arrosoir

L'arrosage manuel à l'aide d'un arrosoir est en règle générale plus économique en eau que l'arrosage au tuyau. Privilégiez-le si le nombre de plantes à arroser n'est pas trop important.

Sauf exceptions, privilégiez l'arrosage au goulot (sans la pomme, qui ne fait que mouiller superficiellement) et faites couler doucement une quantité copieuse d'eau : le but est qu'elle s'infiltre lentement en profondeur.

Tuyau d'arrosage

L'arrosage manuel au tuyau peut facilement consommer de grandes quantités d'eau. Pour limiter le gaspillage :

  • Équipez votre tuyau d'un pistolet polyvalent, avec des jets s'adaptant aux différentes situations et surtout avec une gâchette de verrouillage qui permet de diminuer le débit ou d'arrêter complètement l'eau (entre deux plantes) sans avoir à aller au robinet.
  • Évitez les jets trop puissants qui tassent la terre et la rendent moins perméable aux arrosages suivants.

À savoir : certains raccords dits « aquastop », à placer à l'extrémité du tuyau, coupent automatiquement l'eau lorsqu'on déconnecte un accessoire d'arrosage. Cela peut vous économiser l'eau qui coule pendant plusieurs heures d'un tuyau oublié !

Goutte-à-goutte

Le goutte-à-goutte évite le gaspillage en apportant de façon lente et régulière, directement au pied des végétaux, une très petite quantité d'eau. La terre reste humide, l'évaporation de l'eau est limitée, les plantes absorbent juste l'eau dont elles ont besoin.

Vous pouvez mettre en œuvre le goutte-à-goutte de trois façons :

  • Fichez au pied des plantes des bouteilles qui diffuseront lentement l'eau, directement au niveau des racines.

Note : il existe dans le commerce des embouts spéciaux qui permettent de régler la quantité d'eau dispensée.

  • Utilisez un tuyau poreux (encore appelé micro-poreux) : c'est un tuyau à petit diamètre et paroi mince, qui court à la surface du sol et qui laisse filtrer l'eau à basse pression au travers de sa membrane. Laissez-le simplement serpenter le tuyau entre les pieds des végétaux et ouvrez le robinet d'eau pendant 15 à 20 minutes.
  • Mettez en place un système de goutte-à-goutte : il s'agit d'un tuyau fixé au sol par des crampons, auquel on raccorde des dérivations munies de goutteurs réglables, venant arroser le pied de chaque plante.

Note : tuyau poreux et goutte-à-goutte conviennent bien à l'arrosage des haies, du potager ou de toutes plantations en ligne.

Arrosage automatique

Un système d'arrosage automatique permet d'arroser juste ce qu'il faut et pas plus, ce qui entraîne de grandes économies d'eau, souvent de l'ordre de 30 à 50 % sur la facture.

L'arrosage automatique peut se réaliser :

  • soit par une installation de surface très simple, que vous pouvez réaliser vous-même à faible coût, par exemple en couplant un tuyau poreux ou un système goutte-à-goutte avec un programmateur ;
  • soit par un réseau enterré, pour un jardin de grande taille.

Note : pour économiser l'eau encore davantage, l'arrosage automatique peut être couplé avec une sonde d'humidité, qui déclenche automatiquement l'arrosage lorsque le sol devient sec.

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Produits


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !