Lutter contre le bupreste

Lutter contre le bupreste

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Le bupreste désigne plusieurs espèces de coléoptères de la famille des buprestidae. Ce sont leurs larves qui provoquent les principaux dégâts en creusant des galeries à travers le bois. Ces attaques peuvent entraîner la mort des branches atteintes ou, sans intervention, celle des arbres en entier.

Voici comment lutter contre le bupreste.

Zoom sur le bupreste

On donne le nom de bupreste à diverses espèces d'insectes coléoptères appartenant à la famille des Buprestidae. On en recense environ 160 espèces rien qu'en France. La plupart sont de couleur assez foncée avec parfois des reflets bleutés, allongés et mesurant de 7 à 10 mm.

Ce sont leurs larves qui provoquent les dégâts en creusant des galeries dans le bois des arbres ou arbustes attaqués. Elles finissent par interrompre la circulation de la sève en s'attaquant aux vaisseaux conducteurs. Elles mesurent de 5 à 25 mm et sont orangées ou blanches avec un thorax plus développé que le reste du corps.

Parmi les plus connus Scintillatrix festiva qui attaque le thuya et le genévrier et Coroebus florentinus qui parasite les chênes ou Capnaudis tenebrionis sur l'abricotier que l'on peut apercevoir voler dans les jardins lorsque l'été s'est installé.

Cycle

En été, les femelles pondent dans l'écorce du tronc ou des branches. Après éclosion de ces œufs, les larves creusent le bois et s'y développent pendant l'hiver.

Au début du printemps, ces larves se transforment en nymphes, soit dans l'écorce, soit juste en dessous.

Entre mai et août, ces nymphes donnent des insectes adultes qui en sortent.

Pendant les heures les plus chaudes de la journée, les adultes sont actifs et volent. On peut en observer posés aux extrémités des rameaux. Le reste du temps, ils restent cachés et immobiles.

Les femelles pondent à nouveau et le cycle recommence.

Espèces touchées

Le bupreste est connu comme ravageur du thuya mais de nombreuses autres espèces peuvent subir ses attaques :

  • au verger : pêchers, abricotiers, cerisiers, amandier, sorbier, prunier, pommier et poirier…
  • et parmi d'autres arbres ou arbustes ornementaux : genévrier, tilleul, chêne, pin…

Il n'existe pas de traitement préventif efficace et non toxique pour l'environnement permettant d'éradiquer le bupreste.

1 Diagnostiquez l'apparition du bupreste

C'est au printemps et en été que les dégâts se manifestent.

Dégâts apparents

Au départ, les dégâts se traduisent par un dessèchement brutal d'une ou plusieurs branches éparses (les feuilles séchées restant attachées aux branches).

Sans intervention, les dégâts s'étendent à d'autres branches puis à l'arbre entier.

Autres symptômes

En soulevant l'écorce, on peut apercevoir des portions de galeries.

D'autre part, vers la base des branches entièrement ou partiellement desséchées, on peut observer un nombre plus ou moins grand de petits trous circulaires perpendiculaires de 5 mm environ par lesquels sont sortis les insectes métamorphosés.

2 Traitez les attaques de bupreste

Traitements respectant l'écologie

Une fois installées dans le bois, les larves et les nymphes sont à l'abri de tout traitement.

Quant aux coléoptères adultes, n'apparaissant que quelques semaines et n'étant que peu visibles, il est quasiment impossible de les éliminer avec un insecticide classique.

Le seul traitement efficace pour ralentir la diffusion du bupreste ou pour l'éradiquer est de surveiller vos plantations et d'intervenir dès que vous observez les premiers dégâts causés par ce ravageur.

Si, sur un arbre ou un arbuste, seulement une ou quelques branches sont atteintes, coupez-les au plus près de leur base jusqu'au bois sain, (en dessous des trous éventuels provoqués par les nymphes) et brûlez-les sans tarder. Vous pouvez utiliser pour cela une scie manuelle ou une élagueuse selon l'importance du travail à effectuer.

N'oubliez pas d'enduire la plaie de coupe avec un baume désinfectant et cicatrisant.

S'il s'agit de nombreuses branches atteintes ou si le tronc l'est également, n'hésitez pas à supprimer l'arbre entièrement à l'aide d'une tronçonneuse.

Enfin, s'il y a de nombreux plants atteints dans une haie de thuyas ou de genévriers par exemple, remplacez cette haie par une nouvelle haie formée avec une autre espèce végétale moins sensible au bupreste.

Autres traitements contre le bupestre

Seuls des insecticides systémiques et rémanents appliqués aux périodes d'éclosion des nymphes et de ponte des femelles pourraient avoir une efficacité.

Mais leur action non spécifique et polluante (pour les pyrethrinoïdes de synthèse par exemple qui tuent sans distinction abeilles et autres insectes utiles ainsi que d'autres animaux à sang froid tels que les poissons) ou toxique interdit leur emploi.

Matériel nécessaire pour lutter contre le bupreste

Imprimer
Coupe-branches

Coupe-branches

Environ 30 € (disponible en location)

Échelle articulée

Échelle articulée

À partir de 60 €

Élagueuse

Gants de jardinage

Gants de jardinage

3 € environ

Mastic à cicatriser

Mastic à cicatriser

Environ 12 €

Scie égoïne

Scie égoïne

À partir de 3 €

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Produits


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !